Archives mensuelles : juin 2013

Transmission du bilan comparatif des médicaments au département de pharmacie

Le 29 septembre 2011, nous vous avions partagé l’affiche présentée au Colloque annuel du réseau québécois de recherche sur l’usage des médicaments (RQRUM). L’objectif de ce projet était d’évaluer la conformité des bilans comparatifs des médicaments transmis au département de pharmacie. L’article est maintenant publié.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal canadien de la pharmacie hospitalière, accessible sur PubMedCentral.

Degré de support des étudiants en pharmacie sur la pharmacie en ligne et impact d’un débat

Le 2 mai 2011, nous vous avions partagé l’affiche présentée au Professional Practice Conference de la Société canadienne de la pharmacie hospitalière. L’objectif de ce projet était d’évaluer l’impact d’un débat sur le degré de support des étudiants en pharmacie sur la pharmacie en ligne. L’article est maintenant publié.

Le résumé de notre projet se trouve ci-bas :

Objectives To evaluate the impact of a debate on pharmacy students’ perceptions, using online pharmacy practice as the debate topic.

Methods This is a quasi-experimental interrupted time-series study. A 60 min debate was organized as a lunchtime meeting.A four-category Likert scale questionnaire (fully agree, partially agree, partially disagree, fully disagree) measured the debate participants’ level of agreement with 25 statements (main issues associated with online pharmacy) in the pre-phase (before the debate), post-phase 1 (after the debate) and post-phase 2 (6 months after the debate). One hundred and seventyseven students were recruited (response rate of 100% in the pre-phase and postphase 1, 31% in post-phase 2). Four questions measured the perceptions of the students on this pedagogical technique.

Key findings The overall proportion of respondents in favour of online pharmacy practice showed little variation among the three phases. However, on average (mean _ SD) 43_8% of the respondents changed their opinion, 21_7% reversed their opinion, 22 _ 4% nuanced their opinion and 1 _ 1% radically changed their opinion. Respectively 98% (post-phase 1) and 96% (post-phase 2) of the respondents were of the opinion that debate was a very useful teaching formula in their pharmacist training and 79 and 66% thought debate significantly changed their opinion of the issue.

Conclusions Few data have been collected on the use of debates as part of healthcare professional training. The impact of a debate on how pharmacy students feel about online pharmacy practice is described.

Vous pouvez consulter notre article publié dans l’International Journal of Pharmacy Practice, accessible sur PubMed.

Contamination de surface par trois antinéoplasiques dans une clinique externe d’oncologie

Dans la foulée de nos études multicentriques québécoises réalisées respectivement en 2008-2010, en 2012 et en 2013, nous avons effectué une courte étude additionnelle sur la contamination de surface retrouvée dans la clinique externe d’oncologie. Deux des douze prélèvements réalisés à la clinique externe se sont avérés positifs au méthotrexate. Aucun prélèvement positif n’a été obtenu pour le cyclophosphamide ou l’ifosfamide.

Compte tenu du nombre restreint de prélèvements effectués à la clinique externe, nous avons choisi de ne pas soumettre ces résultats pour publication dans une revue. Nous désirons néanmoins rendre ces résultats disponibles afin de contribuer aux données de surveillance environnementales publiées dans la littérature.

Vous pouvez consulter notre article dans les Annales de l’Unité de recherche en pratique pharmaceutique.

Migraine, thrombose et contraceptifs oraux

Depuis les avis de la Food and Drug Administration et de Santé Canada, les contraceptifs oraux combinés de troisième génération font fréquemment les manchettes en raison du risque accru de formation de caillots sanguins.

Nous présentons le cas d’une patiente ayant subi une augmentation de ses épisodes de céphalées, accompagnées de symptômes d’engourdissement des mains associés à l’utilisation d’un contraceptif oral combiné.

Le résumé de notre projet se trouve ci-bas :

Les contraceptifs oraux combinés (COC) sont des stéroïdes synthétiques dérivés des hormones féminines naturelles, soit les oestrogènes et la progestérone. Sur le marché canadien, le seul composé oestrogénique disponible est l’éthinyloestradiol, tandis que le progestatif peut varier selon le COC. De nos jours, les COC sont utilisés principalement dans le but d’empêcher une grossesse, mais ils peuvent parfois être utilisés pour certains avantages non contraceptifs, tels que la diminution des symptômes prémenstruels, la réduction des saignements dysfonctionnels, etc. Le premier contraceptif oral, l’Enovid™, apparu sur le marché au début des années 1960, contenait 150 μg de mestranol et 9,85 mg de noréthynodrel. À la suite de sa mise en marché, les premiers rapports de cas d’événements thrombotiques sont rapidement apparus. À cette époque, l’effet prothrombotique avait été associé à la composante oestrogénique, entraînant une diminution progressive des doses d’oestrogènes. Parallèlement à ce changement, une évolution des progestatifs avait aussi été observée, consistant plutôt en un changement dans leur composition chimique.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Québec Pharmacie. Cet article est publié avec l’autorisation de l’éditeur de Québec Pharmacie.