archive

Archives d’Auteur: indicible

Dans le cadre du congrès Machine Learning for Healthcare 2019 tenu à Ann Arbor, Michigan, États-Unis du 8 au 10 août 2019, Maxime Thibault a présenté les travaux de l’URPP entourant une application de l’intelligence artificielle en pharmacie hospitalière au CHU Sainte-Justine.

L’équipe de l’URPP s’intéresse à l’application de l’intelligence artificielle. Le projet de M.Sc. des résidents portera d’ailleurs sur un volet de l’intelligence artificielle.

Publicités

On peut lire sur le site de Folie Technique qu’il s’agit d’un « organisme à but non lucratif qui a vu le jour en 1991, à la suite d’une initiative d’étudiants en ingénierie de Polytechnique Montréal. Aujourd’hui spécialisé en animation scientifique, Folie Technique offre diverses activités telles que des clubs scientifiques, un camp d’été ainsi que de nombreux ateliers scientifiques. L’organisme rejoint d’ailleurs plus de 20 000 jeunes annuellement. Ayant plus de 27 ans d’expérience, Folie Technique est aujourd’hui considéré comme l’un des plus vieux camps scientifiques au Canada ».

L’équipe de l’Unité de recherche en pratique pharmaceutique (URPP) est heureuse de s’associer à cette initiative dans le cadre d’un camp qui se déroule au CHU Sainte-Justine durant la semaine. En utilisant l’approche des jeux sérieux (serious games) les étudiants ont été exposés le mardi 23 juillet 2019 à un quizz et un jeu d’évasion.  Bravo à Sarra Benmesmoudi, Sarah-Jane Gagnon-Lépine et Suzanne Atkinson pour l’organisation de l’activité avec l’aide de l’équipe de recherche (Géraldine Marquot, Laura Gosselin, Mathilde Guillot et JF Bussières).

Participation au quizz pharmaceutique, CHU Sainte-Justine

Participation au jeu d’évasion, CHU Sainte-Justine

Organisé par l’Université de Montréal et l’Université du Québec à Montréal, la conférence internationale Serious Play 2019 s’est tenue les 10, 11 et 12 juillet 2019 à Montréal.

Dans ce cadre, Suzanne Atkinson et Aurélia Difabrizio ont présenté nos travaux entourant les jeux d’évasion en santé.  Ces travaux reposent également sur la contribution de Amélie Chabrier (elle en a fait son sujet de thèse à défendre en 2019-20) et de Manon Faricier.  Ces travaux ont notamment permis de réaliser une revue de littérature (sous presse – Can J Hosp Pharm) et un article décrivant toutes les étapes de la conception à la réalisation d’un jeu d’évasion dans le domaine de la santé. Ce jeu a été utilisé dans le contexte du circuit du médicament et visait à sensibiliser les professionnels de la santé aux éléments clés entourant les pratiques organisationnelles requises par Agrément Canada.  L’équipe de l’URPP s’intéresse notamment à la pédagogie en santé et ces projets (ESCAPE1, ESCAPE2) contribuent à nos travaux de recherche évaluative dans cet axe de recherche.  Le jeu d’évasion conçu sera notamment ré-utilisé dans le cadre d’un camp d’été pour jeunes offert au CHU Sainte-Justine en collaboration avec Polytechnique Montréal.

Bravo à Suzanne et Aurélia pour leur présentation et merci à tous les collaborateurs et participants.

Aurélia Difabrizio et Suzanne Atkinson, Montréal, 11 juillet 2019

 

« Mis sur pied en 2000, le Projet SEUR (Sensibilisation aux Études, à l’Université et à la Recherche) encourage la persévérance scolaire chez les élèves du secondaire et les étudiants du collégial en leur permettant d’explorer différentes perspectives d’études et de carrières. Le Projet SEUR est parrainé par l’Université de Montréal ».

Jean-François Bussières, professeur à la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal et chercheur responsable de l’URPP, collabore à ce projet depuis 2010. Il a participé à des ateliers et donne depuis quelques années une grande conférence sur le thème « Devenir pharmacien« . Il s’agit d’un prétexte à une conférence plus large qui propose aux jeunes une réflexion, quelques conseils et trucs à envisager, pour faire un choix de carrière éclairé.  Merci au programme SEUR de nous donner cette opportunité d’aller à la rencontre des jeunes pour les encourager à poursuivre leurs études.

Université de Montréal – 5 juillet 2019

 

Dans le cadre du 30ème congrès du Synpreph (HOPIPHARM) tenu à Marseille du 15 au 17 mai 2019, l’équipe de l’URPP avait le privilège de présenter 12 communications affichées. Hopipharm est le plus gros événement en pharmacie hospitalière de la francophonie. JF Bussières est notamment impliqué sur le comité scientifique.

Étaient présentes lors de l’événement 2019, les résidentes/internes Bénédicte Franck, Amélie Chabrier et Annaelle Soubieux, toutes formées en partie à l’URPP au cours de la dernière année, afin de présenter différentes communications affichées/orales sur les thèmes suivants:

  1. Soubieux A, Palimini M, Tanguay C, Bussières JF. Comparaison de l’efficacité de décontamination de différents produits et matériels sur une surface après contamination par du cyclophosphamide. (HYGIENE3A)
  2. Soubieux A, Palimini M, Tanguay C, Bussières JF. Comparaison de l’efficacité de décontamination de différents scénarios de lavages après contamination par du cyclophosphamide. (HYGIENE3B)
  3. Soubieux A, Tanguay C, Bussières JF. Évaluation économique des dispositifs de transfert en système clos pour la préparation et l’administration des antinéoplasiques en établissement de santé. (EXPOPROF18B)
  4. Chabrier A, Atkinson S, Lebel D, Bussières JF. Abréviations qui ne doivent pas être utilisées en hôpital : audit pratique. (AUDITABREVIATION-2018)
  5. Chabrier A, Atkinson S, Bonnabry P, Bussières JF. Utilisation des jeux d’évasion (escape game) comme outil pédagogique d’application des connaissances. (ESCAPE1)
  6. Chabrier A, Difabrizio A, Atkinson S, Parisien G, Bussières JF. Conception d’un jeu d’évasion dans le cadre de l’accréditation par Agrément Canada. (ESCAPE2) https://youtu.be/k8TTbtcirUg
  7. Franck B, Vallières E, Lebel D, Roy H, Ovetchkine P, Bussières JF. Exploration de la relation entre la consommation d’antibiotiques et l’émergence de résistances en hémato-oncologie. (DDD19A)
  8. Franck B, Vallières E, Lebel D, Roy H, Ovetchkine P, Bussières JF. Exploration de la relation entre la consommation d’antibiotiques et l’émergence de résistances en néonatalogie. (DDD19B)
  9. Franck B, Leguelinel-Blache G, Bussières JF. Évaluation du niveau d’aise de pharmaciens et d’internes vis-à-vis du caractère raisonnable lié à la pratique pharmaceutique. (RAISONNABLE9)
  10. Franck B, Pelletier E, Ovetchkine P, Bussières JF. Programme de suivi des médicaments émergents dans un centre hospitalier universitaire.  (ÉMERGENT7)
  11. André S, Philippe G, Bussières JF. Évaluation de l’impact d’une présentation vidéo sur la perception des rôles du pharmacien et impacts de ses interventions chez des étudiants en pharmacie. (IMPACTPHARMACIE45)
  12. Rault P, Lebel D, Bussières JF. Application de la méthode Delphi dans la recherche en pratique pharmaceutique (COOKBOOK-DELPHI) 15-17 mai, Hopipharm 2019, Marseille, France.

On se donne rendez-vous l’an prochain à Strasbourg.

Bénédicte Franck, Marseille, mai 2019

Annaelle Soubieux, Marseille, mai 2019

 

Dans le cadre du 30ème anniversaire du congrès Hopipharm, le plus grand de la francophonie hospitalière, trois pharmaciens du CHU Sainte-Justine ont eu le privilège d’échanger avec des collègues français, Sébastien Chanoine et Mounir Rhalimi et Xavier Pourrat sur l’évolution de la pharmacie clinique et des soins pharmaceutiques.  Animés par Benoît Allenet et Jean-François Bussières, le panel a permis de commenter l’évolution de la pratique clinique, d’identifier quelques défis et pistes pour l’avenir. Grâce à la magie et aux technologies, le panel était à la fois à Marseille et à Montréal.  Merci à l’équipe d’Hopipharm de nous avoir donné cette opportunité de participer à cet échange.

L’évolution professionnelle est liée à de nombreux facteurs internes et externes propres à chaque environnement, chaque pays.  Il est important de favoriser les échanges entre les pays afin de s’inspirer des collègues pour faire progresser l’exercice de la pharmacie et assurer l’usage optimal de la pharmacothérapie. En filigrane de la présentation, on peut consulter la définition de la pharmacie clinique proposée par l’American College of Clinical Pharmacy, une définition qui intègre tous les éléments clés et qui peut contribuer à la réflexion. Voir définition en ligne

À l’an prochain à Strasbourg.

Vue du panel sur la scène du congrès, Marseille, France, mai 2019

Ema Ferreira, Jean-François Bussières, Jean-François Delisle et Charles-Olivier Chiasson, CHU Sainte-Justine, Montréal, mai 2019

Vue de la salle de visioconférence, Montréal, CHU sainte-Justine, Canada, mai 2019

L’AGISQ est l’Association des gestionnaires de l’information en santé du Québec. Elle représente tous les archivistes médicaux du Québec. Dans le cadre de leurs journées de perfectionnement (9 et 10 mai 2019), nous avons eu le privilège de présenter nos travaux de collaboration pharmacie-archives dans le contexte des changements législatifs à venir entourant la Loi de Vanessa (i.e. déclaration obligatoire des effets indésirables médicamenteux graves – EIM graves) par les établissements de santé du Québec.

Outre la communication orale effectuée par Dana Necsoiu (archiviste médicale) et Pauline Rault (assistante de recherche à l’URPP), nos travaux ont permis plusieurs communications affichées au cours des derniers mois.  Cette présentation sera également partagée à la communauté de pratique en pharmacovigilance au Québec mise en place par l’URPP.

Pauline Rault et Dana Necsoiu, St-Hyacinthe, 10 mai 2019