archive

Archives Mensuelles: août 2017

expoprof10Il existe des risques pour la santé des travailleurs exposés aux médicaments antinéoplasiques.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons recruté des travailleurs de la santé au sein du département d’hématologie-oncologie d’un centre universitaire mère-enfant afin de mener une étude sur l’exposition du personnel à quatre agents antinéoplasiques, soit le cyclophosphamide , l’ifosfamide , le méthotrexate, et l’alphafluoro-bêta-alanine . Les participants ont rempli un journal contenant les activités réalisées et l’équipement de protection individuelle portés. Un échantillon d’urine a été recueillie à la fin de leur quart de travail . Les échantillons ont été analysés.  De plus, nous avons également cherché à améliorer la prise de conscience et la connaissance des risques d’exposition professionnelle des travailleurs au cours d’une période d’information.

Le taux de participation a été de 85,7 % ( 102/119 ) . Aucun échantillon d’urine ne contenaient de concentrations détectables de l’un des quatre médicaments évalués.

L’absence d’échantillons positifs est une bonne indication que les mesures en place assure la sécurité des travailleurs, même si nous avons identifié des endroits où la protection des travailleurs peut être renforcée.

On peut consulter notre article publié dans le Journal of Oncology Pharmacy Practice disponible en ligne via Pubmed.

Publicités

Les psychostimulants, le traitement pharmacologique de choix pour le déficit d’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), ont été associés aux maladies de sensibilité anormale au froid telles que le syndrome de Raynaud et l’acrocyanose.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons mené une étude VASCULOPATHIEde cohorte rétrospective chez des patients pédiatriques présentant une maladie de sensibilité anormale au froid afin d’identifier la prévalence de ses maladies et les caractéristiques cliniques des enfants sous psychostimulants.

Des 43 patients identifiés présentant une sensibilité anormale au froid, 11 (25%) avaient été exposés à des psychostimulants. Les médecins devraient être conscients que les psychostimulants peuvent être des déclencheurs possibles pour ces maladies.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal of Cutaneous Medicine and Surgery et disponible via pubmed.

Il est attendu des pompes intelligentes qu’elles préviennent et réduisent les erreurs médicamenteuses. L’implantation de ces pompes nécessite des efforts significatifs et la collaboration des médecins, des infirmières, des pharmaciens et autres intervenants.

POMPES5Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons mené une étude descriptive rétrospective de type pré-post au sein de notre hôpital mère-enfant afin d’évaluer l’impact des nouvelles pompes intelligentes sur le nombre d’accidents et d’incidents rapportés associés aux médicaments (I/A).

  • phase pré: 2911 I/A rapportés et 1432 I/A associés à l’administration intraveineuse de médicament.
  • phase post: 3523 I/A rapportés et 1834 I/A associés à l’administration intraveineuse de médicament puis respectivement 2788 et 1389 la 2eme année.

L’implantation des pompes intelligentes n’a pu être associée à une réduction des risques.

Vous pouvez consulter notre article paru dans le journal Drug Safety.

L’administration de médicaments par voie parentérale comporte davantage de risques que la POMPES8-amdecplupart des autres voies d’administration. En vue de sécuriser et d’améliorer l’administration parentérale
des médicaments, notre centre a décidé d’implanter des pompes intelligentes afin de remplacer son parc de pompes volumétriques devenu obsolète.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons mené une étude de type AMDEC avant et après l’implantation des pompes intelligentes afin d’évaluer le risque théorique lié au processus d’utilisation des perfusions continues au sein du service de néonatalogie de notre centre universitaire.

L’analyse AMDEC a démontré une réduction globale du risque théorique lié à l’utilisation des perfusions intraveineuses continues, processus comportant des risques élevés d’erreurs médicamenteuses. La mise en place de prescriptions et de concentrations standardisées a diminué le risque théorique de l’étape de prescription et de préparation qui sont des étapes critiques du fait de l’individualisation des doses des médicaments en néonatalogie. On a démontré en revanche une augmentation de la criticité globale en phase postérieure à l’implantation pour l’étape d’administration.

Vous pouvez consulter notre article paru dans le Canadian Journal of Hospital Pharmacy.

La tyrosinémie de type I est un trouble génétique du métabolisme rare, mais grave. La prise de nitisinone en association à un régime pauvre en tyrosine et en phénylalanine est devenue le traitement de première intention en 1994.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une analyse coûts-conséquences pour chaque enfant ayant reçu un diagnostic de tyrosinémie de type I et ayant été traité au Québec entre le 1er janvier 1984 et le 1er janvier 2009 afin d’offrir une estimation des coûts Ntbc3médicaux directs des services de santé liés au traitement de la tyrosinémie de type I, tout en tenant compte de l’efficacité réelle de la nitisinone.

Cette étude nous a permis de conclure que le traitement par nitisinone améliore grandement les résultats thérapeutiques des patients souffrant de tyrosinémie de type I et réduit également le recours aux ressources en santé et à la greffe hépatique, diminuant ainsi les coûts associés.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Canadian Journal of Hospital Pharmacy.