Archives de Catégorie: Descriptive

Loi de Vanessa : collaboration archives-pharmacie au CHU Sainte-Justine

À la lumière de la loi de Vanessa, le service des archives médicales et l’équipe pharmacien du CHU de Sainte-Justine ont développé une collaboration permettant la codification des effets indésirables médicamenteux (EIMs).

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisé une étude descriptive rétrospective dans le but de valider la codification des EIMs et leurs caractérisations effectuées par l’équipe des archives. Pour ce faire, un nouveau processus de validation des EIMs par l’équipe de pharmacie a été mis en place.

En 12 mois, un total de 755 EIMs ont été codés par l’équipe d’archivistes médicales: 34 codifications ont été modifié par l’équipe de pharmacie; 85 EIMs ont été identifiés comme étant graves; 13 d’entres-eux ont été rapportés à l’autorité règlementaire.

Le nouveau processus de validation a permis l’association des codes à des médicaments individuels et a ainsi facilité l’interprétation des données. Cette étude a mené à la révision des pratiques de codage, au développement d’un algorithme de codage et à la clarification des codes de 18 médicaments. L’identification d’EIMs graves non déclarés, dont la déclaration sera bientôt exigée par Santé Canada, a également été possible.

On peut consulter notre article publié dans le Journal of Population Therapeutics & Clinical Pharmacology.

Commentaires fermés sur Loi de Vanessa : collaboration archives-pharmacie au CHU Sainte-Justine

Classé dans Descriptive, Effets indésirables, Soins pharmaceutiques, Soins pharmaceutiques, URPP

Qu'en est-il de la relation entre la consommation d'antibiotique en établissement de santé et l'émergence de résistances bactériennes?

Il existe bel et bien une relation entre la consommation d’antibiotique et l’émergence de résistances bactériennes. Cette dernière est documentée dans la littérature. Toutefois, peu de données existent sur cette relation en établissement de santé. En effet, de façon générale, les études se focalisent davantage sur l’utilisation à large échelle (i.e. antibiotiques dans l’alimentation, utilisation des antibiotiques en milieu communautaire). Sachant que certains antibiotiques sont utilisés explicitement pour une infection hospitalière, nous nous sommes intéressés à explorer cette relation dans un contexte d’établissement de santé.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisé une étude rétrospective descriptive dans le but d’étudier la relation entre la consommation d’antibiotiques et l’émergence de résistances bactériennes en hémato-oncologie d’un centre
hospitalier universitaire.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre du congrès Hopipharm 2019 le 15 et 17 mai 2019, Marseille, France et le 34ème congrès des étudiants des cycles supérieurs et des post-doctorants en recherche au CHU Sainte-Justine – 24 mai 2019, CHU Sainte-Justine, Montréal, Québec, Canada.

Commentaires fermés sur Qu'en est-il de la relation entre la consommation d'antibiotique en établissement de santé et l'émergence de résistances bactériennes?

Classé dans Bon usage des médicaments, Descriptive, Effets indésirables, URPP

Simulation sur la validation des ordonnances : mise à l’épreuve de l’aisance des internes en pharmacies

La capacité décisionnelle d’un intervenant de la santé est intimement liée à son aisance à poser des actes professionnels. Au Québec, les étudiants à la maitrise en pharmacothérapie avancée (formation pratique de 16 mois) sont préparés à participer au choix de la thérapie médicamenteuse, et ce, en validant des ordonnances proposées par d’autres prescripteurs ou en initiant eux-mêmes certains médicaments.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisé une étude descriptive transversale dans le but d’évaluer, à travers une simulation, l’aisance d’internes en pharmacie vis-à-vis deux tâches typiques de la pratique pharmaceutique (analyse de prescriptions et dispensation de médicaments). Nous avons également évalué leur perception relative à leur formation entourant la prise de décision, et ce, à travers 13 énoncés.

La simulation comportait 10 étapes pour lesquelles les participants (n = 72) devaient évaluer leur aisance au niveau de 5 dimensions: l’efficacité du médicament, l’innocuité du médicament, le coût du médicament, la conformité aux règles en vigueur, l’aise ressentie de façon générale à poser le geste.

  • Très à l’aise : > 50% pour 2 itérations sur 50, conformité aux règles (n = 1) et niveau global d’aise (n = 1)
  • Pas à l’aise : > 50 % pour 25 itérations sur 50, efficacité (n = 3), innocuité (n = 2), le coût (n = 9), conformité aux règles (n = 5) et niveau global d’aise (n = 6)

La perception des participant relative à leur formation varie également d’une dimension à l’autre.

Le premier pas pour atteindre un bon niveau d’aise débute avec une formation adéquate quant à la prise de décision. Ensuite, l’expérience de travail et la connaissance du milieu où l’on exerce permettront d’accroître davantage l’aisance de nos futurs pharmaciens.

On peut consulter notre article publié dans le Pharmacien Hospitalier et Clinicien.

Commentaires fermés sur Simulation sur la validation des ordonnances : mise à l’épreuve de l’aisance des internes en pharmacies

Classé dans Article original, Circuit du médicament, Coûts, Descriptive, Effets indésirables, Erreurs, Pédagogie en santé, Transversale, URPP

Contamination des surfaces en pharmacie : d'où provient-elle?

La contamination des différentes surfaces des pharmacies et des cliniques externes d’oncologie est bien documentée dans la littérature, alors que la nature des déversements à l’origine de ces traces l’est moins.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisé une étude descriptive dans le but d’expliquer la nature des déversements à l’origine des traces de médicaments dangereux en pharmacie, et ce, par l’intermédiaire d’une simulation mathématique de différents scénarios.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec – Grand Forum 2019, le 28 et 29 mars 2019 Québec, Qc, Canada.

Commentaires fermés sur Contamination des surfaces en pharmacie : d'où provient-elle?

Classé dans Circuit du médicament, Descriptive, Santé et sécurité au travail, Santé et sécurité au travail

Numérisation : quel appareil devrait être intégré dans le flux de travail en pharmacie?

Les télécopieurs et les numériseurs sont les technologies de numérisation de choix en pharmacie. Un appareil photo est actuellement intégrée au flux de travail des préparations stériles du département de pharmacie du CHU Sainte-Justine. Cette initiative s’est avérée avantageuse et devrait être intégrée à son tour au flux de travail des préparations non-stériles.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisé une étude descriptive qualitative dans le but d’identifier et d’intégrer un appareil photo aux flux de travail en pharmacie. Pour ce faire, nous avons comparé la qualité, la capacité de connexion au réseau WIFI sécurisé et la capacité de transfert automatique des photos de trois appareils : une caméra numérique (produit consommateur), un caméra numérique professionnel, téléphone intelligent.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec – Grand Forum 2019, le 28 et 29 mars 2019 Québec, Qc, Canada.

Commentaires fermés sur Numérisation : quel appareil devrait être intégré dans le flux de travail en pharmacie?

Classé dans Circuit du médicament, Descriptive, Technologies, URPP

Rôle et retombées du pharmacien en diabète : perception des étudiants de 1ère année en pharmacie

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que l’hyperglycémie est le troisième facteur de risque de mortalité prématurée et anticipe que le diabète sera en cinquième position des causes de décès au niveau mondial en 2030. Au Québec, l’arrivée de la Loi 41 permet au pharmacien d’ajuster les doses de médicaments pour une condition chronique, diabète inclue, pour l’atteinte des cibles. Or, cet acte n’est pas encore utilisé à plein potentiel par les pharmaciens et représente une infime portion des activités réalisées.

Dans le cadre des travaux de l’URPP nous avons réalisé une étude descriptive de type pré-post dans le but de mesurer l’impact d’une intervention ponctuelle sur les rôles et retombées du pharmacien communautaire en diabète auprès des étudiants de 1e année du Pharm. D. de l’Université de Montréal.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre de la 7e éditions du Rendez-vous de la recherche pharmaceutique, 6 décembre 2018, Faculté de pharmacie, Montréal, Qc, Canada.

Commentaires fermés sur Rôle et retombées du pharmacien en diabète : perception des étudiants de 1ère année en pharmacie

Classé dans Article original, Descriptive, Pédagogie en santé, URPP

Antinéoplasiques : efficacité de décontamination de différents scénarios de lavages

Un nettoyage des surfaces ne suffit pas toujours pour éliminer les traces de médicaments antinéoplasiques. Une étude préliminaire a permis d’évaluer l’efficacité de divers types d’équipements et de produits de nettoyage. Suite à cette étude, nous avons pu déterminer les produits et les lingettes à utiliser dans notre centre.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons contaminé délibérément des surfaces avec la cyclophosphamide afin de tester différents scénarios de lavage permettant l’éliminer des traces de médicaments antinéoplasiques.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre du congrès Hopipharm 2019 le 15 et 17 mai 2019, Marseille, France et le 34ème congrès des étudiants des cycles supérieurs et des post-doctorants en recherche au CHU Sainte-Justine – 24 mai 2019, CHU Sainte-Justine, Montréal, Québec, Canada

Commentaires fermés sur Antinéoplasiques : efficacité de décontamination de différents scénarios de lavages

Classé dans Descriptive, Santé et sécurité au travail, Santé et sécurité au travail, URPP

Pharmacothérapie Liée à l'Utilisation Sécuritaire des médicaments (PLUSRx) : programme de pharmacovigilance

Les pharmaciens hospitaliers un acteur déterminant en pharmacovigilance (PV). Le CHU de Sainte-Justine (CHUSJ) a mis en place en 2006 un programme de PV : Pharmacothérapie Liée à l’Utilisation Sécuritaire des médicaments (Rx) soit PLUSRx. Ainsi, par l’intermédiaire d’une approche interdisciplinaire, le programme vise la prévention, l’identification, la prise en charge, la déclaration et l’évaluation des effets indésirables médicamenteux (EIM) ainsi que l’application des connaissances.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisé une étude descriptive dans le but d’exposer l’évolution du contenu du programme de PV hospitalière du CHUSJ depuis 2006, puis de l’évaluer.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec – Grand Forum 2019, le 28 et 29 mars 2019 Québec, Qc, Canada et la 14ème colloque annuelle de l’Association étudiante de l’École de santé publique de l’Université de Montréal (AEESPUM), le 2 mai 2019, Montréal, Québec, Canada.

Commentaires fermés sur Pharmacothérapie Liée à l'Utilisation Sécuritaire des médicaments (PLUSRx) : programme de pharmacovigilance

Classé dans Bon usage des médicaments, Descriptive, Effets indésirables, URPP

Gestion des substances contrôlées : conformité aux pratiques recommandées et actions correctives

Les pharmaciens sont responsables de maintenir à jour les réserves de médicaments et de veiller à ce que les pratiques de distribution se fassent de façons adéquates, sûres et exemptes de détournement.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisé une étude descriptive transversale dans le but de déterminer le degré de conformité aux pratiques de gestion des substances contrôlées, recommandées dans un hôpital universitaire mère-enfant, et ce en utilisant les critères établis par la California Hospital Association (CHA). Suite à cela, nous tenions à développer des mesures permettant l’amélioration du résultat.

Suite au recensement des étapes du circuit de médicaments impliquant les substances contrôlées, il a été possible de déterminer le degré de conformité du circuit aux recommandations :

  • Conforme : 56 sur 113 critères de la CHA (49,6%);
  • Partiellement conforme : 27 critères (23,9 %);
  • Non conforme : 24 critères (21,2 %) ;
  • Non applicable : 6 critères (5,3 %)

Cette évaluation des pratiques a mis en évidence 22 actions correctives et a permis de repérer 57 modes de défaillance potentiels liés à l’utilisation de substances contrôlées.

On peut consulter notre article publié dans le Canadian Journal of Hospital Pharmacy.

Commentaires fermés sur Gestion des substances contrôlées : conformité aux pratiques recommandées et actions correctives

Classé dans Circuit du médicament, Descriptive, Transversale, URPP

Loi de Vanessa : collaboration archives-pharmacie au CHU Sainte-Justine

À la lumière de la loi de Vanessa, le service des archives médicales et l’équipe pharmacien du CHU de Sainte-Justine ont développé une collaboration permettant la codification des effets indésirables médicamenteux (EIMs).

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisé une étude descriptive rétrospective dans le but de valider la codification des EIMs effectuée par l’équipe des archives. Pour ce faire, un nouveau processus de validation des EIMs par l’équipe de pharmacie a été mis en place.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec – Grand Forum 2019, le 28 et 29 mars 2019 Québec, Qc, Canada.

Commentaires fermés sur Loi de Vanessa : collaboration archives-pharmacie au CHU Sainte-Justine

Classé dans Descriptive, Effets indésirables, Soins pharmaceutiques, URPP