Archives de Catégorie: Descriptive

Impact du visionnage d’une vidéo sur les preuves de l’implication du pharmacien en vaccination auprès de pharmaciens officinaux

En 2018, la majorité des provinces canadiennes autorisaient l’acte de vaccination par les pharmaciens mais pas encore le Québec.

Notre objectif était de mesurer l’impact, sur des pharmaciens officinaux, du visionnage d’une courte vidéo portant sur l’implication du pharmacien en vaccination.

Nous avons réalisé une étude descriptive de type pré-post dans laquelle 236 pharmaciens propriétaires ont été invités a visionné cette vidéo et à répondre à un sondage avant et après le visionnage.

Seuls 14 pharmaciens ont participé (6% de participation). En ce qui concerne leur comportement, l’intervention est associée à :

  • une hausse de l’identification de patients éligibles (21% c. 64%)
  • la consignation au dossier du statut vaccinal (7% c. 43%)
  • le recours à du matériel éducatif pour des patients méfiants (7% c. 57%)
  • la consultation du protocole d’immunisation en vigueur (43% c. 64%)

Avec l’intervention, 92% se disent désormais intéressés à lire des articles démontrant les retombées des interventions des pharmaciens en cette matière.

Les pharmaciens sont donc intéressés à contribuer à ce service de prévention en officine. Bien que le nombre de répondants soit limité, elle illustre l’intérêt d’effectuer de telles interventions afin de valoriser le rôle et l’impact du pharmacien.

Vous pouvez consulter notre affiche présentée au Congrès francophone de pharmacie hospitalière HOPIPHARM 2018, 16 au 18 mai 2018 Bordeaux, France.

Photo de Gustavo Fring sur Pexels.com

Commentaires fermés sur Impact du visionnage d’une vidéo sur les preuves de l’implication du pharmacien en vaccination auprès de pharmaciens officinaux

Classé dans Avant/après, Descriptive, Soins pharmaceutiques, Soins pharmaceutiques, Sondage, URPP

Contamination urinaire de travailleurs exposés au cyclophosphamide, à l’ifosfamide, au méthotrexate et au fluorouracile

Certains professionnels de la santé sont exposés aux médicaments dangereux et une absorption systémique de ces médicaments est possible.

L’objectif de cette étude était de déterminer la faisabilité d’un programme de surveillance biologique par détection de médicaments dangereux dans les urines des professionnels de la santé exposés.

Nous avons recruté une cohorte de professionnels de la santé manipulant des médicaments dangereux au sein de deux centres d’oncologie adultes. Chaque participant volontaire a tenu un journal et fourni un échantillon d’urine dans lequel ont été mesurés : cyclophosphamide, ifosfamide, méthotrexate et FBAL, métabolite urinaire du fluorouracile par UPLC/MS-MS.

Sur les deux centres, 56 participants ont été recrutés. Aucun échantillon (0/56) ne comportait de trace détectable des quatre médicaments dangereux.

Il est donc faisable de mettre en place un programme de surveillance biologique en établissement de santé.  Un tel programme doit comprendre un profil des mesures de protection appliquées par travailleur exposé.

Vous pouvez consulter notre affiche présentée au Congrès du Professional Practice Canadian Society of Hospital Pharmacists, Feb 3-7 2018, Toronto, ON, Canada

Commentaires fermés sur Contamination urinaire de travailleurs exposés au cyclophosphamide, à l’ifosfamide, au méthotrexate et au fluorouracile

Classé dans Cohorte, Descriptive, Santé et sécurité au travail, Santé et sécurité au travail, URPP

Exposition et perception des étudiants en pharmacie et pharmaciens à la législation pharmaceutique

En 2014, l’Unité de recherche en pratique pharmaceutique a lancé le blogue « Législation et systèmes de soins – Pharmacie » afin de sensibiliser les étudiants en pharmacie et les pharmaciens aux décisions juridiques.

En 2018, nous avons voulu évaluer l’exposition et la perception des étudiants en pharmacie et pharmaciens à la législation pharmaceutique.

Un sondage en ligne a donc été envoyé aux étudiants en pharmacie (Pharm.D. et résidents de l’Université de Montréal) et pharmaciens par l’Ordre des pharmaciens du Québec. Nous avons colligé les résultats concernant l’exposition aux sites juridiques canadiens et leur perception.

Au total, 254 participants ont répondu. Le pourcentage de participants familiers avec les sites juridiques variait de 7,9% (20/253) pour la Société d’information juridique à 76,7% (194/253) pour le volet Conseil de discipline et rôle d’audience de l’Ordre des pharmaciens du Québec. Au total 74,8% (190/254) connaissaient le blogue Législation, 88,9% (169/190) se considéraient mieux informés et plus intéressés par les décisions juridiques pharmaceutiques depuis sa parution.

Après trois ans d’activité, le blogue Législation est un site juridique connu des étudiants en pharmacie et pharmaciens québécois. La grande majorité des utilisateurs se considérait mieux informée sur les décisions juridiques entourant l’exercice de la pharmacie.

Vous pouvez consulter notre affiche présentée au Congrès de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec – 25-27 avril 2018, Drummondville, Québec, Canada

Commentaires fermés sur Exposition et perception des étudiants en pharmacie et pharmaciens à la législation pharmaceutique

Classé dans Descriptive, Législation pharmaceutique, Satisfaction, Sondage, Transversale, URPP

Loi de Vanessa : Collaboration service d’archives et pharmacie au CHU Sainte-Justine

Dans le contexte de la Loi de Vanessa, l’équipe de pharmaciens du CHU Sainte Justine en collaboration avec le service des archives a développé un système de codification des effets indésirables médicamenteux (EIM).

L’objectif de cette étude était de valider ce système de codification des EIM.

Nous avons réalisé une étude descriptive rétrospective entre le 1er novembre 2017 et le 31 octobre 2018. Elle consistait en la validation bimensuelle par un pharmacien des EIM grâce aux informations retrouvées sur les médicaments et les manifestations cliniques.

Finalement :

  • 755 EIM ont été codifiés par les archives durant les 12 mois de collectes soit 2,1 EIM/jour.
  • 4,5 % (n =34/755) des EIM vérifiés ont abouti à une modification de leur codification.
  • 11,3% des EIM codifiés (n = 85/755) ont été jugés graves selon la définition de Santé Canada et seulement 15,3 % (n = 13/85) avaient été déclarés à l’autorité réglementaire.
  • La mise en place du processus de validation a permis d’associer les codes médicaments à ceux des manifestations cliniques dans le logiciel MedEchoMD facilitant l’interprétation des données.
  • Les pratiques de codification ont été revues (algorithme de codification et précisions de 18 codes de médicaments)

Cette étude met en évidence la faisabilité d’établir un arrimage entre les archives et le département de pharmacie pour la validation de la codification des EIM. Cet arrimage a permis d’identifier des EIM graves dont la déclaration sera bientôt exigée par Santé Canada.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal of Population Therapeutics & Clinical Pharmacology.

Commentaires fermés sur Loi de Vanessa : Collaboration service d’archives et pharmacie au CHU Sainte-Justine

Classé dans Article original, Descriptive, Effets indésirables, URPP

Évolution de la consommation des anti-infectieux dans un centre hospitalier mère-enfant

Le bon usage des antibiotiques fait partie des critères de certification v2014 des établissements hospitaliers. Il existe peu de données quantitatives en centre hospitalier mère enfant.

Nous avons donc réalisé une étude pour décrire et commenter l’évolution de la consommation d’anti-infectieux, exprimée en DDJ (doses définies journalières) par 1000 jours-patients (1000JP) et JT (jours de traitement) par 1000JP au sein d’un centre hospitalier universitaire mère-enfant de 500 lits de 2013-2014 à 2016-2017.

L’étude est descriptive, transversale et rétrospective. Nous y avons effectué le suivi de 94 anti-infectieux (61 antibiotiques, 14 antiviraux, 10 antiparasitaires et 9 antifongiques).

On note une baisse de la consommation globale des anti-infectieux pour les DDJ/1000JP : 527 en 2013-2014 vs 469 en 2016-2017 soit une baisse de 11%. En revanche, la consommation en terme de JT/1000JP est stable : 790 en 2013-2014 vs 778 en 2016-2017 soit une baisse de seulement 1%.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer ces variations, notamment le poids des cas plus sévères traités (tertiarisation de l’hôpital), les pénuries de médicaments (par exemple la gentamicine) et les changements de pratiques.

Vous pouvez consulter notre affiche présentée au Congrès Congrès francophone de pharmacie hospitalière, HOPIPHARM, 16-18 mai 2018, Bordeaux, France.

Commentaires fermés sur Évolution de la consommation des anti-infectieux dans un centre hospitalier mère-enfant

Classé dans Bon usage des médicaments, Descriptive, Transversale, URPP

Analyse de la conformité de l’antibioprophylaxie chirurgicale en pédiatrie

Photo de Vidal Balielo Jr. sur Pexels.com

L’antibioprophylaxie réduit les risques d’infections post-opératoires. L’objectif de cette étude était de décrire l’utilisation des antibiotiques donnés en prophylaxie d’une intervention chirurgicale en pédiatrie et d’évaluer la conformité aux recommandations

Nous avons réalisé une revue d’utilisation rétrospective de 100 patients pédiatrique ayant subi une chirurgie. Les critères de conformité choisis étaient : médicament utilisé, doses (mg/kg), horaires d’administration et durée de l’antibioprophylaxie.

La conformité à tous les critères est de 23%. Sur 80 patients nécessitant une antibioprophylaxie, 71 en ont reçu une dont 70 avec le bon médicament. Les doses utilisées (mg/kg) étaient conformes pour 46% des patients traités. L’horaire de la première dose était conforme dans 45% des cas.

L’étude met en évidence un bas taux de conformité en raison de durées de prophylaxie trop longues et de doses non optimales.

Vous pouvez consulter notre affiche présentée au Congrès annuel de l’A.P.E.S. du 25 au 27 avril 2018, à Drummondville, Québec, Canada.

Commentaires fermés sur Analyse de la conformité de l’antibioprophylaxie chirurgicale en pédiatrie

Classé dans Bon usage des médicaments, Descriptive, URPP

Contamination des surfaces par les antinéoplasiques dans les centres canadiens

Les travailleurs de la santé sont exposés à des médicaments dangereux, y compris les médicaments antinéoplasiques. Depuis plus de 10 ans nous sommes fiers d’offrir notre programme de surveillance à l’échelle du Canada. Le programme décrit la contamination de l’environnement par les antinéoplasiques dans les pharmacies d’oncologie et les espaces dédiés aux soins des patients.

En 2021, douze zones de prélèvements ont été échantillonnées dans la pharmacie et dans les espaces de soins de 122 centres canadiens. Chaque échantillon a été préparé pour détecter 11 antinéoplasiques : cyclophosphamide, docetaxel, 5-fluorouracil, gemcitabine, irinotecan, methotrexate, paclitaxel, vinorelbine, doxorubicine, etoposide et platines.

Le cyclophosphamide est l’antinéoplasique qui a été retrouvé le plus souvent sur les surfaces (32 % des échantillons positifs, 90e percentile=0,016 ng/cm2). La grille frontale de l’enceinte (80% des échantillons positifs pour au moins un antinéoplasique), et le bras des fauteuils d’administration (78%) étaient les zones les plus fréquemment contaminées.

Malgré une sensibilisation croissante et la mise en œuvre de nouvelles directives de manipulation sécuritaire, les surfaces des établissements de santé restent contaminés par des traces de nombreux médicaments antinéoplasiques. L’utilisation d’équipements de protection individuelle est nécessaire.

La participation au programme de surveillance offre une opportunité aux centres d’identifier des seuils de contamination atteignables, dérivés des données de contamination de plus d’une centaine d’établissements canadiens. **Le recrutement pour 2022 est ouvert!**

Vous pouvez consulter les articles ci dessous ainsi que le blogue EXPOPROF pour obtenir davantage d’information sur le programme de surveillance et nos travaux connexes :

Étude 2021 : Journal of Oncology Pharmacy Practice. / Affiche sera présentée au congrès Canada’s hospital pharmacy conference de la CSHP, 29 janvier-6 février 2022.

Étude 2020 : Journal of Oncology Pharmacy Practice / Affiche présentée au congrès virtuel des 23èmes journées européennes du GERPAC, 23-24 novembre 2020

Étude 2019 : Journal of Oncology Pharmacy Practice / Affiche présentée au congrès Canadian Society of Hospital Pharmacists – Professional Practice Conference, – February 1-4th 2020, Toronto, ON, Canada.

Étude 2018Canadian Journal of hospital Pharmacy / Affiche presentée au congrès de la Canadian Society of Hospital Pharmacists – Professional Practice Conference, – February 2-5th 2019, Toronto, ON, Canada.

Étude 2017 : Journal of Oncology Pharmacy Practice / Affiche présentée au congrès ASHP Midyear Clinical Meeting, 4-7 Décembre 217, Orlando, USA.

Étude 2016 : Journal of Occupational and Environmental Hygiene /  Affiche présentée au congrès EAHP Congress, 22-24 mars 2017, Cannes, France.

Étude 2015 : Journal of oncology pharmacy practice / Affiche présentée au congrès CSHP’s 47th Professional Practice Conference (PPC) 2016, 30 janvier – 3 février 2016, Toronto, Canada.

Étude 2014 : The Canadian Journal of Hospital Pharmacy / Affiche présentée au congrès 2014 Midyear Clinical Meeting de l’ASHP, Anaheim 7-11 décembre 2014.

Étude 2012 : International Archives of Occupational and Environmental Health / Affiche présentée au congrès CSHP’s 44th Professional Practice Conference (PPC) 2012, 2-6 février 2013, Toronto, Canada

Étude 2013 : Journal of Occupational and Environmental Hygiene / Affiche présentée au congrès 2013 Midyear Clinical Meeting de l’ASHP, Orlando 8-12 décembre 2013

Étude 2008-2010 : The Canadian Journal of Hospital Pharmacy  / Affiche présentée au congrès CSHP’s 43rd Professional Practice Conference (PPC) 2012, 4-8 février 2012, Toronto, Canada









Commentaires fermés sur Contamination des surfaces par les antinéoplasiques dans les centres canadiens

Classé dans Article original, Descriptive, Santé et sécurité au travail, Santé et sécurité au travail, URPP

Assistant technique en pharmacie (ATP) : description et perception de la pratique en France et au Québec

Le succès de la pratique pharmaceutique en milieu hospitalier repose essentiellement sur la collaboration entre les pharmaciens et les assistants techniques en pharmacie (ATP). D’ailleurs, les ATP jouent un rôle important dans plusieurs activités qui leurs sont déléguées par les pharmaciens.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisé une étude transversale dans le but de décrire la pratique et la perception des ATP en France et au Québec. Nous avons également comparé les milieux de travail des ATP des deux régions pour identifier les différences.

Cette étude met en évidence la satisfaction des ATP français et québécois quant à leur profession. Tant les ATP français que les ATP québécois ont manifesté leur intérêt à recevoir une reconnaissance accrue et davantage de responsabilités.

On peut consulter notre article publié dans le International Journal of Pharmacy Practive.

Commentaires fermés sur Assistant technique en pharmacie (ATP) : description et perception de la pratique en France et au Québec

Classé dans Circuit du médicament, Descriptive, Satisfaction, Transversale, URPP

Antimicrobiens : Revue d’utilisation en pédiatrie d’un centre hospitalier mère-enfant universitaire de 2015-2016 et de 2018-2019

Il existe une relation, bien documentée dans la littérature, entre la consommation d’antibiotique et l’émergence de résistances bactériennes. Pour remédier à ce problème, on peut se pencher sur la surveillance de l’utilisation des anti-microbiens. En effet, avec cette dernière, on peut évaluer l’efficacité d’un système de gérance des anti-infectieux nouvellement (ou pas) mis en place. Ainsi, pour ces différentes raisons, Agrément Canada a fait de la surveillance de l’utilisation des anti-microbiens, une pratique organisationnelle requise.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une étude descriptive rétrospective transversale dans le but de décrire l’évolution de l’utilisation d’anti-microbiens en pédiatrie au sein d’un centre hospitalier universitaire mère-enfant.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre de la 14ème colloque annuelle de l’Association étudiante de l’École de santé publique de l’Université de Montréal (AEESPUM), le 2 mai 2019, Montréal, Québec, Canada.

Commentaires fermés sur Antimicrobiens : Revue d’utilisation en pédiatrie d’un centre hospitalier mère-enfant universitaire de 2015-2016 et de 2018-2019

Classé dans Bon usage des médicaments, Descriptive, Soins pharmaceutiques, Soins pharmaceutiques, URPP

Conformité des notes d'intervention pharmaceutique à la politique et procédure dans un CHU

La prise en charge d’un patient en établissement de santé demande souvent l’implication d’une équipe interdisciplinaire, incluant le pharmacien. Il intervient à la fois auprès de l’équipe traitante et des patients. Il collige également les notes d’intervention au dossier du patient.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une étude descriptive rétrospective dans le but de vérifier la conformité des notes d’intervention pharmaceutique consignées au dossier des patients.

Pour voir les résultats on peut consulter notre affiche dans le cadre de la 14ème colloque annuelle de l’Association étudiante de l’École de santé publique de l’Université de Montréal (AEESPUM), le 2 mai 2019, Montréal, Québec, Canada.

Commentaires fermés sur Conformité des notes d'intervention pharmaceutique à la politique et procédure dans un CHU

Classé dans Circuit du médicament, Descriptive, URPP