Archives de Catégorie: Descriptive

Évaluation économique des circuits fermés : une revue de la littérature 

Les circuits fermés sont utilisés pour réduire la contamination aux médicaments dangereux et les risques d’exposition professionnelle.

Nous avons voulu répertorier les données économiques relatives aux circuits fermés pour la préparation et l’administration de médicaments dangereux afin de connaitre l’impact économique de ces circuits.

Nous avons effectué une revue de la littérature en sélectionnant les articles comportant des données économiques.  Les variables suivantes ont été extraites : pays, types de circuit fermé, type d’analyse économique, coûts, économies, limites.

Des 138 études identifiées, seules 12 études provenant de six pays comportaient des données économiques. Six études portaient sur des données réelles d’utilisation et cinq sur des simulations théoriques. Quatre études n’évaluaient que les coûts, trois que les économies et cinq à la fois les coûts et les économies.

Il existe peu de données économiques sur les circuits fermés et les données publiées comportent des limites importantes. Il apparaît nécessaire de réaliser une étude économique robuste sur les circuits fermés.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal Européen de Pharmacie Hospitalière (EJHP) et notre affiche présentée au Congrès annuel de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec—25-27 avril 2018 , Drummondville, Québec, Canada

Commentaires fermés sur Évaluation économique des circuits fermés : une revue de la littérature 

Classé dans Article original, Coûts, Descriptive, Revue de littérature, Santé et sécurité au travail, Santé et sécurité au travail, URPP

Clomifène dans le traitement de l’infertilité masculine : changement d’humeur – cas clinique et aperçu de la littérature

Le clomifène est un traitement indiqué chez les femmes présentant un dysfonctionnement ovulatoire[1]. Une utilisation hors AMM est aussi rapportée dans certains cas d’infertilité chez les hommes mais les effets indésirables psychologiques sont très peu décrits chez eux.

Nous avons ainsi voulu partager le cas d’un homme de 34 ans traité avec du clomifène pour une oligotératospermie présentant de l’anxiété, une diminution de l’appétit et des changements d’humeur le rendant incapable de fonctionner correctement au travail, cinq jours après le début du traitement. Les symptômes ont nécessité l’arrêt du traitement qui a permis une résolution progressive puis complète des symptômes. La description du cas est associée à une recherche de littérature sur le sujet.

Photo de Nathan Cowley sur Pexels.com

Les prestataires de soins de santé doivent informer les patients du risque d’effets indésirables psychologiques lors de l’instauration d’un traitement par clomifène et assurer une surveillance étroite.

Vous pouvez consulter notre article publié dans la revue Current Drug Safety.


[1] https://www.inesss.qc.ca/thematiques/medicaments/medicaments-evaluation-aux-fins-dinscription/extrait-davis-au-ministre/serophene-801.html

Commentaires fermés sur Clomifène dans le traitement de l’infertilité masculine : changement d’humeur – cas clinique et aperçu de la littérature

Classé dans Article original, Bon usage des médicaments, Cas, Descriptive, Effets indésirables, Revue de littérature, URPP

Quels sont les rôles et retombées du pharmacien dans la prise en charge de la dépression ?

La dépression se définit comme un « état mental caractérisé par un fléchissement du tonus neuropsychique, se manifestant par la lassitude, la fatigabilité, le découragement et la tendance au pessimisme[1].» Le pharmacien joue un rôle indispensable dans l’éducation au patient, l’évaluation thérapeutique et l’observance aux traitements antidépresseurs.

L’objectif de notre étude était d’identifier les rôles et les retombées du pharmacien dans la prise en charge de la dépression.

Nous avons donc effectué une recherche bibliographique sur Pubmed® de janvier 1990 à janvier 2018.

Un total de 39 articles a été inclus. Les interventions du pharmacien incluent principalement :

  • Le transfert de connaissances (n=30)
  • L’évaluation de la thérapie (n=18)
  • Le suivi des patients (n=14)
  • L’évaluation des besoins (n=10)

Un total de 229 indicateurs a été identifié, dont 88 indicateurs descriptifs et 141 indicateurs de retombées donc les impacts ont été évalués.

Cette revue de littérature montre qu’il y a faible nombre d’articles sur les rôles et retombées du pharmacien en dépression. Cependant, presque la moitié des indicateurs évalués ont des retombées positives et présentent un impact en termes de morbidité.  

Vous pouvez consulter notre affiche présentée au Congrès francophone de pharmacie hospitalière HOPIPHARM 2018—16 au 18 mai 2018, Bordeaux, France


[1] Office québécois de la langue française. Dépression [En ligne] http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=17488545  (site visité le 29 janvier 2018)

Commentaires fermés sur Quels sont les rôles et retombées du pharmacien dans la prise en charge de la dépression ?

Classé dans Autres marqueurs, Coûts, Descriptive, Effets indésirables, Marqueurs de résultats, Morbidité, Mortalité, Observance, Présentations, Revue de littérature, Soins pharmaceutiques, Soins pharmaceutiques, URPP

Le financement à l’épisode de soins : un modèle efficient pour renforcer le lien ville-hôpital en France et au Québec?

Après avoir été expérimenté aux États-Unis et en Europe, le financement à l’épisode de soins s’impose aujourd’hui en France et au Québec comme un modèle économique alternatif à la tarification à l’activité dans les établissements de santé et au paiement à l’acte pour les professionnels de santé libéraux.

Il s’agit de proposer un paiement forfaitaire global pour l’ensemble des prestations pluriprofessionnelles engagées en ville et à l’hôpital afin de résoudre un problème de santé sur une période délimitée. Ce concept nécessite de standardiser la prise en charge thérapeutique selon des recommandations de bonnes pratiques, en utilisant des indicateurs de performance.

Ce mode de financement pourrait renforcer la coordination intra- et extrahospitalière et consolider l’efficience des soins en évitant la multiplication des actes inutiles au profit d’une plus grande qualité et sécurité des soins, et en s’appuyant sur des forfaits ajustés sur le risque.

Vous pouvez consulter notre article publié dans la revue Panorama de droit pharmaceutique.

Commentaires fermés sur Le financement à l’épisode de soins : un modèle efficient pour renforcer le lien ville-hôpital en France et au Québec?

Classé dans Article original, Descriptive, Législation pharmaceutique, URPP

Félicitations à Aurélie Bleuse pour la défense de sa thèse

Aurélie Bleuse, à la soutenance de sa thèse

Nous soulignons avec plaisir la soutenance d’Aurélie Bleuse, qui a eu lieu le 7 avril 2022, pour le mémoire du diplôme d’études spécialisées de pharmacie hospitalière, à la Faculté de pharmacie de Strasbourg.

Son mémoire intitulé : l’antibiogouvernance au Québec, exemple de trois travaux dans un centre hospitalier universitaire mère-enfant de Montréal.

Président du jury : Madame le Professeur Geneviève Ubeaud-Séquier, co-directeur
Membres du jury : Monsieur Jean-François Bussières, co-directeur, Monsieur le Docteur Bruno Michel, Madame le Docteur Céline Mongaret, Madame le Docteur Marie-Christine Monteiro-Carvalho

Aurélie a mené plusieurs projets avec rigueur et bonne humeur au sein de l’URPP, nous soulignons notamment les projets suivants :

Revue de l’utilisation de l’antibioprophylaxie en chirurgie pédiatrique dans un centre hospitalier universitaire mère–enfant, publié dans les Annales pharmaceutiques françaises.

Adequacy of surgical antimicrobial prophylaxis (SAP) in pediatric surgery: audit of a tertiary free standing children hospital, présenté au ACS quality and safety Conference 2021.

Exploration de l’évolution de la consommation d’antibiotiques d’un centre hospitalier universitaire mère-enfant selon la classification AWaRe de l’Organisation mondiale de la santé, publié dans les Annales pharmaceutiques françaises.

Exploration de l’association possible entre la consommation d’antibiotiques et l’émergence de résistance dans un centre hospitalier universitaire mère-enfant, à paraitre dans le CJHP, DOI: 10.4212/cjhp.v75i3.3183.

Informations requises pour le suivi de l’usage du nusinersen en contexte de vie réelle : étude de faisabilité, présenté au Colloque du Réseau québécois de recherche sur les médicaments les 10-11 juin 2021.

Bonne continuité!

Commentaires fermés sur Félicitations à Aurélie Bleuse pour la défense de sa thèse

Classé dans Bon usage des médicaments, Descriptive, Félicitations et mentions, Présentations, Transversale, URPP

Réorganisation du circuit du médicament au bloc opératoire : analyse des modes de défaillance, criticité et actions correctrices

Le circuit du médicament en établissement de santé comporte au moins 54 étapes et repose sur la collaboration de nombreux intervenants.

L’objectif de cette étude était la réorganisation et l’optimisation, selon les bonnes pratiques, du circuit du médicament, au bloc opératoire, dans le cadre d’un déménagement dans un nouveau bâtiment.

L’étude menée au CHU Sainte-Justine, comporte notamment une analyse des modes de défaillance, de leurs effets et de leur criticité, un profil des incidents/accidents au bloc et l’identification d’actions correctrices.

À partir de l’observation directe, 18 écarts de conformité ont été identifiés et regroupés sous 9 grandes étapes du circuit du médicament. 31 actions correctrices ont été identifiées. Six experts ont évalué une réduction du score de criticité de 2 472 pré-déménagement à 1 884 post-déménagement et implantation des actions correctrices.

Cette étude présente une démarche visant à améliorer les pratiques du circuit du médicament au bloc opératoire.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal Risque et Qualité.

Commentaires fermés sur Réorganisation du circuit du médicament au bloc opératoire : analyse des modes de défaillance, criticité et actions correctrices

Classé dans Article original, Autres marqueurs, Circuit du médicament, Descriptive, Marqueurs de résultats, Observations, URPP

Impact du visionnage d’une vidéo sur les preuves de l’implication du pharmacien en vaccination auprès de pharmaciens officinaux

En 2018, la majorité des provinces canadiennes autorisaient l’acte de vaccination par les pharmaciens mais pas encore le Québec.

Notre objectif était de mesurer l’impact, sur des pharmaciens officinaux, du visionnage d’une courte vidéo portant sur l’implication du pharmacien en vaccination.

Nous avons réalisé une étude descriptive de type pré-post dans laquelle 236 pharmaciens propriétaires ont été invités a visionné cette vidéo et à répondre à un sondage avant et après le visionnage.

Seuls 14 pharmaciens ont participé (6% de participation). En ce qui concerne leur comportement, l’intervention est associée à :

  • une hausse de l’identification de patients éligibles (21% c. 64%)
  • la consignation au dossier du statut vaccinal (7% c. 43%)
  • le recours à du matériel éducatif pour des patients méfiants (7% c. 57%)
  • la consultation du protocole d’immunisation en vigueur (43% c. 64%)

Avec l’intervention, 92% se disent désormais intéressés à lire des articles démontrant les retombées des interventions des pharmaciens en cette matière.

Les pharmaciens sont donc intéressés à contribuer à ce service de prévention en officine. Bien que le nombre de répondants soit limité, elle illustre l’intérêt d’effectuer de telles interventions afin de valoriser le rôle et l’impact du pharmacien.

Vous pouvez consulter notre affiche présentée au Congrès francophone de pharmacie hospitalière HOPIPHARM 2018, 16 au 18 mai 2018 Bordeaux, France.

Photo de Gustavo Fring sur Pexels.com

Commentaires fermés sur Impact du visionnage d’une vidéo sur les preuves de l’implication du pharmacien en vaccination auprès de pharmaciens officinaux

Classé dans Avant/après, Descriptive, Soins pharmaceutiques, Soins pharmaceutiques, Sondage, URPP

Contamination urinaire de travailleurs exposés au cyclophosphamide, à l’ifosfamide, au méthotrexate et au fluorouracile

Certains professionnels de la santé sont exposés aux médicaments dangereux et une absorption systémique de ces médicaments est possible.

L’objectif de cette étude était de déterminer la faisabilité d’un programme de surveillance biologique par détection de médicaments dangereux dans les urines des professionnels de la santé exposés.

Nous avons recruté une cohorte de professionnels de la santé manipulant des médicaments dangereux au sein de deux centres d’oncologie adultes. Chaque participant volontaire a tenu un journal et fourni un échantillon d’urine dans lequel ont été mesurés : cyclophosphamide, ifosfamide, méthotrexate et FBAL, métabolite urinaire du fluorouracile par UPLC/MS-MS.

Sur les deux centres, 56 participants ont été recrutés. Aucun échantillon (0/56) ne comportait de trace détectable des quatre médicaments dangereux.

Il est donc faisable de mettre en place un programme de surveillance biologique en établissement de santé.  Un tel programme doit comprendre un profil des mesures de protection appliquées par travailleur exposé.

Vous pouvez consulter notre affiche présentée au Congrès du Professional Practice Canadian Society of Hospital Pharmacists, Feb 3-7 2018, Toronto, ON, Canada

Commentaires fermés sur Contamination urinaire de travailleurs exposés au cyclophosphamide, à l’ifosfamide, au méthotrexate et au fluorouracile

Classé dans Cohorte, Descriptive, Santé et sécurité au travail, Santé et sécurité au travail, URPP

Exposition et perception des étudiants en pharmacie et pharmaciens à la législation pharmaceutique

En 2014, l’Unité de recherche en pratique pharmaceutique a lancé le blogue « Législation et systèmes de soins – Pharmacie » afin de sensibiliser les étudiants en pharmacie et les pharmaciens aux décisions juridiques.

En 2018, nous avons voulu évaluer l’exposition et la perception des étudiants en pharmacie et pharmaciens à la législation pharmaceutique.

Un sondage en ligne a donc été envoyé aux étudiants en pharmacie (Pharm.D. et résidents de l’Université de Montréal) et pharmaciens par l’Ordre des pharmaciens du Québec. Nous avons colligé les résultats concernant l’exposition aux sites juridiques canadiens et leur perception.

Au total, 254 participants ont répondu. Le pourcentage de participants familiers avec les sites juridiques variait de 7,9% (20/253) pour la Société d’information juridique à 76,7% (194/253) pour le volet Conseil de discipline et rôle d’audience de l’Ordre des pharmaciens du Québec. Au total 74,8% (190/254) connaissaient le blogue Législation, 88,9% (169/190) se considéraient mieux informés et plus intéressés par les décisions juridiques pharmaceutiques depuis sa parution.

Après trois ans d’activité, le blogue Législation est un site juridique connu des étudiants en pharmacie et pharmaciens québécois. La grande majorité des utilisateurs se considérait mieux informée sur les décisions juridiques entourant l’exercice de la pharmacie.

Vous pouvez consulter notre affiche présentée au Congrès de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec – 25-27 avril 2018, Drummondville, Québec, Canada

Commentaires fermés sur Exposition et perception des étudiants en pharmacie et pharmaciens à la législation pharmaceutique

Classé dans Descriptive, Législation pharmaceutique, Satisfaction, Sondage, Transversale, URPP

Loi de Vanessa : Collaboration service d’archives et pharmacie au CHU Sainte-Justine

Dans le contexte de la Loi de Vanessa, l’équipe de pharmaciens du CHU Sainte Justine en collaboration avec le service des archives a développé un système de codification des effets indésirables médicamenteux (EIM).

L’objectif de cette étude était de valider ce système de codification des EIM.

Nous avons réalisé une étude descriptive rétrospective entre le 1er novembre 2017 et le 31 octobre 2018. Elle consistait en la validation bimensuelle par un pharmacien des EIM grâce aux informations retrouvées sur les médicaments et les manifestations cliniques.

Finalement :

  • 755 EIM ont été codifiés par les archives durant les 12 mois de collectes soit 2,1 EIM/jour.
  • 4,5 % (n =34/755) des EIM vérifiés ont abouti à une modification de leur codification.
  • 11,3% des EIM codifiés (n = 85/755) ont été jugés graves selon la définition de Santé Canada et seulement 15,3 % (n = 13/85) avaient été déclarés à l’autorité réglementaire.
  • La mise en place du processus de validation a permis d’associer les codes médicaments à ceux des manifestations cliniques dans le logiciel MedEchoMD facilitant l’interprétation des données.
  • Les pratiques de codification ont été revues (algorithme de codification et précisions de 18 codes de médicaments)

Cette étude met en évidence la faisabilité d’établir un arrimage entre les archives et le département de pharmacie pour la validation de la codification des EIM. Cet arrimage a permis d’identifier des EIM graves dont la déclaration sera bientôt exigée par Santé Canada.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal of Population Therapeutics & Clinical Pharmacology.

Commentaires fermés sur Loi de Vanessa : Collaboration service d’archives et pharmacie au CHU Sainte-Justine

Classé dans Article original, Descriptive, Effets indésirables, URPP