Utilisation du ribavirin pour les infections virales respiratoires chez des enfants immunosupprimés

Notre étude rétrospective décrit l’utilisation de ribavirin en aérosol et intraveineux, chez les patients immunosupprimés dans un centre mère-enfant tertiaire. Au total, les résultats des cultures virales sont demeurés négatifs chez 7 patients (30%) durant toute la durée du traitement au ribavirin, et sont demeurés positifs pour 8 autres patients (35%). Les résultats des cultures virales sont demeurés négatifs chez 50% des patients traités au ribavirin intraveineux; par contre, notre petit échantillon ne permet pas de tirer de conclusions. Nous avons observé un taux de mortalité lié aux infections virales de 17%, ce qui est comparable aux publications précédentes chez des patients immunosupprimés traités avec du ribavirin, et ce taux est plus faible comparativement aux patients non-traités. Le ribavirin intraveineux peut être une alternative au ribavirin en aérosol.

Vous pouvez consulter notre affiche présentée au congrès de l’ASBMT (American Society for Blood and Marrow Transplantation) à Hawaï en février 2011.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :