Évaluation du taux de conformité aux bonnes pratiques de déclaration de pharmacovigilance 12 mois après leur adoption

En réponse aux changements introduits par la loi de Vanessa concernant l’obligation de déclarer les réactions indésirables médicamenteuses, une communauté de pratique a été mise en place à l’automne 2018 et les départements de pharmacie du Québec ont adopté selon une méthode Delphi les bonnes pratiques déclaratives de pharmacovigilance.

Cette étude descriptive transversale vise à évaluer le taux de conformité avec les bonnes pratiques 1 an après leur adoption. Un sondage en ligne intégrant les 37 déclarations des bonnes pratiques a été effectué en Octobre 2019.

Un an après l’adoption, le taux de conformité aux bonnes pratiques est encore faible, mais une majorité de répondants sont en action pour mettre en œuvre ces bonnes pratiques et se conformer aux nouvelles exigences de déclaration de Santé Canada.

Vous pouvez consulter notre affiche présentée de façon virtuelle au Congrès mondial des sciences pharmaceutiques de la Fédération Internationale de Pharmacie (FIP), du 4 au 6 Octobre 2020 compte tenu de la pandémie de COVID-19.

Commentaires fermés sur Évaluation du taux de conformité aux bonnes pratiques de déclaration de pharmacovigilance 12 mois après leur adoption

Classé dans Bon usage des médicaments, Descriptive, Effets indésirables, Transversale, URPP

Les commentaires sont fermés.