Archives pour la catégorie Santé et sécurité au travail

JF Bussières présente à la journée de formation de l’APES

Dans le cadre de la journée de formation « La sécurité en oncologie: l’affaire de tous ! », JF Bussières a présenté les résultats de l’étude EXPOPROF30 réalisée auprès de 66 hôpitaux canadiens en 2016.  Cette étude a été réalisée avec la collaboration de Christel Roland, assistante de recherche à l’URPP et Nicolas Caron, responsable de la division clinique des médicaments de l’Institut National de Santé Publique (INSPQ). Cette étude de surveillance environnementale assure le suivi de la contamination de surface, selon une approche standardisée, incluant 12 points de mesure par établissement de santé (6 points à la pharmacie, 6 points en clinique externe) depuis plusieurs années.

Bien que les données détaillées seront présentées lors d’une communication affichée en début 2017 et qu’un article sera également publiée dans un journal scientifique, nous retenons les éléments suivants:

  • Il existe des traces de médicaments dangereux en pharmacie et en clinique externe ; il est raisonnable de penser que ces traces ne peuvent être éliminées complètement d’où l’importance d’utiliser des aménagements adéquats, de porter des équipements de protection et de demeurer vigilant
  • L’étude permet de décrire la contamination de surface de médicaments dangereux au Canada ;  bien que des analyses catégorielles par variable (p.ex. effet du lavage des contenants de médicaments à la réception) ne sont pas associés à une réduction de la contamination compte tenu de la taille échantillonnale ou d’interactions avec d’autres variables à l’étude, toutes les mesures de prévention évoquées dans les différents guides (p.ex. USP800, OPQ 2014.02, ASSTSAS) doivent être maintenues dans les milieux de pratique
  • L’étude inclut actuellement trois médicaments dangereux (cyclophosphamide, ifosfamide, méthotrexate) ; l’étude 2017 incluera de nouvelles substances incluant la gemcitabine, le 5-FU, la cytarabine, l’irinotécan et possiblement d’autres ;  nous contacterons les chefs de départements de pharmacie à l’échelle du pays au cours des prochaines semaines
  • L’équipe de l’URPP et l’équipe du département de pharmacie du CHUSJ s’intéressent depuis plusieurs décennies aux préparations et nous saluons l’initiative de l’APES, et en particulier le fait qu’elle ait permis de réaliser cette activité conjointement avec les équipes techniques des départements de pharmacie  : une initiative à répéter !
  • Notons que l’équipe de l’URPP participe au comité de révision du Guide de prévention de manipulation des médicaments dangereux de l’ASSTSAS publié en 2008 et dont la prochaine mise à jour est espérée en 2018.
  • Nous saluons la présence de Eric Kastango à cet événement et qui a brossé un excellent portait de l’évolution du cadre normatif USP avec le chapitre 800 
  • Enfin, rappelons quelques blogues de notre équipe, notamment celui du 22/9 dernier qui portait sur l’étiquetage des médicaments dangereux au Canada et celui du 26/1 rappelant les principaux résultats publiés découlant de nos études

urpp_toffee

Clin d’oeil photographique à une anecdote personnelle racontée lors de la présentation … illustrant le concept de traces ! 

Publicités

Surveillance de la contamination des surfaces aux antinéoplasiques / Monitoring of antineoplastic surface contamination

English will follow

Depuis 2008, l’équipe de l’Unité de recherche en pratique pharmaceutique (URPP) a déjà réalisé 5 études multicentriques de surveillance de la contamination des surfaces aux antinéoplasiques. Ces études ont pour objectif de faire un état de la situation chaque année et de s’assurer que la contamination demeure la plus faible possible, afin de protéger les travailleurs des établissements de santé.

expoprof24aDans notre blogue du 13 janvier 2015, nous vous partagions l’affiche de l’étude réalisée en 2014. Nous sommes maintenant fiers de vous inviter à consulter l’article présentant les résultats de cette étude. Notre étude montre une faible contamination à trois antinéoplasiques (cyclophosphamide, ifosfamide, méthotrexate) dans les 51 hôpitaux canadien participants.

Les résultats de l’étude réalisée en 2015 avec 48 hôpitaux canadiens seront présentés au congrès de la Société canadienne des pharmaciens d‘hôpitaux, les 30 janvier – 3 février 2016 à Toronto. Vous pouvez suivre notre blogue pour vous tenir informés des derniers résultats! *Mise à jour 2 février 2016 : l’affiche a été ajoutée ci-dessous. 

Finalement, nous débutons la période de recrutement pour notre prochaine étude qui sera réalisée en 2016. Rappelons que nous offrons un rapport personnalisé aux hôpitaux participants, ce qui leur permet de mettre leurs résultats en perspectives avec la moyenne canadienne. Étant donné qu’il n’existe actuellement aucune limite de contamination basée sur des effets sur la santé, notre étude permet de suggérer un seuil pratique à respecter. De plus, les nouvelles normes de l’Ordre des Pharmaciens du Québec demandent une surveillance régulière de la contamination chimique.

Vous pouvez consulter les publications découlant de ces études multicentriques :

Étude 2008-2010 : The Canadian Journal of Hospital Pharmacy  / Affiche présentée au congrès CSHP’s 43rd Professional Practice Conference (PPC) 2012, 4-8 février 2012, Toronto, Canada
Étude 2012 : International Archives of Occupational and Environmental Health / Affiche présentée au congrès CSHP’s 44th Professional Practice Conference (PPC) 2012, 2-6 février 2013, Toronto, Canada
Étude 2013 : Journal of Occupational and Environmental Hygiene / Affiche présentée au congrès 2013 Midyear Clinical Meeting de l’ASHP, Orlando 8-12 décembre 2013
Étude 2014 : The Canadian Journal of Hospital PharmacyAffiche présentée au congrès 2014 Midyear Clinical Meeting de l’ASHP, Anaheim 7-11 décembre 2014.
Étude 2015 : publication à venir / Affiche présentée au congrès CSHP’s 47th Professional Practice Conference (PPC) 2016, 30 janvier – 3 février 2016, Toronto, Canada. Affiche sur la surveillance biologique également présentée au congrès de la CSHP 2016.
Étude 2016 : recrutement en cours!


 

Since 2008, the Pharmacy Practice Research Unit team has already conducted 5 multicenter studies about surface contamination with antineoplastics. The objective of these studies is to capture the annual level of contamination, and to make sure that the contamination level remains as low as reasonably achievable in order to protect healthcare workers.

expoprof24aIn our January 13, 2015 blog, we shared the poster for the study that was conducted in 2014. We are now proud to share that the article has been published. Our study shows that there is low surface contamination with three antineoplastic drugs (cyclophosphamide, ifosfamide, methotrexate) in the 51 participating canadian centers.

Results from the study that was conducted in 2015 with 48 canadian centers will be presented at the Canadian Society of Hospital Pharmacists conference, January 30 – February 3, 2016, Toronto. We invite you to follow our blog to be posted on the latest results! *February 2nd, 2016 update: the poster was added below.

Finally, we are starting the recruitment period for our next study that will be conducted in 2016. As a reminder, we offer a personnalized report to participating centers that allows them to compare their results with the canadian average. Considering that there is no health-based exposure limit, our study suggests a practical limit to attain. Furthermore, the new Ordre des Pharmaciens du Québec standard require regular chemical contamination surveillance.

Here are the links to our publications:

2008-2010 study: The Canadian Journal of Hospital Pharmacy  / Poster presented at the CSHP’s 43rd Professional Practice Conference (PPC) 2012, February 4-8 2012, Toronto, Canada
2012 study : International Archives of Occupational and Environmental Health / Poster presented at the CSHP’s 44th Professional Practice Conference (PPC) 2012, February 2-6 2013, Toronto, Canada
2013 studyJournal of Occupational and Environmental Hygiene / Poster presented at the 2013 Midyear Clinical Meeting of the ASHP, December 8-12 décembre 2013, Orlando, USA
2014 study: The Canadian Journal of Hospital Pharmacy / Poster presented at the 2014 Midyear Clinical Meeting of the ASHP,  December 7-11 2014, Anaheim, USA
2015 study: publication to come / Poster presented at the CSHP’s 47th Professional Practice Conference (PPC) 2016, January 30 – February 3 2016, Toronto, Canada. Poster on biological monitoring also presented at the 2016 CSHP conference.
2016 study: recruitment ongoing!

Distractions et interruptions des tâches en pharmacie

Dans le blogue du 17 janvier 2013, nous vous partagions l’affiche présentée au congrès de l’A.P.E.S. le 1er juin 2012. L’objectif de ce projet était d’identifier les stimuli reçus et émis par les pharmaciens et assistants techniques, et de quantifier ceux qui causent des interruptions des tâches en cours. Nous sommes maintenant heureux de vous inviter a consulter l’article qui est publié.

Vous pouvez consulter notre article publié dans l’American Journal of Health-System Pharmacy, accessible sur PubMed.

INTERRUPTIONS2

Présentations de l’URPP au GERPAC

L’équipe de l’URPP est heureuse de s’associer à nouveau au GERPAC et à son événement annuel. Jean-François Bussières, Cynthia Tanguay et Céline Poupeau ont contribué à deux présentations aux 18ème journées scientifiques du GERPAC tenues les 7-9 octobre 2015 sur la presqu’ile de Giens à Hyères.

Cynthia Tanguay, coordonnatrice de l’URPP, a présenté nos travaux portant sur l’étude pilote de surveillance biologique au Québec. Ces travaux de recherche ont été réalisés notamment grâce à la contribution de Céline Poupeau, assistante de recherche à l’URPP.

Jean-François Bussières, pharmacien chef, a présenté nos réflexions entourant l’expérience québécoise en matière de reconditionnement des doses orales solides de médicaments dangereux.

gerpac

La version française du rapport sur la pharmacie hospitalière canadienne 2013-2014 est disponible

Rapport sur la pharmacie hospitalière canadienne 2013-2014

Rapport sur la pharmacie hospitalière canadienne 2013-2014

Tel qu’annoncé dans un blogue précédent, il nous fait plaisir de confirmer que la version française du Rapport sur les pharmacies hospitalières canadiennes 2013-2014 est disponible en ligne. La version française est réalisée avec le soutien de Tessier Traduction depuis de nombreuses années. Rappelons que l’équipe de l’URPP collabore à ce comité éditorial depuis 1996.

Le rapport des objectifs de la CSHP 2015 est également disponible.

Alors que les intervenants du réseau de la santé, notamment les pharmaciens et assistants-techniques en pharmacie, sont confrontés à de nombreux changements organisationnels, les résultats de cette enquête apportent un éclairage et un recul intéressant.

Évaluation de l’implantation de cabinets automatisés décentralisés

Dans notre blogue du 11 octobre 2012, nous vous avions partagé l’affiche présentée au congrès International Forum on Quality & Safety in Healthcare, dont l’objectif était d’évaluer la perception du personnel infirmier sur les effets des cabinets automatisés sur la sécurité des soins et l’ergonomie. L’article de ce projet est maintenant publié et il nous fait plaisir de vous inviter à le consulter.

Évaluation de l’implantation de cabinets automatisés décentralisés

Évaluation de l’implantation de cabinets automatisés décentralisés

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal of Pharmacy Practice, accessible sur PubMed.

Les appels téléphoniques, une source de distraction?

Nous avons réalisé plusieurs études pour identifier les sources de stimuli reçus par les pharmaciens et les interruptions de la concentration qui en découle. Nous avons réalisé une étude afin de décrire les appels téléphoniques reçus dans notre centre sur un total de 64 périodes d’observation de 8 heures.

Un total de 542 appels téléphoniques ont été recensés, ce qui correspondait à 1,1 appel par heure. Ce nombre plus limité d’appels s’explique par le fait qu’un premier filtre d’appels est réalisé par les assistants techniques.

La majorité des appels provenaient des infirmières de notre centre qui désiraient obtenir de l’information sur un patient et son médicament. Nous croyons que la présence de pharmaciens décentralisés sur les étages et la disponibilité de plusieurs réponses sur notre Intranet contribuent à limiter les appels externes.

La majorité des appels externes provenaient de pharmaciens communautaires ou de médecins qui désiraient obtenir des renseignements sur un médicament pédiatrique ou une préparation magistrale. Plusieurs des appels externes des professionnels de la santé sont redirigés vers notre centre d’information de médicaments en grossesse et en allaitement (Centre IMAGe).

Vous pouvez consulter notre article publié dans Le Pharmacien Hospitalier et Clinicien.