Archives pour la catégorie Thèmes de recherche

Conformité du circuit du médicament sur les unités de soins au Québec

Le circuit du médicament en établissement de santé est complexe et comporte au moins 54 étapes. Les risques inhérents à toutes ces étapes profitent d’une norme sur la gestion des
médicaments proposée par Agrément Canada depuis 2008 et mise à jour récemment. Outre cette norme, le cadre législatif et normatif au niveau fédéral et provincial applicable à chaque province canadienne contribue à l’encadrement du circuit.
TOURNEE2Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons développé un outil d’évaluation pratique comportant 25 critères de conformité relatifs à l’entreposage des médicaments, à la disponibilité et l’utilisation de la documentation pertinente, à la propreté et au suivi de la chaîne thermique afin d’évaluer la conformité de nos pratiques au CHU Sainte-Justine.

Les résultats des audits montrent une réduction de conformité globale, celle-ci passant de 72 % en 2012 à 65 % en 2013. En outre, on note des réductions absolues d’au moins 10 % pour 11 des 25 critères. Plusieurs facteurs peuvent contribuer à expliquer cette conformité limitée pour plusieurs critères et cette réduction de conformité de 2012 à 2013.

Nous invitons à consulter notre article publié dans Le Pharmacien Hospitalier et Clinicien pour connaître les résultats détaillés des audits menés en 2012 et 2013.

Publicités

Protéger le personnel de la pharmacie et les patients lors de la manipulation des médicaments de chimiothérapie par voie orale dans la pratique communautaire

7La sensibilisation aux risques pour la santé des médicaments dangereux et la nécessité de protéger les travailleurs de la santé ont augmenté depuis la publication de l’alerte de l’Institut national pour la sécurité et la santé (NIOS ) en 2004 portant sur le sujet.expoprof23

Les pharmaciens, techniciens en pharmacie et autres acteurs impliqués dans le processus d’utilisation des médicaments doivent être conscients des risques potentiels associés aux médicaments dangereux et connaître les mesures préventives et correctives afin de réduire leur risque d’exposition. Un récent sondage auprès des pharmaciens communautaires à travers le Canada a souligné que la majorité des répondants n’utilisent pas de mesure de protection lors de la manipulation des médicaments anticancéreux par voie orale ; par exemple, seulement 6,8 % ( 24/352 ) utilisaient des gants et 27,3% ( 96/352 ) utilisaient un plateau de comptage séparé.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons publié un article mettant en évidence les lignes directrices publiées sur le sujet et décrivant les procédures que le personnel de la expoprof23-1pharmacie devrait suivre pour aider le personnel de la pharmacie à manipuler la chimiothérapie par voie orale et autres médicaments dangereux de façon sécuritaire et minimiser les risques. L’article aborde également la contamination de l’environnement par les médicaments dangereux dans les pharmacies communautaires, comment réduire le risque et comment surveiller la contamination. La manipulation sécuritaire de la chimiothérapie par voie orale par les patients est également brièvement mentionnée.

Nous croyons que les pharmaciens ont la responsabilité d’informer et de protéger leur travailleurs ainsi que de surveiller leur contamination locale.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal of Pharmacy Practice.

Accidents et incidents liés à l’administration des médicaments par voie intraveineuse: une étude pré-post suivant l’implantation de pompes intelligentes dans un hôpital universitaire

Il est attendu des pompes intelligentes qu’elles préviennent et réduisent les erreurs médicamenteuses. L’implantation de ces pompes nécessite des efforts significatifs et la collaboration des médecins, des infirmières, des pharmaciens et autres intervenants.

POMPES5Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons mené une étude descriptive rétrospective de type pré-post au sein de notre hôpital mère-enfant afin d’évaluer l’impact des nouvelles pompes intelligentes sur le nombre d’accidents et d’incidents rapportés associés aux médicaments (I/A).

  • phase pré: 2911 I/A rapportés et 1432 I/A associés à l’administration intraveineuse de médicament.
  • phase post: 3523 I/A rapportés et 1834 I/A associés à l’administration intraveineuse de médicament puis respectivement 2788 et 1389 la 2eme année.

L’implantation des pompes intelligentes n’a pu être associée à une réduction des risques.

Vous pouvez consulter notre article paru dans le journal Drug Safety.

Perfusions continues et pompes intelligentes en néonatologie : une analyse « pré-post » des modes de défaillance, de leurs effets et de leur criticité (AMDEC)

L’administration de médicaments par voie parentérale comporte davantage de risques que la POMPES8-amdecplupart des autres voies d’administration. En vue de sécuriser et d’améliorer l’administration parentérale
des médicaments, notre centre a décidé d’implanter des pompes intelligentes afin de remplacer son parc de pompes volumétriques devenu obsolète.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons mené une étude de type AMDEC avant et après l’implantation des pompes intelligentes afin d’évaluer le risque théorique lié au processus d’utilisation des perfusions continues au sein du service de néonatalogie de notre centre universitaire.

L’analyse AMDEC a démontré une réduction globale du risque théorique lié à l’utilisation des perfusions intraveineuses continues, processus comportant des risques élevés d’erreurs médicamenteuses. La mise en place de prescriptions et de concentrations standardisées a diminué le risque théorique de l’étape de prescription et de préparation qui sont des étapes critiques du fait de l’individualisation des doses des médicaments en néonatalogie. On a démontré en revanche une augmentation de la criticité globale en phase postérieure à l’implantation pour l’étape d’administration.

Vous pouvez consulter notre article paru dans le Canadian Journal of Hospital Pharmacy.

Analyse coûts-conséquences de l’utilisation de nitisinone pour le traitement de la tyrosinémie de type I

La tyrosinémie de type I est un trouble génétique du métabolisme rare, mais grave. La prise de nitisinone en association à un régime pauvre en tyrosine et en phénylalanine est devenue le traitement de première intention en 1994.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une analyse coûts-conséquences pour chaque enfant ayant reçu un diagnostic de tyrosinémie de type I et ayant été traité au Québec entre le 1er janvier 1984 et le 1er janvier 2009 afin d’offrir une estimation des coûts Ntbc3médicaux directs des services de santé liés au traitement de la tyrosinémie de type I, tout en tenant compte de l’efficacité réelle de la nitisinone.

Cette étude nous a permis de conclure que le traitement par nitisinone améliore grandement les résultats thérapeutiques des patients souffrant de tyrosinémie de type I et réduit également le recours aux ressources en santé et à la greffe hépatique, diminuant ainsi les coûts associés.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Canadian Journal of Hospital Pharmacy.

400 ans de pharmacie au Québec : de quoi être fiers !

Dans le cadre de l’Événement des pharmaciens 2017, tenu à Québec les 1er et 2 juin 2017, l’équipe de l’URPP est heureuse de s’associer à cet événement par la présentation d’une conférence multimédia portant sur les 400 ans de pharmacie au Québec.

Ainsi, Judith Choquette, pharmacienne propriétaire et blogueuse de Profession Santé et Jean-François Bussières, chef du département de pharmacie et de l’URPP, présentent leur sélection personnelle d’une centaine de dates et événements pivots afin d’illustrer le parcours historique de l’évolution de la pharmacie hospitalière.

Afin de garder une trace de cette sélection, nous avons co-rédigé un article publié dans les Annales de l’URPP ce 1er juin 2017.  On peut également consulter le blogue de l’URPP portant sur l’histoire de la pharmacie au Québec en activité depuis janvier 2013.  En outre, nous vous encourageons à visionner trois courtes vidéos produites par l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec dans le cadre de cet événement.

Bonne lecture et bon visionnement.

Mise en place d’un blogue sur la législation pharmaceutique au Canada

L’exercice de la pharmacie ne peut se faire sans connaître l’ensemble du cadre juridique et normatif qui y est applicable.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons établi une méthode structurée visant à sélectionner, résumer et commenter les principales décisions juridiques concernant des STUDIUM5pharmaciens ou leurs commettants. Afin d’encourager la diffusion et le transfert des connaissances au plus grand nombre de pharmaciens, un blogue WordPress a été créé et mis en ligne en août 2014.

À ce jour, 58 décisions ont été publiées ou planifiées pour publication sur le blogue. Outre la mise en ligne d’une décision commentée par semaine, le blogue comporte une liste de documents pertinents, des règles relatives aux citations juridiques, des hyperliens
pertinents, nos publications en lien avec ce projet et un recueil des décisions commentées jusqu’à maintenant. Un historique des modifications législatives provinciales applicables à l’exercice de la pharmacie a été ajouté en 2015 et un historique fédéral sera ajouté en 2016.

Nous vous invitons à vous abonner à ce blogue. Vous pouvez également consulter notre article publié dans le Pharmactuel sur le sujet.