archive

Revue de littérature

Afin de protéger les travailleuses des dangers réels que le milieu professionnel peut présenter pour la grossesse, le foetus ou le bébé allaité, le Québec s’est doté en 1981 du programme « Pour une maternité sans danger » (PMSD). Ce programme assure la réaffectation ou le retrait préventif des travailleuses enceintes. Depuis 1981, les assistantes-techniques et pharmaciennes peuvent bénéficier du PMSD.EXPOPROF25

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisé une revue de la littérature afin d’établir un état des lieux du PMSD et présenter son application dans le domaine de la pharmacie.

En pharmacie, une majorité des travailleuses pouvait être réaffectée sans qu’un retrait préventif soit requis, en raison de la diversité du travail. Douze recommandations sont proposées, telles qu’une réaffectation hors de la zone de préparation de médicaments dangereux ou le maintien à la prestation de soins en clinique si des mesures de protection sont prises.

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès annuel de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (APES) le 14 avril 2016 à Trois-Rivières, QC, Canada.

On peut consulter notre article publié dans le Pharmactuel disponible en ligne.

Publicités

La traçabilité est la possibilité de retracer l’historique des échanges de chaque dose du médicament à chaque étape du circuit du médicament. Cette pratique permet de sécuriser le circuit qui comporte habituellement au moins 54 étapes.

TRACABILITE1

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons situé, par une revue de la littérature, les exigences réglementaires et normatives en matière de traçabilité du médicament en Europe, aux États-Unis et au Canada.

Les exigences réglementaires sont plus élevées aux États-Unis et en Europe. En effet, la traçabilité d’un médicament se fait par sérialisation par dose et par format, respectivement. Au Canada, les dispositions relatives à la traçabilité des médicaments reposent sur la Loi sur les aliments et drogues. Aucune sérialisation n’est exigée. En effet, l’utilisation des codes-barres 1D avec GTIN est la pratique qui est maintenue.

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès annuel de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (APES) le 14 avril 2016 à Trois-Rivières, QC, Canada

Nous avons publié un nouvel article dans les Annales de l’Unité de recherche en pratique pharmaceutiqueRôles et retombées du pharmacien en Afrique : une revue de la littérature.

Cet article a pour objectif d’identifier le rôle et les retombées du pharmacien en Afrique. Vingt-et un articles ont été rencensés dans cette revue de la littérature. Il s’agit d’un projet réalisé dans le cadre de Impact Pharmacie.

Extrait de Ferrand et al., 2018

enjeux1La pratique de la pharmacie a considérablement évolué au cours des dernières décennies. Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une revue de littérature afin d’identifier les prochains défis auxquels la profession pourra être confrontée dans le futur. Au total, 48 enjeux ont été identifiés. Nous avons ensuite demandé à des étudiants en pharmacie européens d’évaluer la probabilité d’occurrence de ces enjeux d’ici 2025 à l’aide d’un questionnaire.

Les étudiants en pharmacie constituent la relève pour la profession. Ainsi, il nous apparaît important de prendre en considération leur perception dans la discussion des défis et enjeux de l’avenir de la pratique.

On peut consulter notre affiche présentée au 75th FIP World Congress of Pharmacy and Pharmaceutical Sciences les 29 septembre au 3 octobre 2015 à Dusseldorf, Allemagne.

 

Il existe plusieurs milliers de maladies rares. Depuis trois décennies, on note l’émergence de médicaments orphelins visant à prévenir et traiter les maladies rares et particulièrement certaines maladies métaboliques héréditaires rares (MMHR). Plusieurs enjeux sont associés à ces maladies et à la prodigation des soins à cette patientèle particulière.MMHR1

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisé une revue de littérature pour décrire la problématique et faire le point sur la gestion des MMHR au centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine. Au total, onze enjeux ont été identifiés pour lesquels des pistes de solutions ont étés proposées:

1- absence de politique québécoise entourant la prise en charge des MMHR;
2- absence d’un centre d’excellence québécois;
3- insuffisance de données probantes;
4- utilisation de médicaments orphelins hors liste;
5- délais entourant l’évaluation de l’INESS et l’utilisation en CHU;
6- refus des fabricants de médicaments orphelins de participer aux achats groupés;
7- proximité de l’industrie pharmaceutique vis-à-vis certaines clientèles;
8- insuffisance de financement pour les médicaments orphelins utilisés sur une base ambulatoire;
9- variation imprévisible de la devise canadienne;
10- difficulté de trouver des lieux d’administration d’enzymes de remplacement;
11- pénurie de documentation sur les initiatives canadiennes.

On peut consulter l’affiche présentée dans le cadre du Congrès de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec du 15 au 17 avril 2015 à Québec, Qc, Canada. On peut également consulter l’article détaillé publié dans les Annales de l’Unité de recherche en pratique pharmaceutique.

 

Le circuit du médicament est complexe et comporte plus d’une cinquantaine d’étapes. Le personnel soignant doit planifier et enregistrer toutes doses de médicaments administrées à un fadme1patient. Il existe des applications logicielles permettant l’enregistrement électronique des doses de médicaments (FADMe), le plus souvent intégrés à un prescripteur électronique de médicaments. Compte tenu de la complexité du circuit du médicament, il est possible d’informatiser en partie ou en totalité les étapes entourant la prescription, la validation, la préparation et l’administration de doses de médicaments.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une revue de littérature afin d’identifier les avantages et les inconvénients de l’enregistrement informatique des doses de médicaments et d’optimiser la réalisation de notre implantation.

Le Canada présente un retard important en matière d’informatisation du circuit du médicament et particulièrement en ce qui concerne la FADMe (94% aux USA c. 8% au Canada) qui est le plus
souvent une composante d’un dossier électronique médical ou minimalement d’un prescripteur électronique. Une revue systématique récente confirme la réduction du risque d’erreurs d’administration de médicaments associée à l’utilisation de FADMe (RR = 0,71).

On peut consulter l’affiche présentée dans le cadre du Congrès de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec du 15 au 17 avril 2015 à Québec, Qc, Canada.

 

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous savons que le manque de médicaments approuvés en pédiatrie est un enjeu majeur de santé. Nous avons réalisé une étude descriptive transversale afin de comparer les informations relatives à  l’utilisation de médicaments chez les enfants contenues dans les monographies de plusieurs pays.

Les informations disponibles sur l’utilisation des médicaments en pédiatrie dans les monographies de cinq pays comportent des différences majeures, difficilement explicables aux cliniciens et familles.

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès annuel de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec tenu à Québec du 15 au 17 avril 2015.

MONOGRAPHIE2