Surveillance biologique de quatre médicaments antinéoplasiques auprès de travailleurs de la santé canadiens: une étude pilote

expoprof10Il existe des risques pour la santé des travailleurs exposés aux médicaments antinéoplasiques.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons recruté des travailleurs de la santé au sein du département d’hématologie-oncologie d’un centre universitaire mère-enfant afin de mener une étude sur l’exposition du personnel à quatre agents antinéoplasiques, soit le cyclophosphamide , l’ifosfamide , le méthotrexate, et l’alphafluoro-bêta-alanine . Les participants ont rempli un journal contenant les activités réalisées et l’équipement de protection individuelle portés. Un échantillon d’urine a été recueillie à la fin de leur quart de travail . Les échantillons ont été analysés.  De plus, nous avons également cherché à améliorer la prise de conscience et la connaissance des risques d’exposition professionnelle des travailleurs au cours d’une période d’information.

Le taux de participation a été de 85,7 % ( 102/119 ) . Aucun échantillon d’urine ne contenaient de concentrations détectables de l’un des quatre médicaments évalués.

L’absence d’échantillons positifs est une bonne indication que les mesures en place assure la sécurité des travailleurs, même si nous avons identifié des endroits où la protection des travailleurs peut être renforcée.

On peut consulter notre article publié dans le Journal of Oncology Pharmacy Practice disponible en ligne via Pubmed.

Publicités