archive

URPP

Dans le cadre du Grand Forum de l’APES 2019 tenu au Chateau Frontenac à Québec le 28 mars 2019, Christopher Marquis, pharmacien au département de pharmacie du CHU Sainte-Justine a été honoré pour sa pratique « spécialisée ».  Il incarne bien la pratique spécialisée en prodiguant des soins pharmaceutiques tertiaires en soins intensifs pédiatriques depuis une douzaine d’années.  Très impliqué dans son équipe, il participe activement à l’enseignement. En recherche, il est s’impliqué dans différents projets dont des collaborations avec l’URPP.  Il s’est également actif sur la scène internationale en ayant participé à plusieurs missions humanitaires en lien avec sa pratique spécialisée.  Si vous passez par les soins intensifs du CHUSJ, vous risquez de le trouver à toute heure  ….  Bravo Christopher, toute l’équipe est fière de toi.

On peut également consulter la bio publiée par l’APES – https://www.apesquebec.org/lapes/reconnaissance-et-rayonnement/prix-dexcellence-de-lapes/prix-dexcellence-en-pratique-2?fbclid=IwAR14wXAMONWzZZ9uZX3orYjssYMKtsJ7fu6U_k9qgVPei_gW5rdaUhT56vM

Publicités

Plusieurs étapes du circuit du médicament reposent sur un encadrement structuré de l’entreposage et de l’utilisation des médicaments dans les secteurs de soins. Pour ce faire, le département de pharmacie propose des politiques et procédures d’entreposage et d’entretien ainsi que des outils, incluant un intranet pour soutenir le personnel soignant.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons évalué la conformité des lieux d’entreposage et de la connaissance des outils de soutien au circuit du médicament par le personnel soignant.

Pour connaitre les résultats, on peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du 7ème colloque annuel du Réseau québécois de recherche sur les médicaments du 30 septembre au 1er octobre 2017 à Québec, Canada.

tournee6

Même si l’exercice de la pharmacie n’a pas de frontière, les programmes de formation en pharmacie diffèrent d’un pays à l’autre.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons comparé les similitudes et différences entre les programmes de formation en pharmacie hospitalière offerts en Espagne, en France et au Québec.

Cette étude comparative portant sur 18 items a mis en évidence davantage de similitudes entre les programmes de formation en France et en Espagne qu’avec le Québec. En effet, la formation québécoise est beaucoup plus courte et cible surtout le médicament et les soins pharmaceutiques en lien avec une pratique majoritairement décentralisée tandis que la formation française offre, comme en Espagne, davantage de polyvalence.

INTERNAT4

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du Congrès de la Société française de pharmacie clinique du 7 au 9 février 2018, Lille, France.

JF Bussières habite à Lachine depuis une trentaine d’année. En 2017, Lachine a célébré son 350ème anniversaire.  Dans l’esprit de cet anniversaire, l’URPP s’est intéressée à l’histoire de la pharmacie au sein de cette communauté.  Ces travaux ont d’abord impliqué Catherine Raymond (candidate au Pharm.D.) et Pierre-André Savard (historien) puis Sarah Pelletier (candidate au Pharm.D.).  En collaboration avec la Société d’histoire de Lachine (et particulièrement François Morissette et André Robichaud), les travaux ont permis de découvrir de nombreuses archives intéressantes incluant des articles de presse, des photos et artefacts.  Refaire l’histoire de la pharmacie d’une communauté n’est pas un mince défi.  À mi-parcours, nous avons présenté le 13 mars dernier une conférence aux membres de la Société d’histoire. Cette soirée a permis d’heureuses rencontres qui nous mettront en contact avec d’autres témoins de ce passé.  Ces travaux devraient mener, plus tard cet automne, à la publication d’un ouvrage sur le sujet.

Merci à la SHL pour cette opportunité et à tous les participants.

Une autre rencontre-conférence est envisagée à l’été avec tout le personnel exerçant dans les pharmacies de Lachine à l’heure actuelle ; à bientôt peut-être.

De plus, notons que ces travaux de recherche vont se poursuivre, incluant notamment la contribution des médecins à la vie de Lachine. Ces travaux et cette conférence s’inscrivent également dans le mois de la pharmacie (mars) à l’échelle du pays.

Invitation lancée aux participants – Maison du Brasseur – Lachine – 13 mars 2019

On retrouve ci-après quelques exemples de photos partagées parmi les 150 photos et figures recensées jusqu’à maintenant.

Hôpital St-Joseph – Soeurs de la providence – rue St-Louis – 1930s

Pharmacie Lewis – rue Notre-Dame – 1940s

Pharmacie Jolicoeur – rue St-Jacques – 1953

Pharmacie Dicaire – rue Provost – 1953

Pharmacie Gingras – Rue Provost – 1975

Les médias sociaux sont largement utilisés dans notre société et les professionnels de la santé ne font pas exception. L’utilisation des médias sociaux et des technologies d’informations dans le domaine de la santé peut représenter une opportunité, mais aussi une menace.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisé 25 courtes capsules vidéo sur les relations et responsabilités professionnels à l’ère des  réseaux sociaux et des technologies de l’information. Ces vidéos ont ensuite été utilisées à des fins pédagogiques. Après avoir visionné ces capsules, les étudiants en pharmacie et les pharmaciens étaient invités à répondre à un court questionnaire afin d’évaluer leur perception et leur appréciation.

facebook6

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du Canadian Pharmacy Education and Research Conference du 3 au 5 juin 2017, Québec, Canada.

Il existe à ce jour peu de données sur l’utilisation de l’application des connaissances dans la pratique pharmaceutique.

L’application des connaissances dans la pratique pharmaceutique est un processus dynamique et itératif permettant d’accélérer l’incorporation de données probantes dans la pratique clinique des pharmaciens et des autres professionnels de la santé afin d’offre des soins de santé aux patients qui soient sécuritaires et de qualité et d’améliorer de façon continue les pratiques professionnelles.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons développé un modèle du concept d’application des connaissances dans le cadre de la pratique pharmaceutique.

KT1

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès Hopipharm du 10 au 12 mai 2017 à Nancy, France

Le circuit du médicament est complexe et comporte au moins 54 étapes. Afin de sécuriser le circuit, un cadre législatif et normatif détaillé propose de nombreuses pratiques organisationnelles. La sécurité du patient et la protection contre les produits issus de la contrefaçon sont des éléments qui ont motivé le développement de la traçabilité des médicaments.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons situé les principales exigences réglementaires et normatives en matière de traçabilité du circuit du médicament aux États-Unis, en Europe et au Canada.

Nous avons trouvé que les principales exigences réglementaires sont plus élevées aux États-Unis et en Europe qu’au Canada. Afin de sécuriser le circuit du médicament, les États-Unis ont adopté une sérialisation par dose alors que l’Europe exige une sérialisation par format. Au Canada, aucune sérialisation n’est exigée.

On peut consulter notre article publié dans le Pharmactuel.