archive

Soins pharmaceutiques

Dans le cadre de la soutenance de sa thèse d’état de Docteur en pharmacie, madame Éléonore Ferrand a présenté le 2 juin 2018 à la Faculté de pharmacie de Marseilles son mémoire du Diplôme d’études spécialises en pharmacie hospitalière – option pharmacie hospitalière – pratique et recherche.

Son sujet portait sur la « Publication scientifique en pharmacie: état des lieux et place des scores de notoriété ».

On retrouve sur la photo, de gauche à droite, les membres du Jury soient le professeur Stéphane Honoré, président, Éléonore Ferrand, Docteur Albert Darque et Docteur Pierre Bertault-Péres. Était présent en visioconférence de l’URPP à Montréal (mais absent sur la photo), le professeur de clinique, Jean-François Bussières (directeur de thèse).

On peut notamment souligner les communications affichées et écrites suivantes découlant de ces travaux.

  1. Ferrand E, Bussières JF. Savoir compter …. sur ce qui peut changer votre pratique: une place pour les revues indexées et non indexées. (SIGAPS6) J Pharm Clin 2018;37(1) : 5-7. DOI: 1684/jpc.2017.0372
  2. Ferrand E, Lebel D, Guérin A, Bussières JF. Indicateurs de notoriété appliqués aux revues scientifiques, aux articles scientifiques et à leurs articles : revue de littérature. (SIGAPS2) Congrès annuel de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec et Événement des pharmaciens 2017 – 2 juin 2017, Québec, Québec, Canada. Pharmactuel 2017;50(3) : 184-194.
  3. Ferrand E, Lebel D, Guérin A, Bussières JF. Perspectives sur l’évolution de socres de notoriété de huit revues pharmaceutiques. (SIGAPS3) Congrès annuel de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec et Événement des pharmaciens 2017 – 2 juin 2017, Québec, Québec, Canada. Pharmactuel 2017;50(3) : 184-194
  4. Ferrand E, Lebel D, Bussières JF. Connaissances et perceptions des résidents en pharmacie et pharmaciens hospitaliers sur les indicateurs de notoriété. (SIGAPS4) Congrès de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec, 25-27 avril 2018, Drummonville, Québec, Canada

De plus, il faut souligner la contribution soutenue d’Éléonore à la plate-forme Impact Pharmacie et à l’encadrement pyramidal de nombreux étudiants.

  1. Côté JF, Ferrand E, Bussières JF. Impact d’un programme de sensibilisation des étudiants en pharmacie aux preuves de l’implication du pharmacien  en vaccination. (IMPACTPHARMACIE43) https://www.youtube.com/watch?v=jcx-06U9X1A&feature=youtu.be  2018 Association of Faculties of Pharmacy of Canada Annual Conference.  June 12-13th, 2018, Ottawa, ON, Canada. http://afpc.info/content/call-abstracts
  2. Nimer N, Ferrand E, Bussières JF. Quels sont les rôles et retombées du pharmacien dans la prise en charge de la dépression ? (IMPACTPHARMACIEIV-DÉPRESSION) Hopipharm 2018, 16-18 mai, Bordeaux, France
  3. Saavedra Mitjans M, Ferrand E, Garin N, Bussières Rôles et impacts du pharmacien en Espagne : une revue de littérature. (IMPACTPHARMACIE40) Hopipharm 2018, 16-18 mai, Bordeaux, France
  4. Côté JF, Ferrand E, Bussières JF. Impact d’une exposition aux preuves de l’implication du pharmacien en vaccination auprès de pharmaciens officinaux. (IMPACTPHARMACIE42) Hopipharm 2018, 16-18 mai, Bordeaux, France
  5. Goulois S, Ferrand E, Bussières JF. Quels sont les rôles et retombées du pharmacien dans la prévention et la prise en charge de l’insuffisance cardiaque? (IMPACTPHARMACIEIV- INSUFFISANCE CARDIAQUE) Hopipharm 2018, 16-18 mai, Bordeaux, France
  6. Saavedra Mitjans M, Ferrand E, Bussières JF. Quel sont les rôles et les retombées du pharmacien en chirurgie? (IMPACTPHARMACIE-CHIRURGIE) Congrès de la Société française de pharmacie clinique – SFPC 2018, 7-9 février, Lille, France
  7. Saavedra Mitjans M, Ferrand E, Bussières JF. Internat en pharmacie hospitalière: similitudes et différences entre l’Espagne, la France et le Québec (INTERNAT4) Congrès de la Société française de pharmacie clinique – SFPC 2018, 7-9 février, Lille, France.
  8. Ferrand E, Lebel D, Bergeron M, Bussières JF. Rôles et impacts du pharmacien de 1990 à nos jours : revue de littérature et perspective de recherche (IMPACTPHARMACIEIV) Congrès de la Société française de pharmacie clinique – SFPC 2018, 7-9 février, Lille, France.
  9. Sherrer P, Ferrand E, Bussières JF. Quels sont les rôles et les retombées du pharmacien en pédiatrie ? (IMPACTPHARMACIEIV – PEDIATRIE) 7ème colloque annuel du Réseau québécois de recherche sur les médicaments. 30 septembre-1er octobre 2017, Québec, Qc, Canada http://www.rqrm.ca/nouvelles/26-.html
  10. Ferrand E, Bussières JF. Quels sont les rôles et retombées du pharmacien en néphrologie ? (IMPACTPHARMACIEIV – NEPHROLOGIE) 7ème colloque annuel du Réseau québécois de recherche sur les médicaments. 30 septembre-1er octobre 2017, Québec, Qc, Canada http://www.rqrm.ca/nouvelles/26-.html.
  11. Artus M, Ferrand E, Bussières JF. Quels sont les rôles et retombées du pharmacien en hypertension artérielle ? (IMPACTPHARMACIEIV – HYPERTENSION) 7ème Colloque annuel du Réseau québécois de recherche sur les médicaments. 30 septembre-1er octobre 2017, Québec, Qc, Canada http://www.rqrm.ca/nouvelles/26-.html.
  12. Pelletier S, Ferrand E, Bussières JF. Quelles sont les rôles et retombées du pharmacien en hémato-oncologie ? (IMPACTPHARMACIEIV – HÉMATO-ONCOLOGIE) 7ème colloque annuel du Réseau québécois de recherche sur les médicaments. 30 septembre-1er octobre 2017, Québec, Qc, Canada http://www.rqrm.ca/nouvelles/26-.html
  13. Mamoun S, Ferrand E, Bussières JF. Roles and impacts of pharmacists in chronic obstructive pulmonary disease: review of literature. (IMPACTPHARMACIEIV – BPCO) 2017 Canadian Pharmacy Education and Research Conference, 3-5 juin 2017, Québec, Qc, Canada
  14. Ferrand E, Guérin A, Bengaly L, Bonnabry P, Bussières JF. Rôles et retombées du pharmacien en Afrique : une revue documentaire (IMPACTPHARMACIE27) Ann URPP 2018 ; 4 janvier 2018; 1-17.
  15. Painchart L, Ferrand E, Décaudin B, Bussières JF. Profil de formation, rôles et retombées des pharmaciens dans la gestion des dispositifs médicaux en établissement de santé. (IMPACTPHARMACIEIV-DISPOSITIFS MÉDICAUX) Hopipharm, 10-12 mai 2017, Nancy, France.
  16. Ferrand E, Guérin A, Bengali L, Bonnabry P, Bussières JF. Quelle est la place du pharmacien en Afrique ? (IMPACTPHARMACIE27) Hopipharm, 10-12 mai 2017, Nancy, France.
  17. Lessard Hurtubise R, Barbier A, Ferrand E, Bussières JF. Quels sont les rôles et les retombées du pharmacien dans la prise en charge du VIH ? (IMPACTPHARMACIEIV-VIH) Événement des pharmaciens 2017 – 2 juin 2017, Québec, Québec, Canada. Pharmactuel 2017;50(3) : 184-194.
  18. Barbier A, Ferrand E, Bussières JF. Quels sont les rôles et les retombées du pharmacien dans la prise en charge des patients anticoagulés ? (IMPACTPHARMACIEIV-ANTICOAGULOTHERAPIE) Congrès annuel de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec et Événement des pharmaciens 2017 – 2 juin 2017, Québec, Québec, Canada. Pharmactuel 2017;50(3) : 184-194.
  19. Painchart L, Ferrand E, Odou P, Grimandi G, Bussières JF. Rôles et retombées du pharmacien dans la gestion des dispositifs médicaux: une revue de littérature (DM1) Ann Pharm Fr 2017; 75(6) : 409-419.
  20. Ferrand E, Barbier A, Bussières JF.  Pour mieux profiter de l’expertise pharmacienne. Profession Santé – 22 septembre 2017 (en ligne)
  21. Nugyen V, Ferrand E. Hypertension : l’impact de la contribution du pharmacien. Québec Pharmacie 2017; juin: 1-8.
  22. Pelletier S, Ferrand E. Santé sexuelle et reproductive chez les jeunes: rôle et impact du pharmacien. Québec Pharmacie 2017; octobre: 1-10.
  23. Ferrand E, Côté JF. Impacts de l’implicastion du pharmacien en vaccination. Québec Pharmacie 2018; janvier: 1-9.
  24. Artus M, Ferrand E. Maladies cardiovasculaires: rôle du pharmacien et retombées. Québec Pharmacie 2018; avril: 1-11.
Publicités

Nous avons publié un nouvel article dans les Annales de l’Unité de recherche en pratique pharmaceutiqueRôles et retombées du pharmacien en Afrique : une revue de la littérature.

Cet article a pour objectif d’identifier le rôle et les retombées du pharmacien en Afrique. Vingt-et un articles ont été rencensés dans cette revue de la littérature. Il s’agit d’un projet réalisé dans le cadre de Impact Pharmacie.

Extrait de Ferrand et al., 2018

Dans le programme de Santé Intégré en Haïti (PSI), le CHU Sainte-Justine est responsable de l’implantation d’un programme d’amélioration de la qualité de la prestation des soins et services. Le Programme a notamment pour but de réorganiser et reconstruire l’Hôpital Saint-Michel de Jacmel. HAITI2a

Dans le cadre des travaux de l’URPP, une étude descriptive observationnelle a été réalisé afin de présenter une démarche de réorganisation des services et des soins pharmaceutiques. Une première mission de reconnaissance de 7 jours a eu lieu en 2013 et une seconde mission a été réalisée durant 18 jours en 2014 afin de procéder à la réorganisation.

Plusieurs recommandations ont été faites lors de la mission de 2013 (clarifier les règles de couverture des soins de santé prodigués, mettre en place un nouveau département de pharmacie arrimé avec la nouvelle structure de l’Hôpital, etc). En 2014, l’état des réalisations a été évalué et des actions ont été proposées afin de compléter la mise en place des recommandations.

Le ministère de la Santé publique et de la Population en Haïti fait usage d’une fiche d’inspection institutionnelle contenant des critères qui, pour la majorité, ne sont pas remplis. On note cependant une amélioration significative pour 25 des 110 critères suite à la mission de février 2014.

On peut consulter notre article publié dans le Journal canadien de la pharmacie hospitalière accessible en ligne.

L’optimisation du traitement des patients est une responsabilité partagée entre le pharmacien, les autres professionnels de la santé et le patient. D’après la définition de l’Ordre des pharmaciens du Québec, les soins pharmaceutiques consistent en « l’ensemble des actes et services que le pharmacien doit procurer à un patient, afin d’améliorer sa qualité de vie par l’atteinte d’objectifs pharmacothérapeutiques de nature préventive, curative ou palliative ». SATISFOBGYN1

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons évalué la perception et la satisfaction du personnel soignant concernant les soins pharmaceutiques en obstétrique-gynécologie au CHU Sainte-Justine. Les données ont été recueillies via un sondage en ligne rempli par 65 professionnels de la santé.

45% des participants ont soutenus la participation quotidienne des pharmaciens à la tournée médicale. De plus, le personnel soignant était satisfait de la contribution des pharmaciens au sein de l’équipe. Une grande majorité (87%) considérait qu’ils engendrent des retombées positives.

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès annuel de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (APES) le 14 avril 2016 à Trois-Rivières, QC, Canada.

 

 

L’intégration de la pharmacogénomique dans la pratique de la pharmacie ne fait que commencer. De plus en plus, la réponse aux médicaments est associée à des polymorphismes génétiques. Cette précieuse information ouvre la voie vers des soins plus personnalisés pour les patients. PHARMACOGENOMIQUE4

Nous proposons ici une démarche en 4 étapes d’intégration de la pharmacogénomique en soins pharmaceutiques réalisée à partir des standards de pratique de l’OPQ. Les principales sociétés savantes et les ressources internet pertinentes de génomique ont également été identifiées.

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès annuel de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (APES) le 14 avril 2016 à Trois-Rivières, QC, Canada.

L’utilisation du fer intraveineux a été approuvée en 2006 à notre hôpital mère-enfant en gynécologie-obstétrique dans les cas d’intolérance ou de non-réponse aux VENOFERsuppléments oraux de fer, de contre-indication aux injections intramusculaire de fer, et dans les cas où une augmentation rapide de l’hémoglobine est désirée.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, une étude rétrospective a été réalisée afin de décrire les indications et les doses intraveineuses de fer utilisées en gynéco-obstétrique, d’évaluer la surveillance et de décrire le profil d’effets indésirables.

  • Un total de 164 prescriptions de fer IV ont été examinés pour un total de 128 femmes.
  • Les indications étaient l’anémie avant l’accouchement ( n = 76 ), l’intolérance ou l’absence de réponse au fer par voie orale (n=61), ou l’intolérance ou la contre-indication au fer IM (n=27).
  • Les effets indésirables, principalement la douleur au site d’injection, ont été rapportés à 18 occasions (11%).
  • Les doses prescrites étaient souvent trop basses, les tests pour l’obtention de valeurs de base de référence étaient souvent omis et les suivis, incomplets.
  • Le fer intraveineux était bien toléré.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal of Pharmacy Technology disponible en ligne.

La nutrition parentérale est utilisée chez les nouveaux nés aux soins intensifs lorsque leurs besoins nutritionnels ne peuvent être entièrement comblés par la nutrition entérale. Cependant, les hépatopathies associées à la nutrition parentérale sont une complication connue.

URSORETRODans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons mené une étude de cohorte rétrospective entre 2004 et 2007 aux soins intensifs de notre hôpital chez les nouveau-nés présentant une hépatopathie associée à la nutrition parentérale. L’objectif était de vérifier l’effet de l’acide ursodésoxycholique (ursodiol) sur la durée de la maladie hépatique associée à la nutrition parentérale.

  • 64 patients sur 118 patients éligibles ont reçu l’ursodiol
  • Les cholestases ont duré plus longtemps dans le groupe recevant l’ursodiol (79 vs. 50 jours, p=0,001);
  • Le traitement était toutefois retardé de 24 jours (nombre de jour médian) après le début de la cholestase;
  • Des analyses multivariées utilisant les régressions de Cox n’ont pas démontré d’association entre l’utilisation de l’ursodiol et la durée des épisodes;
  • Le taux de déclin de la bilirubine conjuguée et la prise de poids étaient supérieurs chez les patients traités (respectivement, 0,084mg/dL/jour vs. 0,60 mg/dL/jour; p=0,009 et 22,8 vs. 17,7 g/kg/jour, p=0,010).

Vous pouvez consulter notre article paru dans le Journal of Pediatric Pharmacology and Therapeutics.