JF Bussières présente à la journée de formation de l’APES

Dans le cadre de la journée de formation « La sécurité en oncologie: l’affaire de tous ! », JF Bussières a présenté les résultats de l’étude EXPOPROF30 réalisée auprès de 66 hôpitaux canadiens en 2016.  Cette étude a été réalisée avec la collaboration de Christel Roland, assistante de recherche à l’URPP et Nicolas Caron, responsable de la division clinique des médicaments de l’Institut National de Santé Publique (INSPQ). Cette étude de surveillance environnementale assure le suivi de la contamination de surface, selon une approche standardisée, incluant 12 points de mesure par établissement de santé (6 points à la pharmacie, 6 points en clinique externe) depuis plusieurs années.

Bien que les données détaillées seront présentées lors d’une communication affichée en début 2017 et qu’un article sera également publiée dans un journal scientifique, nous retenons les éléments suivants:

  • Il existe des traces de médicaments dangereux en pharmacie et en clinique externe ; il est raisonnable de penser que ces traces ne peuvent être éliminées complètement d’où l’importance d’utiliser des aménagements adéquats, de porter des équipements de protection et de demeurer vigilant
  • L’étude permet de décrire la contamination de surface de médicaments dangereux au Canada ;  bien que des analyses catégorielles par variable (p.ex. effet du lavage des contenants de médicaments à la réception) ne sont pas associés à une réduction de la contamination compte tenu de la taille échantillonnale ou d’interactions avec d’autres variables à l’étude, toutes les mesures de prévention évoquées dans les différents guides (p.ex. USP800, OPQ 2014.02, ASSTSAS) doivent être maintenues dans les milieux de pratique
  • L’étude inclut actuellement trois médicaments dangereux (cyclophosphamide, ifosfamide, méthotrexate) ; l’étude 2017 incluera de nouvelles substances incluant la gemcitabine, le 5-FU, la cytarabine, l’irinotécan et possiblement d’autres ;  nous contacterons les chefs de départements de pharmacie à l’échelle du pays au cours des prochaines semaines
  • L’équipe de l’URPP et l’équipe du département de pharmacie du CHUSJ s’intéressent depuis plusieurs décennies aux préparations et nous saluons l’initiative de l’APES, et en particulier le fait qu’elle ait permis de réaliser cette activité conjointement avec les équipes techniques des départements de pharmacie  : une initiative à répéter !
  • Notons que l’équipe de l’URPP participe au comité de révision du Guide de prévention de manipulation des médicaments dangereux de l’ASSTSAS publié en 2008 et dont la prochaine mise à jour est espérée en 2018.
  • Nous saluons la présence de Eric Kastango à cet événement et qui a brossé un excellent portait de l’évolution du cadre normatif USP avec le chapitre 800 
  • Enfin, rappelons quelques blogues de notre équipe, notamment celui du 22/9 dernier qui portait sur l’étiquetage des médicaments dangereux au Canada et celui du 26/1 rappelant les principaux résultats publiés découlant de nos études

urpp_toffee

Clin d’oeil photographique à une anecdote personnelle racontée lors de la présentation … illustrant le concept de traces ! 

Publicités