Archives de Tag: cabinets automatisés décentralisés

Les cabinets automatisés décentralisés: Infaillibles ou pas?

Le circuit du médicament en établissement de santé est complexe. Il est possible d’implanter de meilleures pratiques organisationnelles et recourir à différentes technologies dans le but d’optimiser le circuit. Les cabinets automatisés décentralisés représentent une technologie qui peut être utilisée.

Nous avons établi un profil d’écarts d’inventaire de substances désignées dispensés par les cabinets et identifié les méthodes permettant de détourner des substances désignées pour usage personnel à partir de ceux-ci. Ensuite, des mesures additionnelles de surveillance ont été identifiées. CABINETS3.png

Au total, 220 écarts d’inventaire ont été trouvés (1,22% des transactions). Les médicaments les plus concernés étaient le fentanyl, le sulfate de morphine et l’hydromorphone.

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès annuel de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (APES) le 14 avril 2016 à Trois-Rivières, QC, Canada.

 

Commentaires fermés sur Les cabinets automatisés décentralisés: Infaillibles ou pas?

Classé dans Circuit du médicament, Descriptive, Présentations, URPP

Conformité des cabinets automatisés décentralisés: déploiement de la technologie

De plus en plus, les cabinets automatisés décentralisés sont utilisés dans les hôpitaux canadiens pour assurer la distribution des médicaments. Au CHU Sainte-Justine, les cabinets ont commencés à être implantés en 2009.

Nous avons comparé les scores de conformité des cabinets entre août 2015 et avril 2010 afin d’évaluer l’efficacité et la sécurité du circuit du médicament. Les lignes directrices de l’Institut pour la sécurité des médicaments aux patients du Canada (ISMP) contiennent 89 critères d’évaluation répartis en 12 processus. Nous avons attribué un pointage à chaque critère selon une échelle mesurant l »implantation.

CABINETS2

95 points résiduels se trouve principalement dans les processus d’affichage des données à l’écran (18 points), de remplissage (17 points) et de sécurité du système (13 points).

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès annuel de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (APES) le 14 avril 2016 à Trois-Rivières, QC, Canada.

On peut consulter notre article publié dans le  Journal canadien de la pharmacie hospitalière disponible en ligne.

Commentaires fermés sur Conformité des cabinets automatisés décentralisés: déploiement de la technologie

Classé dans Article original, Circuit du médicament, Descriptive, Présentations, Publications Pubmed, URPP

Évaluation de l’implantation de cabinets automatisés décentralisés

Dans notre blogue du 11 octobre 2012, nous vous avions partagé l’affiche présentée au congrès International Forum on Quality & Safety in Healthcare, dont l’objectif était d’évaluer la perception du personnel infirmier sur les effets des cabinets automatisés sur la sécurité des soins et l’ergonomie. L’article de ce projet est maintenant publié et il nous fait plaisir de vous inviter à le consulter.

Évaluation de l’implantation de cabinets automatisés décentralisés

Évaluation de l’implantation de cabinets automatisés décentralisés

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal of Pharmacy Practice, accessible sur PubMed.

Commentaires fermés sur Évaluation de l’implantation de cabinets automatisés décentralisés

Classé dans Descriptive, Erreurs, Santé et sécurité au travail, Satisfaction, Sondage, Technologies

Incidents et accidents d’origine médicamenteuse dans un centre hospitalier universitaire

Nous avons réalisé une étude rétrospective sur les incidents/accidents (I/A) déclarés dans un Centre hospitalier universitaire mère enfant de 2004 à 2010. Sur les 11 731 I/A déclarés, 42% étaient d’origine médicamenteuse. En moyenne, 4,87±2,47 I/A d’origine médicamenteuse étaient déclarés par jour, pour la période étude. Ce nombre est demeuré constant de 2004 à 2010. La majorité des I/A étaient à l’étape d’administration des médicaments (66%). Près d’un quart (22%) des I/A d’origine médicamenteuse étaient des médicaments non-administrés à l’heure prévue.

Nous avons également comparé les résultats pour les périodes avant et après l’implantation de chariots de médicaments et de cabinets automatisés décentralisés. Nous n’avons retrouvé aucune différence au niveau de l’incidence, la nature, les causes et la gravité des I/A avant et après l’implantation de ces deux technologies. Les données d’I/A déclarés ne permettent donc actuellement pas de mesurer les effets de ces deux technologies. Cette réflexion s’inscrit dans la publication périodique par le Ministère de la santé et des services sociaux des rapports semestriels et des incidents et accidents survenus lors de la prestation de soins et services de santé au Québec.

Vous pouvez consulter noter article publié dans Risques & Qualité. Vous pouvez également consulter notre affiche présentée au Colloque sécurité des soins au Québec, les 26-27 avril 2012, à Montréal.

Commentaires fermés sur Incidents et accidents d’origine médicamenteuse dans un centre hospitalier universitaire

Classé dans Cohorte, Descriptive, Erreurs, URPP