Centre de procréation assistée : le rôle du pharmacien au CHU Sainte-Justine

La procréation assistée représente un défi pharmacothérapeutique intéressant compte tenu de FIVla complexité et de la diversité des protocoles utilisés. Il existe cependant peu de données sur le rôle du pharmacien dans ce secteur d’activité.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons réalisé un article afin d’expliquer le programme québécois de procréation assistée et de comprendre le modèle de pratique du pharmacien d’établissement dans ce secteur. Le modèle de pratique proposé comporte les cinq modalités suivantes :

  1. Participer à la gestion de la pharmacothérapie pour la clientèle
  2. Favoriser l’enseignement de la pharmacothérapie utilisée en fertilité aux professionnels de la santé
  3. Participer à la gestion de la pharmacothérapie pour l’équipe traitante
  4. Participer à la mise en place d’un centre de documentation pharmaceutique
    sur la procréation assistée pour les professionnels de la santé et les patientes
  5. Participer à la recherche clinique

La procréation assistée représente un défi pharmacothérapeutique intéressant compte tenu de la complexité des protocoles prescrits ainsi que de la diversité des molécules pouvant être utilisées par la clientèle visée. Le modèle de pratique du pharmacien spécialisé dans le domaine est en plein essor.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Québec Pharmacie, partagé avec la permission de l’éditeur.

Publicités