archive

Thèmes de recherche

Organisé par l’Université de Montréal et l’Université du Québec à Montréal, la conférence internationale Serious Play 2019 s’est tenue les 10, 11 et 12 juillet 2019 à Montréal.

Dans ce cadre, Suzanne Atkinson et Aurélia Difabrizio ont présenté nos travaux entourant les jeux d’évasion en santé.  Ces travaux reposent également sur la contribution de Amélie Chabrier (elle en a fait son sujet de thèse à défendre en 2019-20) et de Manon Faricier.  Ces travaux ont notamment permis de réaliser une revue de littérature (sous presse – Can J Hosp Pharm) et un article décrivant toutes les étapes de la conception à la réalisation d’un jeu d’évasion dans le domaine de la santé. Ce jeu a été utilisé dans le contexte du circuit du médicament et visait à sensibiliser les professionnels de la santé aux éléments clés entourant les pratiques organisationnelles requises par Agrément Canada.  L’équipe de l’URPP s’intéresse notamment à la pédagogie en santé et ces projets (ESCAPE1, ESCAPE2) contribuent à nos travaux de recherche évaluative dans cet axe de recherche.  Le jeu d’évasion conçu sera notamment ré-utilisé dans le cadre d’un camp d’été pour jeunes offert au CHU Sainte-Justine en collaboration avec Polytechnique Montréal.

Bravo à Suzanne et Aurélia pour leur présentation et merci à tous les collaborateurs et participants.

Aurélia Difabrizio et Suzanne Atkinson, Montréal, 11 juillet 2019

 

Publicités

Dans le domaine de la santé, les professionnels sont amenés à faire des choix au quotidien. Le législateur et différentes autorités ont balisé le caractère raisonnable des choix faits par les professionnels de la santé.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons identifié et commenté la prévalence du terme «raisonnable» et de terme apparentés dans les textes juridiques et normatifs au Canada et au Québec.

RAISONNABLE2

Pour en savoir plus on peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec du 25 au 27 avril 2018 à Drummonville, Canada.

On peut aussi consulter notre article dans le Pharmactuel.

Utilisation des aiguilles filtrantes au Québec et en France

FILTRANTE3

Pour plus de détails, on peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès annuel de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (APES) et l’événement des pharmaciens 2017, le 2 juin 2017 à Québec, Canada.

On peut maintenant consulter notre article dans les annales Pharmaceutiques Françaises.

De nombreuses sociétés savantes recommandent la mise en place d’un programme de gestion des antimicrobiens. Afin d’optimiser le bon usage de ces médicaments et d’encourager les analyses comparatives entre établissements et patientèles, nous nous sommes intéressés à l’analyse de la consommation des antimicrobiens en pédiatrie.

Pour ce faire nous avons calculé les doses définies journalières/1000 jours-présence et le nombre de jours de traitements/1000 jours-présence pour tous les antimicrobiens et pour chaque année financière de l’étude. Le calcul des ratios entre l’année 2010-2011 et 2014-2015 permet de mesurer l’évolution de la consommation.

Dans les résultats, on note l’augmentation de la consommation de pipéracilline/tazobactam, des antituberculeux, des antiviraux et du linézolide.

Pour en savoir plus, on peut consulter notre article dans le Pharmactuel.

DDD15

La validation d’ordonnance est une étape cruciale afin de prévenir les erreurs médicamenteuses. De nombreux facteurs peuvent influencer le taux d’erreurs. En effet, les appels téléphoniques et autre distracteur peuvent perturber le pharmacien et altérer sa capacité a valider.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons étudié l’impact des interruptions téléphoniques sur la détection d’erreurs médicamenteuses en utilisant l’oculométrie (mesure biométrique des mouvements oculaires) au cours d’une simulation de validation d’ordonnances.

SIMULATION4

Cette première étude pilote suggère que l’interruption de la validation des ordonnances par des appels téléphoniques est associée à une réduction de la détection des erreurs médicamenteuses. Des études à plus grande échelle sont toutefois nécessaires afin de confirmer ces résultats.

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du Simulation Summit du Royal College of physicians and surgeons le 1 et 2 novembre 2017 à Montréal, Canada et au 6ème Rendez-vous de la recherche pharmaceutique le 7 décembre 2017 à la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal à Montréal, Canada.

La législation évolue constamment afin de refléter les besoins d’une société.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons identifié les changements dans la législation fédérale canadienne liée à la pratique de la pharmacie.

Il est du devoir du pharmacien de connaître et de mettre en pratique les règlements qui encadre sa profession.

Pour en savoir davantage, on peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du Canadian Pharmacy Education and Research Conference du 3 au 5 juin 2017 à Québec, Canada.

STUDIUM10

Les antifongiques sont fréquemment utilisés dans la prophylaxie et le traitement des infections fongiques pédiatriques. Compte tenu de leurs profils d’efficacité et d’innocuité, leur utilisation optimal s’avère être un défi. De plus, les coûts qui leurs sont associés représentent une part non négligeable des budgets des CHU au Québec.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons déterminé les indications pour lesquels les antifongiques sélectionnés sont prescrits.

Les données de cette étude mettent en évidence les recommandations suivantes:

  • Élaborer des critères d’utilisation basés sur les lignes directrices
  • Élaborer des algorithmes de prise en charge, en priorisant le traitement de la candidose en insistant sur l’utilisation du fluconazole en première intention.
  •  Effectuer une recherche documentaire pour comparer les données de la caspofongine et la micafungine et sélectionner l’échinocandine la plus appropriée à la population pédiatrique.
  • Veiller à ce que les combinaisons d’antifongiques soient justifiées.
  • Veiller à optimiser le passage de la voie parentérale à la voie orale dès que la condition du patient le permet.
  • Améliorer la tenue de dossiers: notes d’évolution, diagnostic, intention visée et choix.

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès du Réseau Québécois de recherche sur les médicaments, le 7 juin 2016, Montréal, Québec, Canada et à l’événement des pharmaciens 2017, le 2 juin 2017, Québec, Québec, Canada.

rumantif2015