Combien d’interruptions sont subies par heure par les pharmaciens?

Il existe une problématique portant sur l’interruption des professionnels de la santé. Les interruptions sont préoccupantes en pharmacie hospitalière compte tenu de la nature du travail : attention soutenue requise, validation d’ordonnances, processus complexes à effectuer.

Nous avons réalisé une étude en 2010 visant à identifier et à quantifier les stimuli reçus et émis par les pharmaciens et les assistants techniques.

Suivant les phases d’observation, 2663 stimulis ont été observés. Les pharmaciens ont reçu globalement 28,8 stimulis par heure ne causant pas systématiquement une interruption en plus de 9,6 stimulis par heure causant systématiquement une interruption. Les assistants techniques ont reçu globalement 31,5 stimulis par heure ne causant pas systématiquement une interruption en plus de 7,2 stimulis par heure causant systématiquement une interruption. Les trois stimulis les plus fréquents étaient les conversations audibles, le bruit du pneumatique et les questions des collègues.

Suivant ces résultats, des mesures correctrices ont été implantées et une étude post a été réalisée en 2012. Résultats à suivre au cours de l’année…

Vous pouvez consulter notre affiche présentée au congrès de l’Association de pharmaciens d’établissement de santé du Québec, les 1-3 juin 2012 à Rivière-du-Loup.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :