Archives pour la catégorie Annales de l’Unité de recherche en pratique pharmaceutique

400 ans de pharmacie au Québec : de quoi être fiers !

Dans le cadre de l’Événement des pharmaciens 2017, tenu à Québec les 1er et 2 juin 2017, l’équipe de l’URPP est heureuse de s’associer à cet événement par la présentation d’une conférence multimédia portant sur les 400 ans de pharmacie au Québec.

Ainsi, Judith Choquette, pharmacienne propriétaire et blogueuse de Profession Santé et Jean-François Bussières, chef du département de pharmacie et de l’URPP, présentent leur sélection personnelle d’une centaine de dates et événements pivots afin d’illustrer le parcours historique de l’évolution de la pharmacie hospitalière.

Afin de garder une trace de cette sélection, nous avons co-rédigé un article publié dans les Annales de l’URPP ce 1er juin 2017.  On peut également consulter le blogue de l’URPP portant sur l’histoire de la pharmacie au Québec en activité depuis janvier 2013.  En outre, nous vous encourageons à visionner trois courtes vidéos produites par l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec dans le cadre de cet événement.

Bonne lecture et bon visionnement.

Perspectives sur la pratique pharmaceutique en Haïti – partie VI

Haïti est un pays francophone des caraïbes avec qui le Québec entretient des liens privilégiés, compte tenu d’une langue commune, d’une diaspora établie au Québec et des besoins énormes du pays.20170202_haiti67

Dr Jean Lafontant Maurice et Jean-François Bussières, Jacmel, Janvier 2017.

Dans le cadre du programme intégré de santé Haïti (PISH), un pharmacien du CHU Sainte-Justine a été désigné afin de revoir l’organisation des services et soins pharmaceutiques. Le PISH est un projet sous l’égide de la Croix-Rouge canadienne qui implique notamment le CHU Sainte-Justine.

Il s’agit de la sixième partie de cet état des lieux en pratique pharmaceutique à Haïti, réalisé dans le cadre d’une sixième mission de 8 jours à Jacmel (mai 2016) et d’une septième mission de 8 jours à Jacmel (janvier 2017) pour la réorganisation des services et soins pharmaceutiques. La lecture de cet article devrait être précédée des cinq articles précédents [1-5]. Ce sixième article est aussi une annexe aux rapports de mission de mai 2016 et janvier 2017 auquel Jean-
François Bussières a eu le privilège de contribuer.

On peut consulter ce 6ème article dans les Annales de l’URPP.

Rédiger un rapport de cas

Les rapports de cas contribuent largement à la littérature scientifique en apportant de nouvelles connaissances dans le domaine de la santé, aussi bien médical que pharmaceutique. Les rapports de cas peuvent fournir des données scientifiques importantes qui n’ont pas été observées lors des essais cliniques et peuvent parfois engendrer de nouvelles recherches, voire modifier l’autorisation de mise sur le marché d’un médicament. Le but est de fournir des sources essentielles d’informations sur la prise en charge des patients en partageant des expériences individuelles anecdotiques. Il peut s’agir d’un diagnostic ou d’une évaluation difficile, d’un traitement ou d’une prise en charge spécifique, ou encore d’un cas éducatif apportant une nouvelle perspective sur le sujet. Une rédaction succincte mais de bonne qualité d’un rapport de cas est essentielle afin d’espérer une publication. L’objectif de cet article est de présenter étape par étape la préparation d’un rapport de cas. Dans le cadre des Recettes de l’URPP, cet article est rédigé aux fins de soutenir des rapports de cas entourant la survenue d’un effet indésirable.  On peut consulter notre article dans le cadre des Annales de l’URPP et de nos recettes.

Recettes de l'URPP

Recettes de l’URPP

Enquête sur les programmes d’automédication au sein des centres hospitaliers canadiens

L’automédication utilisée dans certaines unités de soins permet au patient d’acquérir ou préserver son autonomie par rapport à la prise de ses médicaments pendant l’hospitalisation. Au CHU Sainte-Justine, un programme d’automédication en obstétrique-gynécologie post-partum existe depuis 2003.

automed2Dans le blogue du 23 juin 2016, nous vous avions partagé l’affiche présentée au Congrès de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec qui avait pour objectifs d’évaluer l’usage de l’automédication dans les centres hospitaliers canadiens, de connaître les procédures associées et de décrire les trousses utilisées dans les départements d’obstétrique-gynécologie.

Nous sommes heureux de vous annoncer aujourd’hui que nous venons de publié l’article de ce projet, «Enquête sur les programmes d’automédication au sein des centres hospitaliers canadiens», dans les Annales de l’URPP.

 

 

 

Gestion des maladies héréditaires rares au CHU Sainte-Justine

Il existe plusieurs milliers de maladies rares. Depuis trois décennies, on note l’émergence de médicaments orphelins visant à prévenir et traiter les maladies rares et particulièrement certaines maladies métaboliques héréditaires rares (MMHR). Plusieurs enjeux sont associés à ces maladies et à la prodigation des soins à cette patientèle particulière.MMHR1

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisé une revue de littérature pour décrire la problématique et faire le point sur la gestion des MMHR au centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine. Au total, onze enjeux ont été identifiés pour lesquels des pistes de solutions ont étés proposées:

1- absence de politique québécoise entourant la prise en charge des MMHR;
2- absence d’un centre d’excellence québécois;
3- insuffisance de données probantes;
4- utilisation de médicaments orphelins hors liste;
5- délais entourant l’évaluation de l’INESS et l’utilisation en CHU;
6- refus des fabricants de médicaments orphelins de participer aux achats groupés;
7- proximité de l’industrie pharmaceutique vis-à-vis certaines clientèles;
8- insuffisance de financement pour les médicaments orphelins utilisés sur une base ambulatoire;
9- variation imprévisible de la devise canadienne;
10- difficulté de trouver des lieux d’administration d’enzymes de remplacement;
11- pénurie de documentation sur les initiatives canadiennes.

On peut consulter l’affiche présentée dans le cadre du Congrès de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec du 15 au 17 avril 2015 à Québec, Qc, Canada. On peut également consulter l’article détaillé publié dans les Annales de l’Unité de recherche en pratique pharmaceutique.

 

Perception de l’utilité et utilisation en pratique des données sur les rôles et retombées de l’activité pharmaceutique par les pharmaciens hospitaliers belges francophones : une étude pilote

Dans le cadre des travaux de l’Unité de Recherche en Pratique Pharmaceutique, nous avons publié «Perception de l’utilité et utilisation en pratique des données sur les rôles et retombées de l’activité pharmaceutique par les pharmaciens hospitaliers belges francophones : une étude
pilote» dans les Annales de l’URPP.

Cet article a pour objectifs d’évaluer la lecture, la perception et l’utilisation en pratique des données sur les rôles et retombées de l’activité pharmaceutique (RRAP) par de futurs et actuels IP12dpharmaciens hospitaliers belges francophones en plus de mesurer leur appréciation envers le site Impact Pharmacie et d’envisager d’autres perspectives d’exposition à ces données.

Pour favoriser le développement des services pharmaceutiques, les pharmaciens doivent intégrer les données disponibles décrivant les RRAP. Malgré le faible taux de réponse obtenu à notre questionnaire, les résultats de notre étude nous éclairent pour la première fois sur la perception des pharmaciens belges qui confirment que le recours aux données sur les RRAP pourrait être amélioré, autant au cours de la formation que dans l’exercice de la profession.

Un outil, tel que le site Impact Pharmacie, regroupant et synthétisant les données scientifiques des RRAP, peut aider les pharmaciens à optimiser leurs lectures sur le sujet et à élargir leurs connaissances pour leurs modèles de pratique pharmaceutique.

Conformité de la documentation des doses par le personnel infirmier au dossier des patients hospitalisés : étude exploratoire comparant la documentation électronique et la documentation papier

FADME4Dans le cadre des travaux de l’Unité de Recherche en Pratique Pharmaceutique, nous avons publié «Conformité de la documentation des doses par le personnel infirmier au dossier des patients hospitalisés : étude exploratoire comparant la documentation électronique et la documentation papier» dans les Annales de l’URPP.

Cet article a pour objectif de décrire et de comparer la conformité de la documentation des doses par le personnel infirmier au dossier des patients hospitalisés avant et après l’implantation d’un formulaire d’administration des médicaments électronique (FADMe) au CHU Sainte-Justine.