archive

Archives de Tag: vendrediPM

Depuis 2011, l’URPP a mis en place un site Internet de divulgation des pénuries de médicaments (VendrediPm.ca), faute de site canadien. Cette initiative a permis d’encadrer la divulgation en obligeant les fabricants de médicaments canadiens à déclarer les ruptures d’approvisionnement sur ce site dans le cadre de l’entente d’achats groupés avec SigmaSanté.

Sites Internet de déclaration de ruptures d'approvisionnement de médicaments

Sites Internet de déclaration de ruptures d’approvisionnement de médicaments

Dans l’intérim, les fabricants de médicaments canadiens ont mis en ligne un site Internet canadien (penuriedemedicaments.ca). En avril 2013, nous avons publié une lettre à l’éditeur dans laquelle nous avons observé un écart important entre les ruptures d’approvisionnement rapportées entre le site québécois et le site canadien. Cet écart a perduré jusqu’à la fermeture du site québécois en août 2014. Il est regrettable que le parlement canadien n’ait pas sanctionné le projet de loi C-523 déposé à l’automne 2013, lequel visait à rendre obligatoire la divulgation des pénuries de médicaments.

Texte rédigé par Jean-François Bussières

Vous pouvez consulter notre article publié dans Le Journal canadien de la pharmacie hospitalière, accessible sur PubMedCentral.

Publicités

Considérant l’augmentation des ruptures d’approvisionnement de médicaments au Canada, nous avons développé une étude ayant pour objectif la comparaison de la situation actuelle au Canada et en France. Les données ont été extraites des bases de données en ligne de VendrediPM pour le Canada et de l’AFFSAPS et de l’Office Commercial Pharmaceutique (OCP) pour la France.

Dans le cadre du congrès de l’ESCP, une analyse des ruptures d’approvisionnement d’antimicrobiens a été réalisée. En date du 8 mars 2012, 11 antimicrobiens (7 dénominations communes) étaient en rupture en France, tandis que 47 antimicrobiens (20 dénominations communes) étaient en rupture au Canada.

En France, il est obligatoire de rapporter les ruptures planifiées ou potentielles, ce qui contribue probablement à diminuer le nombre de ruptures d’approvisionnement de médicaments. D’autres études seront nécessaires pour déterminer les causes.

Vous pouvez consulter notre affiche présentée au congrès de l’European society of clinical pharmacy, les 30 mai-1 juin 2012, à Leuven.