Conversion de la cyclosporine IV à orale chez des enfants ayant reçu une greffe de cellules souches hématopoïétiques

Le monitorage thérapeutique de la cyclosporine est complexe, compte tenu de son indice thérapeutique étroit, des nombreuses interactions et de la grande variabilité intra et inter-individu. La conversion de la cyclosporine intraveineuse à orale ajoute à ces complications. Nous avons évalué un ratio de conversion de 2 (dose orale correspondant au double de la dose IV) tel qu’utilisé en pratique au CHU Sainte-Justine chez 59 enfants âgés de 1 mois à 18 ans ayant reçu une greffe de cellules souches hématopoïétiques. Selon les résultats de notre étude, nous croyons qu’un ratio de 1,5 à 1,7 serait plus approprié dans cette population.

Vous pouvez consulter notre affiche qui a été présentée au congrès CBMTG (Canadian Blood and Marrow Transplant Group) à Vancouver en avril 2010.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :