Enquête sur les programmes d’automédication au sein des centres hospitaliers canadiens

L’automédication utilisée dans certaines unités de soins permet au patient d’acquérir ou préserver son autonomie par rapport à la prise de ses médicaments pendant l’hospitalisation. Au CHU Sainte-Justine, un programme d’automédication en obstétrique-gynécologie post-partum existe depuis 2003.

automed2Dans le blogue du 23 juin 2016, nous vous avions partagé l’affiche présentée au Congrès de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec qui avait pour objectifs d’évaluer l’usage de l’automédication dans les centres hospitaliers canadiens, de connaître les procédures associées et de décrire les trousses utilisées dans les départements d’obstétrique-gynécologie.

Nous sommes heureux de vous annoncer aujourd’hui que nous venons de publié l’article de ce projet, «Enquête sur les programmes d’automédication au sein des centres hospitaliers canadiens», dans les Annales de l’URPP.

 

 

 

Publicités