archive

Archives de Tag: Canada

De plus en plus, on voit une augmentation des pénuries de médicaments au Canada ainsi que partout dans le monde. Au quotidien, les professionnels de la santé et les patients sont confrontés à ce problème.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons décrit la situation canadienne pour les années 2016 et 2017.

Cette étude descriptive a montré une augmentation du nombre de pénuries au Canada. En effet, plus de 2129 médicaments ont été en rupture d’inventaire du 31 août 2016 au 4 septembre 2017. Les pénuries de médicaments durent en moyenne 118 jours.

Même si la cause des pénuries est souvent identifiée, les fabricants sont trop souvent impuissants face à ce problème.

RUPTURES26

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du Canadian Pharmacy Education and Research Conference le 13 et 14 juin 2018 à Ottawa.

Publicités

Un sondage sur la pratique de la pharmacie hospitalière est fait chaque deux ans auprès des chefs de départements de pharmacie des hôpitaux canadiens.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons décrit les pratiques de la pharmacie hospitalière à travers le Canada.

Plus de 184 hôpitaux canadiens ont participés à l’enquête, dont 23% du Québec. Le sondage révèle notamment que la réforme du réseau de la santé au Québec a influencé la pratique pharmaceutique hospitalière.

RAPCAN9

Pour plus de résultats, on peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du Canadian Pharmacy Education and Research Conference le 13 et 14 juin 2018 à Ottawa.

On peut également consulter notre article publié dans le Pharmactuel.

Le circuit du médicament est complexe et comporte au moins 54 étapes. Afin de sécuriser le circuit, un cadre législatif et normatif détaillé propose de nombreuses pratiques organisationnelles. La sécurité du patient et la protection contre les produits issus de la contrefaçon sont des éléments qui ont motivé le développement de la traçabilité des médicaments.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons situé les principales exigences réglementaires et normatives en matière de traçabilité du circuit du médicament aux États-Unis, en Europe et au Canada.

Nous avons trouvé que les principales exigences réglementaires sont plus élevées aux États-Unis et en Europe qu’au Canada. Afin de sécuriser le circuit du médicament, les États-Unis ont adopté une sérialisation par dose alors que l’Europe exige une sérialisation par format. Au Canada, aucune sérialisation n’est exigée.

On peut consulter notre article publié dans le Pharmactuel.

Les professionnels travaillant dans le domaine de l’oncologie sont exposés aux médicaments antinéoplasiques. Cette exposition peut mener à certains effets indésirables. Dans l’objectif de réduire cette exposition, la contamination des surfaces de travail devrait être maintenue à son plus bas.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons mesuré la contamination environnementale avec le cyclophosphamide, l’ifosfamide et le méthotrexate dans les pharmacies d’oncologie ainsi que dans les unités de soins d’oncologie de plusieurs hôpitaux Canadiens.

Au total, 66 hôpitaux Canadiens ont participés à l’étude.

  • 43.4% des échantillons étaient contaminés par le cyclophosphamide
  • 13.2% étaient contaminés par l’ifosfamide
  • 6.9% étaient contaminés par le méthotrexate

expoprof30

Cette étude a montré un faible niveau de contamination parmi les 66 hôpitaux Canadiens. Une surveillance régulière de l’environnement est à privilégier afin de maintenir un faible niveau de contamination.

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du 22e congrès de l’European Association of Hospital Pharmacists du 22 mars au 24 mars 2017 à Cannes, France.

On peut consulter notre article publié dans le Journal of Occupational and Environmental Hygiene.

La réconciliation médicamenteuse est une pratique qui devrait être implantée dans tous les hôpitaux canadiens afin de garantir l’utilisation sécuritaire des médicaments.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons étudié les pratiques de réconciliation médicamenteuse dans des hôpitaux canadiens.

Un total de 45 réponses à notre sondage a été obtenu, représentant 28 établissements de santé.

Pour connaître les résultats, vous pouvez consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès European Association of Hospital Pharmacists, du 22 au 24 mars 2017 à Cannes, France

BCM10

La maladie de Creutzfeldt-Jakob (MCJ) est une maladie dégénérative neurologique affectant le cerveau, caractérisée par une perte progressive des habiletés mentales et physiques. Il s’en suit généralement de la mort du patient dans les 6 mois. Cette maladie se manifeste rarement avant l’âge de 50 ans. Une forme de cette maladie peut être transmise lors d’une transfusion sanguine.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisée une revue de la littérature afin d’analyser la traçabilité des médicaments dérivés du plasma, de la sélection des donneurs à l’administration du produit au patient en France, en Grande Bretagne, aux États-Unis et au Canada. Nous avons également comparé la législation dans la problématique de la MCJ et élaborer un logigramme.MDS

On peut maintenant consulter notre article dans le Pharmacien Hospitalier et Clinicien.

 

 

La pharmacovigilance est la science de l’observation et de la surveillance des effets indésirables médicamenteux. Nous avons évalué la perception de la pharmacovigilance chez les résidents en pharmacie provenant de la Belgique, France, Suisse et du Canada.

Seuls les résidents de France ne pensent pas avoir eu une formation adéquate sur la pharmacovigilance. Dans tous les cas, l’obstacle principale à la déclaration des effets indésirables était la difficulté d’associer l’effet constaté à la maladie ou au médicament.

Nous vous avions présenté notre affiche dans le blogue du 13 août 2015.

On peut maintenant consulté notre article dans le Journal of Population Therapeutics and Clinical Pharmacology PHARMACOVIG6