Archives de Tag: données probantes

Impact des données probantes sur la perception de pharmaciens cliniciens en oncologie

Nous avons réalisé une étude pilote dont l’objectif était d’évaluer le niveau d’accord de pharmaciens français et québécois, avant et après la présentation de données probantes démontrant l’impact du pharmacien en oncologie. L’objectif secondaire était de mettre en évidence les facteurs influençant le développement de la pratique pharmaceutique en oncologie.

Un total de 89 pharmaciens ont accédé au site et 64 ont complété le questionnaire (27 pharmaciens français et  37 pharmaciens québécois). Le questionnaire était complété une première fois. Les participants avaient ensuite accès aux données probantes supportant les affirmations, ou étaient informés de l’absence de données probantes pour une affirmation.

Le niveau d’accord moyen était de 81%. L’absence de données probantes a réduit le niveau d’accord des pharmaciens pour trois énoncés. Les trois principaux facteurs ayant influencé le développement de la pratique pharmaceutique étaient : perception de l’impact favorable des activités sur la prestation sécuritaire de soins, demande médicale de présence pharmaceutique pour ce secteur et perception de l’impact favorable des activités sur les dépenses de santé. L’influence des données probantes sur le développement de la pratique pharmaceutique en oncologie demeure faible au 10ème rang sur 12.

Vous pouvez consulter notre affiche présentée au congrès de l’Association de pharmaciens d’établissement de santé du Québec, les 1-3 juin 2012 à Rivière-du-Loup.

Commentaires fermés sur Impact des données probantes sur la perception de pharmaciens cliniciens en oncologie

Classé dans Autres marqueurs, Cas-témoin, Pédagogie en santé, Soins pharmaceutiques, URPP

Hiérarchisation des activités pharmaceutique – simulation auprès de gestionnaires canadiens

Un exercice de simulation a été développé afin d’évaluer comment les décisions de priorisation sont prises par les gestionnaires de pharmacie dans un contexte de ressources limitées. Nous avons rapporté précédemment les résultats de la simulation se déroulant auprès de chefs de département de pharmacie québécois.

Nous avons également réalisé une simulation auprès de chefs canadiens. L’objectif principal était d’évaluer la cohérence des décisions de hiérarchisation entre les gestionnaires de pharmacie. L’objectif secondaire était d’identifier et d’attribuer un rang à des facteurs selon leur importance dans les décisions de hiérarchisation individuelles et par équipe.

La majorité des équipes ont priorisé plus des deux tiers des 32 activités pharmaceutiques. À l’inverse, seulement deux équipes ont choisi de prioriser un nombre moins élevé d’activités, mais d’offrir une couverture plus complète aux activités priorisées. D’autre part, il est intéressant de constater que les participants ont attribué un rang d’importance plus élevé à la « perception d’un impact favorable de l’activité » plutôt qu’à la « présence de données probantes supportant cette activité » dans leur prise de décision pour cette simulation.

Vous pouvez consulter notre affiche et notre présentation orale qui ont été présentées au congrès de la CSHP – Professional Practice Conference (PPC) à Toronto du 4 au 8 février 2012. Le résumé est publié dans le Journal canadien de la pharmacie hospitalière, accessible sur Pubmed Central.

Commentaires fermés sur Hiérarchisation des activités pharmaceutique – simulation auprès de gestionnaires canadiens

Classé dans Circuit du médicament, Soins pharmaceutiques, URPP