Perspectives sur l’attention, les interruptions et le bruit en pratique pharmaceutique

Le bruit fait partie des causes d’interruptions qui nuisent au maintien des capacités attentionnelles des professionnels de la santé, pouvant contribuer à la survenue d’événements indésirables. L’objectif de cette revue documentaire était de faire le point sur les notions d’attention, d’interruptions et de bruit en pratique pharmaceutique et de proposer des solutions.

En soins infirmiers, le taux d’interruptions moyen était de 6,7 par heure par infirmière tandis qu’il était en moyenne de 10,3 distractions et 6,9 interruptions par heure en médecine contre 3,8 distractions et 3,0 interruptions par demi-heure en pharmacie. Une quinzaine d’équipements utilisés en pharmacie dont le niveau de bruit contribue aux interruptions ont été recensés. Notre réflexion a permis d’identifier plusieurs mesures relativement simples pouvant contribuer à la réduction des interruptions en pharmacie.

Vous pouvez consulter la présentation orale donnée à la conférence nationale annuelle de l’Association des pharmaciens du Canada (APhC), les 28-31 mai 2011 à Montréal, Québec.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :