Archives de Catégorie: Avant/après

Efficacité de la purge des tubulures à la pharmacie pour réduire la contamination environnementale

Nous avons réalisé plusieurs études démontrant que les surfaces de travail dans les hôpitaux sont souvent contaminées par des traces de médicaments antinéoplasiques. Selon le principe ALARA, il est important de réduire la contamination au niveau le plus bas possible (« as low as reasonably achievable »). C’est dans cette optique que nous avons testé deux méthodes pour réduire la contamination.

Purge des tubulures à la pharmacie

Purge des tubulures à la pharmacie

D’abord, nous avons testé la centralisation de la purge des tubulures d’antinéoplasiques, afin que celle-ci soit effectuée à la pharmacie et non pas sur les étages. Suivant cette centralisation, la contamination mesurées sur les surfaces de la pharmacie n’a pas augmenté, et la contamination mesurée sur les surfaces des unités de soins a diminué.

Ensuite, nous avons testé l’utilisation d’un système en circuit fermé pour les préparations à la pharmacie. Tel que rapporté dans la littérature, cette solution a permis une diminution de la contamination. Toutefois, les assistants techniques en pharmacie ont soulevé quelques problèmes à sa manipulation, tel que des fuites, une augmentation de la charge de travail et une manipulation difficile. Nous croyons qu’une évaluation des considérations économiques et ergonomiques devrait être réalisée pour confirmer un avantage coût/efficacité dans le système de la santé. Nous n’avons pas implanté cette solution dans notre centre.

 

Test de deux méthodes pour réduire la contamination environnementale aux antinéoplasiques

Test de deux méthodes pour réduire la contamination environnementale aux antinéoplasiques

Depuis cette étude réalisée en 2009-2010, nous avons réalisé quatre études multicentriques pour mesurer la contamination sur les surfaces des hôpitaux québécois; nous sommes heureux de constater une amélioration d’année en année. Nous partagerons de nouveaux résultats à ce sujet au cours des prochaines semaines, à suivre!

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal of Oncology Pharmacy Practice, accessible sur Pubmed. Vous pouvez également consulter l’affiche présentée au congrès Professional Practice Conference (PPC) de la Société canadienne des pharmaciens d’hôpitaux (SCPH / CSHP) les 2-6 février 2013, Toronto, Canada. Notre résumé est publié dans le Journal canadien de la pharmacie hospitalière, accessible sur PubMedCentral.

Commentaires fermés sur Efficacité de la purge des tubulures à la pharmacie pour réduire la contamination environnementale

Classé dans Autres marqueurs, Avant/après, Circuit du médicament, Coûts, Descriptive, Santé et sécurité au travail, URPP

Diffusion d’un feuillet de règles d’utilisation d’anti-infectieux

Dans le cadre de notre programme de surveillance de l’usage des anti-infectieux, nous nous assurons de maintenir à jour les règles d’utilisation des médicaments.

Dans le but de déterminer rapidement la conformité de l’utilisation des anti-infectieux à usage restreint, nous avons réalisé une courte étude pré-post. Les ordonnances d’anti-infectieux ciblés ont été évaluées lors d’une journée un mois avant l’intervention, et un mois après l’intervention.

L’intervention a eu lieu en février 2013. Nous avons diffusé par courriel aux professionnels de la santé de notre établissement un feuillet comportant les règles d’utilisation de 14 anti-infectieux à usage restreint. Nous avons également remis une version papier et sensibilisé les équipes, par exemple lors de réunions.

Nous avons constaté une conformité élevée aux règles d’utilisation (87% de conformité). La diffusion du feuillet n’a pas significativement augmenté la conformité. Cette étude a également démontré la faisabilité de mesurer rapidement la conformité des prescriptions.

Conformité aux règles d'utilisation des anti-infectieux pré/post diffusion d'un feuillet

Conformité aux règles d’utilisation des anti-infectieux pré/post diffusion d’un feuillet

Vous pouvez également consulter notre affiche présentée au congrès de l’APES, 24-26 avril 2013, Québec. Le résumé est également publié dans le Pharmactuel.

Commentaires fermés sur Diffusion d’un feuillet de règles d’utilisation d’anti-infectieux

Classé dans Avant/après, Bon usage des médicaments, Coûts, Descriptive, Effets indésirables, Morbidité, URPP

Implantation d’une nouvelle règle d’utilisation de la vancomycine : une étude pré-post

L’American Society of Health-System Pharmacists, conjointement avec l’Infectious Disease Society of America et la Society of Infectious Diseases Pharmacists ont publié de nouvelles recommandations sur l’utilisation de la vancomycine chez les patients adultes. Ces recommandations peuvent être consultées ici. Nous avons décidé de réviser nos pratiques actuelles en milieu pédiatrique selon les dernières données obtenues, en effectuant une étude pré-post.

Le résumé de l’affiche se trouve ci-dessous :

 Justification

En 2009, de nouvelles recommandations concernant les modalités d’utilisation de la vancomycine ont été émises. Dans le but de se conformer à ces recommandations, la règle d’utilisation locale a été modifiée.

Objectif

Évaluer la conformité des prescriptions suivant la modification de la règle d’utilisation locale et décrire l’utilisation de la vancomycine dans un hôpital pédiatrique.

Méthodologie

Étude quasi-expérimentale de type pré-post sans groupe témoin. La phase pré s’est déroulée du 01-03-2010 au 30-06-2010 et la phase post du 16-12-2010 et au 02-03-2011. Pour l’intervention, l’écart thérapeutique du prélèvement pré-dose (creux) a été élargi de 5-10 mg/L à 5-15 mg/L et l’indication pour le prélèvement du post-dose a été précisée. Afin d’améliorer la conformité à la règle, plusieurs actions ont été entreprises : formation d’un comité, approbation par le comité de pharmacologie et diffusion lors de conférences midi. Les posologies et valeurs de prélèvement pré-dose ont été comparées pré et post-intervention avec un test t.

Résultats

Des 710 ordonnances de vancomycine rédigées entre le 01-03-2010 et le 02-03-2011, 340 ont été incluses (96 pré et 74 post). L’âge moyen des patients était de 6,8±5,7 ans. La posologie initiale quotidienne était de 43±10,6 mg/kg/jour pré et de 48,4±10,8 mg/kg/jour post-intervention (p=0,002). La valeur moyenne±écart-type du prélèvement pré-dose a augmenté de 8,07±3,8 mg/L à 10,46±5,83 (p=0,004). La proportion de dosages de type post-dose a diminué de 49% en pré contre 38% en post. Le nombre moyen de prélèvements par ordonnance de vancomycine a diminué de 3,1 en pré à 1,5 en post.

Conclusion

Cette étude démontre l’adhésion des prescripteurs à de nouvelles recommandations locales pour l’utilisation de la vancomycine par voie parentérale. L’intervention a permis d’augmenter significativement la dose moyenne initiale et la valeur pré-dose obtenue et de réduire significativement le recours au prélèvement post-dose.

Vous pouvez consulter l’affiche présentée au congrès Professional Practice Conference (PPC) de la Société canadienne des pharmaciens d’hôpitaux les 2-6 février 2013, Toronto, Canada. Le résumé est publié dans le Journal canadien de la pharmacie hospitalière, accessible sur PubMedCentral.

Commentaires fermés sur Implantation d’une nouvelle règle d’utilisation de la vancomycine : une étude pré-post

Classé dans Avant/après, Bon usage des médicaments, Observance, URPP

Mise à jour des soins pharmaceutiques pédiatriques en clinique de VIH-SIDA

Nous avons développé une démarche de mise à jour des secteurs de soins pharmaceutiques dans notre centre. Cette démarche standardisée prévoit une revue de la littérature de l’impact du pharmacien dans ce secteur, une cotation des preuves trouvées dans la littérature et une revue des activités de notre centre. À l’issue de cette démarche, des actions sont envisagées. Nous avons appliqué cette démarche de mise à jour au secteur de clinique de VIH-SIDA.

Le résumé de l’affiche se trouve ci-dessous :

Justification : Depuis deux décennies, les pharmaciens hospitaliers exercent majoritairement de façon décentralisée dans les programmes de soins. On reconnait les difficultés inhérentes à la hiérarchisation de ces programmes et des activités pharmaceutiques lorsque les ressources disponibles sont insuffisantes.

Objectif : Mettre à jour le niveau de pratique utilisé en soins pharmaceutiques pédiatriques en clinique de VIH-SIDA.

Méthodologie et démarche : Il s’agit d’une étude descriptive avec revue documentaire menée dans un centre hospitalier universitaire mère-enfant canadien. À partir des meilleures preuves, l’impact du pharmacien en soins VIH-SIDA a été coté selon sept indicateurs de résultats (c.-à-d. mortalité, morbidité, coût, erreurs, effets indésirables, observance et satisfaction). La revue des activités pharmaceutiques en vigueur a servi de base à des discussions sur la mise à jour du secteur.

Résultats : Un total de 52 articles pertinents ont été identifiés et 30 ont été utilisés afin de coter l’impact selon les sept indicateurs. Une revue de l’activité pharmaceutique en 2011-2012, a permis de recenser la réponse à 155 demandes d’information et 199 interventions (43% ajustement de la pharmacothérapie, 28% continuité de soins, 16% bilan comparatif, 13% autre) pour l’équivalent de 170 heures-travaillées (c.-à-d. couverture clinique de 1-2 jours-semaine) et une cohorte active de près de 70 patients. La mise à jour envisagée du secteur de pratique inclut l’aménagement d’un espace, la documentation écrite des interventions, l’intégration de la fonction à l’équipe de pédiatrie avec jumelage avec un 2ème pharmacien, la rédaction de protocoles et de feuilles d’ordonnances pré-rédigées, la déclaration proactive d’effets indésirables, la création d’un club de lecture, l’implication dans les écoles, etc.

Conclusion : Il existe peu de données sur la hiérarchisation des programmes de soins et des activités pharmaceutiques. Cette étude décrit une démarche de mise à jour en clinique de VIH-SIDA en pédiatrie.

Vous pouvez consulter l’affiche présentée au congrès Professional Practice Conference (PPC) de la Société canadienne des pharmaciens d’hôpitaux les 2-6 février 2013, Toronto, Canada. Le résumé est publié dans le Journal canadien de la pharmacie hospitalière, accessible sur PubMedCentral.

Commentaires fermés sur Mise à jour des soins pharmaceutiques pédiatriques en clinique de VIH-SIDA

Classé dans Avant/après, Coûts, Descriptive, Effets indésirables, Erreurs, Morbidité, Mortalité, Observance, Soins pharmaceutiques, URPP

Transmission du bilan comparatif des médicaments au département de pharmacie

Le 29 septembre 2011, nous vous avions partagé l’affiche présentée au Colloque annuel du réseau québécois de recherche sur l’usage des médicaments (RQRUM). L’objectif de ce projet était d’évaluer la conformité des bilans comparatifs des médicaments transmis au département de pharmacie. L’article est maintenant publié.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal canadien de la pharmacie hospitalière, accessible sur PubMedCentral.

Commentaires fermés sur Transmission du bilan comparatif des médicaments au département de pharmacie

Classé dans Avant/après, Circuit du médicament, Descriptive, Erreurs, Soins pharmaceutiques, URPP

Efficacité d’actions correctrices pour la réduction du bruit dans une pharmacie

Dans notre blogue du 15 septembre 2011, nous décrivions les zones bruyantes dans une pharmacie d’hôpital. En effet, le bruit est une des sources d’interruptions pouvant nuire aux travailleurs de la santé. Nous avons réalisé une étude pilote afin de constater les effets de certaines actions correctrices sur le bruit.

Parmi les actions correctrices, nous avons réaménagé l’espace afin de réduire les déplacements. Un mur de partition a été créé afin de délimiter la zone de validation. La transmission des ordonnances par fax a été remplacée par la transmission des ordonnances électroniques numérisées.

Les actions correctrices implantées n’ont pas été suffisantes pour diminuer significativement le niveau de bruit moyen dans les zones de la pharmacie (moyenne en pré 59±5 dB(A) contre moyenne en post 58±6dB(A); p=0,22). Les zones les plus bruyantes étaient les zones de préparation stériles, le sas et le centre d’information. Selon notre équipe de recherche, des niveaux de bruits moyens à 60 décibels sont inacceptables lorsqu’un haut niveau d’attention est requis. Des valeurs moyennes supérieures à 65 décibels devraient être évitées.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal of Pharmacy Practice. Vous pouvez également consulter notre affiche présentée au congrès de l’Association de pharmaciens d’établissement de santé du Québec, les 1-3 juin 2012 à Rivière-du-Loup.

Commentaires fermés sur Efficacité d’actions correctrices pour la réduction du bruit dans une pharmacie

Classé dans Avant/après, Circuit du médicament, Erreurs, Soins pharmaceutiques, URPP

AMDEC de l’administration parentérale de médicaments en néonatalogie

Une analyse des modes de défaillance, de leur effet et de leur criticité (AMDEC) a été réalisée afin de comparer le processus d’administration des perfusions continues en néonatalogie avant et après l’implantation de pompes intelligentes.

Au total, 11 modes de défaillance ont été identifiés avant l’implantation (pré) et 16 modes de défaillances ont été identifiés après l’implantation (post). La criticité a été chiffrée respectivement à 504 en pré c. 174 en post (étape de la prescription), 120 c. 110 (préparation) et 440 c. 530 (administration).  On note une réduction théorique de la criticité grâce aux pompes intelligentes. Toutefois, le risque s’est  déplacé de la prescription vers l’administration en raison de l’augmentation du nombre d’étapes pour programmer la pompe. Une analyse de type AMDEC réalisée en pré et post de l’implantation de nouvelles technologies est utile pour évaluer les effets sur les risques, particulièrement dans le cas de processus à haut risque d’incidents-accidents.

Vous pouvez consulter notre affiche présentée au congrès de l’Association de pharmaciens d’établissement de santé du Québec, les 1-3 juin 2012 à Rivière-du-Loup.

Commentaires fermés sur AMDEC de l’administration parentérale de médicaments en néonatalogie

Classé dans Avant/après, Bon usage des médicaments, Circuit du médicament, Descriptive, Erreurs, URPP

Expérience d’implantation de pompes intelligentes dans un CHU mère-enfant

La population mère-enfant est sensible aux erreurs médicamenteuses du fait d’un ajustement individualisé des doses en fonction du poids ou de variations du poids. Les pompes intelligentes visent à sécuriser l’administration intraveineuse des médicaments.

Au total, 645 pompes et 400 pousse-seringues intelligents ont été implantés dans un hôpital de 417 lits en novembre 2011. 1100 membres du personnel soignant ont été formés dans le centre d’apprentissage et de simulation clinique sur une période de 12 jours. L’implantation s’est déroulée en 9 heures dans 16 secteurs de soins. Une bibliothèque de 177 médicaments incluant des limites a été élaborée.

Ce projet nécessite un travail d’équipe rigoureux, une formation efficace du personnel, des outils papiers et informatiques pratiques et accessibles soutenant l’utilisation sécuritaire de la technologie.

Vous pouvez consulter notre affiche présentée au congrès du Réseau mère-enfant de la Francophonie (RMEF), les 11-15 juin 2012 à Bordeaux.

Commentaires fermés sur Expérience d’implantation de pompes intelligentes dans un CHU mère-enfant

Classé dans Avant/après, Circuit du médicament, Descriptive, Erreurs, Technologies, URPP

Effet plateau quant à la conformité de la vérification, de la préparation et de l’administration de médicaments

L’objectif principal de cette étude était de comparer la conformité de la vérification, de la préparation et l’administration de médicaments à l’étage au sein d’un centre hospitalier universitaire (CHU) mère-enfant. Un outil de collecte a été développé afin d’évaluer la conformité à l’aide de 36 critères pour évaluer au moins 10 doses par unité de soins.

Ont été observées 142, 140 et 98 infirmières respectivement en 2007, 2008 et 2011.  Le taux global de conformité était respectivement de 71%, 84% et 74%. Cette étude a mis en évidence un effet plateau quant à la conformité, malgré la réalisation de trois audits. Il est difficile de changer des pratiques auprès de grands groupes professionnels. D’autres travaux sont nécessaires afin d’explorer les stratégies efficaces de changement pour atteindre une conformité plus élevée.

Vous pouvez consulter notre affiche présentée au Colloque sécurité des soins au Québec, les 26-27 avril 2012, à Montréal.

Commentaires fermés sur Effet plateau quant à la conformité de la vérification, de la préparation et de l’administration de médicaments

Classé dans Avant/après, Descriptive, Observance, URPP