Archives mensuelles : août 2017

Accidents et incidents liés à l’administration des médicaments par voie intraveineuse: une étude pré-post suivant l’implantation de pompes intelligentes dans un hôpital universitaire

Il est attendu des pompes intelligentes qu’elles préviennent et réduisent les erreurs médicamenteuses. L’implantation de ces pompes nécessite des efforts significatifs et la collaboration des médecins, des infirmières, des pharmaciens et autres intervenants.

POMPES5Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons mené une étude descriptive rétrospective de type pré-post au sein de notre hôpital mère-enfant afin d’évaluer l’impact des nouvelles pompes intelligentes sur le nombre d’accidents et d’incidents rapportés associés aux médicaments (I/A).

  • phase pré: 2911 I/A rapportés et 1432 I/A associés à l’administration intraveineuse de médicament.
  • phase post: 3523 I/A rapportés et 1834 I/A associés à l’administration intraveineuse de médicament puis respectivement 2788 et 1389 la 2eme année.

L’implantation des pompes intelligentes n’a pu être associée à une réduction des risques.

Vous pouvez consulter notre article paru dans le journal Drug Safety.

Perfusions continues et pompes intelligentes en néonatologie : une analyse « pré-post » des modes de défaillance, de leurs effets et de leur criticité (AMDEC)

L’administration de médicaments par voie parentérale comporte davantage de risques que la POMPES8-amdecplupart des autres voies d’administration. En vue de sécuriser et d’améliorer l’administration parentérale
des médicaments, notre centre a décidé d’implanter des pompes intelligentes afin de remplacer son parc de pompes volumétriques devenu obsolète.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons mené une étude de type AMDEC avant et après l’implantation des pompes intelligentes afin d’évaluer le risque théorique lié au processus d’utilisation des perfusions continues au sein du service de néonatalogie de notre centre universitaire.

L’analyse AMDEC a démontré une réduction globale du risque théorique lié à l’utilisation des perfusions intraveineuses continues, processus comportant des risques élevés d’erreurs médicamenteuses. La mise en place de prescriptions et de concentrations standardisées a diminué le risque théorique de l’étape de prescription et de préparation qui sont des étapes critiques du fait de l’individualisation des doses des médicaments en néonatalogie. On a démontré en revanche une augmentation de la criticité globale en phase postérieure à l’implantation pour l’étape d’administration.

Vous pouvez consulter notre article paru dans le Canadian Journal of Hospital Pharmacy.

Analyse coûts-conséquences de l’utilisation de nitisinone pour le traitement de la tyrosinémie de type I

La tyrosinémie de type I est un trouble génétique du métabolisme rare, mais grave. La prise de nitisinone en association à un régime pauvre en tyrosine et en phénylalanine est devenue le traitement de première intention en 1994.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une analyse coûts-conséquences pour chaque enfant ayant reçu un diagnostic de tyrosinémie de type I et ayant été traité au Québec entre le 1er janvier 1984 et le 1er janvier 2009 afin d’offrir une estimation des coûts Ntbc3médicaux directs des services de santé liés au traitement de la tyrosinémie de type I, tout en tenant compte de l’efficacité réelle de la nitisinone.

Cette étude nous a permis de conclure que le traitement par nitisinone améliore grandement les résultats thérapeutiques des patients souffrant de tyrosinémie de type I et réduit également le recours aux ressources en santé et à la greffe hépatique, diminuant ainsi les coûts associés.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Canadian Journal of Hospital Pharmacy.