archive

Santé et sécurité au travail

Les professionnels travaillant dans le domaine de l’oncologie sont exposés aux médicaments antinéoplasiques. Cette exposition peut mener à certains effets indésirables. Dans l’objectif de réduire cette exposition, la contamination des surfaces de travail devrait être maintenue à son plus bas.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons mesuré la contamination environnementale avec le cyclophosphamide, l’ifosfamide et le méthotrexate dans les pharmacies d’oncologie ainsi que dans les unités de soins d’oncologie de plusieurs hôpitaux Canadiens.

Au total, 66 hôpitaux Canadiens ont participés à l’étude.

  • 43.4% des échantillons étaient contaminés par le cyclophosphamide
  • 13.2% étaient contaminés par l’ifosfamide
  • 6.9% étaient contaminés par le méthotrexate

expoprof30

Cette étude a montré un faible niveau de contamination parmi les 66 hôpitaux Canadiens. Une surveillance régulière de l’environnement est à privilégier afin de maintenir un faible niveau de contamination.

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du 22e congrès de l’European Association of Hospital Pharmacists du 22 mars au 24 mars 2017 à Cannes, France.

On peut consulter notre article publié dans le Journal of Occupational and Environmental Hygiene.

Publicités

En établissement de santé, les pharmaciens, les préparateurs en pharmacie et les infirmières sont exposés aux médicaments dangereux. Il n’existe pas de consensus sur les produits et les techniques de lavage à employer pour nettoyer les zones de la pharmacie et des services de soins potentiellement contaminées par les médicaments dangereux.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons évalué l’efficacité de différentes solutions de nettoyage à décontaminer le plan de travail d’une hotte exposée à une quantité prédéterminée de cyclophosphamide.

Pour connaitre les résultats, vous pouvez consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès HOPIPHARM du 10 au 12 mai 2017 à Nancy, France.

EXPOPROF33

En pharmacie hospitalière, l’ensemble du cadre législatif et normatif vise à offrir un circuit du médicament efficient, sécuritaire et sans contamination. Le chef du département de pharmacie et son équipe de gestion sont chargés de développer en collaboration avec le service d’hygiène et salubrité des procédures de travail pour prévenir la contamination biologique, particulaire ou chimique.

Une recherche documentaire a été menée afin de présenter l’état des lieux sur l’hygiène et la salubrité applicable à l’exercice de la pharmacie.HYGIENE1.png

Pour connaitre les résultats, vous pouvez consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès HOPIPHARM du 10 au 12 mai 2017 à Nancy, France.

Dans le cadre du Congrès 2018 du GERPAC, Christel Rolland a présenté les résultats de travaux de l’URPP auquel elle a été associée lors de sa résidence spécialisée au sein de notre équipe.  Ces travaux ont été réalisés en collaboration avec Apolline Adé, Johann-François Ouellette-Frève, Sébastien Gagné, Nicolas Caron et Jean-François Bussières au CHU Sainte-Justine.  Ces travaux ont été publiés dans le journal Pharm Technol Hosp Pharm et ont été primés par le Gerpac comme étant le meilleur article de 2017.  Nous remercions le jury du Gerpac d’avoir retenu nos travaux.  De plus, nous invitons nos collaborateurs à consulter le Pharm Technol Hosp Pharm tant pour le contenu que comme opportunité de publication pour les travaux de recherche liés à l’utilisation de technologies en santé, incluant la surveillance environnementale.

Bravo à Christel pour sa présentation.  On retrouve ci-dessous Christel Roland lors de la remise du prix et lors de sa présentation ainsi qu’un extrait de l’article publié dans le journal. Le GERPAC 2018 se tenait à Hyères en France les 3-4-5 octobre 2018..

Depuis 2010, notre équipe a réalisé six études multicentriques sur la contamination environnementale par des antinéoplasiques, dont le cyclophosphamide, l’ifosfamide et le methotrexate.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisé une étude descriptive rétrospective et longitudinale au sein de notre centre afin d’évaluer la contamination des surfaces.

Un total de 72 échantillons a été prélevé entre 2010 et 2016. Chacun a été analysé pour 3 médicaments différents. 50% des échantillons étaient positifs au cyclophosphamide, 32% à l’ifosfamide et 19% au methotrexate. expoprof31

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès European Association of Hospital Pharmacists, du 22 au 24 mars 2017 à Cannes, France.

On peut consulter notre article publié dans le Pharmaceutical Technology in Hospital Pharmacy disponible en ligne.

Selon la liste du National Institute for Occupational Safety and Health, les antinéoplasique représentent la majorité des médicaments dangereux. De plus, les professionnels de la santé sont de plus en plus exposés aux antinéoplasiques dans le cadre de leur travail.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons fait une revue de la littérature scientifique concernant la surveillance urinaire de professionnels de la santé exposés aux antinéoplasique dans leur travail.

24 articles ont été retenus. Les médicaments dangereux étudiés sont principalement le cyclophosphamide, les platines et l’alpha-fluoro-béta-alanine, métabolite urinaire du 5-fluorouracile. La proportion de travailleurs qui ont été déclarés positifs aux médicaments dangereux s’étendait de 0% (n = 10 études) à 100% (n = 4 études). Si on retient que les études permettant de calculer le taux de travailleurs ayant au moins un prélèvement positif (n = 23), la proportion est de 21%. EXPOPROF27

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès annuel de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (APES) le 14 avril 2016 à Trois-Rivières, QC, Canada.

On peut consulter notre article publié dans le  Journal canadien de la pharmacie hospitalière disponible en ligne.

Afin de protéger les travailleuses des dangers réels que le milieu professionnel peut présenter pour la grossesse, le foetus ou le bébé allaité, le Québec s’est doté en 1981 du programme « Pour une maternité sans danger » (PMSD). Ce programme assure la réaffectation ou le retrait préventif des travailleuses enceintes. Depuis 1981, les assistantes-techniques et pharmaciennes peuvent bénéficier du PMSD.EXPOPROF25

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisé une revue de la littérature afin d’établir un état des lieux du PMSD et présenter son application dans le domaine de la pharmacie.

En pharmacie, une majorité des travailleuses pouvait être réaffectée sans qu’un retrait préventif soit requis, en raison de la diversité du travail. Douze recommandations sont proposées, telles qu’une réaffectation hors de la zone de préparation de médicaments dangereux ou le maintien à la prestation de soins en clinique si des mesures de protection sont prises.

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès annuel de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (APES) le 14 avril 2016 à Trois-Rivières, QC, Canada.

On peut consulter notre article publié dans le Pharmactuel disponible en ligne.