Archives de Tag: exposition professionnelle

Le personnel d’entretien des hôpitaux est-il exposé aux agents antinéoplasiques?

Il n’existe pas de norme d’exposition professionnelle pour les médicaments antinéoplasiques (ANP). Notre objectif est d’évaluer le risque d’exposition cutanée potentielle à dix ANP, lors des tâches du personnel d’hygiène et salubrité (HS) comparé aux personnels infirmier et de pharmacie.

Au total, 117 prélèvements ont été effectués (96 frottis de surfaces et 19 frottis de mains) dans la pharmacie et deux unités de soins d’un hôpital. Les échantillons ont été analysés par spectrométrie de masse au Centre de toxicologie du Québec.

Huit des 10 ANP ont été décelés sur 66,7% des surfaces évaluées. Le risque de contamination par contact surfacique est potentiellement élevé, 80% pour les tâches de nettoyage, 30% et 40% pour les tâches de préparation et de soins. Aucune valeur positive n’a été mesurée sur les mains du personnel HS bien que plusieurs infirmiers avaient des concentrations mesurables.

Le risque d’exposition cutanée observé nécessite une intervention. Cependant, l’analyse de risque effectuée avec des valeurs seuil moins restrictives ne détecte pas de risque significatif.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le journal International Archives of Occupational and Environmental Health et notre affiche présentée au 32nd International Congress on Occupational Health, Dublin, Irlande, 2018.

Commentaires fermés sur Le personnel d’entretien des hôpitaux est-il exposé aux agents antinéoplasiques?

Classé dans Article original, Observations, Publications Pubmed, Santé et sécurité au travail, Santé et sécurité au travail, URPP

Contamination de surface par des antinéoplasiques associée au changement de couche d’un bébé

Photo de William Fortunato sur Pexels.com

Des traces de médicaments dangereux sont présentes dans les lieux de soins aux patients (i.e. cliniques externes et unités de soins).  Ces traces proviennent avant tout des contenants de médicaments utilisés pour la préparation et l’administration des médicaments. Toutefois, une partie des traces provient également des excrétas des patients durant leur séjour à l’hôpital.  Cette seconde source de contamination est peu étudiée.

L’objectif était de décrire les risques de contamination associés à la manipulation de couches pour bébés pouvant recevoir des médicaments dangereux du groupe 1 (antinéoplasiques).

Nous avons un étude descriptive par observation directe de 5 changement de couches de bébé. Toutes les étapes du changement de couche et tous les risques de contamination associés à ces manipulations ont été notés. À partir des observations recueillies, on a produit une cartographie du changement de couche et identifié les surfaces potentiellement contaminées.

Un changement de couche comporte de 8 à 15 étapes, selon le contexte et les habitudes des personnes observées. La cartographie réalisée met en évidence de nombreux risques de contamination (p.ex. retrait des gants de protection avant d’avoir terminé les manipulations, miction imprévue du bébé et déversement sur l’intervenant et les surfaces contiguës, omission de lavage des mains post-manipulation, dépôt de la couche contaminée sur des surfaces non protégées, contact de la couche propre avec la couche contaminée).

Modes de défaillance pouvant entraîner la contamination par un médicament dangereux lors d’un changement de couche

La manipulation de couches pour bébés comporte de nombreuses étapes et risques de contamination par des médicaments dangereux.  Il est nécessaire de standardiser les manipulations en proposant au personnel soignant et aux parents une approche limitant les risques de contamination.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le journal Pharmaceutical Technology in Hospital Pharmacy et notre affiche présentée au 9ème Colloque du RQRM—13-14 novembre 2019 – Orford, Québec, Canada

Commentaires fermés sur Contamination de surface par des antinéoplasiques associée au changement de couche d’un bébé

Classé dans Article original, Descriptive, Observations, Santé et sécurité au travail, Santé et sécurité au travail, URPP

Félicitations à Clémence Delafoy pour la défense de sa thèse

L’Unité de recherche en pratique pharmaceutique (URPP) tient à féliciter Clémence Delafoy pour la défense de sa thèse qui a eu lieu le vendredi 30 septembre 2022 à la Faculté de pharmacie de l’Université de Caen. L’équipe de l’URPP était présente à distance.

Le jury de thèse était composé de François Sichel (président du jury), Cécile Breuil, Hubert Benoist, Guillaume Saint-Lorant et Jean-François Bussières (directeur de thèse).  La thèse de Clémence s’intitule  : Exposition professionnelle aux antinéoplasiques : programme canadien de surveillance environnementale, méthodes de décontamination et mise en place d’une communauté de pratique.

Clémence Delafoy lors de sa défense de thèse

Plusieurs travaux ont été réalisés durant son passage à l’URPP, notamment : 

Les autres projets présentés dans des congrès incluent :

  • la mise en place de la communauté de pratique sur la manipulation sécuritaire des médicaments dangereux au Québec, présentée aux 24ème journées européennes du GERPAC, 3-4 octobre 2021, Hyères, France.
  • la conception d’un questionnaire d’auto-évaluation des pratiques de manipulation sécuritaire des médicaments dangereux au Québec, présentée aux 24ème journées européennes du GERPAC, 3-4 octobre 2021, Hyères, France.
  • la simulation d’un déversement théorique pour comprendre d’où viennent les traces mesurées, présentée au congrès Hopipharm 2021, Lyon.

Nous soulignons avec plaisir la qualité et l’efficacité de son travail et son enthousiasme contagieux! Bravo!

Commentaires fermés sur Félicitations à Clémence Delafoy pour la défense de sa thèse

Classé dans Félicitations et mentions, Santé et sécurité au travail, URPP

Contamination de surface par des antinéoplasiques dans deux unités d’hospitalisation en oncologie: une étude pilote

La préparation et l’administration de médicaments dangereux sont associées à la présence de traces sur les surfaces dans les établissements de santé. 

L’objectif était de décrire la présence de traces de médicaments dangereux dans une unité de soins de deux centres hospitaliers universitaires.

Nous avons identifié 36 sites de prélèvement différents permettant d’explorer la présence de traces de médicaments dangereux dans 6 zones distinctes d’une unité de soin. La présence de médicaments dangereux a été détectée par chromatographie en phase liquide à ultra performance couplée à un spectromètre de masse en tandem (UPLC-MS-MS).

Un total de 144 sites de mesure a été échantillonné. Dans l’ensemble, 40% (58/144) des prélèvements étaient positifs pour au moins un médicament dangereux.  Dans la plupart des cas, les échantillons positifs comprenaient des traces de médicaments dangereux administrés dans la chambre du patient ciblée.

Les surfaces des unités de soins échantillonnées étaient contaminées par des médicaments dangereux. Les programmes de surveillance environnementale des hôpitaux devraient englober les unités de soins hospitaliers.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal Pharmaceutical Technology in Hospital Pharmacy et notre affiche présentée à la 9ème édition du Colloque du RQRM, Orford, Québec, Canada, 13-14 novembre 2019.

Commentaires fermés sur Contamination de surface par des antinéoplasiques dans deux unités d’hospitalisation en oncologie: une étude pilote

Classé dans Descriptive, Santé et sécurité au travail, Santé et sécurité au travail, URPP

Évaluation économique des circuits fermés : une revue de la littérature 

Les circuits fermés sont utilisés pour réduire la contamination aux médicaments dangereux et les risques d’exposition professionnelle.

Nous avons voulu répertorier les données économiques relatives aux circuits fermés pour la préparation et l’administration de médicaments dangereux afin de connaitre l’impact économique de ces circuits.

Nous avons effectué une revue de la littérature en sélectionnant les articles comportant des données économiques.  Les variables suivantes ont été extraites : pays, types de circuit fermé, type d’analyse économique, coûts, économies, limites.

Des 138 études identifiées, seules 12 études provenant de six pays comportaient des données économiques. Six études portaient sur des données réelles d’utilisation et cinq sur des simulations théoriques. Quatre études n’évaluaient que les coûts, trois que les économies et cinq à la fois les coûts et les économies.

Il existe peu de données économiques sur les circuits fermés et les données publiées comportent des limites importantes. Il apparaît nécessaire de réaliser une étude économique robuste sur les circuits fermés.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal Européen de Pharmacie Hospitalière (EJHP) et notre affiche présentée au Congrès annuel de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec—25-27 avril 2018 , Drummondville, Québec, Canada

Commentaires fermés sur Évaluation économique des circuits fermés : une revue de la littérature 

Classé dans Article original, Coûts, Descriptive, Revue de littérature, Santé et sécurité au travail, Santé et sécurité au travail, URPP

Satisfaction des établissements de santé suite à la mise en place d’une plateforme web de surveillance environnementale

Une étude annuelle de surveillance environnementale de traces de médicaments dangereux est menée au Canada depuis 2008 auprès des établissements de santé. Jusqu’à maintenant, la communication des rapports individualisés se faisaient par courriel.

L’objectif de cette étude était d’évaluer la satisfaction des établissements de santé à la mise en place d’une plate-forme web contenant le rapport surveillance environnementale.

Étude descriptive transversale. Une plate-forme web incluant les données actuelles et historiques de tous les établissements a été développée.  Chaque établissement a été invité à répondre à un questionnaire en ligne pour évaluer leur satisfaction.

La plate-forme a été lancée le 1er octobre 2017 auprès des 83 établissements. 

  • 52% (43/83) des participants ont complété le sondage.
  • 95% (41/43) ont dit préféré avoir un accès en ligne en temps réel par rapport aux rapports papier
  • 100% (43/43) se sont dit satisfaits de la présentation visuelle des données

Cette étude décrit le déploiement réussi d’une plateforme web d’accès aux rapports de surveillance environnementale. Cet accès facilité pourrait encourager le partage des données avec les équipes de chaque établissement. 

Vous pouvez consulter notre affiche présentée au Congrès du Professional Practice Canadian Society of Hospital Pharmacists les 3-7 février 2017, Toronto, ON, Canada

Commentaires fermés sur Satisfaction des établissements de santé suite à la mise en place d’une plateforme web de surveillance environnementale

Classé dans Santé et sécurité au travail, Santé et sécurité au travail, Satisfaction, Sondage, URPP

Contamination urinaire de travailleurs exposés au cyclophosphamide, à l’ifosfamide, au méthotrexate et au fluorouracile

Certains professionnels de la santé sont exposés aux médicaments dangereux et une absorption systémique de ces médicaments est possible.

L’objectif de cette étude était de déterminer la faisabilité d’un programme de surveillance biologique par détection de médicaments dangereux dans les urines des professionnels de la santé exposés.

Nous avons recruté une cohorte de professionnels de la santé manipulant des médicaments dangereux au sein de deux centres d’oncologie adultes. Chaque participant volontaire a tenu un journal et fourni un échantillon d’urine dans lequel ont été mesurés : cyclophosphamide, ifosfamide, méthotrexate et FBAL, métabolite urinaire du fluorouracile par UPLC/MS-MS.

Sur les deux centres, 56 participants ont été recrutés. Aucun échantillon (0/56) ne comportait de trace détectable des quatre médicaments dangereux.

Il est donc faisable de mettre en place un programme de surveillance biologique en établissement de santé.  Un tel programme doit comprendre un profil des mesures de protection appliquées par travailleur exposé.

Vous pouvez consulter notre affiche présentée au Congrès du Professional Practice Canadian Society of Hospital Pharmacists, Feb 3-7 2018, Toronto, ON, Canada

Commentaires fermés sur Contamination urinaire de travailleurs exposés au cyclophosphamide, à l’ifosfamide, au méthotrexate et au fluorouracile

Classé dans Cohorte, Descriptive, Santé et sécurité au travail, Santé et sécurité au travail, URPP

Contamination des surfaces par les antinéoplasiques dans les centres canadiens

Les travailleurs de la santé sont exposés à des médicaments dangereux, y compris les médicaments antinéoplasiques. Depuis plus de 10 ans nous sommes fiers d’offrir notre programme de surveillance à l’échelle du Canada. Le programme décrit la contamination de l’environnement par les antinéoplasiques dans les pharmacies d’oncologie et les espaces dédiés aux soins des patients.

En 2021, douze zones de prélèvements ont été échantillonnées dans la pharmacie et dans les espaces de soins de 122 centres canadiens. Chaque échantillon a été préparé pour détecter 11 antinéoplasiques : cyclophosphamide, docetaxel, 5-fluorouracil, gemcitabine, irinotecan, methotrexate, paclitaxel, vinorelbine, doxorubicine, etoposide et platines.

Le cyclophosphamide est l’antinéoplasique qui a été retrouvé le plus souvent sur les surfaces (32 % des échantillons positifs, 90e percentile=0,016 ng/cm2). La grille frontale de l’enceinte (80% des échantillons positifs pour au moins un antinéoplasique), et le bras des fauteuils d’administration (78%) étaient les zones les plus fréquemment contaminées.

Malgré une sensibilisation croissante et la mise en œuvre de nouvelles directives de manipulation sécuritaire, les surfaces des établissements de santé restent contaminés par des traces de nombreux médicaments antinéoplasiques. L’utilisation d’équipements de protection individuelle est nécessaire.

La participation au programme de surveillance offre une opportunité aux centres d’identifier des seuils de contamination atteignables, dérivés des données de contamination de plus d’une centaine d’établissements canadiens. **Le recrutement pour 2022 est ouvert!**

Vous pouvez consulter les articles ci dessous ainsi que le blogue EXPOPROF pour obtenir davantage d’information sur le programme de surveillance et nos travaux connexes :

Étude 2021 : Journal of Oncology Pharmacy Practice. / Affiche sera présentée au congrès Canada’s hospital pharmacy conference de la CSHP, 29 janvier-6 février 2022.

Étude 2020 : Journal of Oncology Pharmacy Practice / Affiche présentée au congrès virtuel des 23èmes journées européennes du GERPAC, 23-24 novembre 2020

Étude 2019 : Journal of Oncology Pharmacy Practice / Affiche présentée au congrès Canadian Society of Hospital Pharmacists – Professional Practice Conference, – February 1-4th 2020, Toronto, ON, Canada.

Étude 2018Canadian Journal of hospital Pharmacy / Affiche presentée au congrès de la Canadian Society of Hospital Pharmacists – Professional Practice Conference, – February 2-5th 2019, Toronto, ON, Canada.

Étude 2017 : Journal of Oncology Pharmacy Practice / Affiche présentée au congrès ASHP Midyear Clinical Meeting, 4-7 Décembre 217, Orlando, USA.

Étude 2016 : Journal of Occupational and Environmental Hygiene /  Affiche présentée au congrès EAHP Congress, 22-24 mars 2017, Cannes, France.

Étude 2015 : Journal of oncology pharmacy practice / Affiche présentée au congrès CSHP’s 47th Professional Practice Conference (PPC) 2016, 30 janvier – 3 février 2016, Toronto, Canada.

Étude 2014 : The Canadian Journal of Hospital Pharmacy / Affiche présentée au congrès 2014 Midyear Clinical Meeting de l’ASHP, Anaheim 7-11 décembre 2014.

Étude 2012 : International Archives of Occupational and Environmental Health / Affiche présentée au congrès CSHP’s 44th Professional Practice Conference (PPC) 2012, 2-6 février 2013, Toronto, Canada

Étude 2013 : Journal of Occupational and Environmental Hygiene / Affiche présentée au congrès 2013 Midyear Clinical Meeting de l’ASHP, Orlando 8-12 décembre 2013

Étude 2008-2010 : The Canadian Journal of Hospital Pharmacy  / Affiche présentée au congrès CSHP’s 43rd Professional Practice Conference (PPC) 2012, 4-8 février 2012, Toronto, Canada









Commentaires fermés sur Contamination des surfaces par les antinéoplasiques dans les centres canadiens

Classé dans Article original, Descriptive, Santé et sécurité au travail, Santé et sécurité au travail, URPP

Contamination environnementale d’hôpitaux Canadiens avec le cyclophosphamide, l’ifosfamide et le méthotrexate

Les professionnels travaillant dans le domaine de l’oncologie sont exposés aux médicaments antinéoplasiques. Cette exposition peut mener à certains effets indésirables. Dans l’objectif de réduire cette exposition, la contamination des surfaces de travail devrait être maintenue à son plus bas.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons mesuré la contamination environnementale avec le cyclophosphamide, l’ifosfamide et le méthotrexate dans les pharmacies d’oncologie ainsi que dans les unités de soins d’oncologie de plusieurs hôpitaux Canadiens.

Au total, 66 hôpitaux Canadiens ont participés à l’étude.

  • 43.4% des échantillons étaient contaminés par le cyclophosphamide
  • 13.2% étaient contaminés par l’ifosfamide
  • 6.9% étaient contaminés par le méthotrexate

expoprof30

Cette étude a montré un faible niveau de contamination parmi les 66 hôpitaux Canadiens. Une surveillance régulière de l’environnement est à privilégier afin de maintenir un faible niveau de contamination.

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du 22e congrès de l’European Association of Hospital Pharmacists du 22 mars au 24 mars 2017 à Cannes, France.

On peut consulter notre article publié dans le Journal of Occupational and Environmental Hygiene.

Commentaires fermés sur Contamination environnementale d’hôpitaux Canadiens avec le cyclophosphamide, l’ifosfamide et le méthotrexate

Classé dans Descriptive, Santé et sécurité au travail, Santé et sécurité au travail, URPP

Surfaces contaminées aux antinéoplasiques/Surface contamination with antineoplastic drugs

English will follow

Nous avons complété notre plus grande étude multicentrique de surveillance environnementale! En 2017, 83 hôpitaux à travers le Canada ont participé à notre étude. 953 échantillons ont été analysés pour la présence de 10 antinéoplasiques : cyclophosphamide, ifosfamide, méthotrexate, cytarabine, gemcitabine, 5-fluorouracile, irinotécan, docétaxel, paclitaxel et vinorelbine. Autre nouveauté cette année, les participants avaient accès à leurs résultats à partir d’un site web leur permettant de consulter leurs résultats historiques ainsi que de se comparer au reste du Canada. Il n’existe pas de limite sécuritaire d’exposition aux médicaments antinéoplasiques pour les travailleurs; nous permettons à nos centres participants d’identifier quels sites de prélèvement sont à cibler (c’est-à-dire ceux dont les concentrations mesurées étaient supérieures au 75e ou au 90e percentile mesuré à partir des résultats canadiens).

Les résultats ont été présentés au congrès Midyear Clinical Meeting de l’ASHP et il nous fait plaisir de partager l’affiche qui peut être consultée ici. Nous constatons que la majorité des surfaces demeurent contaminées au cyclophosphamide, mais que la concentration mesurée est basse et diminue au fil des années. Les surfaces les plus contaminées demeurent la grille de la hotte, le plancher devant la hotte et les bras des fauteuils où les patients reçoivent de la chimiothérapie.

Le recrutement pour l’année 2018 débute, vous êtes invités à nous contacter si vous êtes intéressés à participer.

Publications reliées :

Étude 2008-2010 : The Canadian Journal of Hospital Pharmacy  / Affiche présentée au congrès CSHP’s 43rd Professional Practice Conference (PPC) 2012, 4-8 février 2012, Toronto, Canada
Étude 2012 : International Archives of Occupational and Environmental Health / Affiche présentée au congrès CSHP’s 44th Professional Practice Conference (PPC) 2012, 2-6 février 2013, Toronto, Canada
Étude 2013 : Journal of Occupational and Environmental Hygiene / Affiche présentée au congrès 2013 Midyear Clinical Meeting de l’ASHP, Orlando 8-12 décembre 2013
Étude 2014 : The Canadian Journal of Hospital Pharmacy / Affiche présentée au congrès 2014 Midyear Clinical Meeting de l’ASHP, Anaheim 7-11 décembre 2014.
Étude 2015 : Journal of oncology pharmacy practiceAffiche présentée au congrès CSHP’s 47th Professional Practice Conference (PPC) 2016, 30 janvier – 3 février 2016, Toronto, Canada.
Étude 2016 : Journal of Occupational and Environmental Hygiene /  Affiche présentée au congrès EAHP Congress, 22-24 mars 2017, Cannes, France.
Étude 2017 : Publication à venir. / Affiche présentée au congrès ASHP Midyear Clinical Meeting, 4-7 Décembre 217, Orlando, USA.
Étude 2018 : Recrutement en cours.


We have completed our largest environmental surveillance study to date! In 2017, 83 hospitals across Canada participated. 953 samples were analyzed for the presence of 10 antineoplastic drugs: cyclophosphamide, ifosfamide, methotrexate, cytarabine, gemcitabine, 5-fluorouracile, irinotecan, docétaxel, paclitaxel and vinorelbine. New this year: participants can access their results through a website that allows them to see their historical results and also to compare with the rest of Canada. There is no safe exposure limit for antineoplastic drugs; our study helps participating centers identify which sampling site should be targeted (those with concentrations measured above the 75th or 90th percentile that was calculated from Canadian results).

The results were presented at the ASHP Midyear Clinical Meeting and we are happy to share the poster that can be consulted here. The majority of surfaces were contaminated with cyclophosphamide, but the concentration measured was low and is reduced over the years. The surfaces that were the most contaminated were the front grille of the hood, the floor in front of the hood and the arm rests of the chairs were chemotherapy is administered.

Recruitment for 2018 starts, you are welcome to contact us if you are interested.

Linked publications:

2008-2010 studyThe Canadian Journal of Hospital Pharmacy  / Poster presented at CSHP’s 43rd Professional Practice Conference (PPC), February 4-8 2012, Toronto, Canada
2012 studyInternational Archives of Occupational and Environmental Health / Poster presented at CSHP’s 44th Professional Practice Conference (PPC), February 2-6 2013, Toronto, Canada
2013 studyJournal of Occupational and Environmental Hygiene / Poster presented at ASHP Midyear Clinical Meeting, Orlando December 8-12 2013
2014 studyThe Canadian Journal of Hospital Pharmacy / Poster presented at ASHP Midyear Clinical Meeting, Anaheim December 7-11 2014.
2015 study: Journal of oncology pharmacy practicePoster presented at HP’s 47th Professional Practice Conference (PPC), January 30 – February 3 2016, Toronto, Canada.
2016 studyJournal of Occupational and Environmental Hygiene /  Poster presented at EAHP Congress, March 22-24 2017, Cannes, France.
2017 study: Publication to come. / Poster presented at ASHP Midyear Clinical Meeting, December 4-7 217, Orlando, USA.
2018 study: Ongoing recruitment.

Commentaires fermés sur Surfaces contaminées aux antinéoplasiques/Surface contamination with antineoplastic drugs

Classé dans Autres marqueurs, Circuit du médicament, Observations, Publications Pubmed, Santé et sécurité au travail, Santé et sécurité au travail, URPP