Archives de Catégorie: Article original

Incidents et accidents médicamenteux au CHU Sainte-Justine de 2011 à 2018

La prévention des erreurs médicales et médicamenteuses est essentielle pour assurer des soins de santé sécuritaires. Le 1er avril 2011, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec a mis en place un registre national des incidents et accidents.

L’objectif de cette étude était de décrire les incidents et les accidents liés à la médication, déclarés dans un centre hospitalier universitaire.

Il s’agit d’une étude descriptive rétrospective. Toutes les déclarations d’incidents et d’accidents médicamenteux ont été extraites du registre local du CHU Sainte-Justine du 1er avril 2011 au 31 mars 2018.

Un total de 41 349 incidents et accidents a été déclaré au CHU Sainte-Justine par les professionnels de la santé. La majorité (>94%) des incidents et accidents déclarés est liée à l’administration des médicaments. Les cinq médicaments les plus impliqués sont l’acétaminophène, la morphine, l’héparine, l’ondansétron et l’insuline.

Les pharmaciens doivent revoir l’ensemble des incidents et accidents liés à la médication afin d’assurer une gestion des risques optimale du circuit du médicament.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal Risque & Qualité.

Commentaires fermés sur Incidents et accidents médicamenteux au CHU Sainte-Justine de 2011 à 2018

Classé dans Article original, Bon usage des médicaments, Circuit du médicament, Descriptive, URPP

Caractéristiques d’un choix en pharmacie hospitalière

Les pharmaciens sont confrontés à faire des choix dans leur pratique.

Les objectifs étaient d’identifier les caractéristiques du choix dans le domaine de la santé et de décrire le concept accountability for reasonableness (A4R).

Nous avons établi une carte heuristique des caractéristiques applicables aux choix à partir du web, d’ouvrages de références et de séances de remue méninge.

Nous avons identifié 17 caractéristiques applicables au concept de choix (figure 1). Chacune de ces caractéristiques varie compte tenu du contexte, des valeurs et des conditions propices ou non à ce choix. L’A4R correspond au fait de pouvoir justifier du caractère raisonnable des décisions. Il repose sur quatre principes: transparence, révisabilité et mise en application.

Notre étude met en évidence la responsabilité associée au caractère raisonnable d’un choix est un concept important en santé. Chaque département de pharmacie devrait se doter d’une politique entourant la prise de décision pour mener à des choix raisonnables.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal de Pharmacie Clinique et notre affiche présentée au Congrès annuel de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec – 25-27 avril 2018 , Drummondville, Québec, Canada.

Commentaires fermés sur Caractéristiques d’un choix en pharmacie hospitalière

Classé dans Article original, Descriptive, Revue de littérature, URPP

Les ruptures de médicaments : comparaison transversale entre la France, la Belgique, l’Espagne, la Suisse et le Canada

Les pénuries de médicaments représentent un problème mondial complexe qui touche quotidiennement les patients et les professionnels de la santé.

Nous avons voulu recenser, décrire et comparer les pénuries de médicaments dans des établissements de soins de santé du Canada et de 4 pays européens.

Une étude descriptive et transversale a été menée dans un hôpital de chacun des cinq pays suivants : le Canada, la France, la Belgique, l’Espagne et la Suisse. Sur 4 semaines, chaque hôpital a recueilli quotidiennement les données sur les ruptures.

Pour la période allant du 8 janvier au 2 février 2018, on a recensé :

  • Au Canada : 84 pénuries (durée médiane de 32 jours)
  • En France : 62 pénuries (durée médiane de 9 jours)
  • En Belgique : 46 pénuries (durée médiane de 37 jours)
  • En Espagne : 28 pénuries (durée médiane de 25 jours)
  • En Suisse : 98 pénuries (durée médiane de 68 jours)

Des pénuries survenaient presque quotidiennement dans chaque hôpital de l’étude. Toutes les parties prenantes doivent travailler avec plus d’ardeur à la prévention et à la gestion des pénuries de médicaments.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal Canadien de la Pharmacie Hospitalière (CJHP) et notre affiche au Congrès francophone de pharmacie hospitalière HOPIPHARM 2018 – 16 au 18 mai 2018, Bordeaux, France.

Commentaires fermés sur Les ruptures de médicaments : comparaison transversale entre la France, la Belgique, l’Espagne, la Suisse et le Canada

Classé dans Article original, Circuit du médicament, Descriptive, Transversale, URPP

Évaluation économique des circuits fermés : une revue de la littérature 

Les circuits fermés sont utilisés pour réduire la contamination aux médicaments dangereux et les risques d’exposition professionnelle.

Nous avons voulu répertorier les données économiques relatives aux circuits fermés pour la préparation et l’administration de médicaments dangereux afin de connaitre l’impact économique de ces circuits.

Nous avons effectué une revue de la littérature en sélectionnant les articles comportant des données économiques.  Les variables suivantes ont été extraites : pays, types de circuit fermé, type d’analyse économique, coûts, économies, limites.

Des 138 études identifiées, seules 12 études provenant de six pays comportaient des données économiques. Six études portaient sur des données réelles d’utilisation et cinq sur des simulations théoriques. Quatre études n’évaluaient que les coûts, trois que les économies et cinq à la fois les coûts et les économies.

Il existe peu de données économiques sur les circuits fermés et les données publiées comportent des limites importantes. Il apparaît nécessaire de réaliser une étude économique robuste sur les circuits fermés.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal Européen de Pharmacie Hospitalière (EJHP) et notre affiche présentée au Congrès annuel de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec—25-27 avril 2018 , Drummondville, Québec, Canada

Commentaires fermés sur Évaluation économique des circuits fermés : une revue de la littérature 

Classé dans Article original, Coûts, Descriptive, Revue de littérature, Santé et sécurité au travail, Santé et sécurité au travail, URPP

Clomifène dans le traitement de l’infertilité masculine : changement d’humeur – cas clinique et aperçu de la littérature

Le clomifène est un traitement indiqué chez les femmes présentant un dysfonctionnement ovulatoire[1]. Une utilisation hors AMM est aussi rapportée dans certains cas d’infertilité chez les hommes mais les effets indésirables psychologiques sont très peu décrits chez eux.

Nous avons ainsi voulu partager le cas d’un homme de 34 ans traité avec du clomifène pour une oligotératospermie présentant de l’anxiété, une diminution de l’appétit et des changements d’humeur le rendant incapable de fonctionner correctement au travail, cinq jours après le début du traitement. Les symptômes ont nécessité l’arrêt du traitement qui a permis une résolution progressive puis complète des symptômes. La description du cas est associée à une recherche de littérature sur le sujet.

Photo de Nathan Cowley sur Pexels.com

Les prestataires de soins de santé doivent informer les patients du risque d’effets indésirables psychologiques lors de l’instauration d’un traitement par clomifène et assurer une surveillance étroite.

Vous pouvez consulter notre article publié dans la revue Current Drug Safety.


[1] https://www.inesss.qc.ca/thematiques/medicaments/medicaments-evaluation-aux-fins-dinscription/extrait-davis-au-ministre/serophene-801.html

Commentaires fermés sur Clomifène dans le traitement de l’infertilité masculine : changement d’humeur – cas clinique et aperçu de la littérature

Classé dans Article original, Bon usage des médicaments, Cas, Descriptive, Effets indésirables, Revue de littérature, URPP

Le financement à l’épisode de soins : un modèle efficient pour renforcer le lien ville-hôpital en France et au Québec?

Après avoir été expérimenté aux États-Unis et en Europe, le financement à l’épisode de soins s’impose aujourd’hui en France et au Québec comme un modèle économique alternatif à la tarification à l’activité dans les établissements de santé et au paiement à l’acte pour les professionnels de santé libéraux.

Il s’agit de proposer un paiement forfaitaire global pour l’ensemble des prestations pluriprofessionnelles engagées en ville et à l’hôpital afin de résoudre un problème de santé sur une période délimitée. Ce concept nécessite de standardiser la prise en charge thérapeutique selon des recommandations de bonnes pratiques, en utilisant des indicateurs de performance.

Ce mode de financement pourrait renforcer la coordination intra- et extrahospitalière et consolider l’efficience des soins en évitant la multiplication des actes inutiles au profit d’une plus grande qualité et sécurité des soins, et en s’appuyant sur des forfaits ajustés sur le risque.

Vous pouvez consulter notre article publié dans la revue Panorama de droit pharmaceutique.

Commentaires fermés sur Le financement à l’épisode de soins : un modèle efficient pour renforcer le lien ville-hôpital en France et au Québec?

Classé dans Article original, Descriptive, Législation pharmaceutique, URPP

Réorganisation du circuit du médicament au bloc opératoire : analyse des modes de défaillance, criticité et actions correctrices

Le circuit du médicament en établissement de santé comporte au moins 54 étapes et repose sur la collaboration de nombreux intervenants.

L’objectif de cette étude était la réorganisation et l’optimisation, selon les bonnes pratiques, du circuit du médicament, au bloc opératoire, dans le cadre d’un déménagement dans un nouveau bâtiment.

L’étude menée au CHU Sainte-Justine, comporte notamment une analyse des modes de défaillance, de leurs effets et de leur criticité, un profil des incidents/accidents au bloc et l’identification d’actions correctrices.

À partir de l’observation directe, 18 écarts de conformité ont été identifiés et regroupés sous 9 grandes étapes du circuit du médicament. 31 actions correctrices ont été identifiées. Six experts ont évalué une réduction du score de criticité de 2 472 pré-déménagement à 1 884 post-déménagement et implantation des actions correctrices.

Cette étude présente une démarche visant à améliorer les pratiques du circuit du médicament au bloc opératoire.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal Risque et Qualité.

Commentaires fermés sur Réorganisation du circuit du médicament au bloc opératoire : analyse des modes de défaillance, criticité et actions correctrices

Classé dans Article original, Autres marqueurs, Circuit du médicament, Descriptive, Marqueurs de résultats, Observations, URPP

Quelle place pour les revues indexées et non indexées?

Les indicateurs bibliométriques ont été développés pour évaluer la qualité et la quantité de la recherche scientifique.

De nos jours, les indicateurs bibliométriques comme l’impact factor et le H index sont utilisés pour comparer la productivité des individus, des départements, des institutions, des spécialités, des journaux et des articles, ils sont synonymes de notoriété, d’embauches ou de financement de la recherche. Ainsi de nombreuses dérives accompagnent la production scientifique.

De plus, les revues indexées ne s’intéressent pas forcément à tous les enjeux et il est souvent difficile de tout publier.

Nous pensons donc qu’il faut davantage valoriser les revues professionnelles qui sont lues par un public ciblé et qui influencent réellement des changements de pratique dans leur communauté.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal de Pharmacie Clinique.

Commentaires fermés sur Quelle place pour les revues indexées et non indexées?

Classé dans Article original, URPP

Loi de Vanessa : Collaboration service d’archives et pharmacie au CHU Sainte-Justine

Dans le contexte de la Loi de Vanessa, l’équipe de pharmaciens du CHU Sainte Justine en collaboration avec le service des archives a développé un système de codification des effets indésirables médicamenteux (EIM).

L’objectif de cette étude était de valider ce système de codification des EIM.

Nous avons réalisé une étude descriptive rétrospective entre le 1er novembre 2017 et le 31 octobre 2018. Elle consistait en la validation bimensuelle par un pharmacien des EIM grâce aux informations retrouvées sur les médicaments et les manifestations cliniques.

Finalement :

  • 755 EIM ont été codifiés par les archives durant les 12 mois de collectes soit 2,1 EIM/jour.
  • 4,5 % (n =34/755) des EIM vérifiés ont abouti à une modification de leur codification.
  • 11,3% des EIM codifiés (n = 85/755) ont été jugés graves selon la définition de Santé Canada et seulement 15,3 % (n = 13/85) avaient été déclarés à l’autorité réglementaire.
  • La mise en place du processus de validation a permis d’associer les codes médicaments à ceux des manifestations cliniques dans le logiciel MedEchoMD facilitant l’interprétation des données.
  • Les pratiques de codification ont été revues (algorithme de codification et précisions de 18 codes de médicaments)

Cette étude met en évidence la faisabilité d’établir un arrimage entre les archives et le département de pharmacie pour la validation de la codification des EIM. Cet arrimage a permis d’identifier des EIM graves dont la déclaration sera bientôt exigée par Santé Canada.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal of Population Therapeutics & Clinical Pharmacology.

Commentaires fermés sur Loi de Vanessa : Collaboration service d’archives et pharmacie au CHU Sainte-Justine

Classé dans Article original, Descriptive, Effets indésirables, URPP

Perception de la pharmacogénomique en pharmacie en France et au Québec

L’année 2003 marque la fin du séquençage du génome humain dans le cadre d’un travail concerté sur le plan international. Cette avancée scientifique incroyable ouvre notamment la porte à la pharmacogénomique et à son utilisation en pratique pharmaceutique.

L’objectif principal de cette étude visait à comparer la perception qu’ont de la pharmacogénomique les pharmaciens hospitaliers, internes et résidents en pharmacie hospitalière français à celle de leurs homologues québécois.

Un total de 285 pharmaciens hospitaliers, internes et résidents en pharmacie français et québécois ont répondu à un sondage. Seule une proportion limitée de répondants a reçu une formation en pharmacogénomique (36,3 % en France et 29,5 % au Québec) et a donc été exposée à des résultats de tests pharmacogénomiques dans la pratique (31,4 % et 33,7 %). Toutefois, les répondants pensent que le développement de la pharmacogénomique permettra aux pharmaciens hospitaliers de participer davantage à la prise en charge du patient (79,4 % en France et 87,6 % au Québec).

Les pharmaciens hospitaliers, les internes et les résidents en pharmacie français et québécois pensent tous que la pharmacogénomique est appelée à prendre une place croissante dans leur pratique. Ils ont néanmoins exprimé des attentes et des appréhensions auxquelles il est possible de répondre par une formation adéquate, des lignes directrices claires et des balises de remboursement.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Pharmactuel et notre affiche présentée au Rendez-vous de la recherche, Faculté de pharmacie, U de M, 1er décembre 2016

Commentaires fermés sur Perception de la pharmacogénomique en pharmacie en France et au Québec

Classé dans Article original, Sondage, Technologies, URPP