Archives de Catégorie: Bon usage des médicaments

Bilan comparatif médicamenteux : un portrait de la pratique dans les hôpitaux du Québec

Une pratique hétérogène de la conciliation médicamenteuse mène à réduire la conformité de cette dernière. Au Québec, plusieurs études ont été publiées sur la thématique des bilans comparatifs médicaments (BCM), or il n’existe pas de portrait réel des pratiques actuelles au Québec.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisé une étude descriptive dans le but d’exposer la pratique du bilan comparatif des médicaments dans les hôpitaux du Québec en 2016 et d’obtenir l’avis des pharmaciens sur son état actuel et son évolution.

Ainsi, 10 éléments ont été comparés : les rôles et responsabilités des différents acteurs, les résolutions des divergences, la nécessité de recruter du personnel, les outils nécessaires à la réalisation, l’informatisation des données, les indicateurs de qualité, la certification et les formations nécessaires, l’encadrement, l’évolution souhaitable de la pratique, les politiques et procédures encadrant.

Alors que différents acteurs peuvent participer à la démarche du BCM, il s’avère que, pour la plupart du temps, c’est le pharmacien qui participe à la réalisation du meilleurs schéma thérapeutique possible (MSTP). Pour sa part, le médecin semblent moins s’impliquer dans cette tâche. Les infirmières et les assistants techniques en pharmacies ont, quant à eux, des réponses divergentes sur leur rôle.

Pour plus d’information, on peut consulter notre article publié dans le Pharmactuel.

Commentaires fermés sur Bilan comparatif médicamenteux : un portrait de la pratique dans les hôpitaux du Québec

Classé dans Bon usage des médicaments, Descriptive, Soins pharmaceutiques, Soins pharmaceutiques, URPP

L’URPP présente cinq affiches à la FIP – PSWC virtuelle du 4 au 6 octobre 2020

En raison de la pandémie, le congrès de la FIP-PSCW 2020 qui devait se tenir à Montréal en mai 2020 est présenté en mode virtuel du 4 au 6 octobre 2020.

L’Équipe de l’URPP est heureuse de participer à cet événement international de la Fédération internationale pharmaceutique en présentant cinq communications affichées parmi les 149 affiches retenues lors du processus d’évaluation par les pairs.  Les travaux présentés portent sur les projets suivants qui implique des collaborateurs du Québec, de la France et de la Belgique.

  • Duhamel A, Lebel D, Bussières JF. Detection of adverse drug reactions from the coding of episodes of care by medical archivists. (EIM9)
  • Duhamel A, Lebel D, Communauté de pratique en pharmacovigilance, Bussières JF. Evaluation of the rate of compliance with good pharmacovigilance reporting practices 12 months after their adoption. (PHARMACOVIG17)
  • Palamini M, Dufour A, Therrien R, Caron N, Gagné S, Bussières JF. Descriptive pilot study of healthcare workers’ exposure to cyclophosphamide, ifosfamide, methotrexate and fluoruracil by 24-hour urine assay. (EXPOPROF44)
  • Lefebvre A, Grisel A, Blaisot E, Duval S, Atkinson S, Bussières JF. Évaluation de la conformité du citcuit du médicament – préparation et administration des doses par le personnel soignant. (EVACIRCUIT7)
  • Frison C, Philippe G, Melhuys E, Boussery K, Bussières JF. Rôles et impacts des pharmaciens en Belgique: une revue de littérature exploratoire. (IMPACTPHARMACIE47)

 

Malgré la pandémie, il est possible de poursuivre nos travaux scientifiques et de participer à des événements internationaux. Merci au comité organisateur (incluant Denis Deblois de la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal) d’avoir persisté et permis la tenue du congrès en mode virtuel.

 

Commentaires fermés sur L’URPP présente cinq affiches à la FIP – PSWC virtuelle du 4 au 6 octobre 2020

Classé dans Bon usage des médicaments, Circuit du médicament, Pédagogie en santé, Présentations, Santé et sécurité au travail, Soins pharmaceutiques

Identification des effets indésirables médicamenteux : comment améliorer leur détection, leur signalement et leur codage?

Les effets indésirables médicamenteux (EIMs) perturbent l’adhésion thérapeutique et devraient être prévenus ou du moins contrôlés par les cliniciens. Il faut craindre davantage la survenue des EIMs chez les enfants en raison de la faible documentation dans la littérature sur cette patientèle. Depuis 2006, le CHU Sainte-Justine a implanté plusieurs mesures permettant l’amélioration de la détection, du signalement et le codage des EIMs.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une étude descriptive rétrospective dans le but d’/de :

  1. Identifié les divergences entre les EIMs codés par les archivistes médicaux et ceux détectés par l’équipe de pharmacovigilance sur une période de sept mois (1 avril au 31 octobre 2017) au CHU Sainte-Justine;
  2. Valider la qualité des données collectées par les archivistes médicaux;
  3. Proposer des améliorations aux méthodes de détections des EIMs par les archivistes médicaux et l’équipe de pharmacovigilance pour satisfaire les nouvelles exigences et réglementations de la Loi de Vanessa.

Ainsi, au total 343 EIMs ont été identifiés, 322 ont été codé par des archivistes médicaux et 21 ont été détectés par les par les pharmaciens. Seulement 1.5% des EIMs ont été identifiés par les deux équipes. Trois actions correctives ont été retenues.

On peut consulter notre article publié dans les Archives de pédiatrie.

Commentaires fermés sur Identification des effets indésirables médicamenteux : comment améliorer leur détection, leur signalement et leur codage?

Classé dans Bon usage des médicaments, Descriptive, Effets indésirables, Soins pharmaceutiques, URPP

Antibiogouvernance : profil de consommation des anti-infectieux dans un hôpital mère-enfant

L’antibiorésistance, une priorité de la santé publique, peut être précipitée par la surconsommation des anti-infectieux. Au Québec, les établissements de santé colligent les données relatives aux doses définies journalières (DDJ) et au nombre de jours de traitement (JT) pour contribuer aux activités d’antibiogouvernance.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une étude descriptive rétrospective dans le but de décrire la consommation des anti-infectieux au CHU Sainte-Justine durant l’année 2017-2018. La consommation de 90 anti-infectieux, incluant des antibiotiques, des antiviraux et des antifongiques, a été analysée, et ce, en calculant le DDJ et le JT pour 1000 patients de chacun.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre de la 8ème Colloque du Réseau Québécois de recherche sur les médicaments le 19 et 20 octobre 2018 et la 7ème édition du Rendez-vous de de la recherche pharmaceutique, le 6 décembre 2018, Faculté de pharmacie, Montréal, Qc, Canada.

Commentaires fermés sur Antibiogouvernance : profil de consommation des anti-infectieux dans un hôpital mère-enfant

Classé dans Bon usage des médicaments, Descriptive, Soins pharmaceutiques, URPP

Retour à domicile : adhésion aux anti-infectieux oraux chez les patients pédiatriques

La non-observance aux anti-infectieux peut mener à l’échec thérapeutique et à l’émergence de résistances aux médicaments. L’adhésion aux anti-infectieux oraux (AIO) prescrits en pédiatrie pour des infections aigues au retour à domicile post-hospitalisation est peu documenté dans la littérature.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisé une étude pilote descriptive prospective dans le but d’ « évaluer la prévalence de l’adhésion globale des patients pédiatriques aux AIO prescrits à la suite d’un congé » et de « décrire les facteurs de non-adhésion observés ».

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre de la 14ème colloque annuelle de l’Association étudiante de l’École de santé publique de l’Université de Montréal (AEESPUM), le 2 mai 2019, Montréal, Québec, Canada.

Commentaires fermés sur Retour à domicile : adhésion aux anti-infectieux oraux chez les patients pédiatriques

Classé dans Bon usage des médicaments, Descriptive, Observance, Soins pharmaceutiques, URPP

Canadian Pharmacogenomics Network for Drug Safety : prévention des effets indésirables médicamenteux

Les effets indésirables médicamenteux (EIMs), un problème majeur à la médecine moderne, ont le quatrième taux de mortalité le plus élevé. Les tests pharmacogénomiques figurent parmi les méthodes les plus prometteuses de la gestion des EIMs. En 2005, le réseau de surveillance pancanadien des EIMs, Canadian Pharmacogenomics Network for Drug Safety (CPNDS), a été fondé par l’équipe de Burce Carleton et al. de l’Université de la Colombie-Britannique. Le CPNDS est un programme national qui vise la réduction des EIMs chez les enfants.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une analyse de l’information clinique et démographique du CPNDS.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre de la 8ème Colloque du Réseau Québécois de recherche sur les médicaments le 19 et 20 octobre 2018 et la 7ème édition du Rendez-vous de de la recherche pharmaceutique, le 6 décembre 2018, Faculté de pharmacie, Montréal, Qc, Canada.

Commentaires fermés sur Canadian Pharmacogenomics Network for Drug Safety : prévention des effets indésirables médicamenteux

Classé dans Bon usage des médicaments, Descriptive, Soins pharmaceutiques, URPP

Éculizumab : revue d'utilisation en pédiatrie

Le programme des médicaments émergents du CHU Sainte-Justine encadre plusieurs médicaments dont l’éculizumab, un anticorps monoclonal anti-protéine C5 du complément. L’éculizumab est indiqué dans le traitement des syndromes hémolytiques et urémiques (SHU) atypiques et les hémoglobinuries paroxystiques nocturnes (HPN). Il est également utilisé hors-indication dans le traitement des microangiopathies thrombotiques (MAT) secondaires médiées par le complément, de l’hémolyse intravasculaire médiée par le complément et des myasthénies graves généralisées.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une étude descriptive rétrospective dans le but de dépeindre l’utilisation de l’éculizumab dans un CHU mère-enfant.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre de 50th Professional Practice Conference – Canadian Society of Hospital Pharmacists le 2 au 5 février 2019, Toronto, ON, Canada.

Commentaires fermés sur Éculizumab : revue d'utilisation en pédiatrie

Classé dans Bon usage des médicaments, Descriptive, Soins pharmaceutiques, Soins pharmaceutiques, URPP

Intelligence artificielle et pratique pharmaceutique: perception des pharmaciens

L’intelligence artificielle (IA) est définie comme étant l’ensemble des théories et des techniques ayant la capacité d’élaborer des machines simulant l’intelligence. L’exercice de la pharmacie et le bon usage des médicaments pourrait potentiellement accueillir l’IA.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une étude descriptive transversale dans le but d’évaluer la perception des pharmaciens et pharmaciens résidents quant à l’application d’un logiciel d’IA à la pratique pharmaceutique.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre de la 8ème Colloque du Réseau Québécois de recherche sur les médicaments le 19 et 20 octobre 2018 et la 7ème édition du Rendez-vous de de la recherche pharmaceutique, le 6 décembre 2018, Faculté de pharmacie, Montréal, Qc, Canada.

Commentaires fermés sur Intelligence artificielle et pratique pharmaceutique: perception des pharmaciens

Classé dans Bon usage des médicaments, Descriptive, Soins pharmaceutiques, Technologies, Transversale, URPP

Épilepsie : démarche de mise à jour de la pratique pharmaceutique

Être atteint d’épilepsie, une condition neurologique chronique, mène l’individu à confronter plusieurs défis pharmacothérapeutiques. Ces défis impliquent des risques reliés à la pharmacocinétique, aux interactions et à la tératogénicité. Au CHU Sainte-Justine, aucun soin pharmaceutique spécifique à la neurologie n’est offert, c’est plutôt l’équipe de pharmaciens en pédiatrie qui prend en charge ces patients.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une étude descriptive dans le but de déterminer une démarche de mise à jour de la pratique pharmaceutique en neurologie en ciblant l’épilepsie.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre de la 14ème colloque annuelle de l’Association étudiante de l’École de santé publique de l’Université de Montréal (AEESPUM), le 2 mai 2019, Montréal, Québec, Canada.

On peut aussi consulter notre article publié dans Le Pharmacien Hospitalier et Clinicien disponible en ligne.

Commentaires fermés sur Épilepsie : démarche de mise à jour de la pratique pharmaceutique

Classé dans Bon usage des médicaments, Circuit du médicament, Descriptive, Soins pharmaceutiques, Soins pharmaceutiques, URPP

Diversité des termes utilisés pour décrire les produits thérapeutiques : une confusion pour le personnel des pharmacies

Le circuit du médicament implique l’utilisation de différents produits thérapeutiques mettant à risque le personnel exposé lors des manipulations. Plusieurs termes menant à la confusion sont utilisés pour adresser ces produits.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons recensé les différents types de produits utilisés en pharmacie accompagnés des termes et des risques qui leurs sont associés. C’est à partir des lois et des règlements canadiens et québécois, ainsi que des sites gouvernementaux applicables que nous avons effectué la recherche des termes. Les termes rassemblés ont permis l’estimation du nombre de produits dans le marché canadien et des principaux risques applicables à ces derniers.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre de la 14ème colloque annuelle de l’Association étudiante de l’École de santé publique de l’Université de Montréal (AEESPUM), le 2 mai 2019, Montréal, Québec, Canada

Commentaires fermés sur Diversité des termes utilisés pour décrire les produits thérapeutiques : une confusion pour le personnel des pharmacies

Classé dans Article original, Bon usage des médicaments, Circuit du médicament, Descriptive, Santé et sécurité au travail, Soins pharmaceutiques, URPP