archive

Circuit du médicament

Le circuit du médicament en hôpital est complexe et repose sur la collaboration de nombreux intervenants. Peu de données publiées décrivent l’organisation et l’optimisation de ce circuit aux blocs opératoire et obstétrical, deux environnements complexes.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons décrit la réorganisation du circuit du médicament dans ces deux blocs.

BLOCOP4

Pour connaître les résultats, vous pouvez consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès European Association of Hospital Pharmacists, du 22 au 24 mars 2017 à Cannes, France.

Publicités

Le circuit du médicament en établissement de santé est complexe. Il est possible d’implanter de meilleures pratiques organisationnelles et recourir à différentes technologies dans le but d’optimiser le circuit. Les cabinets automatisés décentralisés représentent une technologie qui peut être utilisée.

Nous avons établi un profil d’écarts d’inventaire de substances désignées dispensés par les cabinets et identifié les méthodes permettant de détourner des substances désignées pour usage personnel à partir de ceux-ci. Ensuite, des mesures additionnelles de surveillance ont été identifiées. CABINETS3.png

Au total, 220 écarts d’inventaire ont été trouvés (1,22% des transactions). Les médicaments les plus concernés étaient le fentanyl, le sulfate de morphine et l’hydromorphone.

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès annuel de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (APES) le 14 avril 2016 à Trois-Rivières, QC, Canada.

 

La maladie de Creutzfeldt-Jakob (MCJ) est une maladie dégénérative neurologique affectant le cerveau, caractérisée par une perte progressive des habiletés mentales et physiques. Il s’en suit généralement de la mort du patient dans les 6 mois. Cette maladie se manifeste rarement avant l’âge de 50 ans. Une forme de cette maladie peut être transmise lors d’une transfusion sanguine.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisée une revue de la littérature afin d’analyser la traçabilité des médicaments dérivés du plasma, de la sélection des donneurs à l’administration du produit au patient en France, en Grande Bretagne, aux États-Unis et au Canada. Nous avons également comparé la législation dans la problématique de la MCJ et élaborer un logigramme.MDS

On peut maintenant consulter notre article dans le Pharmacien Hospitalier et Clinicien.

 

 

Le succès de la réanimation réside sur la rapidité du temps d’action à laquelle elle est exécutée. Plusieurs stratégies peuvent être mises en place afin d’optimiser la réanimation : un programme structuré, une équipe formée, des feuilles d’ordonnances pré-rédigées, la présence d’un pharmacien, etc.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons décrit la démarche de standardisation du contenu et de centralisation de la préparation des plateaux de réanimation en soins intensifs néonatals. Nous avons mené une recherche sur Pubmed afin d’identifier un mode opératoire standardisé de préparation centralisée des plateaux et un plan de formation pour ensuite rehausser et baliser le contenu des chariots de réanimation.

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès Hopipharm, du 10 au 12 mai 2017 à Nancy, France.

REANIMATION4

L’insuline est utilisée depuis près d’un siècle et fait partie des médicaments à haut risque.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons évalué les risques associés à l’utilisation de l’insuline en établissement de santé. Nous avons également proposé un plan d’action dans le but de réduire les principaux risques associés aux modes de défaillance les plus critiques.Insuline5

Pour ce faire, cinq rencontres interdisciplinaires ont été tenues en août 2013. Un total de 44/49 modes de défaillances ont été analysés dont neuf (20%) possédaient un indice de criticité maximal.

On peut consulter notre article publié dans les Archives de Pédiatrie disponible en ligne.

De plus en plus, les cabinets automatisés décentralisés sont utilisés dans les hôpitaux canadiens pour assurer la distribution des médicaments. Au CHU Sainte-Justine, les cabinets ont commencés à être implantés en 2009.

Nous avons comparé les scores de conformité des cabinets entre août 2015 et avril 2010 afin d’évaluer l’efficacité et la sécurité du circuit du médicament. Les lignes directrices de l’Institut pour la sécurité des médicaments aux patients du Canada (ISMP) contiennent 89 critères d’évaluation répartis en 12 processus. Nous avons attribué un pointage à chaque critère selon une échelle mesurant l »implantation.

CABINETS2

95 points résiduels se trouve principalement dans les processus d’affichage des données à l’écran (18 points), de remplissage (17 points) et de sécurité du système (13 points).

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès annuel de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (APES) le 14 avril 2016 à Trois-Rivières, QC, Canada.

On peut consulter notre article publié dans le  Journal canadien de la pharmacie hospitalière disponible en ligne.

La traçabilité est la possibilité de retracer l’historique des échanges de chaque dose du médicament à chaque étape du circuit du médicament. Cette pratique permet de sécuriser le circuit qui comporte habituellement au moins 54 étapes.

TRACABILITE1

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons situé, par une revue de la littérature, les exigences réglementaires et normatives en matière de traçabilité du médicament en Europe, aux États-Unis et au Canada.

Les exigences réglementaires sont plus élevées aux États-Unis et en Europe. En effet, la traçabilité d’un médicament se fait par sérialisation par dose et par format, respectivement. Au Canada, les dispositions relatives à la traçabilité des médicaments reposent sur la Loi sur les aliments et drogues. Aucune sérialisation n’est exigée. En effet, l’utilisation des codes-barres 1D avec GTIN est la pratique qui est maintenue.

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès annuel de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (APES) le 14 avril 2016 à Trois-Rivières, QC, Canada