Archives de Catégorie: URPP

Mesure de la charge de travail des professionnels de la santé au Québec

Deux projets mesurant la charge de travail en pharmacie hospitalière ont été mis en place en collaboration avec la Société canadienne des pharmaciens d’hôpitaux et l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec. En gardant cette pensée en tête, nous nous sommes intrigués à la mesure de la charge de travail d’autres professionnels de la santé au Québec.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une revue de littérature dans le but de « présenter le profil des différents systèmes de mesure de la charge de travail des professionnels de la santé au Québec ».

Ainsi, une approche mixte combinant une revue documentaire (25 articles) et des entrevues (auprès de 9 professions de santé) a permis de récolter des données. Une variation des exigences réglementaires, des outils de saisie, des indicateurs et de l’utilisation des données à l’interne s’installe entre chaque profession. Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et le CHU Sainte-Justine ont chacun établit des systèmes de mesures de la charge de travail de certaines professions.

Divers outils permettent la mesure de la charge de travail des professionnels de la santé au Québec. Cette charge varie grandement d’une profession à l’autre.

On peut consulter notre article publié dans le Pharmactuel disponible en ligne.

Poster un commentaire

Classé dans Descriptive, Revue de littérature, URPP

Intelligence artificielle et pratique pharmaceutique: perception des pharmaciens

L’intelligence artificielle (IA) est définie comme étant l’ensemble des théories et des techniques ayant la capacité d’élaborer des machines simulant l’intelligence. L’exercice de la pharmacie et le bon usage des médicaments pourrait potentiellement accueillir l’IA.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une étude descriptive transversale dans le but d’évaluer la perception des pharmaciens et pharmaciens résidents quant à l’application d’un logiciel d’IA à la pratique pharmaceutique.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre de la 8ème Colloque du Réseau Québécois de recherche sur les médicaments le 19 et 20 octobre 2018 et la 7ème édition du Rendez-vous de de la recherche pharmaceutique, le 6 décembre 2018, Faculté de pharmacie, Montréal, Qc, Canada.

Commentaires fermés sur Intelligence artificielle et pratique pharmaceutique: perception des pharmaciens

Classé dans Bon usage des médicaments, Descriptive, Soins pharmaceutiques, Technologies, Transversale, URPP

Archives médicales : une mine d’information pour le pharmacien

Au Québec, tout séjour hospitalier ce doit d’être codé par un archiviste médical, et ce, en se basant sur les exigences du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). Ces codages sont utilisés à des fins statistiques, de surveillance, d’évaluation de l’acte ou encore de recherche.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une revue de la littérature dans le but de « comprendre le cadre normatif et les modalités de codage des séjours hospitaliers par les archivistes du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine ».

Ainsi, il a été possible d’établir une carte heuristique des termes applicables au codage des hospitalisations. Suite à la cartographie du processus, une rencontre avec l’équipe des archivistes a eu lieu dans le but d’établir un profil de codage des dossiers patients.

La pratique de pharmaciens hospitaliers peut grandement bénéficier de la compréhension du codage des séjours hospitaliers.

On peut consulter notre article publié dans le Pharmactuel disponible en ligne.

Commentaires fermés sur Archives médicales : une mine d’information pour le pharmacien

Classé dans Législation pharmaceutique, Revue de littérature, URPP

L’URPP est présente à la séance virtuelle d’affichage de l’APES x les 6 prochains mois

Compte tenu de la pandémie à la COVID-19, l’APES a eu la bonne idée de présenter les affiches acceptées pour présentation au congrès qui devait se tenir en mars 2020.

L’équipe de l’URPP participe à cette salle virtuelle avec 10 communications affichées.  Nos affiches se retrouvent dans la section GESTION et AFFAIRES PROFESSIONNELLES.  Bravo à tous les contributeurs à ces projets incluant des collaborateurs de tous les établissements de santé du Québec (i.e. projet PHARMACOVIG16).

  • Duhamel A, Dupont C, Lebel D, Communauté de pratique en pharmacovigilance, Bussières JF. Évaluation de la satisfaction face à l’implantation d’une communauté de pratique en pharmacovigilance au Québec après 12 mois de pratique. (PHARMACOVIG16)
  • Bérard G, Guévremont C, Marcotte N, Michel MC, Pelletier E, Varin F, Bussières JF, Bonnici A, Lamarre P, Morin J, Racine MC. Programme de Gestion Thérapeutique des Médicaments (PGTM): 15 années d’action innovante!
  • Ouellet G, Atkinson S, et coll. Schleigh M, Mailhot MA, Bussières JF. Premier département de pharmacie Éco-responsable au Québec : profil d’une démarche (MAILLON1)
  • Hamel C, Mallet L, Méthot J, Leclerc V, Rochefort C, Guénette L, Mégrourèche E, Bussières JF. Évaluation de la conformité du Pharmactuel aux critères révisés de deux organismes experts en matière d’éthique de la publication. (PHARMACTUELCONFORMITÉ)
  • Floutier M, Lebel D, Bussières JF. Dépenses en pharmacie hospitalière au Québec : une analyse de 2014-2015 à 2018-2019 (AS471A)
  • Taing T, ONdrick M, Nguyen A, Bussières JF. Histoire de la pratique pharmaceutique dans le nord du Québec. (HISTOIRE29)
  • Guèvremont M, Morosa F, Vézina G, Côté K, Tremblay S, Morin C, Delisle JF, Lebel D, Bussières JF. Mise en place d’un comité d’évaluation de l’acte pharmaceutique au CHU Sainte-Justine : implantation et réflexions. (ACTES3)
  • Gosselin A, Duhamel A, Desjardins I, Chabut C, Lebel D, Bussières JF. Évaluation de la capacité de détection d’EIM graves à partir d’une sélection de codes diagnostics issus de la classification internationale des maladies (EIM8)
  • Couture J, Lebel D, Atkinson S, Desmarais G, Bussières JF. Analyse des modes de défaillance liées à l’importation de médicaments via le programme d’accès spécial de Santé Canada (PAS8)
  • Couture J, Lebel D, Atkinson S, Desmarais G, Bussières JF. Histoire du programme d’accès spécial de Santé Canada (PAS9)
  • Couture J, Lebel D, Atkinson S, Desmarais G, Bussières JF. Analyse des enjeux contractuels liés à l’importation de médicaments via le programme d’accès spécial de Santé Canada (PAS10)

Salle virtuelle d’affichage – APES – 25 mai-25 octobre 2020

Commentaires fermés sur L’URPP est présente à la séance virtuelle d’affichage de l’APES x les 6 prochains mois

Classé dans URPP

La pharmacie clinique : une évolution temporelle

Au cours des cinquante dernières années, la pharmacie clinique a considérablement progressé. En 1990, dans un article pivot, Hepler & Strand ont introduit le concept des soins pharmaceutiques. L’Ordre des pharmaciens du Québec (OPQ) défini l’importance et l’étendue de la démarche clinique dans les soins pharmaceutiques à travers les standards de pratique. Depuis 1985-1986, l’évolution de la pharmacie clinique est documentée grâce aux enquêtes canadiennes sur la pharmacie hospitalière.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une étude descriptive rétrospective dans le but de « commenter l’évolution de la pharmacie clinique au Canada à partir des rapports sur les pharmacies hospitalières canadiennes de 1985-86 à 2016-2017 ».

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre de la 7ème édition du Rendez-vous de de la recherche pharmaceutique, le 6 décembre 2018, Faculté de pharmacie, Montréal, Qc, Canada.

Commentaires fermés sur La pharmacie clinique : une évolution temporelle

Classé dans URPP

Antinéoplasiques : évaluation des surfaces à risque de contamination

Les professionnels travaillant dans le domaine de l’oncologie sont exposés quotidiennement aux médicaments antinéoplasiques. La manipulation de ces médicaments entraine souvent la contamination des surfaces dans les centres de santé et met à risque les employés. Cette contamination devrait être maintenue à son plus bas dans le but de limiter autant que possible l’exposition des employés à ces produits.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons mesuré la contamination environnementale causée par neuf médicaments antinéoplasiques dans la pharmacie oncologique et l’aire de soins aux patients de 79 centres de soins de santé canadiens. Nous avons également exploré l’action nettoyante de l’hypochlorite de sodium dans le but de déterminer son pouvoir de décontamination des surfaces exposées à la cyclophosphamide.

Chaque centre a fourni douze échantillons provenant de douze sites standardisés distincts : six de la pharmacie d’oncologie et six de l’aire de soins aux patients. L’analyse a été conduite par l’Institut National de Santé Publique du Québec (INSPQ) avec l’aide d’une chromatographie liquide à haute performance (HPLC) avec spectrométrie de masse en tandem. Parmi les neufs médicaments antinéoplasiques examinés, six ont pu être quantifiés et trois ont pu être détecter sans être quantifiés. Le test de Kolmogorov-Smirnov a permis l’évaluation de l’action nettoyant de l’hypochlorite de sodium.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre de 50th Professional Practice Conference – Canadian Society of Hospital Pharmacists le 2 au 5 février 2019, Toronto, ON, Canada.

On peut aussi consulter notre article publié dans le Canadian Journal of Hospital Pharmacy.

Commentaires fermés sur Antinéoplasiques : évaluation des surfaces à risque de contamination

Classé dans Circuit du médicament, Santé et sécurité au travail, Transversale, URPP

Médicaments « émergents » : un programme de suivi permettant l'encadrement de leur utilisation

Très peu d’études sont réalisées auprès d’une population pédiatrique. Ceci mène fréquemment à l’utilisation de médicaments dits « émergents ». En effet, un médicament est considéré « émergent » s’il est coûteux (> 200€ par dose), s’il est obtenu via une autorisation spéciale (ATU/SPA) ou s’il est utilisé hors-indication reconnue dans la monographie. En 2014, le CHU Sainte-Justine a mis en place un programme de suivi permettant l’encadrement de l’utilisation des médicaments « émergents ».

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une étude rétrospective descriptive dans le but de décrire l’encadrement réglementaire et l’utilisation des médicaments « émergents » dans un CHU.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre du congrès Hopipharm 2019 le 15 et 17 mai 2019, Marseille, France.

Commentaires fermés sur Médicaments « émergents » : un programme de suivi permettant l'encadrement de leur utilisation

Classé dans URPP

Bravo à Ariane Gosselin pour sa présentation de mémoire de fin de stage au BSBP

Dans le cadre du Baccalauréat en sciences biopharmaceutiques (BSBP) offert à la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal, les étudiants de la cohorte 2017-2020 ont complété leur stage de quatre mois en milieu de pratique. L’équipe du CHUSJ reçoit chaque année des stagiaires à ce programme.

Ariane Gosselin a présenté le fruit de ses travaux, en collaboration avec Claire Chabut, Amélie Duhamel, Denis Lebel, JF Bussières et l’équipe des archives du CHUSJ.  Le projet présenté portait sur le sujet suivant:  Évaluation de la capacité de détection des réactions indésirables médicamenteuses graves à partir d’une sélection de codes de diagnostic issus de la Classification internationale des maladies

Compte tenu de la pandémie à la COVID-19, le séminaire scientifique des finissants était tenu sur la plate-forme Zoom. On retrouve ci-dessous une capture d’écran de la présentation.  Au terme de sa formation, Ariane s’est jointe à notre équipe en pharmacovigilance.  De plus, il faut souligner l’embauche de Rachel Choquette, également finissante du programme de BSBP; elle travaillera au service pharmaceutique de support à la recherche.

Bravo à Ariane et Rachel et toute la cohorte du BSBP de 2017-2020.

20200430 BSBPGOSSELIN

Capture d’écran Zoom lors de la présentation de Ariane Gosselin – 30 avril 2020 – Faculté de pharmacie, Université de Montréal.

Commentaires fermés sur Bravo à Ariane Gosselin pour sa présentation de mémoire de fin de stage au BSBP

Classé dans URPP

L'impact de la contribution du personnel technique en pharmacie

Depuis maintenant plusieurs décennies, les préparateurs contribuent au bon fonctionnement des pharmacies. « Un pharmacien ne peut plus travailler sans le soutien des préparateurs en pharmacie pour pratiquer la pharmacie de manière efficace et en toute sécurité. »

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une recherche documentaire exhaustive dans le but d’évaluer les rôles et les impacts des préparateurs en pharmacie. Des articles en français et en anglais exposant les rôles et les impacts des préparateurs en pharmacie ont été recherchés dans le moteur de recherche PubMed.

Parmi les 68 études incluses, 33 ont rapporté des marqueurs positifs et 57 ont rapporté des indicateurs descriptifs associés aux activités des préparateurs en pharmacie. Un total de 62 marqueurs positifs et 85 indicateurs descriptifs ont été dénombrés, alors qu’aucun marqueur négatif n’a été rapporté dans les études.

La contribution du personnel technique à la pratique de la pharmacie est mise en évidence par cette revue de littérature. L’impact favorable des diverses activités effectuées par les préparateurs en pharmacie est bien décrit dans les études.

On peut consulter notre article publié dans le Journal de Pharmacie Clinique disponible en ligne.

Commentaires fermés sur L'impact de la contribution du personnel technique en pharmacie

Classé dans Circuit du médicament, Revue de littérature, URPP

Le téléphone intelligent comme outil de numérisation pour la validation des ordonnances de médicaments de recherche

La numérisation par téléphone intelligent présente un grand potentiel dans la validation des ordonnances en pharmacie.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une étude de faisabilité dans le but de déterminer la possibilité d’implanter un système de numérisation par téléphone intelligent pour la validation des ordonnances de recherche.

Du 31 janvier au 7 février 2019, une phase pilote durant laquelle un téléphone intelligent a permis de photographier la dispensation de médicaments de recherche et numériser les ordonnances a été conduite. La validation de la dispensation a été effectuée à distance sur un ordinateur. Durant cette phase, une récolte des avantages, des inconvénients et des problèmes pratiques observés a été menée.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec – Grand Forum 2019, le 28 et 29 mars 2019 Québec, Qc, Canada.

Commentaires fermés sur Le téléphone intelligent comme outil de numérisation pour la validation des ordonnances de médicaments de recherche

Classé dans Circuit du médicament, Soins pharmaceutiques, Technologies, URPP