Un an après la crise des pénuries de médicaments Sandoz: peu d’avancées

Depuis quelques années, on reconnaît l’importance du problème engendré par les pénuries de médicaments au Canada. En février 2012, Sandoz Canada annonçait à l’ensemble de sa clientèle canadienne qu’il devait cesser la production de près d’une centaine de produits et qu’il devait
interrompre ou réduire provisoirement la production d’environ 200 produits, en réponse à un avis reçu de la Food and Drug Administration.

Avec la crise vécue en 2012, plusieurs intervenants canadiens se sont concertés afin de déterminer les actions susceptibles de prévenir ou de réduire les pénuries de médicaments. Dans le cadre du Séminaire administratif de l’Association des pharmaciens des établissements RUPTURE15de santé du Québec tenu en octobre 2012, nous avons fait le point sur les recommandations émises par ces intervenants canadiens au cours de la dernière année. Au 31 mars 2013, dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons repris cette analyse des actions entreprises afin d’assurer la mise en place de recommandations visant à prévenir les pénuries de médicaments au Canada.

Malgré les nombreuses recommandations proposées par tous ces intervenants, force est de constater, un an après la crise de pénuries de médicaments découlant des activités de Sandoz
Canada, qu’un faible nombre d’entre elles ont été mises en application au Canada.

Vous pouvez consulter notre article publié dans Le Journal canadien de la pharmacie hospitalière, accessible sur PubMedCentral.

Publicités