Compatibilité calcium-phosphore dans des solutions d’alimentation parentérale en pédiatrie

La compatibilité calcium-phosphore représente un facteur critique à considérer lors de la préparation de solutions destinées à l’alimentation parentérale. Des concentrations trop élevées de calcium ou de phosphore peuvent mener à la formation d’un précipité.

Un projet a été réalisé en collaboration avec l’Université de Montréal afin de bonifier par des études additionnelles les courbes de compatibilité calcium-phosphore utilisées au département de pharmacie du CHU Sainte-Justine avec un mélange standard de solution pour alimentation parentérale contenant du gluconate de calcium et du phosphate de potassium. Les résultats obtenus prouvent également l’importance d’une hausse de température sur la compatibilité calcium-phosphore.

Ces données permettront aux cliniciens d’administrer des formulations d’alimentation parentérale contenant du gluconate de calcium et du phosphate de potassium de façon sécuritaire en limitant les risques de précipitation et en optimisant les traitements aux patients.

Compatibilite_CalciumPhosphore

Vous pouvez consulter notre affiche présentée au congrès annuel de l’’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (A.P.E.S.), le 16 avril 2015 à Québec (Québec) Canada.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :