archive

Archives de Tag: validation

La validation d’ordonnance est une activité fondamentale du pharmacien. Elle est essentielle afin d’optimiser la pharmacothérapie des patients.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons comparé l’ordre de validation des ordonnances entre les pharmaciens d’établissement de France et ceux du Québec.

validation3

Les résultats ont montrés qu’il y a une différence de pratique entre les pharmaciens français et québécois.

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du 22e congrès de l’European Association of Hospital Pharmacists du 22 mars au 24 mars 2017 à Cannes, France.

Publicités

La validation des ordonnances est une des étapes cruciale du circuit du médicament. Compte tenu de la complexité du circuit du médicament, des risques inhérents à l’utilisation des médicaments et des coûts importants associés à la pharmacothérapie, la validation pharmaceutique est incontournable.

Nous avons comparé les réponses de résidents en pharmacie concernant les éléments nécessaires à la validation d’ordonnance selon deux situations distinctes. Nous avons également analysé l’ordre préférentiel de réalisation des éléments et nous l’avons comparé à une séquence optimale.

Quarante-et-un résidents ont participé à l’activité. La majorité des résidents ont affirmé que leur formation sur la validation était insuffisante, que les pharmaciens validaient différemment et qu’il était impossible de valider les 22 éléments proposé pour chaque ordonnance.

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du Congrès annuel de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (APES) le 14 avril 2016 à Trois-Rivières, Québec, Canada.

On peut consulter notre article publié dans les Annales Pharmaceutiques Françaises disponible en ligne.

 

La validation des ordonnances fait partie des activités essentielles et fondamentales du pharmacien. Plusieurs standards de pratique définissent les éléments nécessaires à la validation d’ordonnances, mais aucune ne précise l’ordre optimal de ces éléments.

Une simulation de validation d’ordonnances, divisée en trois parties, a été réalisée afin de sensibiliser les résidents en pharmacie à cette activité et d’évaluer l’importance relative accordée à 22 éléments de validation définis dans les standards de pratique de l’OPQ. La première partie ciblait les éléments nécessaires à la validation d’ordonnance selon deux scénarios (en présence ou en absence d’un pharmacien présent dans les unités de soins). La seconde partie correspond à une activité de validation d’ordonnances et la dernière est un questionnaire permettant de mieux comprendre la façon dont les résidents percevaient la validation d’ordonnance.

Afin de poursuivre la recherche, une partie de la simulation a été proposé à une cohorte de chefs et d’adjoints de département de pharmacie.

En l’absence d’un pharmacien dans les unités de soins, au moins 75% des participants considèrent que 16 des 22 éléments sont nécessaire à la validation d’ordonnance. En présence du pharmacien, 75% des participants considèrent 12 des 22 éléments comme étant nécessaires.

Les résidents en pharmacie ont également répondu que leur formation académique à la validation d’ordonnances est insuffisante.

Une séquence optimale des éléments de validation a été proposée par l’équipe de recherche. Celle-ci diffère de l’ordre qui a été établi par les chefs de département.

VALIDATION2

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès Professional Practice Conference de la Société canadienne des pharmaciens d’hôpitaux (SCPH/CSHP) du 4 au 8 février 2017 à Toronto, Ontario, Canada.

On peut consulter notre article publié dans le Pharmactuel disponible en ligne.