Efficacité d’actions correctrices pour la réduction du bruit dans une pharmacie

Dans notre blogue du 15 septembre 2011, nous décrivions les zones bruyantes dans une pharmacie d’hôpital. En effet, le bruit est une des sources d’interruptions pouvant nuire aux travailleurs de la santé. Nous avons réalisé une étude pilote afin de constater les effets de certaines actions correctrices sur le bruit.

Parmi les actions correctrices, nous avons réaménagé l’espace afin de réduire les déplacements. Un mur de partition a été créé afin de délimiter la zone de validation. La transmission des ordonnances par fax a été remplacée par la transmission des ordonnances électroniques numérisées.

Les actions correctrices implantées n’ont pas été suffisantes pour diminuer significativement le niveau de bruit moyen dans les zones de la pharmacie (moyenne en pré 59±5 dB(A) contre moyenne en post 58±6dB(A); p=0,22). Les zones les plus bruyantes étaient les zones de préparation stériles, le sas et le centre d’information. Selon notre équipe de recherche, des niveaux de bruits moyens à 60 décibels sont inacceptables lorsqu’un haut niveau d’attention est requis. Des valeurs moyennes supérieures à 65 décibels devraient être évitées.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal of Pharmacy Practice. Vous pouvez également consulter notre affiche présentée au congrès de l’Association de pharmaciens d’établissement de santé du Québec, les 1-3 juin 2012 à Rivière-du-Loup.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :