archive

Soins pharmaceutiques

Dans le cadre des 14emes journées CSH-SNPHPU (Syndicat national des pharmaciens praticiens hospitaliers et praticiens hospitaliers universitaires) tenu à Marseille en septembre 2019, l’équipe de l’URPP était présente à Marseille.

En sus de la présentation récente de sa thèse, Annaelle Soubieux y présentait le fruit de ses travaux entourant la consignation des interventions pharmaceutiques au Québec dans le cadre d’un projet mené au CHU Sainte-Justine.

L’affiche portait le titre suivant: Soubieux A, Chenailler C, Lebel D, Bussières JF. Documentation des interventions pharmaceutiques en France et au Québec : état des lieux et enjeux. (AUDITNOTESPH3) SNPHPU 2019, Marseille, France

Annaelle Soubieux lors de la séance d’affichage.

Pour jouer pleinement leur rôle, les pharmaciens doivent connaître les particularités des biosimilaires et se tenir informés de l’évolution du cadre juridique et des résultats des dernières études cliniques évaluant la substitution d’un produit biologique de référence pour un biosimilaire.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons évalué l’impact d’une séance de formation sur les connaissances et perceptions des pharmacien, résidents et étudiants en pharmacie en ce qui concerne les enjeux réglementaires et cliniques associés à la mise en marché des biosimilaires.

Pour voir les résultats, on peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès annuel de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec et de l’événement des pharmaciens 2017  le 2 juin 2017, à Québec, Canada.

On peut également consulter notre article dans le Journal de Pharmacie Clinique

KT6

Les antifongiques sont fréquemment utilisés dans la prophylaxie et le traitement des infections fongiques pédiatriques. Compte tenu de leurs profils d’efficacité et d’innocuité, leur utilisation optimal s’avère être un défi. De plus, les coûts qui leurs sont associés représentent une part non négligeable des budgets des CHU au Québec.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons déterminé les indications pour lesquels les antifongiques sélectionnés sont prescrits.

Les données de cette étude mettent en évidence les recommandations suivantes:

  • Élaborer des critères d’utilisation basés sur les lignes directrices
  • Élaborer des algorithmes de prise en charge, en priorisant le traitement de la candidose en insistant sur l’utilisation du fluconazole en première intention.
  •  Effectuer une recherche documentaire pour comparer les données de la caspofongine et la micafungine et sélectionner l’échinocandine la plus appropriée à la population pédiatrique.
  • Veiller à ce que les combinaisons d’antifongiques soient justifiées.
  • Veiller à optimiser le passage de la voie parentérale à la voie orale dès que la condition du patient le permet.
  • Améliorer la tenue de dossiers: notes d’évolution, diagnostic, intention visée et choix.

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès du Réseau Québécois de recherche sur les médicaments, le 7 juin 2016, Montréal, Québec, Canada et à l’événement des pharmaciens 2017, le 2 juin 2017, Québec, Québec, Canada.

rumantif2015

Dans le cadre du 14ème Colloque de l’Association étudiante de l’École de santé publique de l’Université de Montréal (AEESPUM) – « L’interdisciplinarité au coeur de la santé publique »,  l’équipe de l’URPP a présenté sept (7) communications affichées originales.

  • Soubieux A, Lebel D, Bussières JF. Évaluation de la conformité des notes d’intervention pharmaceutique dans un centre hospitalier universitaire. (AUDITNOTESPH4)
  • David F, Boulé M, Coulombe J, Des Roches A, Bussières JF. Démarche pour la mise à niveau d’un secteur de soins pharmaceutiques : le cas de la dermatologie-allergologie (IMPACTDERMATO)
  • Bourdeau K, Boulé M, Major P, Osterman B, Bussières JF. Rôles et retombées du pharmacien en épilepsie : revue de littérature et mise en contexte en CHU pédiatrique (IMPACTEPILEPSIE)
  • Videau M, Aussedat M, Chorfi M, Leboucher G, Bussières JF. Consommation des stupéfiants et substances assimilées aux stupéfiants en établissement de santé : comparaison transversale entre un hôpital français et un hôpital québécois. (OPIACES3)
  • Rachem L, Franck B, Roy H, Ovetchkine P, Bussières JF. Utilisation des antimicrobiens dans un CHU mère-enfant – données 2018-2019. (DDD20)
  • Palamini M, Bussières JF. Profil des substances, produits et médicaments utilisés en pharmacie : termes, prévalence et risques (EXPOPROF46)
  • Rault P, Chabrier A, Métras ME, Roy H, Leguelinel-Blache G, Bussières JF. Étude de la prévalence de l’adhésion aux médicaments anti-infectieux oraux chez les patients pédiatriques au retour à domicile au Québec
    (OBSERVANCE3)

À noter que l’affiche d’Annaelle et coll. s’est mérité le 2ème prix du Jury. Bravo !!!

On retrouve ci-dessous quelques photos de la séances et des participants de l’URPP présents lors du Colloque.

Kristina Bourdeau – Impact du pharmacien en neurologie

Lydia Rahem – Gérance des antimicrobiens 

Marie Palamini – Substances et produits utilisés en pharmacie et risques

Marie Palamini, Marine Floutier et Manon Faricier et différentes thématiques

Pauline Rault et programme de pharmacovigilance

Il existe à ce jour peu de données sur l’utilisation de l’application des connaissances dans la pratique pharmaceutique.

L’application des connaissances dans la pratique pharmaceutique est un processus dynamique et itératif permettant d’accélérer l’incorporation de données probantes dans la pratique clinique des pharmaciens et des autres professionnels de la santé afin d’offre des soins de santé aux patients qui soient sécuritaires et de qualité et d’améliorer de façon continue les pratiques professionnelles.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons développé un modèle du concept d’application des connaissances dans le cadre de la pratique pharmaceutique.

KT1

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès Hopipharm du 10 au 12 mai 2017 à Nancy, France

Au CHU Sainte-Justine, un journal de bord est utilisé depuis 1998 dans le but de décrire et de mesurer la charge de travail des pharmaciens.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons extraits les données du journal de bord afin de calculer les indicateurs de performance en pharmacie clinique.

Les quatre indicateurs suivants ont été calculés : la proportion de patients recevant une conciliation médicamenteuse à l’entrée et à la sortie, le nombre de problèmes pharmaco-thérapeutiques résolus par un pharmacien et la proportion de patients recevant une éducation thérapeutique à la sortie.

JBORD2

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du 22e congrès European Association of Hospital Pharmacists du 22 mars au 24 mars 2017 à Cannes, France et de Hopipharm 2018 du 16 au 18 mai 2018 à Bordeaux, France.

La réconciliation médicamenteuse est une pratique qui devrait être implantée dans tous les hôpitaux canadiens afin de garantir l’utilisation sécuritaire des médicaments.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons étudié les pratiques de réconciliation médicamenteuse dans des hôpitaux canadiens.

Un total de 45 réponses à notre sondage a été obtenu, représentant 28 établissements de santé.

Pour connaître les résultats, vous pouvez consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès European Association of Hospital Pharmacists, du 22 au 24 mars 2017 à Cannes, France

BCM10