Archives mensuelles : juin 2014

Un siècle d’histoire des journaux d’intérêt pour les pharmaciens

Nous avons publié « Journaux pharmaceutiques et para-pharmaceutiques d’intérêt pour les pharmaciens : un siècle d’histoire » dans les Annales de l’Unité de recherche en pratique pharmaceutique.

Nous vous invitons à consulter le blogue Histoire de la pharmacie au Québec afin de consulter l’ensemble des journaux d’intérêt pour les pharmaciens qui ont été étudiés, soit de 1809 à 2014.

Blogue Histoire de la pharmacie au Québec

Blogue Histoire de la pharmacie au Québec

Publicités

Cas d’augmentation des niveaux de transaminase suivant l’utilisation de raltégravir pendant la grossesse

Il existe présentement peu de données sur l’utilisation de raltégravir pendant la grossesse. Nous avons rapporté un cas d’augmentation des niveaux de transaminase suivant l’utilisation de raltégravir à la 35e semaine de grossesse.

J Obstet Gynaecol Can 2013;35(1):68–72

J Obstet Gynaecol Can 2013;35(1):68–72

Le résumé se trouve ci-dessous :

Contexte : Malgré l’effcacité du raltégravir en matière de réduction de la charge virale chez les patientes présentant une infection au VIH, les données sur l’innocuité de son utilisation aux derniers stades de la grossesse sont rares. Un taux élevé de transfert placentaire a récemment été démontré.

Cas : Une femme de 34 ans, séropositive pour le VIH-1, vierge de tout traitement et d’origine africaine a entamé un traitement à la zidovudine/lamivudine, au lopinavir/ritonavir et au raltégravir à 35 semaines de grossesse. Après 11 jours de traitement au raltégravir, une baisse substantielle de la charge virale a été obtenue. En parallèle, elle présentait un taux sérique d’alanine aminotransférase 23 fois supérieur et un taux sérique d’aspartate aminotransférase décuplé; ces deux taux sont revenus à la normale à la suite de l’abandon du traitement au raltégravir. Un garçon en santé est né à terme. Les tests de dépistage du VIH menés chez l’enfant ont donné des résultats négatifs à cinq mois; aucun problème de santé n’a été constaté à huit mois.

Conclusion : Il s’agit, à notre connaissance, du premier exposé de cas à indiquer une hausse des taux sériques maternels de transaminase à la suite de l’utilisation de raltégravir chez une femme se trouvant à un stade avancé de la grossesse.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal of obstetrics and gynaecology Canada, accessible sur Pubmed.

Soutien pharmaceutique à la recherche clinique pédiatrique

Est-ce que le soutien pharmaceutique aux essais cliniques pédiatriques est similaire au Canada et en France? Est-ce que les mêmes problématiques sont présentes?

Pour répondre à ces questions, nous avons sondé 12 départements de pharmacies canadiens et 11 départements de pharmacie français exerçant en pédiatrie.

Il y avait un nombre similaire d’essais cliniques pédiatriques en cours (médiane de 38 au Canada, et médiane de 20 en France). Nous avons constaté qu’il y avait autant de pharmaciens dédiés au support à la recherche dans les deux pays (1,9 au Canada et 1,5 en France), bien qu’il y ait globalement un nombre plus élevé de pharmaciens travaillant dans les hôpitaux canadiens (45 au Canada et 17 en France).

Des services de soutien pharmaceutiques similaires étaient offerts. Parmi les différences, notons qu’une plus grande proportion des répondants français offrait un service de support au développement de protocoles institutionnels.

Services pharmaceutiques offerts en soutien à la recherche clinique pédiatrique en France et au Canada

Services pharmaceutiques offerts en soutien à la recherche clinique pédiatrique en France et au Canada

Les répondants accordaient globalement la même importance aux problématiques liées à la recherche clinique pédiatrique, notamment à l’absence d’intérêts financiers de l’industrie, des petites cohortes de patients et des problèmes de formulation.

Vous pouvez consulter notre article publié dans l’International Journal of Pharmacy Practice, accessible sur Pubmed. Vous pouvez également consulter notre affiche présentée au congrès de l’European Association of Hospital Pharmacists, présenté du 13-15 mars 213 à Paris, France.

Congrès 2013 de l'European Association of Hospital Pharmacists

Congrès 2013 de l’European Association of Hospital Pharmacists

Insuline en établissement de santé : modes de défaillance

L’insuline est un médicament à risque élevé d’erreurs médicamenteuses. Elle fait fait partie du top 10 des médicaments impliqués dans les incidents et accidents hospitaliers.

Nous avons réalisé une étude descriptive afin d’identifier les modes de défaillance liés à l’utilisation de l’insuline en établissement de santé.

Un total de 75 modes de défaillance a été identifié. L’identification de ces modes de défaillance peut soutenir une démarche de rédaction de critères de bon usage de l’insuline en soins de santé. L’insuline fait partie des médicaments à risque élevé d’incidents et accidents et les cliniciens doivent être conscients des modes de défaillance liés à son utilisation.

Modes de défaillance liés à l'utilisation de l'insuline en établissement de santé

Modes de défaillance liés à l’utilisation de l’insuline en établissement de santé

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Pharmactuel. Vous pouvez également consulter notre présentation faite au Colloque Sécurité des soins, présenté les 2-3 mai 2013, à Montréal.