Baisse de l’acuité visuelle secondaire à un traitement psychostimulant : cas pédiatrique

Le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/TDAH) est un trouble neurobiologique chronique courant ayant un impact majeur sur le devenir scolaire et social des enfants atteints. Les psychostimulants se trouvent à être la première ligne de traitement pour ce trouble.

Des effets secondaires ophtalmologiques sont décrits dans la monographie comme la sécheresse oculaire, la mydriase et des perturbations de l’accommodation. Ces effets secondaires sont toutefois rarement observés en pratique et très peu rapportés dans la littérature, notamment en pédiatrie.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous présentons le cas inhabituel d’un patient pédiatrique qui a manifesté une diminution significative de l’acuité visuelle après l’initiation d’un traitement par psychostimulant.

Le cas rapporté décrit deux cas de perte d’acuité visuelle chez un enfant atteint de colobomes avec deux psychostimulants différents.

PSYCHOSTIMULANT1

On peut consulter notre affiche présentée dans le cadre du congrès Hopipharm 2018 du 16 au18 mai 2018 à Bordeaux, France.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :