archive

Autres marqueurs

L’intégration de la pharmacogénomique dans la pratique de la pharmacie ne fait que commencer. De plus en plus, la réponse aux médicaments est associée à des polymorphismes génétiques. Cette précieuse information ouvre la voie vers des soins plus personnalisés pour les patients. PHARMACOGENOMIQUE4

Nous proposons ici une démarche en 4 étapes d’intégration de la pharmacogénomique en soins pharmaceutiques réalisée à partir des standards de pratique de l’OPQ. Les principales sociétés savantes et les ressources internet pertinentes de génomique ont également été identifiées.

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès annuel de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (APES) le 14 avril 2016 à Trois-Rivières, QC, Canada.

Publicités

English will follow

Nous avons complété notre plus grande étude multicentrique de surveillance environnementale! En 2017, 83 hôpitaux à travers le Canada ont participé à notre étude. 953 échantillons ont été analysés pour la présence de 10 antinéoplasiques : cyclophosphamide, ifosfamide, méthotrexate, cytarabine, gemcitabine, 5-fluorouracile, irinotécan, docétaxel, paclitaxel et vinorelbine. Autre nouveauté cette année, les participants avaient accès à leurs résultats à partir d’un site web leur permettant de consulter leurs résultats historiques ainsi que de se comparer au reste du Canada. Il n’existe pas de limite sécuritaire d’exposition aux médicaments antinéoplasiques pour les travailleurs; nous permettons à nos centres participants d’identifier quels sites de prélèvement sont à cibler (c’est-à-dire ceux dont les concentrations mesurées étaient supérieures au 75e ou au 90e percentile mesuré à partir des résultats canadiens).

Les résultats ont été présentés au congrès Midyear Clinical Meeting de l’ASHP et il nous fait plaisir de partager l’affiche qui peut être consultée ici. Nous constatons que la majorité des surfaces demeurent contaminées au cyclophosphamide, mais que la concentration mesurée est basse et diminue au fil des années. Les surfaces les plus contaminées demeurent la grille de la hotte, le plancher devant la hotte et les bras des fauteuils où les patients reçoivent de la chimiothérapie.

Le recrutement pour l’année 2018 débute, vous êtes invités à nous contacter si vous êtes intéressés à participer.

Publications reliées :

Étude 2008-2010 : The Canadian Journal of Hospital Pharmacy  / Affiche présentée au congrès CSHP’s 43rd Professional Practice Conference (PPC) 2012, 4-8 février 2012, Toronto, Canada
Étude 2012 : International Archives of Occupational and Environmental Health / Affiche présentée au congrès CSHP’s 44th Professional Practice Conference (PPC) 2012, 2-6 février 2013, Toronto, Canada
Étude 2013 : Journal of Occupational and Environmental Hygiene / Affiche présentée au congrès 2013 Midyear Clinical Meeting de l’ASHP, Orlando 8-12 décembre 2013
Étude 2014 : The Canadian Journal of Hospital Pharmacy / Affiche présentée au congrès 2014 Midyear Clinical Meeting de l’ASHP, Anaheim 7-11 décembre 2014.
Étude 2015 : Journal of oncology pharmacy practiceAffiche présentée au congrès CSHP’s 47th Professional Practice Conference (PPC) 2016, 30 janvier – 3 février 2016, Toronto, Canada.
Étude 2016 : Journal of Occupational and Environmental Hygiene /  Affiche présentée au congrès EAHP Congress, 22-24 mars 2017, Cannes, France.
Étude 2017 : Publication à venir. / Affiche présentée au congrès ASHP Midyear Clinical Meeting, 4-7 Décembre 217, Orlando, USA.
Étude 2018 : Recrutement en cours.


We have completed our largest environmental surveillance study to date! In 2017, 83 hospitals across Canada participated. 953 samples were analyzed for the presence of 10 antineoplastic drugs: cyclophosphamide, ifosfamide, methotrexate, cytarabine, gemcitabine, 5-fluorouracile, irinotecan, docétaxel, paclitaxel and vinorelbine. New this year: participants can access their results through a website that allows them to see their historical results and also to compare with the rest of Canada. There is no safe exposure limit for antineoplastic drugs; our study helps participating centers identify which sampling site should be targeted (those with concentrations measured above the 75th or 90th percentile that was calculated from Canadian results).

The results were presented at the ASHP Midyear Clinical Meeting and we are happy to share the poster that can be consulted here. The majority of surfaces were contaminated with cyclophosphamide, but the concentration measured was low and is reduced over the years. The surfaces that were the most contaminated were the front grille of the hood, the floor in front of the hood and the arm rests of the chairs were chemotherapy is administered.

Recruitment for 2018 starts, you are welcome to contact us if you are interested.

Linked publications:

2008-2010 studyThe Canadian Journal of Hospital Pharmacy  / Poster presented at CSHP’s 43rd Professional Practice Conference (PPC), February 4-8 2012, Toronto, Canada
2012 studyInternational Archives of Occupational and Environmental Health / Poster presented at CSHP’s 44th Professional Practice Conference (PPC), February 2-6 2013, Toronto, Canada
2013 studyJournal of Occupational and Environmental Hygiene / Poster presented at ASHP Midyear Clinical Meeting, Orlando December 8-12 2013
2014 studyThe Canadian Journal of Hospital Pharmacy / Poster presented at ASHP Midyear Clinical Meeting, Anaheim December 7-11 2014.
2015 study: Journal of oncology pharmacy practicePoster presented at HP’s 47th Professional Practice Conference (PPC), January 30 – February 3 2016, Toronto, Canada.
2016 studyJournal of Occupational and Environmental Hygiene /  Poster presented at EAHP Congress, March 22-24 2017, Cannes, France.
2017 study: Publication to come. / Poster presented at ASHP Midyear Clinical Meeting, December 4-7 217, Orlando, USA.
2018 study: Ongoing recruitment.

Chaque département de pharmacie possède sa règle d’émission des ordonnances. Nous réalisons périodiquement des audits afin d’évaluer la conformité des ordonnances à cette règle.

Le 17 juin 2014, un audit a été réalisé avec toutes les ordonnances de la journée. Moins du quart des feuilles d’ordonnances se conformaient entièrement à la règle. La conformité était élevée (>95%) pour les critères d’identification du patient, mais peu d’ordonnances documentaient le statut allergique du patient (~25%).

Le contenu était fréquemment conforme pour la dose, l’intervalle posologique, la signature, l’absence d’abréviations interdites. La conformité était plus faible pour certains critères tels que l’heure de prescription, le numéro de permis de pratique et le motif de prescription.

Embed from Getty Images

Vous pouvez consulter notre article publié dans Le Pharmacien Hospitalier et Clinicien. Vous pouvez également consulter notre affiche au congrès de la Société canadienne des pharmaciens d’hôpitaux, les 1-3 février 2015, Toronto, Ontario.

La compatibilité calcium-phosphore représente un facteur critique à considérer lors de la préparation de solutions destinées à l’alimentation parentérale. Des concentrations trop élevées de calcium ou de phosphore peuvent mener à la formation d’un précipité.

Un projet a été réalisé en collaboration avec l’Université de Montréal afin de bonifier par des études additionnelles les courbes de compatibilité calcium-phosphore utilisées au département de pharmacie du CHU Sainte-Justine avec un mélange standard de solution pour alimentation parentérale contenant du gluconate de calcium et du phosphate de potassium. Les résultats obtenus prouvent également l’importance d’une hausse de température sur la compatibilité calcium-phosphore.

Ces données permettront aux cliniciens d’administrer des formulations d’alimentation parentérale contenant du gluconate de calcium et du phosphate de potassium de façon sécuritaire en limitant les risques de précipitation et en optimisant les traitements aux patients.

Compatibilite_CalciumPhosphore

Vous pouvez consulter notre affiche présentée au congrès annuel de l’’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (A.P.E.S.), le 16 avril 2015 à Québec (Québec) Canada.

À la suite de modifications apportées aux règles d’utilisation de la vancomycine dans notre établissement en 2011, nous avons réalisé une étude rétrospective sur l’utilisation de la vancomycine.

Entre 2013-2015, 83 patients ont été inclus dans notre analyse. Cette étude a démontré que 98% des prélèvements de vancomycine étaient conformes à notre règle d’utilisation.

VANCO4

Vous pouvez consulter notre affiche présentée au 5ème Colloque Annuel du Réseau québécois de recherche sur les médicaments (RQRM), le 2 juin 2015 à Québec, Québec.

English will follow

Depuis 2008, l’équipe de l’Unité de recherche en pratique pharmaceutique (URPP) a déjà réalisé 5 études multicentriques de surveillance de la contamination des surfaces aux antinéoplasiques. Ces études ont pour objectif de faire un état de la situation chaque année et de s’assurer que la contamination demeure la plus faible possible, afin de protéger les travailleurs des établissements de santé.

expoprof24aDans notre blogue du 13 janvier 2015, nous vous partagions l’affiche de l’étude réalisée en 2014. Nous sommes maintenant fiers de vous inviter à consulter l’article présentant les résultats de cette étude. Notre étude montre une faible contamination à trois antinéoplasiques (cyclophosphamide, ifosfamide, méthotrexate) dans les 51 hôpitaux canadien participants.

Les résultats de l’étude réalisée en 2015 avec 48 hôpitaux canadiens seront présentés au congrès de la Société canadienne des pharmaciens d‘hôpitaux, les 30 janvier – 3 février 2016 à Toronto. Vous pouvez suivre notre blogue pour vous tenir informés des derniers résultats! *Mise à jour 2 février 2016 : l’affiche a été ajoutée ci-dessous. 

Finalement, nous débutons la période de recrutement pour notre prochaine étude qui sera réalisée en 2016. Rappelons que nous offrons un rapport personnalisé aux hôpitaux participants, ce qui leur permet de mettre leurs résultats en perspectives avec la moyenne canadienne. Étant donné qu’il n’existe actuellement aucune limite de contamination basée sur des effets sur la santé, notre étude permet de suggérer un seuil pratique à respecter. De plus, les nouvelles normes de l’Ordre des Pharmaciens du Québec demandent une surveillance régulière de la contamination chimique.

Vous pouvez consulter les publications découlant de ces études multicentriques :

Étude 2008-2010 : The Canadian Journal of Hospital Pharmacy  / Affiche présentée au congrès CSHP’s 43rd Professional Practice Conference (PPC) 2012, 4-8 février 2012, Toronto, Canada
Étude 2012 : International Archives of Occupational and Environmental Health / Affiche présentée au congrès CSHP’s 44th Professional Practice Conference (PPC) 2012, 2-6 février 2013, Toronto, Canada
Étude 2013 : Journal of Occupational and Environmental Hygiene / Affiche présentée au congrès 2013 Midyear Clinical Meeting de l’ASHP, Orlando 8-12 décembre 2013
Étude 2014 : The Canadian Journal of Hospital PharmacyAffiche présentée au congrès 2014 Midyear Clinical Meeting de l’ASHP, Anaheim 7-11 décembre 2014.
Étude 2015 : publication à venir / Affiche présentée au congrès CSHP’s 47th Professional Practice Conference (PPC) 2016, 30 janvier – 3 février 2016, Toronto, Canada. Affiche sur la surveillance biologique également présentée au congrès de la CSHP 2016.
Étude 2016 : recrutement en cours!


 

Since 2008, the Pharmacy Practice Research Unit team has already conducted 5 multicenter studies about surface contamination with antineoplastics. The objective of these studies is to capture the annual level of contamination, and to make sure that the contamination level remains as low as reasonably achievable in order to protect healthcare workers.

expoprof24aIn our January 13, 2015 blog, we shared the poster for the study that was conducted in 2014. We are now proud to share that the article has been published. Our study shows that there is low surface contamination with three antineoplastic drugs (cyclophosphamide, ifosfamide, methotrexate) in the 51 participating canadian centers.

Results from the study that was conducted in 2015 with 48 canadian centers will be presented at the Canadian Society of Hospital Pharmacists conference, January 30 – February 3, 2016, Toronto. We invite you to follow our blog to be posted on the latest results! *February 2nd, 2016 update: the poster was added below.

Finally, we are starting the recruitment period for our next study that will be conducted in 2016. As a reminder, we offer a personnalized report to participating centers that allows them to compare their results with the canadian average. Considering that there is no health-based exposure limit, our study suggests a practical limit to attain. Furthermore, the new Ordre des Pharmaciens du Québec standard require regular chemical contamination surveillance.

Here are the links to our publications:

2008-2010 study: The Canadian Journal of Hospital Pharmacy  / Poster presented at the CSHP’s 43rd Professional Practice Conference (PPC) 2012, February 4-8 2012, Toronto, Canada
2012 study : International Archives of Occupational and Environmental Health / Poster presented at the CSHP’s 44th Professional Practice Conference (PPC) 2012, February 2-6 2013, Toronto, Canada
2013 studyJournal of Occupational and Environmental Hygiene / Poster presented at the 2013 Midyear Clinical Meeting of the ASHP, December 8-12 décembre 2013, Orlando, USA
2014 study: The Canadian Journal of Hospital Pharmacy / Poster presented at the 2014 Midyear Clinical Meeting of the ASHP,  December 7-11 2014, Anaheim, USA
2015 study: publication to come / Poster presented at the CSHP’s 47th Professional Practice Conference (PPC) 2016, January 30 – February 3 2016, Toronto, Canada. Poster on biological monitoring also presented at the 2016 CSHP conference.
2016 study: recruitment ongoing!

Dans le blogue du 17 janvier 2013, nous vous partagions l’affiche présentée au congrès de l’A.P.E.S. le 1er juin 2012. L’objectif de ce projet était d’identifier les stimuli reçus et émis par les pharmaciens et assistants techniques, et de quantifier ceux qui causent des interruptions des tâches en cours. Nous sommes maintenant heureux de vous inviter a consulter l’article qui est publié.

Vous pouvez consulter notre article publié dans l’American Journal of Health-System Pharmacy, accessible sur PubMed.

INTERRUPTIONS2