Archives de Catégorie: Santé et sécurité au travail

Satisfaction des établissements de santé suite à la mise en place d’une plateforme web de surveillance environnementale

Une étude annuelle de surveillance environnementale de traces de médicaments dangereux est menée au Canada depuis 2008 auprès des établissements de santé. Jusqu’à maintenant, la communication des rapports individualisés se faisaient par courriel.

L’objectif de cette étude était d’évaluer la satisfaction des établissements de santé à la mise en place d’une plate-forme web contenant le rapport surveillance environnementale.

Étude descriptive transversale. Une plate-forme web incluant les données actuelles et historiques de tous les établissements a été développée.  Chaque établissement a été invité à répondre à un questionnaire en ligne pour évaluer leur satisfaction.

La plate-forme a été lancée le 1er octobre 2017 auprès des 83 établissements. 

  • 52% (43/83) des participants ont complété le sondage.
  • 95% (41/43) ont dit préféré avoir un accès en ligne en temps réel par rapport aux rapports papier
  • 100% (43/43) se sont dit satisfaits de la présentation visuelle des données

Cette étude décrit le déploiement réussi d’une plateforme web d’accès aux rapports de surveillance environnementale. Cet accès facilité pourrait encourager le partage des données avec les équipes de chaque établissement. 

Vous pouvez consulter notre affiche présentée au Congrès du Professional Practice Canadian Society of Hospital Pharmacists les 3-7 février 2017, Toronto, ON, Canada

Commentaires fermés sur Satisfaction des établissements de santé suite à la mise en place d’une plateforme web de surveillance environnementale

Classé dans Santé et sécurité au travail, Santé et sécurité au travail, Satisfaction, Sondage, URPP

Contamination urinaire de travailleurs exposés au cyclophosphamide, à l’ifosfamide, au méthotrexate et au fluorouracile

Certains professionnels de la santé sont exposés aux médicaments dangereux et une absorption systémique de ces médicaments est possible.

L’objectif de cette étude était de déterminer la faisabilité d’un programme de surveillance biologique par détection de médicaments dangereux dans les urines des professionnels de la santé exposés.

Nous avons recruté une cohorte de professionnels de la santé manipulant des médicaments dangereux au sein de deux centres d’oncologie adultes. Chaque participant volontaire a tenu un journal et fourni un échantillon d’urine dans lequel ont été mesurés : cyclophosphamide, ifosfamide, méthotrexate et FBAL, métabolite urinaire du fluorouracile par UPLC/MS-MS.

Sur les deux centres, 56 participants ont été recrutés. Aucun échantillon (0/56) ne comportait de trace détectable des quatre médicaments dangereux.

Il est donc faisable de mettre en place un programme de surveillance biologique en établissement de santé.  Un tel programme doit comprendre un profil des mesures de protection appliquées par travailleur exposé.

Vous pouvez consulter notre affiche présentée au Congrès du Professional Practice Canadian Society of Hospital Pharmacists, Feb 3-7 2018, Toronto, ON, Canada

Commentaires fermés sur Contamination urinaire de travailleurs exposés au cyclophosphamide, à l’ifosfamide, au méthotrexate et au fluorouracile

Classé dans Cohorte, Descriptive, Santé et sécurité au travail, Santé et sécurité au travail, URPP

Contamination des surfaces par les antinéoplasiques dans les centres canadiens

Les travailleurs de la santé sont exposés à des médicaments dangereux, y compris les médicaments antinéoplasiques. Depuis plus de 10 ans nous sommes fiers d’offrir notre programme de surveillance à l’échelle du Canada. Le programme décrit la contamination de l’environnement par les antinéoplasiques dans les pharmacies d’oncologie et les espaces dédiés aux soins des patients.

En 2021, douze zones de prélèvements ont été échantillonnées dans la pharmacie et dans les espaces de soins de 122 centres canadiens. Chaque échantillon a été préparé pour détecter 11 antinéoplasiques : cyclophosphamide, docetaxel, 5-fluorouracil, gemcitabine, irinotecan, methotrexate, paclitaxel, vinorelbine, doxorubicine, etoposide et platines.

Le cyclophosphamide est l’antinéoplasique qui a été retrouvé le plus souvent sur les surfaces (32 % des échantillons positifs, 90e percentile=0,016 ng/cm2). La grille frontale de l’enceinte (80% des échantillons positifs pour au moins un antinéoplasique), et le bras des fauteuils d’administration (78%) étaient les zones les plus fréquemment contaminées.

Malgré une sensibilisation croissante et la mise en œuvre de nouvelles directives de manipulation sécuritaire, les surfaces des établissements de santé restent contaminés par des traces de nombreux médicaments antinéoplasiques. L’utilisation d’équipements de protection individuelle est nécessaire.

La participation au programme de surveillance offre une opportunité aux centres d’identifier des seuils de contamination atteignables, dérivés des données de contamination de plus d’une centaine d’établissements canadiens. **Le recrutement pour 2022 est ouvert!**

Vous pouvez consulter les articles ci dessous ainsi que le blogue EXPOPROF pour obtenir davantage d’information sur le programme de surveillance et nos travaux connexes :

Étude 2021 : Journal of Oncology Pharmacy Practice. / Affiche sera présentée au congrès Canada’s hospital pharmacy conference de la CSHP, 29 janvier-6 février 2022.

Étude 2020 : Journal of Oncology Pharmacy Practice / Affiche présentée au congrès virtuel des 23èmes journées européennes du GERPAC, 23-24 novembre 2020

Étude 2019 : Journal of Oncology Pharmacy Practice / Affiche présentée au congrès Canadian Society of Hospital Pharmacists – Professional Practice Conference, – February 1-4th 2020, Toronto, ON, Canada.

Étude 2018Canadian Journal of hospital Pharmacy / Affiche presentée au congrès de la Canadian Society of Hospital Pharmacists – Professional Practice Conference, – February 2-5th 2019, Toronto, ON, Canada.

Étude 2017 : Journal of Oncology Pharmacy Practice / Affiche présentée au congrès ASHP Midyear Clinical Meeting, 4-7 Décembre 217, Orlando, USA.

Étude 2016 : Journal of Occupational and Environmental Hygiene /  Affiche présentée au congrès EAHP Congress, 22-24 mars 2017, Cannes, France.

Étude 2015 : Journal of oncology pharmacy practice / Affiche présentée au congrès CSHP’s 47th Professional Practice Conference (PPC) 2016, 30 janvier – 3 février 2016, Toronto, Canada.

Étude 2014 : The Canadian Journal of Hospital Pharmacy / Affiche présentée au congrès 2014 Midyear Clinical Meeting de l’ASHP, Anaheim 7-11 décembre 2014.

Étude 2012 : International Archives of Occupational and Environmental Health / Affiche présentée au congrès CSHP’s 44th Professional Practice Conference (PPC) 2012, 2-6 février 2013, Toronto, Canada

Étude 2013 : Journal of Occupational and Environmental Hygiene / Affiche présentée au congrès 2013 Midyear Clinical Meeting de l’ASHP, Orlando 8-12 décembre 2013

Étude 2008-2010 : The Canadian Journal of Hospital Pharmacy  / Affiche présentée au congrès CSHP’s 43rd Professional Practice Conference (PPC) 2012, 4-8 février 2012, Toronto, Canada









Commentaires fermés sur Contamination des surfaces par les antinéoplasiques dans les centres canadiens

Classé dans Article original, Descriptive, Santé et sécurité au travail, Santé et sécurité au travail, URPP

Antinéoplasiques : contamination de la surface externe des fioles (revue de littérature)

Les travailleurs en établissement de santé sont exposés quotidiennement aux médicaments antinéoplasiques que ce soit au contact des surfaces en centres hospitaliers ou de la surface externe des fioles. La contamination des surfaces des centres hospitaliers Canadiens, Américains, Européens, Asiatiques et Australiens par les médicaments antinéoplasiques est bien documentée dans la littérature. Mais qu’en est-il de la documentation de la contamination de la surface externe des fioles?

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une revue de la littérature dans le but d’identifier les articles présentant des données sur la contamination de la surface externe des fioles commerciaux de médicaments antinéoplasiques. Une recherche d’articles publiés entre le 01/01/1990 et 01/05/2018 à partir des termes « antineoplasic agents », « environmental monitoring », « drug packaging », « vials » and « contamination » a été effectuée à partir des moteurs de recherche PubMed et CINAHL.

À partir des 24 articles identifiés (provenant de 11 pays), un total de 4248 fioles provenant de 28 fabricants ont été échantillonnées : 56% (2379/4248) de ces fioles présentaient des traces.

La contamination de la majorité de la surface externe des fioles commerciaux de médicaments antinéoplasiques est mise en évidence par cette revue de littérature. Les fabricants devraient davantage limiter cette contamination et les centre hospitaliers sont également encouragés à nettoyer les fioles à leur réception.

On peut consulter notre article publié dans le European Journal of Hospital Pharmacy.

Commentaires fermés sur Antinéoplasiques : contamination de la surface externe des fioles (revue de littérature)

Classé dans Article original, Revue de littérature, Santé et sécurité au travail, Santé et sécurité au travail, URPP

Manipulation sécuritaire des médicaments dangereux en établissement de santé: quoi penser du Guide de prévention?

Au Québec, l’encadrement de la manipulation sécuritaire des médicaments dangereux est géré par plusieurs organismes. L’Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur des affaires sociales a émis en 2008 le Guide de prévention – Manipulation sécuritaire des médicaments dangereux. Les recommandations ne se sont pas arrêtées là et de nouvelles ont été publiés depuis.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons mené une enquête auprès des chefs des départements de pharmacie des établissements de santé du Québec offrant des services en hémato-oncologie dans le but de recenser les pratiques relatives à la manipulation des médicaments dangereux par les travailleurs québécois des établissements de santé.

Sur 30 chefs de département contactés, 23 provenant de 41 installations différentes ont participé à l’enquête (73 %) ;

  • Satisfaction de la première édition du Guide : 90 % (37/41) se disait satisfait ou partiellement satisfait
  • Utilisation des mesures de précaution et de protection :
    • Médicaments du groupe 1 : généralement utilisées
    • Médicament du groupe 2 et 3 : peu utilisées
    • Modalités de nettoyage des surfaces : varie d’un établissement à l’autre

À partir des résultats de cette enquête, il a été possible d’évaluer le niveau de mise en oeuvre des mesures mentionnées dans le Guide. Quoique les pratiques ne cessent de s’améliorer depuis la publication du Guide en 2008, plusieurs des recommandations ne sont toujours pas mises en oeuvres en raison de contraintes en matière de ressources financières, matérielles et humaines.

On peut consulter notre article publié dans le Bulletin d’information toxicologique de l’INSPQ.

Commentaires fermés sur Manipulation sécuritaire des médicaments dangereux en établissement de santé: quoi penser du Guide de prévention?

Classé dans Article original, Santé et sécurité au travail, Santé et sécurité au travail, Satisfaction, URPP

Antinéoplasiques : surveillance biologique de 4 agents chez des professionnels de santé de 2 centres hospitaliers pour adultes

Les professionnels travaillant dans le domaine de l’oncologie, en particulier les pharmaciens, les assistants techniques en pharmacie et les infirmières, sont exposés quotidiennement aux médicaments antinéoplasiques. Cette exposition peut mener à certains effets indésirables incluant des risques de génotoxicité, des risques reproductifs (malformations congénitales, fausses-couches) et des risques de cancers.

Dans les cadres des travaux de l’URPP, nous avons effectué une étude pilote dans le but d’évaluer l’exposition potentielle à quatre antinéoplasiques (cyclophosphamide, ifosfamide, méthotrexate, α-fluoro-β-alanine) par les professionnels de la santé travaillant dans deux centres hospitaliers pour adultes.

Vingt-huit travailleurs ont été recrutés de chaque centre pour un total de 56 participants : 15 assistants techniques, 17 pharmaciens et 24 infirmiers. La majorité des participants (54/56) travaillait en hémato-oncologie le jour d’échantillonnage d’urine, et un nombre similaire (49/56) avait travaillé dans le même département la veille. Aucun des 56 échantillons d’urine ne présentaient de concentrations détectables de l’un des quatre médicaments.

Ces résultats peuvent notamment s’expliquer par de bonnes pratiques de manipulation, une faible contamination de surface et l’utilisation régulière de gants. Les études de surveillances environnementales dans lesquelles ces deux centres ont participé à travers les années ont également joué un rôle dans la sensibilisation des travailleurs aux risques d’exposition associé à la manipulation d’antinéoplasiques.

D’autres études sont nécessaires pour évaluer les besoins en monitorage biologique et pour optimiser la méthode avant de proposer un suivi de routine en dehors du contexte de recherche.

On peut consulter notre article publié dans le Canadian Journal of Hospital Pharmacy.

Commentaires fermés sur Antinéoplasiques : surveillance biologique de 4 agents chez des professionnels de santé de 2 centres hospitaliers pour adultes

Classé dans Article original, Autres marqueurs, Santé et sécurité au travail, Santé et sécurité au travail, URPP

Hygiène et salubrité : stratégie d'entretien applicable à une pharmacie en établissement de santé

Dans un milieu hospitalier, l’ensemble du cadre législatif et normatif a pour objet d’offrir un circuit du médicament efficient, sécuritaire et sans contamination. Le chef du département de pharmacie et son équipe de gestion se doivent d’instaurer, en collaboration avec le service d’hygiène et salubrité, des procédures de travail dans le but de prévenir la contamination.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisé une recherche documentaire dans le but de présenter les concepts fondamentaux et les pratiques coordonnées à privilégier en hygiène et salubrité applicables à l’exercice de la pharmacie en établissement de santé.

À l’aide des moteurs de recherche GoogleMD et Google ScholarMD nous avons identifié les recommandations d’hygiène et salubrité d’organismes canadiens, américains et français de 2003 à 2017. Avec les données récoltées, il a été possible d’établir une stratégie d’entretien de 8 étapes applicable à une pharmacie hospitalière, et ce, en précisant les lieux et les surfaces à nettoyer, les produits à utiliser et les fréquences d’entretien.

On peut consulter notre article publié dans le Pharmactuel.

Commentaires fermés sur Hygiène et salubrité : stratégie d'entretien applicable à une pharmacie en établissement de santé

Classé dans Revue de littérature, Santé et sécurité au travail, Santé et sécurité au travail, URPP

Publication du nouveau guide de l’ASSTSAS

La tant attendue édition 2021 du guide de Manipulation sécuritaire des médicaments dangereux de l’ASSTSAS est maintenant officiellement publiée!

Les membres du comité de Manipulation sécuritaire des médicaments dangereux, dont font partis Jean-François Bussières et Cynthia Tanguay de l’URPP, sont fiers de vous partager ce guide. La démarche de mise à jour a inclus une revue de la littérature, des réunions multidisciplinaires et une période de consultation. Parmi les changements dignes de mention, notons une structure différente et une modulation des recommandations selon les trois groupes de médicaments dangereux.

Si le sujet vous intéresse, nous vous invitons également à consulter notre blogue sur le Programme canadien de surveillance des antinéoplasiques.

Commentaires fermés sur Publication du nouveau guide de l’ASSTSAS

Classé dans Félicitations et mentions, Ligne directrice, Santé et sécurité au travail, Santé et sécurité au travail, URPP

Contamination des surfaces en pharmacie : d'où provient-elle?

La contamination des différentes surfaces des pharmacies et des cliniques externes d’oncologie est bien documentée dans la littérature, alors que la nature des déversements à l’origine de ces traces l’est moins.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisé une étude descriptive dans le but d’expliquer la nature des déversements à l’origine des traces de médicaments dangereux en pharmacie, et ce, par l’intermédiaire d’une simulation mathématique de différents scénarios.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec – Grand Forum 2019, le 28 et 29 mars 2019 Québec, Qc, Canada.

Commentaires fermés sur Contamination des surfaces en pharmacie : d'où provient-elle?

Classé dans Circuit du médicament, Descriptive, Santé et sécurité au travail, Santé et sécurité au travail

Antinéoplasiques : efficacité de décontamination de différents scénarios de lavages

Un nettoyage des surfaces ne suffit pas toujours pour éliminer les traces de médicaments antinéoplasiques. Une étude préliminaire a permis d’évaluer l’efficacité de divers types d’équipements et de produits de nettoyage. Suite à cette étude, nous avons pu déterminer les produits et les lingettes à utiliser dans notre centre.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons contaminé délibérément des surfaces avec la cyclophosphamide afin de tester différents scénarios de lavage permettant l’éliminer des traces de médicaments antinéoplasiques.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre du congrès Hopipharm 2019 le 15 et 17 mai 2019, Marseille, France et le 34ème congrès des étudiants des cycles supérieurs et des post-doctorants en recherche au CHU Sainte-Justine – 24 mai 2019, CHU Sainte-Justine, Montréal, Québec, Canada

Commentaires fermés sur Antinéoplasiques : efficacité de décontamination de différents scénarios de lavages

Classé dans Descriptive, Santé et sécurité au travail, Santé et sécurité au travail, URPP