Afin de soutenir l’activité de l’Unité de recherche en pratique pharmaceutique, nous avons constitué un lexique de termes utiles à nos travaux et à nos publications.  Cette initiative a été réalisée par des étudiantes de l’URPP, notamment Floriane Darbon et Émilie Mégrourèche. Au cours de la prochaine année, le lexique de l’URPP continuera d’évoluer avec la contribution de Céline Porteils.

On retrouve ci-dessous, en ordre alphabétique croissant, les définitions des termes recensés en français (Québec), en anglais et en français (France). À noter que chaque définition comporte sa source à moins que la définition ne soit proposée par notre équipe.  Sachant qu’il s’agit d’un lexique comprenant des centaines de termes, nous encourageons le lecteur à profiter de la fonction recherche sur page web (CTRL-F) afin de retrouver un terme ou une définition.

Cette version a été mise à jour le 18 novembre 2016.

 

Accident – Québécois

Accident – Anglais

Accident – Français

Action ou situation où le risque se réalise et est, ou pourrait être, à l’origine de conséquences sur l’état de santé ou le bien-être de l’usager, du personnel, d’un professionnel concerné ou d’un tiers. L’accident se distingue de l’incident, qui n’a pas de conséquence pour le patient (Source : Loi sur la Santé et les Services sociaux, article 8). (7)
Acte pharmaceutique – Québécois

Pharmaceutical act – Anglais

Acte pharmaceutique – Français

Toute décision ou action découlant du jugement du pharmacien visant à cerner, à prévenir, à résoudre un problème, ou à combler un besoin lié à la pharmacothérapie d’un patient. (7)
Administration par voie orale (PO) – Québécois

By mouth, Orally, PO – Anglais

Voie orale ou per os – Français

Administration par la bouche
Administration parentérale – Québécois

Parenteral administration – Anglais

Administration parentérale – Français

Toute administration qui se fait autrement que par la bouche ou le rectum. Par exemple, l’administration par voie intraveineuse, l’administration intramusculaire et l’administration sous-cutanée sont des voies d’administration parentérale. (5)
Adolescent – Québécois

Teenager – Anglais

Adolescent – Français

S’entend habituellement de toute personne âgée de 12 ans et plus, mais qui n’a pas atteint l’âge de 18 ans. (5)
Adulte – Québécois

Adult – Anglais

Adulte – Français

Dans le contexte des essais cliniques, s’entend habituellement de toute personne âgée de 18 ans et plus. (5)
Absorption – Québécois

Absorption – Anglais

Absorption – Français

Processus physiologique par lequel toute substance administrée à l’extérieur de l’organisme franchit un épithélium tel que la muqueuse digestive puis la diffuse dans le liquide extracellulaire et traverse la paroi capillaire pour enfin atteindre le sang. (2)
Adhésion au traitement médicamenteux – Québécois

Adherence, Patient adherence, Treatment adherence – Anglais

Observance médicamenteuse – Français

Fait, pour une personne, de s’engager à suivre de bon gré toutes les thérapies qui lui sont proposées et expliquées par un professionnel de la santé. Le terme adhésion correspond à un concept plus générique que le terme observance, ce dernier se limitant de plus en plus à un « traitement médicamenteux ». De plus, le concept de l’« adhésion » implique davantage l’assentiment de la personne dans tout le  processus lié aux différentes thérapies qu’elle s’apprête à recevoir ou à suivre. (2)
Admission – Québécois

Admission – Anglais

Admission – Français

L’admission est un moment critique de l’épisode de soins, qui se produit au début de l’hospitalisation de l’usager à une unité de  soins  ou  à  une  unité  d’urgence  d’un  établissement  de  santé. (4)
Aérosol – Québécois

Aerosol – Anglais

Aérosol – Français

Un aérosol est un produit liquide, solide ou gazeux (ou une combinaison des trois) qui est projeté à l’aide d’un agent propulsant (gaz comprimé).  La plupart des aérosols contiennent trois principaux constituants : des agents propulsant, des solvants et des ingrédients actifs. (2)
Maladie à long terme – Québécois

Long term illness – Anglais

Affection de longue durée (ALD) – Français

Affection qui implique un traitement prolongé et une thérapeutique particulièrement couteuse, et qui constitue d’après le code français de la sécurité sociale, un motif d’exonération du ticket modérateur pour les assurés sociaux.
Allergie – Québécois

Allergy – Anglais

Allergie – Français

Ensemble des maladies et des symptômes causés par une réaction anormale du système immunitaire qui réagit de façon excessive à un antigène, par rapport à un sujet normal, en raison d’une pré sensibilisation à ce même antigène. (2)
Allergie médicamenteuse – Québécois

Drug allergy – Anglais

Allergie médicamenteuse – Français

Réaction allergique due à une sensibilité exagérée à un médicament particulier. Les manifestations en sont nombreuses et varient selon le médicament. (2)
Non applicable – Québécois

Added medical value – Anglais

Amélioration du service médical rendu (ASMR) – Français

Ensemble des avantages que procure un traitement médicamenteux en termes d’efficacité, d’utilité et d’intérêt thérapeutique pour le malade. L’ASMR est un critère positif s’inscription d’une spécialité sur la liste des spécialités pharmaceutiques remboursés mentionnées par le code de la sécurité sociale en France. Lors de l’évaluation ou d’un ré évaluation médico administrative d’un médicament, l’ASMR est évaluée par la commission de transparence selon une échelle de I (progrès thérapeutique majeur) à V (absence d’amélioration du service médical rendu). Cette cote sera un critère déterminant pour la fixation du prix d’un médicament. (8)
Ambulatory health care – Anglais

Ambulatoire (médecine, chirurgie) – Français

Se dit des soins qui peuvent être dispensés sans hospitalisation complète. La notion de médecine ambulatoire s’oppose donc à celle de médecine hospitalière.(8)
Ampoule – Québécois

Ampule – Anglais

Ampoule – Français

Tube de verre scellé à ses deux extrémités, ou en forme de petits flacons scellés au goulot, contenant une dose précise d’un produit pharmaceutique. Les ampoules renferment soit des produits liquides à administrer directement, soit des poudres à dissoudre, dans un solvant délivré dans une autre ampoule. (2)
Analyse cout avantage – Québécois

Cost benefit analysis (CBA) – Anglais

Analyse cout bénéfice – Français

Analyse permettant de comparer les couts et les résultats de différentes interventions en unités monétaire. (9)
Analyse cout efficacité – Québécois

Cost effectiveness analysis (CEA) – Anglais

Analyse cout efficacité – Français

Analyse permettant de comparer les couts et les résultats de différentes interventions en tenant compte du principal paramètre d’efficacité. (9)
Analyse cout utilité – Québécois

Cost utility analysis (CUA) – Anglais

Analyse cout utilité – Français

Analyse permettant de comparer les couts et les résultats de différentes interventions, tant au chapitre de la morbidité que de la qualité de vie du patient. (9)
Analyse minimisation de cout – Québécois

Cost minimization analysis (CMA) – Anglais

Analyse de minimisation de cout – Français

Analyse permettant de comparer les couts de différentes interventions dont les résultats sont jugés similaires, afin de déterminer celle qui est la moins coûteuse. (9)
Analyse de résultats – Québécois

Outcome research – Anglais

Analyse de résultats – Français

Étude des répercussions économiques, cliniques et humaines d’une intervention ou d’une absence d’intervention thérapeutique, qu’elle soit de nature pharmaceutique, médicale, chirurgicale, ou autre. (9)
Anticorps monoclonal – Québécois

Monoclonal antibody – Anglais

Anticorps monoclonal – Français

Anticorps produit par un clone de cellules descendant d’un seul ancêtre. Un anticorps monoclonal est un anticorps de type pur qui présente une spécificité unique. (5)
Antidote – Québécois

Antidote – Anglais

Antidote – Français

Substance capable de neutraliser un toxique ou de s’opposer à ses effets dans l’organisme, par un mécanisme physique, chimique, biochimique ou pharmacologique. (2)
Appel d’offre – Québécois

Call for tenders – Anglais

Appel d’offre (AO) – Français

Procédure d’appel à la concurrence qui consiste, pour l’élaboration d’un projet, à inviter des fournisseurs de biens, des prestataires de services ou des entrepreneurs en construction, à présenter une offre précise en vue de l’attribution d’un marché. Dans la passation des marchés par l’État, il s’agit d’un appel public à la concurrence pour l’attribution d’un marché public de travaux ou de fournitures à un candidat choisi par l’Administration, qui s’engage vis-à-vis de lui à respecter des propositions précises en vue de la conclusion d’un contrat, pouvant être autres que celle des prix. L’appel d’offres peut être ouvert, lorsque tous les fournisseurs intéressés ont la possibilité de présenter une offre, et il peut être restreint, lorsque seuls les fournisseurs sélectionnés par l’acheteur éventuel de biens ou de services sont admis à présenter une offre. (2)
Arbre de décision – Québécois

Decision tree – Anglais

Arbre décisionnel – Français

Représentation graphique de différentes stratégies ou conséquences formalisant les situations intermédiaires contrôlées par un décideur. Les arbres comportent des embranchements ou nœuds et des chemins qui aboutissent aux conséquences respectives des évènements ou des décisions qui ont été prises. L’exploitation de l’arbre suggère alors de favoriser la stratégie, qui en moyenne comporte l’avantage clinique le meilleur, le risque le plus faible, le cout le moins cher, ou encore le meilleur ratio cout avantage. (8)
Assistant Technique en Pharmacie (ATP) – Québécois

Pharmacy technician – Anglais

Préparateur en pharmacie en officine (PP) et préparateur en pharmacie hospitalière (PPH) – Français

Personne titulaire d’un brevet professionnel spécialisé, qui aide un pharmacien dans son officine, exécutant les manipulations sous la responsabilité et le contrôle effectif de ce dernier, et qui est habilitée à préparer tout médicament et à manipuler toxiques et stupéfiants (2).
Assurance qualité – Québécois

Quality assurance – Anglais

Assurance qualité (AQ) – Français

Procédure visant à confirmer le bon fonctionnement du système qualité au sein d’une entreprise. La notion d’assurance qualité s’applique au domaine de la santé. Le système qualité est l’ensemble des procédures préétablies et systématiques mises en place afin d’assurer qu’un produit, un service, une technologie soit conforme à des normes de qualité. (8)
Automédication – Québécois

Self-medication – Anglais

Automédication – Français

Utilisation de médicaments par des malades en dehors de toute prescription médicale. On emploie souvent le terme automédication dans les hôpitaux pour signifier qu’un patient est suffisamment responsable ou autonome pour prendre lui-même la médication qui lui est prescrite par le médecin, sans attendre que l’infirmière lui porte les comprimés, etc. (2)
Autorisation de mise en marché ou Avis de conformité (AC) – Québécois

Notice of compliance (NOC), Marketing authorization (MA), Product marketing authorization (PMA), New drug approval (NDA), Registration licensing – Anglais

Autorisation de Mise sur le marché (AMM) – Français

Permis accordé à un fabricant par l’autorité administrative compétente et permettant la commercialisation d’un nouveau produit pharmaceutique ou d’un produit déjà existant pour une nouvelle indication sur un territoire défini. (2) Avis donné en vertu de l’article C.08.004.01 ou C.08.004.01 du Règlement sur les aliments et drogues. Cet avis confirme que le produit médicamenteux respecte les normes prescrites par Santé Canada pour une administration à des humains ou à des animaux, selon le cas, et que sa vente est autorisée au Canada. (3)
Avis de conformité avec conditions (AC-C) – Québécois

Notice of Compliance with Conditions policy. – Anglais

Autorisation de commercialiser un médicament visant le traitement, la prévention ou le diagnostic de maladies ou d’états graves, mortels ou très débilitants, à condition que le fabricant entreprenne des études supplémentaires afin de confirmer l’avantage clinique. (6)
Avis de non-conformité (ANC) – Québécois

Non-compliance notices – Anglais

Ce document peut être délivré si la soumission ne satisfait pas aux exigences de la Loi sur les aliments et drogues et de son règlement d’application. Il décrit les points demeurés en suspens et demande des renseignements supplémentaires. (6)
Avis de non-satisfaction (ANS) quant aux essais cliniques – Québécois

Not Satisfactory Notice (NSN – Anglais

Document délivré par Santé Canada si des faiblesses importantes sont repérées lors de l’évaluation de la demande d’essai clinique (DEC) ou de la modification à la demande d’essai clinique (MDEC). La délivrance d’un ANS peut mettre fin à l’examen de la DEC ou de la MDEC. (6)
Bilan Comparatif des Médicaments BCM – Québécois

Medcication reconciliation – Anglais

Conciliation médicamenteuse – Français

Collecte systématique et standardisée, à des moments clés du cheminement d’un patient au sein du réseau de la santé et des services sociaux, des informations concernant sa prise de médicaments pour faciliter le transfert d’informations et l’usage sécuritaire des médicaments auprès de ce patient.(1)
Bioéquivalence – Québécois

Bioequivalence – Anglais

Bioéquivalence – Français

Biodisponibilité comparable.
Deux médicaments contenant la même dose du même principe actif sont dits « bioéquivalents » s’ils ont une disponibilité comparable lorsqu’ils sont administrés à posologie égale. Deux préparations bioéquivalentes permettent de garantir l’équivalence thérapeutique chez un même malade. (2)
Biodisponibilité – Québécois

Bioavailability, Biological availability – Anglais

Biodisponibilité – Français

Fraction de médicament captée dans l’organisme sous forme pharmacologiquement active et vitesse avec laquelle se fait cette captation (2)
Brevet – Québécois

Patent – Anglais

Brevet – Français

Instrument émis par le Commissaire aux brevets sous forme de lettres patentes. Le brevet confère à son titulaire un monopole d’une durée limitée pour les allégations formulées. Le brevet confère également à son titulaire et à ses représentants légaux le droit exclusif de fabriquer, de construire, d’exploiter ou de vendre son invention. (3)
Cabinet automatisé décentralisé (CAD) – Québécois

Automated dispensing cabinet – Anglais

Armoire de distribution automatisée (ADA) – Français

Appareil de distribution des médicaments installé dans différents points de services. Les CAD peuvent entreposer, distribuer et gérer le suivi des inventaires des médicaments à administrer. Ils permettent au personnel autorisé de procurer certains médicaments prescrits aux patients après validation de l’ordonnance par la pharmacie ou par dérogation en cas d’exceptions ou d’urgence. (10)
Cascade médicamenteuse – Québécois

Cascade médicamenteuse – Français

Prescription additive de médicaments visant à contrer les effets indésirables engendrés par d’autres médicaments pris par un individu et considérés erronément comme une nouvelle pathologie; phénomène généralement observé chez les patients poly médicamentés.(1)
Cellules souches – Québécois

Stem cell – Anglais

Cellules souches – Français

Les cellules souches se distinguent des autres cellules de l’organisme par leur capacité de produire d’autres types de cellules et de tissus. Elles peuvent ainsi remplacer des cellules mortes. (5)
Cible thérapeutique – Québécois

Thérapeutic target – Anglais

Cible thérapeutique – Français

0
Classification ATC – Français Système de classification anatomique, thérapeutique, chimique (ATC) conçu et tenu à jour par le Centre collaborateur de l’OMS pour la méthodologie sur l’établissement des statistiques concernant les produits médicamenteux de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Ce système distingue les médicaments selon  leur site d’action et leurs caractéristiques thérapeutiques et chimiques. (3)
Code à barres – Québécois

Barcode – Anglais

Code-barres – Français

Symbole imprimé, habituellement fait de barres noir et blanc lisibles par un lecteur optique approprié. Les codes à barres sont utilisés pour la réception des stocks, l’approvisionnement de la pharmacie, la gestion des retours, l’approvisionnement des réserves situées aux étages, le remplissage, la vérification de la correspondance entre le contenu et le contenant et l’administration des médicaments. Différents types de code à barres existent (2D, matriciel); selon le type, on peut y trouver des informations de différentes natures. (10)
Code de déontologie – Québécois

Professional code of conduct – Anglais

Code de déontologie – Français

Texte réglementaire énonçant les règles de conduite professionnelle qui régissent l’exercice d’une profession ou d’une fonction et faisant état des devoirs, des obligations et des responsabilités auxquels sont soumis ceux qui l’exercent. (2)
Coefficiant de pondération de la consommation des ressources – Québécois

Ressource intensity weight value – Anglais

Coefficient de pondération – Français

Valeur calculée par l’institut canadien d’information sur la santé pour mesurer l’utilisation des ressources par groupe casuistique. Le coefficient de pondération, aussi appelé poids, permet de donner à une grandeur intervenant dans un calcul d’une moyenne une importance relative, proportionnée à son importance. (9)
Collyre – Québécois

Collyrium – Anglais

Collyre – Français

Médicament destiné à être placé sur l’œil et plus spécialement sur la cornée. (2)
Communs – Québécois

Médicaments en dotation – Français

0
Comorbidité – Québécois

Comorbidity – Anglais

Comorbidité – Français

Une ou plusieurs maladies ou troubles de la santé présents chez un même individu, qui sont associés à une maladie ou à un trouble initial. (1)
Comprimé – Québécois

Tablet – Anglais

Comprimé(Cp) – Français

Préparation pharmaceutique, de forme aplatie, obtenue par compression de la substance active en poudre. (2)
Comprimé à libération prolongée – Québécois

Extended Release tablet – Anglais

Forme LP – Français

Comprimé enrobé ou non, simple ou à plusieurs couches, dont les adjuvants et le mode de fabrication sont choisis de façon à modifier, généralement dans le sens d’une prolongation, la libération du ou des principes actifs dans le tube digestif.  L’intérêt de cette forme est de diminuer les doses administrées afin que les traitements soient plus efficaces et les effets secondaires moindres. (2)
Congé – Québécois

Fin d’hospitalisation – Français

Le congé est un moment critique de l’épisode de soins, qui se produit à la fin de l’hospitalisation de l’usager. (4)
Consignation – Québécois Inscription aux dossiers de toutes les informations influençant l’évaluation pharmacothérapeutique des dossiers-patients. (7)
Crème – Québécois

Cream – Anglais

Crème – Français

Préparation pharmaceutique destinée à être appliquée sur la peau, constituée par une émulsion homogène et stable de consistance plus molle qu’une pommade mais qui ne coule pas. (2)
Cytochrome – Québécois

Cytochrome – Anglais

Cytochrome – Français

Famille d’enzymes présentes dans les microsomes et les mitochondries des cellules de certains tissus et organes du corps, qui servent de catalyseurs pour l’oxydation de macromolécules biologiques ou, encore, de catalyseurs pour l’absorption de médicaments. Ces enzymes sont des chromoprotéines ferroporphyriniques de la classe des cytochromes b. Le cytochrome P450 est un catalyseur de l’hydroxylation de composés biologiques naturels (stéroïdes) et de composés étrangers (xénobiotiques) tels que les substances médicamenteuses. (2)
Cytokine – Québécois

Cytokine – Anglais

Cytokine – Français

Protéine sécrétée par des cellules. La cytokine interagit avec les cellules du système immunitaire afin de réguler les réponses de l’organisme aux maladies et aux infections. La cytokine joue également un rôle dans la modulation des processus cellulaires normaux dans l’organisme. (5)
Date limite d’utilisation – Québécois

Expiry date, expiration date – Anglais

Date de péremption – Français

La date limite d’utilisation est la date au-delà de laquelle le produit ne peut plus être utilisé. Elle est déterminée à partir de la date où le produit est conditionné. Elle correspond à la date de la fin de l’utilisation par le patient. (7)
Demi-vie – Québécois

Half-time for elimination, Half-time, Time of half-elimination, Elimination half-time, Biological half-time – Anglais

Temps de demi-vie – Français

Temps au bout duquel la concentration d’une substance chimique a diminué de moitié dans un compartiment déterminé. (2)
Dépendance – Québécois

Addiction, dependence – Anglais

Dépendance – Français

État caractérisé par le besoin compulsif et chronique de consommer une substance psychoactive ou de répéter un comportement. Chez une personne aux prises avec une dépendance à une substance, l’arrêt de sa consommation occasionne en règle générale l’apparition du syndrome de sevrage. (2)
Développement professionnel – Québécois

Développement professionnel – Français

Action de formation qui vise à parfaire la compétence professionnelle déjà acquise par une personne et à suivre l’évolution qui s’est produite dans son secteur d’activité. (2)
Déviation de la norme – Québécois

Standard deviation – Anglais

Déviation de la norme – Français

Situation où un médicament ne satisfait pas à la norme acceptée quant aux données probantes sur son efficacité et son innocuité requises pour sa mise sur le marché. (6)
Distribution – Québécois

Distribution – Anglais

Distribution – Français

Étape du mécanisme qui décrit la répartition du principe actif d’un médicament dans les différents tissus et organes. (2)
Distribution Unitaire Quotidienne – Québécois

Unit dose drug distribution – Anglais

Délivrance journalière individuelle nominative (DJIN) – Français

0
Divergence intentionnelle documentée – Québécois

Divergence intentionnelle documentée – Français

Une divergence intentionnelle documentée est une divergence en  vertu  de  laquelle  le  prescripteur  décide  volontairement d’ajouter,   de   modifier, ou d’interrompre la prise d’un médicament, tout en documentant sa décision (4).
Divergence intentionnelle non documentée – Québécois

Divergence intentionnelle non documentée – Français

Une divergence intentionnelle non documentée est une divergence   en vertu de laquelle le prescripteur décide délibérément d’ajouter, de modifier ou d’interrompre la prise d’un    médicament sans clairement    documenter sa décision. (4)
Divergence non intentionnelle – Québécois

Divergence non intentionnelle – Français

Une  divergence non intentionnelle est une divergence en vertu de laquelle le prescripteur modifie, ajoute, ou omet involontairement un  médicament pris par un usager avant son admission. (4)
Données probantes – Québécois

Données probantes – Français

0
Dose – Québécois

Dose banding – Anglais

Dose – Français

Quantité d’un médicament à administrer à un patient en une seule fois (1)
Dosette – Québécois

Dosette – Français

Petite boîte à cases multiples où l’on place les médicaments que l’on doit prendre pendant une certaine période. (2)
Dossier patient – Québécois

Patient file – Anglais

Dossier patient – Français

Ensemble de données constitué des dossiers médical, administratif et de soins infirmiers relatifs à un patient.  Le dossier patient permet de partager des informations entre les différents dispensateurs de soins. Il représente la synthèse de l’activité médicale et infirmière. Le dossier patient peut être « papier » ou informatisé.  (2)
Dossier patient informatisé, Dossier Santé Québec (DSQ) – Québécois

Dossier patient informatisé – Français

Ensemble des données médicales relatives à une personne qui sont stockées sur un même support informatique, et qui proviennent de tous les dispensateurs de services de santé qu’elle a consultés.  (2)
Économie de la santé – Québécois

Health econoics – Anglais

Économie de la santé – Français

Discipline issue de l’application au domaine de la santé publique des concepts et des méthodes de l’économie, qui repose sur l’analyse de l’offre et de la demande des soins, du marché des biens et des services médicaux ainsi que du fonctionnement et du financement du système de santé. L’économie de la santé se situe au carrefour de la médecine, des sciences économiques et de gestion, des mathématiques et des sciences humaines. Ce terme est plus générique que pharmaco économie, qui s’applique principalement à l’évaluation économique des produits et des services pharmaceutiques. (9)
Effet indésirable, Effet indésirable grave – Québécois

Adverse drug reaction, Adverse effect – Anglais

Effet indésirable – Français

Effet non recherché pour l’objectif thérapeutique visé par l’utilisation d’un médicament donné.(1)
Effet utile – Québécois Mesure dans laquelle un médicament à l’effet qu’il vise à avoir dans le monde réel (c. à d. quand les patients moyens prennent le médicament [moins quand les patients moyens le prennent que lorsqu’il est pris en conjonction avec d’autres drogues ou selon diverses indications, etc. Il faut donner plus d’explications ou enlever l’exemple; suggérer une explication afin de distinguer l’effet utile de l’efficacité.]. (6)
Efficacité – Québécois

Efficacy – Anglais

Efficacité – Français

Mesure dans laquelle un médicament a l’effet qu’il vise à avoir dans des circonstances idéales (c. à d. dans des conditions contrôlées, lors des essais cliniques et de la mise au point du médicament). (6)
Efficience – Québécois

Effectiveness – Anglais

Efficience – Français

Rapport entre les résultats obtenus par un produit pharmaceutique ou un traitement et les coûts engagés pour obtenir ces résultats
Élixirs – Québécois

Elixir – Anglais

Elixir – Français

Préparation pharmaceutique faite d’un mélange de sirops et d’alcools distillé sur une ou plusieurs substances aromatiques.   Les élixirs sont en général d’anciennes préparations qui ne sont plus guère employées en thérapeutique. (2)
Émollient – Québécois

Emollient – Anglais

Émollient – Français

Se dit d’un médicament qui relâche les tissus tendus et calme l’inflammation dont ils sont le siège. (2)
Émulsion – Québécois

Emulsion – Anglais

Emulsion – Français

Préparation d’apparence laiteuse qui résulte de la dispersion d’un liquide au sein d’un autre liquide avec lequel il n’est pas miscible. L’émulsion représente un système physique à deux phases : une phase continue ou dispersante, et une phase discontinue ou dispersée, formée par des globules liquides de très petit diamètre. On distingue deux types d’émulsions : 1) les émulsions à phase continue aqueuse et à phase dispersée huileuse, dites émulsions huile dans l’eau (représentées par le symbole H/E, en anglais O/W); 2) les émulsions à phase continue huileuse et à phase dispersée aqueuse, dites émulsions eau dans l’huile (représentées par le symbole E/H, en anglais W/O) (2)
Ensacheuse – Québécois 0
Erreur médicamenteuse – Québécois

Erreur médicamenteuse – Français

Tout événement évitable pouvant conduire à l’emploi inadéquat d’un médicament, ou à un dommage à un patient, et ce, pendant que le médicament est en possession d’un professionnel de la santé, du patient lui-même ou d’une personne qui en a la charge. (7)
Essai clinique – Québécois

Clinical trial – Anglais

Essai clinique – Français

Recherche sur des sujets humains dont l’objet est soit de découvrir ou de confirmer les bienfaits ainsi que les risques d’un médicament. (5)
Essai clinique contrôlé – Québécois

Essai clinique contrôlé – Français

Essai clinique dans lequel un groupe de sujets, le groupe témoin, reçoit un placebo, ne subit aucun traitement ou reçoit une drogue à l’effet thérapeutique établi (aussi appelé « traitement de référence »). Les résultats obtenus dans le groupe témoin sont comparés à ceux du groupe de sujets qui ont reçu le médicament à l’étude. (5)
Essai clinique de Phase I – Québécois

Phase I clinical trial – Anglais

Essai clinique de phase I – Français

Essai clinique qui a pour principal objet de déterminer les effets pharmacologiques du médicament et d’en évaluer l’innocuité (effets secondaires) en fonction de l’augmentation de la dose de ce dernier. Les études pharmacocinétiques (qui visent à évaluer la concentration du médicament dans les tissus comme le sang) ainsi que les études sur l’interaction médicamenteuse sont habituellement considérées comme des essais de phase I, peu importe à quelle étape de la mise au point du médicament elles ont lieu. Ce type d’essai est habituellement mené auprès de volontaires en santé, mais parfois aussi auprès de patients lorsque l’administration du médicament à des volontaires en santé serait inadmissible sur le plan éthique. (5)
Essai clinique de Phase II – Québécois

Phase II clinical trial – Anglais

Essai clinique de Phase II – Français

Essai clinique qui a pour objet d’évaluer l’efficacité d’un médicament chez des patients atteints de la maladie à traiter, à diagnostiquer ou à prévenir, et de déterminer les effets secondaires et les risques qui y sont associés. Un essai clinique qui vise à trouver une nouvelle indication pour un médicament déjà commercialisé est habituellement considéré comme un essai clinique de phase II. Ce type d’essai clinique fournit des données préliminaires sur l’innocuité et l’efficacité du médicament chez les patients. (5)
Essai clinique de Phase III – Québécois

Phase III clinical trial – Anglais

Essai clinique de Phase III – Français

Essai, contrôlé ou non, effectué après que des données préliminaires qui permettent de penser que le médicament est efficace ont été obtenues. L’objectif est de recueillir des données supplémentaires afin de confirmer l’efficacité clinique et l’innocuité du médicament dans les conditions d’utilisation proposées. (5)
Essai clinique de Phase IV – Québécois

Phase IV clinical trial – Anglais

Essai clinique de Phase IV – Français

Toutes les études entreprises une fois que l’usage d’un nouveau médicament a été autorisé par l’organisme de réglementation compétent. Ces études sont importantes pour optimiser l’utilisation du médicament. Parmi les essais de phase IV les plus courants, mentionnons les études sur l’innocuité et les études qui appuient l’utilisation du médicament selon l’indication approuvée, par exemple des études sur la mortalité et la morbidité ou les études épidémiologiques. En règle générale, ce type d’essais ne nécessite pas l’approbation réglementaire de Santé Canada. (5)
Essai croisé – Québécois

Crossover trial – Anglais

Essai croisé – Français

Essai dans lequel les sujets reçoivent successivement différents traitements. (5)
Essai d’efficacité – Québécois Essai visant à déterminant si un traitement permet de traiter ou de prévenir un problème de santé donné. (5)
Essai en parallèle – Québécois Essai dans lequel deux traitements ou plus sont évalués en parallèle, c’est-à-dire en même temps, dans deux ou plusieurs groupes de patients, aussi appelés groupes expérimentaux. (5)
Étude double aveugle/ double insu – Québécois

Double blind clinical trial – Anglais

Étude en double aveugle – Français

Essai dans lequel les chercheurs et les sujets ignorent l’attribution des traitements. (5)
Essai interventionnel – Québécois Essai dans lequel le traitement attribué au sujet est prédéfini par le protocole de l’essai. (5)
Essai sur l’innocuité – Québécois Essai qui a pour objet de recueillir de l’information sur les effets indésirables d’un médicament. En règle générale, tous les essais cliniques de médicament comprennent la collecte de données sur les effets indésirables. (5)
Éthique – Québécois

Ethique – Français

L’examen des principes moraux au regard de ce qui est jugé souhaitable et qui sont à la base de la conduite d’un individu ou d’un groupe. Lorsqu’elle est appliquée à un domaine d’activité, l’éthique est un processus de réflexion continu sur le sens et les conséquences multiples des actions. L’éthique est de l’ordre du questionnement sur les grands principes de vie ; elle oblige à faire des choix et à savoir les expliciter. (2) L’approche de l’éthique professionnelle doit reposer à la fois sur la dimension morale (il ne peut s’agir d’ignorer les principes) et sur la dimension éthique (quelle décision est la meilleure dans le cas présent?), c’est-à-dire la recherche de la décision juste dans une situation donnée. L’éthique professionnelle ne devrait pas se limiter à l’application d’un code législatif, mais représenter une opportunité d’éveil aux responsabilités inhérentes à la profession de pharmacien et à son épanouissement. (Source : Informations professionnelles, bulletin n° 158). (7)
Étiquetage – Québécois

Etiquetage – Français

Tout document écrit lié à un médicament incluant l’étiquette, l’emballage, le dépliant destiné au patient et la monographie de produit. (6)
Étude in vivo – Québécois 0
Étude mono centrique – Québécois 0
Étude multicentrique – Québécois

Multicenter trial – Anglais

Essai clinique réalisé dans des endroits différents, par plus d’un investigateur et selon un protocole unique ainsi que des modalités identiques. (2)
Étude prospective – Québécois 0
Étude rétrospective – Québécois 0
Étude simple aveugle/ Simple insu – Québécois

Étude en simple aveugle – Français

Essai dans lequel seulement les chercheurs savent quel traitement (p. ex. placebo ou médicament à l’étude) est administré aux sujets. (5)
Étude transversale – Québécois 0
Événement – Québécois

Event – Anglais

Situation ou fait qui a ou aurait pu causer des dommages à la santé d’un patient. (7)
Évènement indésirable – Québécois

Adverse event – Anglais

Évènement indésirable – Français

Tout fait médical fâcheux se manifestant chez un patient ou un sujet d’essai clinique qui a reçu un médicament, et ne devant pas nécessairement présenter une relation de cause à effet avec le médicament. (5)
Excipient – Québécois

Excipient – Anglais

Excipient – Français

Substance gazeuse, liquide, solide ou pâteuse, plus ou moins inerte, à laquelle on incorpore le principe actif d’un médicament afin d’en faciliter la préparation ainsi que l’administration et d’en conditionner la consistance, la forme ainsi que le volume.  L’excipient est nécessaire à la mise en forme pharmaceutique d’un médicament; il en constitue souvent la masse. (2)
Vehicle – Anglais 0
Excrétion – Québécois

Excrétion – Français

Acte physiologique déversant hors d’une glande le produit de cette dernière par la voie de conduits spéciaux dits excréteurs(2)
Extravasation – Québécois

Extravasation – Anglais

Extravasation – Français

Passage anormal d’un liquide hors des vaisseaux ou des cavités qui le contiennent normalement, vers les tissus environnants. (2)
Facteur de risque – Québécois

Risk factor – Anglais

Facteur de risque – Français

Caractéristique d’une personne ou aspect de son mode de vie ou de son environnement pouvant être associé à une condition de santé particulière. Des attributs innés ou héréditaires, des aspects du comportement, des facteurs environnementaux, des situations sociales ou économiques peuvent être des facteurs de risque associés à diverses conditions comme la survenue d’une maladie, un traumatisme ou un état de santé exigeant des mesures préventives. Le lien unissant les facteurs de risque et les événements associés n’est pas nécessairement causal. Il peut exister plusieurs facteurs de risque qui concourent à la survenue d’une maladie ou d’un groupe de maladies. Par exemple, le tabagisme, l’obésité, la consommation de matières grasses et le manque d’exercice sont des facteurs de risque associés aux maladies cardiovasculaires. La typologie des facteurs de risque est la suivante : les facteurs endogènes (qui sont propres à un individu), les facteurs exogènes (qui sont liés à l’environnement), les facteurs prédisposants (qui rendent un individu plus vulnérable à une maladie que ne le sont les autres individus d’un groupe témoin) et les facteurs déclenchants (aussi appelés facteurs prédisposants). (2)
Feuille administration des médicaments  électronique (FADMe) – Québécois

Medication administration record – Anglais

Version informatisée de l’information relative aux ordonnances des patients transmise directement par le logiciel de la pharmacie et accessible en temps réel à partir des ordinateurs du personnel infirmier et des médecins. (10)
Formule maitresse ou recette – Québécois 0
Feuille d’ordonnance prérédigée (FOPR) – Québécois 0
Fréquence d’administration – Québécois 0
Galénique – Québécois

Forme galénique – Français

Forme ou aspect final que prend un médicament (par exemple, un comprimé ou une gélule) et qui détermine le mode d’action et la façon dont sera administré le médicament.(1)
Gargarisme – Québécois Solution médicamenteuse qu’on recrache après l’avoir gardée un moment dans la bouche et dans la gorge en l’agitant par des mouvements de la langue, des joues, et par l’action de l’air venant du larynx. Les gargarismes sont utilisés dans les soins pré- ou postopératoires en chirurgie dentaire, dans les maladies de la bouche (gingivites, aphtes, stomatites, etc.) et de la gorge (angine). Ils comprennent des substances antiseptiques, analgésiques et anti-inflammatoires. (2)
Gélule – Québécois

Gélule – Français

Capsule à enveloppe dure, constituée par deux parties en gélatine de forme cylindrique, à fond hémisphérique qui s’emboîtent l’une dans l’autre. Les gélules sont de huit tailles différentes, dont la capacité va de 0,12 à 1,42 ml. Le médicament ou les médicaments généralement de forme solide (pulvérulents ou granuleux) sont introduits dans l’une des 2 parties, puis la seconde est emboîtée sur la première. Les gélules sont facilement dissoutes dans le tube digestif. (2)
Générique – Québécois

Générique – Français

Produit médicamenteux contenant le même ingrédient actif, la même concentration et la même forme posologique que son équivalent de marque. (3)
Grossiste – Québécois Intermédiaire entre les fabricants de médicaments et les utilisateurs, tels que les pharmacies et les hôpitaux; le terme distributeur est aussi parfois utilisé(1)
Groupe d achat – Québécois 0
Diagnosis related group – Anglais

Groupe homogène de malade GHM – Français

0
Groupe homogène de séjours GHS – Français 0
Hémovigilance – Québécois

Hémovigilance – Français

Surveillance relative à l’utilisation thérapeutique des produits sanguins, exercée depuis la collecte du sang et de ses composants jusqu’au suivi des patients transfusés, afin de recueillir et d’évaluer des informations sur les effets inattendus ou indésirables de ces produits et d’en prévenir l’apparition. (2)
Histoire pharmaco thérapeutique ou  Histoire médicamenteuse – Québécois L’histoire pharmacothérapeutique représente la collecte de données, la plus complète possible, des renseignements pertinents liés à la pharmacologie (médicaments prescrits, en vente libre et produits naturels) et aux habitudes de vie d’un usager. Elle peut être élaborée par la collecte des informations à l’aide d’un outil de collecte de données et par l’entrevue effectuée auprès de l’usager, de sa famille ou d’un aidant naturel. (Source : Réalisation du bilan comparatif des médicaments dans les établissements de santé québécois, A.P.E.S.) (7)
Homéopathie – Québécois

Homéopathie – Français

Méthode thérapeutique qui consiste à traiter les maladies en utilisant des doses infinitésimales de remèdes susceptibles, à plus fortes doses, de produire chez l’homme sain des symptômes semblables à ceux de la maladie à combattre, et ce, dans le but de stimuler les réactions de défense de l’organisme.  (2)
Iatrogénie – Québécois

Iatrogenicity – Anglais

Iatrogénie – Français

Se dit d’un trouble qui est provoqué par les actes des médecins ou par le traitement médical appliqué. (2)
Identitovigilance – Français Système de surveillance et de gestion des risques et erreurs liés à l’identification des patients
Immunoglobuline – Québécois

Immunoglobuline – Français

Protéine fabriquée par les plasmocytes et les lymphocytes, et qui est caractéristique de ces types de cellules. Elle se lie à des molécules étrangères, comme des bactéries, et contribue à leur destruction. (5)
Incidence – Québécois

Incidence, Impact – Anglais

Incidence – Français

Nombre de nouveaux cas d’une maladie, ou de personnes qui sont tombées malades, pendant une période donnée et dans une population déterminée. Il est toujours préférable de préciser si l’incidence a été calculée d’après le nombre de cas de la maladie ou d’après le nombre de personnes atteintes, car une même personne peut être atteinte plusieurs fois de la même maladie au cours d’une période donnée. L’incidence est généralement exprimée par un taux obtenu par un rapport dans lequel le dénominateur représente le nombre moyen de personnes dans la population considérée pendant la période définie, ou le nombre estimatif de personnes au milieu de cette période. (2)
Incident – Québécois

Incident – Anglais

Incident – Français

Action ou situation qui n’entraîne pas de conséquence sur l’état de santé ou le bien-être d’un usager, du personnel, d’un professionnel concerné ou d’un tiers, mais dont le résultat est inhabituel et qui, en d’autres occasions, pourrait entraîner des conséquences. L’incident se distingue de l’accident, qui a ou pourrait avoir des conséquences pour le patient. (Source : Loi SSSS, article 183.2). (7)
Index thérapeutique, – Québécois

Therapeutic index – Anglais

Index thérapeutique, Marge thérapeutique, – Français

Rapport entre la dose jugée efficace et la dose jugée toxique d’un médicament donné.(1)
Index thérapeutique étroit – Québécois

Marge thérapeutique étroite – Français

0
Ingrédient actif – Québécois

Active ingredient, Active principle – Anglais

Principe actif – Français

Substance qui entre dans la composition d’un médicament et qui est responsable des propriétés pharmacodynamiques ou thérapeutiques de celui-ci. (2)
Injection – Québécois

Injection – Anglais

injection – Français

Infiltration sous forme d’un jet, et par une aiguille creuse, d’un liquide comprimé par un piston dans une seringue. (2)
Innocuité – Québécois

Innocuité – Français

Caractère de ce qui est sans danger. (2)
Inspection – Québécois

Inspection – Anglais

Inspection – Français

0
Intention thérapeutique – Québécois Raison thérapeutique pour laquelle un médicament donné a été prescrit.(1)
Intervention pharmaceutique – Québécois

Intervention pharmaceutique (IP) – Français

0
Interaction Médicamenteuse – Québécois

Interaction Médicamenteuse (IM) – Français

Altération de l’effet obtenu ou espéré d’un médicament en raison de la prise concomitante d’un autre médicament ou d’une autre substance, tels un produit de santé naturel ou un aliment.(1)
Intolérance – Québécois Réaction anormale ou anormalement intense de l’organisme à une stimulation physique ou chimique, à l’injection ou à l’ingestion d’une substance médicamenteuse, ou à l’absorption d’un aliment. Cette réaction diffère de l’allergie en ce que, pour la première, aucun mécanisme immunologique ne peut être mis en évidence. (2)
Investigateur – Québécois

Investigator, Clinical investigator – Anglais

Investigateur – Français

Médecin ou dentiste responsable de la réalisation de l’essai clinique sur les lieux de l’essai, de la protection de la santé et du bien-être des personnes participant à l’essai ainsi que de l’application des bonnes pratiques cliniques. (2)
Lavement – Québécois

Enema – Anglais

Lavement – Français

Injection de liquide dans le gros intestin par l’anus, soit pour favoriser l’évacuation des matières fécales (lavement évacuateur), soit dans un dessein diagnostique, thérapeutique (lavement médicamenteux) ou nutritionnel (lavement nutritif). (2)
Licence obligatoire – Québécois Licence légale qui donne à son détenteur le droit de fabriquer, d’utiliser ou de vendre une invention brevetée avant l’expiration du brevet. Elle peut être accordée sans le consentement du titulaire du brevet et le détenteur de licence doit alors lui payer une redevance (Smith, 2000).(1)
Livret thérapeutique – Québécois

Livret thérapeutique – Français

0
Maintien de la compétence – Québécois Capacité continue d’intégrer et d’appliquer le savoir, le savoir-faire, le jugement et les qualités personnelles nécessaires pour pratiquer de façon sûre et conforme à l’éthique dans un rôle et un cadre désignés. (Source : Énoncé de position commun : Appui au maintien de la compétence infirmière, Association des infirmières et infirmiers du Canada). (7)
Meilleur Schéma Thérapeutique Possible (MSTP) – Québécois

Historique médicamenteux – Français

Représente la collecte de données, la plus complète possible, des renseignements pertinents liés à la pharmacologie (médicaments prescrits, en vente libre et produits naturels) et aux habitudes de vie d’un usager. Elle peut être élaborée par la collecte des informations à l’aide d’un outil de collecte de données et par l’entrevue effectuée auprès de l’usager, de sa famille ou d’un aidant naturel. (4)
Maitre de stage – Québécois 0
Matériovigilance – Québécois

Medical Device Vigilance (MDV) – Anglais

Surveillance des incidents ou des risques d’incidents pouvant résulter de l’utilisation, à des fins diagnostiques ou thérapeutiques, des dispositifs médicaux. (2)
Médicament – Québécois

Drug, medicine, Medication – Anglais

Toute substance ou tout mélange de substances produites biologiquement, chimiquement ou autrement qui est appliqué ou administré in vivo pour faciliter le diagnostic, le traitement, l’atténuation ou la prévention d’une maladie, de symptômes, de troubles ou d’états physiques anormaux ou, encore, pour modifier des fonctions organiques chez les humains ou chez les animaux. Cette définition comprend les vaccins, les préparations topiques, les anesthésiques et les produits de diagnostic in vivo quel que soit le mode d’administration (p. ex. préparations transdermiques, gélules, solutions injectables, solutions pour inhalation, etc.). Cette définition exclut les appareils médicaux, les produits de diagnostic in vitro et les désinfectants qui ne sont pas utilisés in vivo. (3)
Médicament d’exception – Québécois 0
Médicament émergent – Québécois 0
Médicament orphelin – Québécois Médicament mis au point pour le traitement d’une affection ou d’une maladie rare (une maladie qui touche habituellement moins de cinq personnes sur 10 000). (5)
Mesure clinique – Québécois Données sur l’état physique obtenues notamment à l’aide de techniques ou d’appareils munis d’un moniteur afin de surveiller l’impact de la thérapie médicamenteuse sur la santé du patient. (7)
Mésusage – Québécois

Misuse – Anglais

Mésuage – Français

0
Métabolisation – Québécois 0
Métabolite actif – Québécois 0
MHR – Québécois 0
Mise en quarantaine – Québécois 0
MITM – Français 0
Monographie – Québécois

Summary of Product characteristics – Anglais

Monographie, Résumé des caractéristiques du produit – Français

Document élaboré par le fabricant d’un médicament, validé par l’agence de régulation des médicaments, qui comprend diverses informations scientifiques sur le médicament, telles que ses effets (attendus et indésirables) et les conditions ou les pathologies pour lesquelles son utilisation est indiquée (indication).(1)
Morbidité – Québécois

Morbidity – Anglais

Morbidité – Français

Nombre total de personnes affectées par une maladie donnée ou de cas enregistrés d’une maladie, au sein d’une population donnée, à un moment donné ou pendant une période donnée.   La morbidité s’exprime sous forme d’un rapport qui est calculé soit pour prendre en compte uniquement les cas nouveaux (incidence), soit l’ensemble des cas, anciens et nouveaux (prévalence) dans la population. (2)
Mortalité – Québécois

Mortality – Anglais

Mortalité – Français

Fréquence des décès au sein d’une population sur une période de temps donnée. Pour calculer la mortalité, on tient compte du taux de mortalité par âge, ce qui permet de déterminer l’espérance de vie et la proportion des morts prématurées. (2)
Multi-résistance – Québécois 0
Mutagène – Québécois

Mutagen – Anglais

Mutagène – Français

Se dit de tout agent (physique ou chimique) capable de provoquer une mutation. (2)
Numéro d’identification du médicament (DIN) – Québécois Numéro d’identification à 8 chiffres que la Direction générale des produits de santé et des aliments de Santé Canada attribue à chaque produit médicamenteux vendu sous ordonnance ou en vente libre et commercialisé en vertu du Règlement sur les aliments et drogues. Le DIN est assigné en tenant compte des éléments suivants : le fabricant du produit, le ou les ingrédients actifs, la concentration du ou des ingrédients actifs, la forme posologique, le nom de marque du produit et son mode d’administration. (3)
Odds Ratio – Québécois

Odds ratio – Anglais

Rapport de cotes – Français

Rapport entre deux cotes témoignant de la force du lien entre l’exposition à un facteur de risque et la survenue d’une affection. (2)
Onguent – Québécois Forme médicamenteuse ancienne, de consistance pâteuse, composée surtout de résines et de divers corps gras, auxquels on adjoint parfois des sels, des extraits ou des huiles essentielles, destinée à être appliquée sur la peau, avec ou sans friction. Cette sorte de pommade renfermant habituellement des substances résineuses est peu employée en thérapeutique moderne. (2)
Opinion pharmaceutique – Québécois Avis porté par un pharmacien à la suite d’une analyse pharmaceutique, sur demande d’un patient, d’un professionnel de la santé, d’un intervenant ou de sa propre initiative. Dressée par le pharmacien ou sous son autorité, elle porte sur la pertinence pharmaceutique d’une thérapie médicamenteuse, d’une ordonnance, d’un test ou une analyse biologique ou de tout autre élément qui y est lié. Elle peut être consignée par écrit au dossier du patient. L’opinion pharmaceutique peut aussi être transmise de façon verbale ou écrite au prescripteur, au patient ou à toute personne intéressée, selon le cas. (7)
Ordonnance – Québécois

Prescription – Anglais

Ordonnance – Français

Autorisation ou prescription donnée par un professionnel de la santé habilité par la loi afin de fournir à une personne ou à un groupe de personnes un médicament, un traitement, un examen ou un soin; l’ordonnance peut être individuelle ou collective.(1)
Ordre professionnel – Québécois

Ordre professionnel – Français

0
Ordonnance collective – Québécois 0
Orodispersible – Québécois

Orodispersible – Français

Comprimé nu destiné à être placé sur la langue afin d’être dissous par la salive, pour en faciliter ensuite la déglutition. (2)
Pastille – Québécois

Pastil – Anglais

Pastille – Français

Petit bonbon fait avec une sorte de pâte et présentant la forme de petits pains arrondis. (2)
Patient d’exception – Québécois 0
Pénurie/rupture – Québécois 0
Pharmacie communautaire – Québécois

Pharmacie d’officine – Français

Pharmacie implantée en milieu communautaire et détenue obligatoirement par un ou des pharmaciens propriétaires.(1)
Pharmacien – Québécois

Pharmacist – Anglais

Pharmacien – Français

Personne, titulaire d’un diplôme de pharmacien, qui s’occupe de la préparation, de la distribution et de la bonne utilisation des médicaments, des plantes médicinales, des pansements, et de tous articles ou objets présentés comme conformes à la pharmacopée. (2)
Pharmacocinétique – Québécois

Pharmacokinetics – Anglais

Pharmacocinétique (PK) – Français

Étude des différentes étapes du métabolisme des substances pharmacologiquement actives dans l’organisme : absorption, distribution, localisation, transformation et excrétion, en fonction du temps et de la dose administrée. (2)
Pharmacodynamique – Québécois

Pharmacodynamics – Anglais

Pharmacodynamique (PD) – Français

Branche de la pharmacologie qui étudie les effets biochimiques et physiologiques des médicaments ainsi que leurs mécanismes d’action. (2)
Pharmaco économie – Québécois

Pharmacoeconomics – Anglais

Pharmacoéconomie – Français

Évaluation économique des produits et des services pharmaceutiques associés à l’usage d’un ou des médicaments.(1) Discipline ayant pour objet l’évaluation économique obtenue par la détermination, la mesure et la comparaison des coûts et des résultats des produits et des services pharmaceutiques. Plusieurs méthodes tiennent compte de ces deux aspects : l’analyse coût-avantage, l’analyse coût-efficacité, l’analyse de minimisation des coûts et l’analyse coût-utilité sont les techniques habituellement utilisées en pharmaco économie. L’analyse pharmaco économique peut aussi être faite selon d’autres perspectives : celles de la société, de l’hôpital, du patient ou encore de l’assureur. (2)
Pharmaco épidémiologie – Québécois

Pharmaco-epidemiology – Anglais

Pharmacoépidémiologie – Français

Discipline utilisant le raisonnement et les méthodes épidémiologiques pour évaluer l’efficacité, le risque, le bénéfice et l’usage des médicaments en contexte réel.(1)
Pharmacovigilance – Québécois

Drug monitoring, pharmacovigilance – Anglais

Pharmacovigilance (PV) – Français

Branche de la pharmacologie qui se consacre à la détection, à l’évaluation, à la compréhension et à la prévention des effets indésirables des médicaments, délivrés avec ou sans ordonnance, à l’échelon individuel ou populationnel. (2)
Pilulier – Québécois

Medication organizer – Anglais

Pilulier – Français

Petite boîte à cases multiples où l’on place les médicaments que l’on doit prendre pendant une certaine période. (2)Le pilulier s’avère très utile pour aider les personnes à se souvenir de prendre leurs médicaments et à s’assurer qu’elles en ont pris la bonne dose au bon moment. Dans certaines conditions, les piluliers peuvent être remplis à intervalles réguliers par un pharmacien. (2)
Pilule – Québécois

Pill – Anglais

Pilule – Français

Préparation pharmaceutique, de forme sphérique, de petite taille, souvent enrobée, destinée à être avalée entière, fabriquée à partir d’une pâte d’ingrédients actifs et d’excipients, façonnée d’abord en cylindre puis moulée à l’aide d’un pilulier. La pilule est de moins en moins utilisée, au profit du comprimé. (2)
Placebo – Québécois

Placebo, Dummy medication – Anglais

Placebo – Français

Traitement témoin qui ne contient pas l’ingrédient médicamenteux qui est donné à un groupe de sujets inscrits à un essai clinique. (5)
Plan de soin – Québécois 0
Politique – Québécois Ensemble de principes généraux adoptés par une organisation privée ou publique pour l’exercice de ses activités. Par extension, le terme politique désigne également le texte ou le document qui présente la politique. (2)
Polymorphisme – Québécois Caractéristique d’une population possédant au moins deux phénotypes (donc au moins trois génotypes), le plus rare ayant une fréquence supérieure à 1 pour cent. Il en résulte qu’il existe, dans cette population, sur le locus contrôlant le caractère considéré, au moins deux gènes allèles. (2)
Pommade – Québécois

Pomade, Ointment – Anglais

Pommade – Français

Préparation pharmaceutique obtenue par mélange de solutions ou de suspensions médicamenteuses avec un excipient pâteux qui leur confère une consistance molle caractéristique. Les pommades sont constituées d’un ou plusieurs principes actifs incorporés ou dissous dans un excipient approprié. Lorsque le principe actif est constitué par une forte proportion de poudre insoluble, la pommade prend le nom de « pâte dermique ». Lorsque, au contraire, il figure en petite quantité et est soluble dans l’excipient, la pommade prend le nom de « crème ». On appelle « onguent » une pommade renfermant une ou plusieurs résines. Par extension, on donne improprement le nom d’onguent à des pommades dermiques même si elles ne contiennent pas de résines. (2)
Pompe intelligente – Québécois Appareil d’administration de médicaments injectables utilisant le lecteur de code à barres et qui permet un ajustement à distance. (10)
Posologie – Québécois

Dosage – Anglais

Posologie – Français

Modalités d’administration de la quantité totale d’un médicament à donner en une ou plusieurs fois à un individu, estimées en fonction de variables tels l’âge et le poids.(1)
Pratique Organisationnelle Requise (POR) – Québécois 0
Prémédication – Québécois 0
Préparation hospitalière – Québécois 0
Préparation magistrale – Québécois

Préparation magistrale – Français

Médicament préparé en pharmacie, propre à un patient en fonction de l’ordonnance médicale.(1)
Prescripteur électronique – Québécois Application souvent intégrée dans un micro-ordinateur permettant d’enregistrer les ordonnances et de les transmettre directement au système informatique de la pharmacie par l’utilisation d’une interface, évitant ainsi les retranscriptions. (10)
Prescription – Québécois

Prescription – Anglais

Prescription – Français

Document contenant les prescriptions faites pour le traitement d’un malade par un professionnel de la santé dûment habilité, et prévoyant, en particulier, l’usage de médicaments, d’examens et de soins.  L’ordonnance est indispensable à la délivrance de certains médicaments. (2)
Prévalence – Québécois

Prevalence – Anglais

Prévalence – Français

Nombre de fois qu’un événement a été observé dans un milieu déterminé, à un moment donné ou pendant une période écoulée, et sans distinction entre les nouvelles manifestations de cet événement et les anciennes.(2)
Prévention – Québécois

Prevention – Anglais

Prévention – Français

Ensemble des moyens médicaux et sociaux mis en œuvre dans le but d’éviter la survenue d’accidents et d’éliminer l’apparition de maladies et d’incapacités, d’en retarder l’évolution ou l’aggravation et d’en atténuer les impacts pour les personnes afin de maximiser chez elles les années potentielles de vie active. (2)
Principe actif – Québécois

Active principle, Active ingredient, Active substance – Anglais

Principe actif – Français

Substance chimique ou biologique responsable de l’effet pharmacologique d’un produit médicamenteux. (3)
Procédure – Québécois

Procedure – Anglais

Procédure – Français

Ensemble des étapes à franchir, des moyens à prendre et des méthodes à suivre dans l’exécution d’une tâche. (2)
Produit biologique – Québécois Produit dérivé de l’activité métabolique d’organismes vivants (Santé Canada, site Internet-m).(1)
Produit de Santé Naturel (PSN) – Québécois Vitamines et minéraux, remèdes à base de plantes médicinales, préparations homéopathiques, médicaments traditionnels comme les produits médicinaux chinois, les probiotiques et d’autres produits comme les aminoacides et les acides gras essentiels. (6)
Produits Biologiques Ultérieurs (PBU) – Québécois

Bio similaires – Français

Produit biologique semblable à un produit biologique approuvé de l’innovateur, qui fait son apparition sur le marché après celui-ci. L’Union européenne parle aussi de produits médicinaux biologiques semblables et, aux États-Unis, le terme « produits protéiques de suivi » est également employé (Santé Canada, site Internet-i).(1)
Professionnalisme – Québécois Faire preuve d’altruisme, d’excellence, d’honnêteté et d’intégrité, de sens du devoir et de respect des autres pour projeter une image positive et axée sur les besoins des patients (Adapté de : Compétences visées par le Pharm D.,Université de Montréal). (7)
Profil pharmacologique – Québécois Le profil pharmacologique consiste en une liste qui comprend les médicaments consignés au dossier pharmacologique d’un usager par la ou les pharmacies du secteur privé de ce dernier. Elle représente un historique pharmacologique d’un minimum de trois mois et comprend les allergies, les intolérances, la médication prescrite non servie ainsi que l’adhésion thérapeutique de l’usager. (4)
Programme d’Accès Spécial (PAS) – Québécois Programme en vertu duquel Santé Canada permet à des praticiens d’avoir accès à des produits médicamenteux n’ayant pas encore été approuvés ou qui ne seraient autrement pas disponibles sur le marché canadien. (3)
Programme de gestion thérapeutique – Québécois

Disease management program – Anglais

Série d’interventions pouvant comprendre la prévention, le dépistage, le diagnostic, l’établissement de directives de traitement, la coordination des soins ainsi que l’analyse des résultats cliniques, des répercussions économiques et des facteurs humains ayant pour but l’optimisation des résultats. (9)
Prolongation de prescription – Québécois 0
Promoteur – Québécois Établissement (p. ex. sociétés pharmaceutiques, groupe de recherche) ou personne (chercheur) qui mène l’essai clinique. (5)
Prophylaxie – Québécois Procédure ou mesure destinée à prévenir l’apparition d’une maladie ou sa récurrence. (5)
Protocole – Québécois Document qui décrit le ou les objectifs, la conception, la méthodologie, les considérations d’ordre statistique et l’organisation d’un essai clinique. (5)
Randomisation – Québécois

Randomization – Anglais

Randomisation – Français

Méthode de répartition d’un échantillon, qui permet d’assembler un ensemble d’individus en deux ou plusieurs groupes, dans un ordre aléatoire, à partir de tables de nombres aléatoires ou d’enveloppes cachetées tirées au hasard et contenant chacune l’identification de l’un ou de l’autre des groupes.  Cette méthode est utilisée dans les essais comparatifs où il est nécessaire d’équilibrer les groupes. Par exemple, en médecine (épidémiologie) et en pharmacologie (pharmacologie clinique), l’aléation est la méthode d’attribution des traitements aux sujets d’un essai clinique par le recours au hasard afin de créer des groupes comparables et de ne pas biaiser l’analyse. (2)
RAMQ – Québécois 0
Réactovigilance – Québécois 0
Reconditionnement – Québécois 0
Reconstitution – Québécois 0
Remboursement du médicament – Québécois 0
Résident – Québécois

Interne – Français

0
Résistance – Québécois 0
Responsabilité professionnelle – Québécois 0
Retrait de lot – Québécois 0
Revue d’Utilisation des Médicaments (RUM) – Québécois Comparaison de l’utilisation des médicaments dans un milieu de pratique clinique durant une période donnée avec des standards élaborés à partir de la littérature scientifique afin d’optimiser la qualité de l’usage.(1)
Rince-bouche – Québécois 0
Robot – Québécois

Robot – Français

Système intégré qui automatise les opérations liées à la distribution des médicaments en utilisant la technologie du code à barres. Le robot automatise le stockage, la distribution et la remise en stock des médicaments tout en attribuant un code à barres. Le robot étant interfacé avec le logiciel de pharmacie, il fait correspondre le code à barres au numéro de dossier du patient au moment de la saisie d’une ordonnance (10)
Accident – Québécois

Accident – Anglais

Accident – Français

Action ou situation où le risque se réalise et est, ou pourrait être, à l’origine de conséquences sur l’état de santé ou le bien-être de l’usager, du personnel, d’un professionnel concerné ou d’un tiers. L’accident se distingue de l’incident, qui n’a pas de conséquence pour le patient (Source : Loi sur la Santé et les Services sociaux, article 8). (7)
Acte pharmaceutique – Québécois

Pharmaceutical act – Anglais

Acte pharmaceutique – Français

Toute décision ou action découlant du jugement du pharmacien visant à cerner, à prévenir, à résoudre un problème, ou à combler un besoin lié à la pharmacothérapie d’un patient. (7)
Administration par voie orale (PO) – Québécois

By mouth, Orally, PO – Anglais

Voie orale ou per os – Français

Administration par la bouche
Administration parentérale – Québécois

Parenteral administration – Anglais

Administration parentérale – Français

Toute administration qui se fait autrement que par la bouche ou le rectum. Par exemple, l’administration par voie intraveineuse, l’administration intramusculaire et l’administration sous-cutanée sont des voies d’administration parentérale. (5)
Adolescent – Québécois

Teenager – Anglais

Adolescent – Français

S’entend habituellement de toute personne âgée de 12 ans et plus, mais qui n’a pas atteint l’âge de 18 ans. (5)
Adulte – Québécois

Adult – Anglais

Adulte – Français

Dans le contexte des essais cliniques, s’entend habituellement de toute personne âgée de 18 ans et plus. (5)
Absorption – Québécois

Absorption – Anglais

Absorption – Français

Processus physiologique par lequel toute substance administrée à l’extérieur de l’organisme franchit un épithélium tel que la muqueuse digestive puis la diffuse dans le liquide extracellulaire et traverse la paroi capillaire pour enfin atteindre le sang. (2)
Adhésion au traitement médicamenteux – Québécois

Adherence, Patient adherence, Treatment adherence – Anglais

Observance médicamenteuse – Français

Fait, pour une personne, de s’engager à suivre de bon gré toutes les thérapies qui lui sont proposées et expliquées par un professionnel de la santé. Le terme adhésion correspond à un concept plus générique que le terme observance, ce dernier se limitant de plus en plus à un « traitement médicamenteux ». De plus, le concept de l’« adhésion » implique davantage l’assentiment de la personne dans tout le  processus lié aux différentes thérapies qu’elle s’apprête à recevoir ou à suivre. (2)
Admission – Québécois

Admission – Anglais

Admission – Français

L’admission est un moment critique de l’épisode de soins, qui se produit au début de l’hospitalisation de l’usager à une unité de  soins  ou  à  une  unité  d’urgence  d’un  établissement  de  santé. (4)
Aérosol – Québécois

Aerosol – Anglais

Aérosol – Français

Un aérosol est un produit liquide, solide ou gazeux (ou une combinaison des trois) qui est projeté à l’aide d’un agent propulsant (gaz comprimé).  La plupart des aérosols contiennent trois principaux constituants : des agents propulsant, des solvants et des ingrédients actifs. (2)
Maladie à long terme – Québécois

Long term illness – Anglais

Affection de longue durée (ALD) – Français

Affection qui implique un traitement prolongé et une thérapeutique particulièrement couteuse, et qui constitue d’après le code français de la sécurité sociale, un motif d’exonération du ticket modérateur pour les assurés sociaux.
Allergie – Québécois

Allergy – Anglais

Allergie – Français

Ensemble des maladies et des symptômes causés par une réaction anormale du système immunitaire qui réagit de façon excessive à un antigène, par rapport à un sujet normal, en raison d’une pré sensibilisation à ce même antigène. (2)
Allergie médicamenteuse – Québécois

Drug allergy – Anglais

Allergie médicamenteuse – Français

Réaction allergique due à une sensibilité exagérée à un médicament particulier. Les manifestations en sont nombreuses et varient selon le médicament. (2)
Allopathie – Québécois

Allopathy, Allophatic medicine, Heteropathy – Anglais

Allopathie – Français

Méthode thérapeutique qui repose sur la médecine classique et qui a recours à des médicaments produisant des effets contraires à ceux de la maladie à combattre.   Elle s’oppose à l’homéopathie. (2)
Non applicable – Québécois

Added medical value – Anglais

Amélioration du service médical rendu (ASMR) – Français

Ensemble des avantages que procure un traitement médicamenteux en termes d’efficacité, d’utilité et d’intérêt thérapeutique pour le malade. L’ASMR est un critère positif s’inscription d’une spécialité sur la liste des spécialités pharmaceutiques remboursés mentionnées par le code de la sécurité sociale en France. Lors de l’évaluation ou d’un ré évaluation médico administrative d’un médicament, l’ASMR est évaluée par la commission de transparence selon une échelle de I (progrès thérapeutique majeur) à V (absence d’amélioration du service médical rendu). Cette cote sera un critère déterminant pour la fixation du prix d’un médicament. (8)
Ambulatory health care – Anglais

Ambulatoire (médecine, chirurgie) – Français

Se dit des soins qui peuvent être dispensés sans hospitalisation complète. La notion de médecine ambulatoire s’oppose donc à celle de médecine hospitalière.(8)
Ampoule – Québécois

Ampule – Anglais

Ampoule – Français

Tube de verre scellé à ses deux extrémités, ou en forme de petits flacons scellés au goulot, contenant une dose précise d’un produit pharmaceutique. Les ampoules renferment soit des produits liquides à administrer directement, soit des poudres à dissoudre, dans un solvant délivré dans une autre ampoule. (2)
Analyse cout avantage – Québécois

Cost benefit analysis (CBA) – Anglais

Analyse cout bénéfice – Français

Analyse permettant de comparer les couts et les résultats de différentes interventions en unités monétaire. (9)
Analyse cout efficacité – Québécois

Cost effectiveness analysis (CEA) – Anglais

Analyse cout efficacité – Français

Analyse permettant de comparer les couts et les résultats de différentes interventions en tenant compte du principal paramètre d’efficacité. (9)
Analyse cout utilité – Québécois

Cost utility analysis (CUA) – Anglais

Analyse cout utilité – Français

Analyse permettant de comparer les couts et les résultats de différentes interventions, tant au chapitre de la morbidité que de la qualité de vie du patient. (9)
Analyse minimisation de cout – Québécois

Cost minimization analysis (CMA) – Anglais

Analyse de minimisation de cout – Français

Analyse permettant de comparer les couts de différentes interventions dont les résultats sont jugés similaires, afin de déterminer celle qui est la moins coûteuse. (9)
Analyse de résultats – Québécois

Outcome research – Anglais

Analyse de résultats – Français

Étude des répercussions économiques, cliniques et humaines d’une intervention ou d’une absence d’intervention thérapeutique, qu’elle soit de nature pharmaceutique, médicale, chirurgicale, ou autre. (9)
Anticorps monoclonal – Québécois

Monoclonal antibody – Anglais

Anticorps monoclonal – Français

Anticorps produit par un clone de cellules descendant d’un seul ancêtre. Un anticorps monoclonal est un anticorps de type pur qui présente une spécificité unique. (5)
Antidote – Québécois

Antidote – Anglais

Antidote – Français

Substance capable de neutraliser un toxique ou de s’opposer à ses effets dans l’organisme, par un mécanisme physique, chimique, biochimique ou pharmacologique. (2)
Appel d’offre – Québécois

Call for tenders – Anglais

Appel d’offre (AO) – Français

Procédure d’appel à la concurrence qui consiste, pour l’élaboration d’un projet, à inviter des fournisseurs de biens, des prestataires de services ou des entrepreneurs en construction, à présenter une offre précise en vue de l’attribution d’un marché. Dans la passation des marchés par l’État, il s’agit d’un appel public à la concurrence pour l’attribution d’un marché public de travaux ou de fournitures à un candidat choisi par l’Administration, qui s’engage vis-à-vis de lui à respecter des propositions précises en vue de la conclusion d’un contrat, pouvant être autres que celle des prix. L’appel d’offres peut être ouvert, lorsque tous les fournisseurs intéressés ont la possibilité de présenter une offre, et il peut être restreint, lorsque seuls les fournisseurs sélectionnés par l’acheteur éventuel de biens ou de services sont admis à présenter une offre. (2)
Arbre de décision – Québécois

Decision tree – Anglais

Arbre décisionnel – Français

Représentation graphique de différentes stratégies ou conséquences formalisant les situations intermédiaires contrôlées par un décideur. Les arbres comportent des embranchements ou nœuds et des chemins qui aboutissent aux conséquences respectives des évènements ou des décisions qui ont été prises. L’exploitation de l’arbre suggère alors de favoriser la stratégie, qui en moyenne comporte l’avantage clinique le meilleur, le risque le plus faible, le cout le moins cher, ou encore le meilleur ratio cout avantage. (8)
Assistant Technique en Pharmacie (ATP) – Québécois

Pharmacy technician – Anglais

Préparateur en pharmacie en officine (PP) et préparateur en pharmacie hospitalière (PPH) – Français

Personne titulaire d’un brevet professionnel spécialisé, qui aide un pharmacien dans son officine, exécutant les manipulations sous la responsabilité et le contrôle effectif de ce dernier, et qui est habilitée à préparer tout médicament et à manipuler toxiques et stupéfiants (2).
Assurance qualité – Québécois

Quality assurance – Anglais

Assurance qualité (AQ) – Français

Procédure visant à confirmer le bon fonctionnement du système qualité au sein d’une entreprise. La notion d’assurance qualité s’applique au domaine de la santé. Le système qualité est l’ensemble des procédures préétablies et systématiques mises en place afin d’assurer qu’un produit, un service, une technologie soit conforme à des normes de qualité. (8)
Automédication – Québécois

Self-medication – Anglais

Automédication – Français

Utilisation de médicaments par des malades en dehors de toute prescription médicale. On emploie souvent le terme automédication dans les hôpitaux pour signifier qu’un patient est suffisamment responsable ou autonome pour prendre lui-même la médication qui lui est prescrite par le médecin, sans attendre que l’infirmière lui porte les comprimés, etc. (2)
Autorisation de mise en marché ou Avis de conformité (AC) – Québécois

Notice of compliance (NOC), Marketing authorization (MA), Product marketing authorization (PMA), New drug approval (NDA), Registration licensing – Anglais

Autorisation de Mise sur le marché (AMM) – Français

Permis accordé à un fabricant par l’autorité administrative compétente et permettant la commercialisation d’un nouveau produit pharmaceutique ou d’un produit déjà existant pour une nouvelle indication sur un territoire défini. (2) Avis donné en vertu de l’article C.08.004.01 ou C.08.004.01 du Règlement sur les aliments et drogues. Cet avis confirme que le produit médicamenteux respecte les normes prescrites par Santé Canada pour une administration à des humains ou à des animaux, selon le cas, et que sa vente est autorisée au Canada. (3)
Avis de conformité avec conditions (AC-C) – Québécois

Notice of Compliance with Conditions policy. – Anglais

Autorisation de commercialiser un médicament visant le traitement, la prévention ou le diagnostic de maladies ou d’états graves, mortels ou très débilitants, à condition que le fabricant entreprenne des études supplémentaires afin de confirmer l’avantage clinique. (6)
Avis de non-conformité (ANC) – Québécois

Non-compliance notices – Anglais

Ce document peut être délivré si la soumission ne satisfait pas aux exigences de la Loi sur les aliments et drogues et de son règlement d’application. Il décrit les points demeurés en suspens et demande des renseignements supplémentaires. (6)
Avis de non-satisfaction (ANS) quant aux essais cliniques – Québécois

Not Satisfactory Notice (NSN – Anglais

Document délivré par Santé Canada si des faiblesses importantes sont repérées lors de l’évaluation de la demande d’essai clinique (DEC) ou de la modification à la demande d’essai clinique (MDEC). La délivrance d’un ANS peut mettre fin à l’examen de la DEC ou de la MDEC. (6)
Bilan Comparatif des Médicaments BCM – Québécois

Medcication reconciliation – Anglais

Conciliation médicamenteuse – Français

Collecte systématique et standardisée, à des moments clés du cheminement d’un patient au sein du réseau de la santé et des services sociaux, des informations concernant sa prise de médicaments pour faciliter le transfert d’informations et l’usage sécuritaire des médicaments auprès de ce patient.(1)
Bioéquivalence – Québécois

Bioequivalence – Anglais

Bioéquivalence – Français

Biodisponibilité comparable.
Deux médicaments contenant la même dose du même principe actif sont dits « bioéquivalents » s’ils ont une disponibilité comparable lorsqu’ils sont administrés à posologie égale. Deux préparations bioéquivalentes permettent de garantir l’équivalence thérapeutique chez un même malade. (2)
Biodisponibilité – Québécois

Bioavailability, Biological availability – Anglais

Biodisponibilité – Français

Fraction de médicament captée dans l’organisme sous forme pharmacologiquement active et vitesse avec laquelle se fait cette captation (2)
Brevet – Québécois

Patent – Anglais

Brevet – Français

Instrument émis par le Commissaire aux brevets sous forme de lettres patentes. Le brevet confère à son titulaire un monopole d’une durée limitée pour les allégations formulées. Le brevet confère également à son titulaire et à ses représentants légaux le droit exclusif de fabriquer, de construire, d’exploiter ou de vendre son invention. (3)
Cabinet automatisé décentralisé (CAD) – Québécois

Automated dispensing cabinet – Anglais

Armoire de distribution automatisée (ADA) – Français

Appareil de distribution des médicaments installé dans différents points de services. Les CAD peuvent entreposer, distribuer et gérer le suivi des inventaires des médicaments à administrer. Ils permettent au personnel autorisé de procurer certains médicaments prescrits aux patients après validation de l’ordonnance par la pharmacie ou par dérogation en cas d’exceptions ou d’urgence. (10)
Cascade médicamenteuse – Québécois

Cascade médicamenteuse – Français

Prescription additive de médicaments visant à contrer les effets indésirables engendrés par d’autres médicaments pris par un individu et considérés erronément comme une nouvelle pathologie; phénomène généralement observé chez les patients poly médicamentés.(1)
Cellules souches – Québécois

Stem cell – Anglais

Cellules souches – Français

Les cellules souches se distinguent des autres cellules de l’organisme par leur capacité de produire d’autres types de cellules et de tissus. Elles peuvent ainsi remplacer des cellules mortes. (5)
Cible thérapeutique – Québécois

Thérapeutic target – Anglais

Cible thérapeutique – Français

0
Classification ATC – Français Système de classification anatomique, thérapeutique, chimique (ATC) conçu et tenu à jour par le Centre collaborateur de l’OMS pour la méthodologie sur l’établissement des statistiques concernant les produits médicamenteux de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Ce système distingue les médicaments selon  leur site d’action et leurs caractéristiques thérapeutiques et chimiques. (3)

Sources documentaires utilisées pour le lexique de l’URPP

  1. Cambourieu C, Gagné V, Ganache I. Commissaire à la santé et au bien-être. Les médicaments d’ordonnance: état de la situation au Québec. 2014. [en ligne] http://site.ebrary.com/id/10901031 (site visité le 18 novembre 2016).
  2. Office québécois de la langue française. Grand dictionnaire terminologique. [en ligne] http://www.granddictionnaire.com/ (site visité le 18 novembre 2016).
  3. Conseil d’examen du prix des médicaments brevetés. Rapports annuels. 2015. [en ligne] http://www.pmprb-cepmb.gc.ca/CMFiles/Publications/Annual%20Reports/2014/2014_Annual_Report_Final_FR.pdf (site visité le 18 novembre 2016).
  4. CHA de Québec. Réalisation du bilan comparatif des médicaments dans les établissements de santé québécois.  Guide produit par le groupe de travail sur le bilan comparatif des médicaments. APES. [en ligne] http://www.cha.quebec.qc.ca/fileadmin/cha/internet/specialites_medicales/pharmacie/fichiers/guide_apes_bcm.pdf (site visité le 18 novembre  2016).
  5. Santé Canada. Médicaments et produits de santé. Glossaire. 29-5-2013. [en ligne] http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/prodpharma/databasdonclin/terminolog-fra.php (site visité le 18 novembre 2016).
  6. Santé Canada. Médicaments et produits de santé. Glossaire. 11-4-2007. [en ligne] http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/homologation-licensing/gloss/index-fra.php
  7. Ordre des pharmaciens du Québec. Standards de pratique des pharmaciens. 2010. [en ligne] http://www.opq.org/doc/media/290_38_fr-ca_0_2982_standards_pratique_opq_web.pdf (site visité le 18 novembre 2016).
  8. Auray JF, Béresniak A, Claveranne JP, Duru G. Dictionnaire commenté d’économie de la santé.   [en ligne] http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k3326481j/f9.item (site visité le 18 novembre 2016).
  9. Office québécois de la langue française. Termes de gestion des soins de santé. Vocabulaire français anglais comité d’étude des termes de gestion des soins de santé. [en ligne] https://www.oqlf.gouv.qc.ca/ressources/bibliotheque/dictionnaires/soins_sante.pdf (site visité le 18 novembre 2016).
  10. Ordre des pharmaciens du Québec. La robotisation et les technologies de l’information et de la communication en pharmacie. [en ligne] http://www.opq.org/doc/media/805_38_fr-ca_0_ld_robotisation_techno_info_comm.pdf (site visité le 18 novembre 2016).
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :