Archives de Catégorie: Circuit du médicament

Les ruptures de médicaments : comparaison transversale entre la France, la Belgique, l’Espagne, la Suisse et le Canada

Les pénuries de médicaments représentent un problème mondial complexe qui touche quotidiennement les patients et les professionnels de la santé.

Nous avons voulu recenser, décrire et comparer les pénuries de médicaments dans des établissements de soins de santé du Canada et de 4 pays européens.

Une étude descriptive et transversale a été menée dans un hôpital de chacun des cinq pays suivants : le Canada, la France, la Belgique, l’Espagne et la Suisse. Sur 4 semaines, chaque hôpital a recueilli quotidiennement les données sur les ruptures.

Pour la période allant du 8 janvier au 2 février 2018, on a recensé :

  • Au Canada : 84 pénuries (durée médiane de 32 jours)
  • En France : 62 pénuries (durée médiane de 9 jours)
  • En Belgique : 46 pénuries (durée médiane de 37 jours)
  • En Espagne : 28 pénuries (durée médiane de 25 jours)
  • En Suisse : 98 pénuries (durée médiane de 68 jours)

Des pénuries survenaient presque quotidiennement dans chaque hôpital de l’étude. Toutes les parties prenantes doivent travailler avec plus d’ardeur à la prévention et à la gestion des pénuries de médicaments.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal Canadien de la Pharmacie Hospitalière (CJHP) et notre affiche au Congrès francophone de pharmacie hospitalière HOPIPHARM 2018 – 16 au 18 mai 2018, Bordeaux, France.

Commentaires fermés sur Les ruptures de médicaments : comparaison transversale entre la France, la Belgique, l’Espagne, la Suisse et le Canada

Classé dans Article original, Circuit du médicament, Descriptive, Transversale, URPP

Réorganisation du circuit du médicament au bloc opératoire : analyse des modes de défaillance, criticité et actions correctrices

Le circuit du médicament en établissement de santé comporte au moins 54 étapes et repose sur la collaboration de nombreux intervenants.

L’objectif de cette étude était la réorganisation et l’optimisation, selon les bonnes pratiques, du circuit du médicament, au bloc opératoire, dans le cadre d’un déménagement dans un nouveau bâtiment.

L’étude menée au CHU Sainte-Justine, comporte notamment une analyse des modes de défaillance, de leurs effets et de leur criticité, un profil des incidents/accidents au bloc et l’identification d’actions correctrices.

À partir de l’observation directe, 18 écarts de conformité ont été identifiés et regroupés sous 9 grandes étapes du circuit du médicament. 31 actions correctrices ont été identifiées. Six experts ont évalué une réduction du score de criticité de 2 472 pré-déménagement à 1 884 post-déménagement et implantation des actions correctrices.

Cette étude présente une démarche visant à améliorer les pratiques du circuit du médicament au bloc opératoire.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal Risque et Qualité.

Commentaires fermés sur Réorganisation du circuit du médicament au bloc opératoire : analyse des modes de défaillance, criticité et actions correctrices

Classé dans Article original, Autres marqueurs, Circuit du médicament, Descriptive, Marqueurs de résultats, Observations, URPP

Assistant technique en pharmacie (ATP) : description et perception de la pratique en France et au Québec

Le succès de la pratique pharmaceutique en milieu hospitalier repose essentiellement sur la collaboration entre les pharmaciens et les assistants techniques en pharmacie (ATP). D’ailleurs, les ATP jouent un rôle important dans plusieurs activités qui leurs sont déléguées par les pharmaciens.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisé une étude transversale dans le but de décrire la pratique et la perception des ATP en France et au Québec. Nous avons également comparé les milieux de travail des ATP des deux régions pour identifier les différences.

Cette étude met en évidence la satisfaction des ATP français et québécois quant à leur profession. Tant les ATP français que les ATP québécois ont manifesté leur intérêt à recevoir une reconnaissance accrue et davantage de responsabilités.

On peut consulter notre article publié dans le International Journal of Pharmacy Practive.

Commentaires fermés sur Assistant technique en pharmacie (ATP) : description et perception de la pratique en France et au Québec

Classé dans Circuit du médicament, Descriptive, Satisfaction, Transversale, URPP

Conformité des notes d'intervention pharmaceutique à la politique et procédure dans un CHU

La prise en charge d’un patient en établissement de santé demande souvent l’implication d’une équipe interdisciplinaire, incluant le pharmacien. Il intervient à la fois auprès de l’équipe traitante et des patients. Il collige également les notes d’intervention au dossier du patient.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une étude descriptive rétrospective dans le but de vérifier la conformité des notes d’intervention pharmaceutique consignées au dossier des patients.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre de la 14ème colloque annuelle de l’Association étudiante de l’École de santé publique de l’Université de Montréal (AEESPUM), le 2 mai 2019, Montréal, Québec, Canada.

Commentaires fermés sur Conformité des notes d'intervention pharmaceutique à la politique et procédure dans un CHU

Classé dans Circuit du médicament, Descriptive, URPP

Préparations magistrales en pédiatrie: quels sont les problèmes rencontrés?

Encore aujourd’hui, plusieurs médicaments fréquemment utilisés ne sont pas disponibles dans des formulations adaptées aux enfants. Ainsi, les pharmaciens se doivent d’adapter les formulations adultes disponibles en créant des préparations magistrales liquides. L’utilisation de magistrales est associée à une hausse du risque d’erreurs. Un sous- ou surdosage du principe actif peut induire un échec thérapeutique ou une intoxication menant à une hospitalisation ou même à la mort.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisé une étude descriptive observationnel prospective dans le but de dépeindre le problème auquel sont confrontés les jeunes patients et leurs parents au moment d’obtenir et d’utiliser des préparations magistrales.

Ainsi, nous avons contacté les parents de 71 jeunes patients (entre 0 à 21 ans, âge médian 6,9 mois) ayant reçu au moins une prescription d’une préparation magistrale pour faire un suivi téléphonique, et ce, sept à dix jours post-congé. Nous avons également contacté les pharmacies distributrices pour obtenir de l’information additionnel sur leur préparation magistrale. Sur 314 éléments détectés, 252 ont été considérés comme étant de réels problèmes : 9 problèmes majeurs et 243 problèmes mineurs avec de réels ou potentiels conséquences.

À travers cette étude, il a été possible d’identifier plusieurs problèmes associés à l’utilisation des préparations magistrales indiquant ainsi que les standards de pratiques actuelles sont insuffisants. Des actions devraient clairement être entrepris pour améliorer l’utilisation et la distribution de préparations magistrales.

On peut consulter notre article publié dans le Paediatrics & Child Health.

Commentaires fermés sur Préparations magistrales en pédiatrie: quels sont les problèmes rencontrés?

Classé dans Bon usage des médicaments, Circuit du médicament, Descriptive, Effets indésirables, Erreurs, Mortalité, Observations, Soins pharmaceutiques, URPP

Profil des pratiques de préparations centralisées des médicaments non dangereux dans les hôpitaux du Québec

Au Québec, la préparation de plusieurs médicaments destinés à l’administration parentéral est centralisé dans les pharmacies des établissements de santé. Or, le nombre de médicaments avec préparation centralisée n’est pas documenté dans la littérature.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisé une étude descriptive transversale dans le but d’établir un profil des pratiques de préparations centralisées des médicaments non dangereux dans les départements de pharmacie du Québec établissements de santé.

Pour ce faire, nous avons demandé à plusieurs chefs de département de pharmacie des établissements de santé québécois d’estimer le pourcentage de doses parentérales de médicaments préparées au centre de la pharmacie, le nom de chaque médicament préparé ainsi, les critères utilisés pour sélectionner les médicaments et les barrières d’une telle pratique.

Vingt-sept des trente chefs de département de pharmacie sollicités ont répondu au sondage. Les répondants ont fourni des données utilisables pour 38 installations :

  • Préparation centralisée pour < 25 % des doses parentérales de médicaments : 17 des 38 institutions (45%)
  • Préparation centralisée pour [25, 49,9]% des doses parentérales de médicaments : 11 des 38 institutions (29%)
  • Préparation centralisée pour [50, 74,9]% des doses parentérales de médicaments : 7 des 38 institutions (18%)
  • Préparation centralisée pour ≥ 75% des doses parentérales de médicaments : 3 des 38 institutions (8%)
  • Un total de 232 médicaments individuels ont été préparés de façon centralisée dans une ou plusieurs institutions, pour une médiane globale de 22 médicaments par institution (min 1, max 100).

Ce sondage souligne les différences au niveau de la sélection des médicaments préparés de façon centralisée d’une institution à l’autre. Il serait pertinent de standardiser la pratique de préparations centralisées à travers tout le Québec.

On peut consulter notre article publié dans le Pharmaceutical Technology in Hospital Pharmacy.

Commentaires fermés sur Profil des pratiques de préparations centralisées des médicaments non dangereux dans les hôpitaux du Québec

Classé dans Circuit du médicament, Descriptive, Transversale, URPP

Pénuries de médicaments : profil de cinq établissements de santé dans le monde

Les pénuries de médicaments, un problème mondial complexe, affectent autant les cliniciens que les patients, et ce, sur une base quotidienne.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une étude descriptive transversale dans le but de recenser, décrire et comparer les ruptures de médicaments sur une période de 4 semaines dans des établissements de soins de santé du Canada, de la France, de la Belgique, de l’Espagne et de la Suisse.

Ainsi, du 8 janvier au 2 février 2018, chaque hôpital a recueilli sur une base quotidienne les données relatifs aux pénuries, et ce, avec l’aide d’une grille et d’un processus normalisés :

  1. Hôpital canadien : 84 pénuries (durée médiane de 32 jours);
    • 28 fabricants étaient impliqués
  2. Hôpital français : 62 pénuries (durée médiane de 9 jours);
    • 30 fabricants étaient impliqués
  3. Hôpital belge : 46 pénuries (durée médiane de 37 jours);
    • 19 fabricants étaient impliqués
  4. Hôpital espagnol : 28 pénuries (durée médiane de 25 jours);
    • 16 fabricants étaient impliqués
  5. Hôpital suisse : 98 pénuries (durée médiane de 68 jours).
    • 42 fabricants étaient impliqués

Les pénuries ont affecté tant les fabricants de médicaments novateurs que ceux de médicaments génériques. La majorité des classes thérapeutiques a été touché par une pénurie. Les agents anti-infectieux (21,1 %), les médicaments agissant sur le système nerveux central (11,3 %) et les agents cardiovasculaires (8,2 %) ont par contre plus souffert de cette inopportunité que les autres classes.

Cette étude met en évidence la nécessité d’une meilleure prise en charge de la prévention et de la gestion des pénuries de médicaments par les différentes parties prenantes.

On peut consulter notre article publié dans le Canadian Journal of Hospital Pharmacy.

Commentaires fermés sur Pénuries de médicaments : profil de cinq établissements de santé dans le monde

Classé dans Circuit du médicament, Descriptive, Pharmacoéconomie, Transversale, URPP

Conformité du circuit du médicament dans les unités de soins et les cliniques externes d'un établissement universitaire

Le département de pharmacie est responsable du circuit du médicament qui dans toute sa complexité contribue au bon usage des médicaments.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisé une étude observationnelle transversale dans le but d’évaluer la conformité du circuit du médicament dans les unités de soins et les cliniques externes d’un établissement universitaire à l’aide d’une grille standardisée. Une fois l’évaluation complétée, nous avons comparé les résultats à ceux de l’année précédente.

Pour voir les résultats, on peut consulter notre affiche dans le cadre de la 8e Colloque du Réseau Québécois de recherche sur les médicaments le 19 et 20 octobre 2018, Montréal, Qc, Canada et la 7e éditions du Rendez-vous de la recherche pharmaceutique, 6 décembre 2018, Faculté de pharmacie, Montréal, Qc, Canada.

On peut consulter notre article publié dans le Canadian Journal of Hospital Pharmacy.

Commentaires fermés sur Conformité du circuit du médicament dans les unités de soins et les cliniques externes d'un établissement universitaire

Classé dans Circuit du médicament, Observations, Transversale, URPP

Simulation sur la validation des ordonnances : mise à l’épreuve de l’aisance des internes en pharmacies

La capacité décisionnelle d’un intervenant de la santé est intimement liée à son aisance à poser des actes professionnels. Au Québec, les étudiants à la maitrise en pharmacothérapie avancée (formation pratique de 16 mois) sont préparés à participer au choix de la thérapie médicamenteuse, et ce, en validant des ordonnances proposées par d’autres prescripteurs ou en initiant eux-mêmes certains médicaments.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisé une étude descriptive transversale dans le but d’évaluer, à travers une simulation, l’aisance d’internes en pharmacie vis-à-vis deux tâches typiques de la pratique pharmaceutique (analyse de prescriptions et dispensation de médicaments). Nous avons également évalué leur perception relative à leur formation entourant la prise de décision, et ce, à travers 13 énoncés.

La simulation comportait 10 étapes pour lesquelles les participants (n = 72) devaient évaluer leur aisance au niveau de 5 dimensions: l’efficacité du médicament, l’innocuité du médicament, le coût du médicament, la conformité aux règles en vigueur, l’aise ressentie de façon générale à poser le geste.

  • Très à l’aise : > 50% pour 2 itérations sur 50, conformité aux règles (n = 1) et niveau global d’aise (n = 1)
  • Pas à l’aise : > 50 % pour 25 itérations sur 50, efficacité (n = 3), innocuité (n = 2), le coût (n = 9), conformité aux règles (n = 5) et niveau global d’aise (n = 6)

La perception des participant relative à leur formation varie également d’une dimension à l’autre.

Le premier pas pour atteindre un bon niveau d’aise débute avec une formation adéquate quant à la prise de décision. Ensuite, l’expérience de travail et la connaissance du milieu où l’on exerce permettront d’accroître davantage l’aisance de nos futurs pharmaciens.

On peut consulter notre article publié dans le Pharmacien Hospitalier et Clinicien.

Commentaires fermés sur Simulation sur la validation des ordonnances : mise à l’épreuve de l’aisance des internes en pharmacies

Classé dans Article original, Circuit du médicament, Coûts, Descriptive, Effets indésirables, Erreurs, Pédagogie en santé, Transversale, URPP

Contamination des surfaces en pharmacie : d'où provient-elle?

La contamination des différentes surfaces des pharmacies et des cliniques externes d’oncologie est bien documentée dans la littérature, alors que la nature des déversements à l’origine de ces traces l’est moins.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisé une étude descriptive dans le but d’expliquer la nature des déversements à l’origine des traces de médicaments dangereux en pharmacie, et ce, par l’intermédiaire d’une simulation mathématique de différents scénarios.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec – Grand Forum 2019, le 28 et 29 mars 2019 Québec, Qc, Canada.

Commentaires fermés sur Contamination des surfaces en pharmacie : d'où provient-elle?

Classé dans Circuit du médicament, Descriptive, Santé et sécurité au travail, Santé et sécurité au travail