archive

Archives de Tag: communication

Même si une proportion importante de l’activité clinique du pharmacien repose sur une communication verbale, on reconnaît l’importance de la communication écrite des interventions pharmaceutiques.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons vérifié l’inscription des interventions pharmaceutiques au dossier des patients.

En 2014-2015 21% des 55 200 interventions ont été inscrites au dossier patient. Les données recueillies montrent un taux de conformité élevé aux règles de rédaction des interventions. Bien que les pharmaciens de notre centre effectuent de nombreuses interventions par année et en consignent une certaine proportion, il est nécessaire d’augmenter la proportion de notes écrites compte tenu du cadre législatif et normatif et de la continuité des soins.

On peut maintenant consulter notre article dans le Journal de Pharmacie Clinique.

auditnotesph1

Publicités

Il existe différents modes de dissémination des résultats de travaux scientifiques. Cependant, aucun mode n’a encore été identifié comme optimal. Certains auteurs proposent de recourir à des résumés visuels (visual abstract). Ce sont des représentations visuelles simplifiées, maximisant le recours à des symboles et utilisant un nombre limité de mots.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons établit des règles de conception et de rédaction de résumés visuels. Nous avons ensuite comparé la préférence de différents scénarios et les perceptions d’un panel d’experts en pharmacie.

Nous avons établi dix étapes de création de résumés visuels. Cependant, notre étude ne met pas en évidence de préférence pour un format particulier de résumé visuel. Toutefois, les participants apprécient cette stratégie de dissémination.

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès annuel de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (APES) et l’Évènement des pharmaciens le 2 juin 2017 à Québec, Canada.

On peut consulter notre article publié dans le Pharmacien Hospitalier et Clinicien disponible en ligne.

KT8

Le 3 octobre 2013, nous vous avions partagé la présentation donnée dans le cadre du colloque « La communication au cœur de la E-santé » auquel nous avons eu le privilège de participer. L’article que nous avons écrit sur le sujet est maintenant disponible. Notre objectif était de décrire l’état des lieux en matière de comportement en ligne et d’exercice professionnel. Nous présentons une revue de littérature sur le sujet, ainsi qu’un code de bonnes pratiques pharmaceutique en ligne.

Vous pouvez consulter notre article dans les Annales de l’Unité de recherche en pratique pharmaceutique.

On reconnaît l’importance de la communication dans le domaine de la santé. La communication entre un professionnel de la santé et un patient doit être efficiente, documentée, entière, respectueuse, transparente, libre et manifeste. De même, la communication interprofessionnelle doit rencontrer ces objectifs, tout en étant possible et facilitée au sein du réseau de la santé. La plupart des codes de déontologie applicables aux professionnels exerçant au Québec reconnait l’importance de la communication professionnelle et toute omission partielle ou complète est généralement un acte dérogatoire au code de déontologie et passible de sanction disciplinaire, pénale ou civile, selon le cas. L’avènement du web durant les années quatre-vingt-dix a redéfini l’univers des communications, tant au sein de la société, que dans le réseau de la santé. De plus, l’émergence de différentes plates-formes de communications telles que les sites Web, intranets, liste de distribution et médias sociaux, et de nombreuses technologies ont bouleversé les modalités de communication entre personnes et organisations.

Dans le cadre du colloque « La communication au cœur de la E-santé », nous nous sommes intéressés à l’état des lieux en matière de technologies de l’information. Nous avons ciblé les objectifs suivants : 1) comparer les normes professionnelles entourant la communication électronique entre les soignants et avec les patients dans la francophonie; 2) identifier les outils existants pour communication électronique entre soignants et avec les patients et en expliquer les avantages et désavantages; 3) utiliser un exemple d’outil électronique de communication pour illustrer des défis et solutions à des problèmes cliniques. L’objectif de cette présentation était de présenter le fruit de notre réflexion sur cette thématique.

Auteur du texte : Jean-François Bussières

Vous pouvez consulter la présentation donnée au Colloque francophone international : la communication au cœur de la santé : opportunités et enjeux pour les patients, les professionnels et les organisations, les 3-4 octobre 2013, Montréal, Canada.