Archives de Catégorie: Circuit du médicament

Antinéoplasiques : évaluation des surfaces à risque de contamination

Les professionnels travaillant dans le domaine de l’oncologie sont exposés quotidiennement aux médicaments antinéoplasiques. La manipulation de ces médicaments entraine souvent la contamination des surfaces dans les centres de santé et met à risque les employés. Cette contamination devrait être maintenue à son plus bas dans le but de limiter autant que possible l’exposition des employés à ces produits.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons mesuré la contamination environnementale causée par neuf médicaments antinéoplasiques dans la pharmacie oncologique et l’aire de soins aux patients de 79 centres de soins de santé canadiens. Nous avons également exploré l’action nettoyante de l’hypochlorite de sodium dans le but de déterminer son pouvoir de décontamination des surfaces exposées à la cyclophosphamide.

Chaque centre a fourni douze échantillons provenant de douze sites standardisés distincts : six de la pharmacie d’oncologie et six de l’aire de soins aux patients. L’analyse a été conduite par l’Institut National de Santé Publique du Québec (INSPQ) avec l’aide d’une chromatographie liquide à haute performance (HPLC) avec spectrométrie de masse en tandem. Parmi les neufs médicaments antinéoplasiques examinés, six ont pu être quantifiés et trois ont pu être détecter sans être quantifiés. Le test de Kolmogorov-Smirnov a permis l’évaluation de l’action nettoyant de l’hypochlorite de sodium.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre de 50th Professional Practice Conference – Canadian Society of Hospital Pharmacists le 2 au 5 février 2019, Toronto, ON, Canada.

On peut aussi consulter notre article publié dans le Canadian Journal of Hospital Pharmacy.

Poster un commentaire

Classé dans Circuit du médicament, Santé et sécurité au travail, Transversale, URPP

L'impact de la contribution du personnel technique en pharmacie

Depuis maintenant plusieurs décennies, les préparateurs contribuent au bon fonctionnement des pharmacies. « Un pharmacien ne peut plus travailler sans le soutien des préparateurs en pharmacie pour pratiquer la pharmacie de manière efficace et en toute sécurité. »

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une recherche documentaire exhaustive dans le but d’évaluer les rôles et les impacts des préparateurs en pharmacie. Des articles en français et en anglais exposant les rôles et les impacts des préparateurs en pharmacie ont été recherchés dans le moteur de recherche PubMed.

Parmi les 68 études incluses, 33 ont rapporté des marqueurs positifs et 57 ont rapporté des indicateurs descriptifs associés aux activités des préparateurs en pharmacie. Un total de 62 marqueurs positifs et 85 indicateurs descriptifs ont été dénombrés, alors qu’aucun marqueur négatif n’a été rapporté dans les études.

La contribution du personnel technique à la pratique de la pharmacie est mise en évidence par cette revue de littérature. L’impact favorable des diverses activités effectuées par les préparateurs en pharmacie est bien décrit dans les études.

On peut consulter notre article publié dans le Journal de Pharmacie Clinique disponible en ligne.

Commentaires fermés sur L'impact de la contribution du personnel technique en pharmacie

Classé dans Circuit du médicament, Revue de littérature, URPP

Le téléphone intelligent comme outil de numérisation pour la validation des ordonnances de médicaments de recherche

La numérisation par téléphone intelligent présente un grand potentiel dans la validation des ordonnances en pharmacie.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une étude de faisabilité dans le but de déterminer la possibilité d’implanter un système de numérisation par téléphone intelligent pour la validation des ordonnances de recherche.

Du 31 janvier au 7 février 2019, une phase pilote durant laquelle un téléphone intelligent a permis de photographier la dispensation de médicaments de recherche et numériser les ordonnances a été conduite. La validation de la dispensation a été effectuée à distance sur un ordinateur. Durant cette phase, une récolte des avantages, des inconvénients et des problèmes pratiques observés a été menée.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec – Grand Forum 2019, le 28 et 29 mars 2019 Québec, Qc, Canada.

Commentaires fermés sur Le téléphone intelligent comme outil de numérisation pour la validation des ordonnances de médicaments de recherche

Classé dans Circuit du médicament, Soins pharmaceutiques, Technologies, URPP

Épilepsie : démarche de mise à jour de la pratique pharmaceutique

Être atteint d’épilepsie, une condition neurologique chronique, mène l’individu à confronter plusieurs défis pharmacothérapeutiques. Ces défis impliquent des risques reliés à la pharmacocinétique, aux interactions et à la tératogénicité. Au CHU Sainte-Justine, aucun soin pharmaceutique spécifique à la neurologie n’est offert, c’est plutôt l’équipe de pharmaciens en pédiatrie qui prend en charge ces patients.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une étude descriptive dans le but de déterminer une démarche de mise à jour de la pratique pharmaceutique en neurologie en ciblant l’épilepsie.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre de la 14ème colloque annuelle de l’Association étudiante de l’École de santé publique de l’Université de Montréal (AEESPUM), le 2 mai 2019, Montréal, Québec, Canada.

On peut aussi consulter notre article publié dans Le Pharmacien Hospitalier et Clinicien disponible en ligne.

Commentaires fermés sur Épilepsie : démarche de mise à jour de la pratique pharmaceutique

Classé dans Bon usage des médicaments, Circuit du médicament, Descriptive, Soins pharmaceutiques, Soins pharmaceutiques, URPP

Diversité des termes utilisés pour décrire les produits thérapeutiques : une confusion pour le personnel des pharmacies

Le circuit du médicament implique l’utilisation de différents produits thérapeutiques mettant à risque le personnel exposé lors des manipulations. Plusieurs termes menant à la confusion sont utilisés pour adresser ces produits.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons recensé les différents types de produits utilisés en pharmacie accompagnés des termes et des risques qui leurs sont associés. C’est à partir des lois et des règlements canadiens et québécois, ainsi que des sites gouvernementaux applicables que nous avons effectué la recherche des termes. Les termes rassemblés ont permis l’estimation du nombre de produits dans le marché canadien et des principaux risques applicables à ces derniers.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre de la 14ème colloque annuelle de l’Association étudiante de l’École de santé publique de l’Université de Montréal (AEESPUM), le 2 mai 2019, Montréal, Québec, Canada

Commentaires fermés sur Diversité des termes utilisés pour décrire les produits thérapeutiques : une confusion pour le personnel des pharmacies

Classé dans Article original, Bon usage des médicaments, Circuit du médicament, Descriptive, Santé et sécurité au travail, Soins pharmaceutiques, URPP

Abréviations inopportunes utilisées en hôpital

Tout établissement de santé doit se soumettre aux Pratiques Organisationnelles Requises (POR) émises par Agrément Canada. Parmi ces POR figure une liste d’abréviations qui ne doivent pas être utilisées. Ces abréviations sont associées à des évènements indésirables.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une étude descriptive rétrospective dans le CHU Sainte-Justine dans le but de déterminer la conformité des ordonnances de médicaments à cette POR.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre du congrès Hopipharm 2019 le 15 et 17 mai 2019, Marseille, France.

Commentaires fermés sur Abréviations inopportunes utilisées en hôpital

Classé dans Circuit du médicament, Descriptive, Effets indésirables, Soins pharmaceutiques, URPP

Détection des erreurs par les pharmaciens mise à l’épreuve par une simulation

La validation des ordonnances est une des étapes cruciales du circuit du médicament. Pendant cette validation, le pharmacien doit garder un œil sur les erreurs pouvant être prévenues. Les interruptions inopportunes surviennent fréquemment et peuvent contribuer à la réduction de la détection des erreurs. De telles erreurs sont difficiles à anticiper et à étudier dans la pratique, par contre, la simulation aurait un potentiel intéressant dans ce domaine.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons simuler une validation d’ordonnance dans le but de déterminer le taux de détection des erreurs médicamenteux et l’effet des interruptions sur cette détection. Nous avons aussi mesuré le nombre de minutes nécessaire pour compléter la validation d’une page d’ordonnance. Huit pharmaciens seniors et cinq pharmaciens juniors avaient comme travail de valider trois pages d’ordonnance contenant au total 12 prescriptions et 17 erreurs. Trois appels, chacun cordonné avec une prescription de chaque page, interrompaient cette validation.  

Une corrélation significative entre les interruptions et la détection des erreurs a été remarqué. Les pharmaciens juniors ont pris plus de temps à valider la première page d’ordonnance (10 minutes 56 secondes vs 6 minutes 42 secondes). Ce temps supplémentaire leur a permis de détecter plus d’erreurs (95% vs 69%). Tous les participants ont réussi à détecter les erreurs majeures des ordonnances.  

On peut consulter notre article publié dans le Simulation in Healthcare disponible en ligne.

Commentaires fermés sur Détection des erreurs par les pharmaciens mise à l’épreuve par une simulation

Classé dans Circuit du médicament, Descriptive, Pédagogie en santé, Soins pharmaceutiques, URPP