Archives mensuelles : avril 2017

Rapport sur l’usage à la maison de morphine dans un contexte postopératoire en pédiatrie

La gestion de la douleur postopératoire chez les patients pédiatriques connaît actuellement des changements importants. L’utilisation de la codéine est en baisse suite aux rapports de cas publiés et aux recommandations émises par les agences de réglementationsCUPIDOM des États-Unis, du Canada et e l’Europe. Dans notre hôpital universitaire pédiatrique de soins tertiaires, la morphine est maintenant utilisée dans ce contexte pour les patients hospitalisés, ainsi qu’à la maison après le congé.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons mené une étude prospective afin de décrire l’utilisation de la morphine à la maison dans un contexte de douleur postopératoire aiguë chez les enfants.

  • Un total de 243 sujets ont été recrutés.
  • 56 % des participants avec une prescription régulière de base ont reçu le médicament tel que prescrit.
  • Bien que 76 % des parents aient rempli la prescription de morphine en pharmacie lorsque prescrite au besoin, la plupart ont administré deux doses ou moins.
  • Dans un sous-ensemble de 77 sujets pour lesquels nous avons obtenu des données plus détaillées, seulement 9,2 % des doses prescrites ont été administrées.

Cette étude a révélé que de grandes quantités de morphine sont prescrites et dispensées au congé sans toutefois être administrées. Il est nécessaire de réévaluer la quantité de morphine prescrite et distribuée après les chirurgies en pédiatrie.

Vous pouvez consulter notre article publié dans The Journal of Pediatrics.

Publicités

27ème journée de pharmacothérapie mère-enfant du CHU Sainte-Justine

Ne manquez pas la 27ème journée de pharmacothérapie mère-enfant du CHU Sainte-Justine le mercredi 17 mai 2017 au Pavillon Jean-Coutu de la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal – Amphithéâtre S1-151.

Pour vous inscrire … vous pouvez consulter le programme et le guichet d’inscription en ligne.

Prix de pharmacothérapie mère-enfant

Les pharmaciens du département de pharmacie du CHU Sainte-Justine croient à l’importance des soins pharmaceutiques destinés aux mères et aux enfants. Dans le but de stimuler l’implication des pharmaciens dans ce domaine, nous remettons à chaque année, lorsqu’applicable, un prix reconnaissant l’implication d’un(e) pharmacien(ne) auprès de la population pédiatrique (0-18 ans) ou auprès des mères.  Soumettez la candidature d’un pharmacien qui s’illustre dans ce domaine.  Voir le programme en ligne pour les modalités.

Profil de trois enquêtes nationales sur la pratique pharmaceutique hospitalière

Les chefs de départements de pharmacie et les pharmaciens sont peu exposés aux résultats
des enquêtes américaine et européenne sur la pratique pharmaceutique hospitalière.

RAPCAN8Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons consulté les plus récentes versions des trois enquêtes et comparé leurs méthodologies et leurs thèmes afin de situer l’enquête canadienne sur la pharmacie hospitalière par rapport aux enquêtes européennes et américaines.

Les trois enquêtes existent depuis plus de 20 ans et sont menées auprès des chefs de départements de pharmacie. Elles explorent les thèmes des ressources humaines, de la distribution et de la préparation des médicaments, du bon usage des médicaments, de la décentralisation des pharmaciens dans les programmes de soins, des activités pharmaceutiques, des technologies et des pratiques de soins sans danger. Le taux de participation à l’enquête canadienne est supérieur à celui des deux autres enquêtes. Alors que l’enquête canadienne présente les données en parallèle des données précédentes, l’enquête américaine comporte un historique complet des tendances. Les chefs de départements de pharmacie devraient consulter périodiquement ces enquêtes afin d’assurer un développement cohérent de leur pratique.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Pharmactuel.

Snowbird

Vous êtes sur le point de visionner une vignette portant sur l’utilisation des médias sociaux et technologies de l’information en santé.  Avez-vous songé aux opportunités et menaces associés à cette situation ?

Cette vignette met en scène une pharmacienne qui reçoit l’appel d’un de ses patients en voyage à l’extérieur du pays. Le patient lui demande d’envoyer sa liste de médicaments personnels par courriel.

Opportunités

– L’utilisation du courriel permet d’envoyer rapidement des données pertinentes à la demande d’un patient et d’assurer la continuité des soins lorsqu’un patient est en déplacement à l’extérieur du pays.

Menaces :

– Y’a-t-il un risque de bris de confidentialité en expédiant une liste de médicaments personnels par courriel ? a-t-on la bonne adresse courriel du patient ? Cette adresse a-t-elle été modifiée récemment ? Le patient a-t-il partagé son accès courriel à des tiers ? Suis-je assuré que la pièce jointe ne sera pas ouverte par quelqu’un d’autre que le patient lui-même? Le patient est-il au courant des risques potentiels encourus? Devrait-on protéger le fichier avec un mot de passe ou autrement ?

– Doit-on utiliser son adresse courriel personnelle pour faire cet envoi ? A-t-on une adresse professionnelle pour l’ensemble de l’équipe ? Est-ce sécuritaire de partager un tel accès à plusieurs ?

Vos impressions ?

Répondez à notre court sondage en ligne pour évaluer la portée des médias sociaux et de ces vignettes

Bonne discussion !

Clé privée, clé publique

Vous êtes sur le point de visionner une vignette portant sur l’utilisation des médias sociaux et technologies de l’information en santé.  Avez-vous songé aux opportunités et menaces associés à cette situation ?

Cette vignette met en scène un pharmacien patron et son résident qui s’apprêtent à prendre l’ascenseur quand l’étudiant s’aperçoit qu’il a égaré sa clé USB qui contenait l’ensemble des données d’un projet de recherche comportant des données de patients.

Opportunités

– Une USB ou tout autre dispositif mobile permet de rassembler efficacement des données et facilite la consultation à partir de n’importe quel endroit. Ces outils augmentent l’efficacité du travail sans devoir obtenir des accès distants à des systèmes hébergés à l’Université, en établissement de santé ou en centre de recherche.

Menaces

– Il est facile de perdre ces dispositifs mobiles.

– En cas de perte ou de vol, les données enregistrées peuvent-elle se retrouver dans les mains d’une personne mal intentionnée ? Ces données peuvent-elles être partagées sur des sites de partage ? à des médias ? au syndic d’un ordre professionnel ? Quelles peuvent être les conséquences pour l’étudiant ou encore le pharmacien responsable de ce projet de recherche ?

– Devrait-on permettre de copier des données confidentielles sur des dispositifs mobiles ? devrait-on protéger les fichiers par mot de passe ? est-ce suffisant ? devrait-on les encrypter ? devrait-on les codifier ? les anonymiser ? doit-on déclarer une telle perte rapidement ? à qui ?

Vos impressions ?

Répondez à notre court sondage en ligne pour évaluer la portée des médias sociaux et de ces vignettes

Bonne discussion !

 

El crimen perfecto: le plagiat en ligne

Vous êtes sur le point de visionner une vignette portant sur l’utilisation des médias sociaux et technologies de l’information en santé.  Avez-vous songé aux opportunités et menaces associés à cette situation ?

Cette vignette met en scène trois étudiants qui se réunissent avant la remise finale de leur travail au professeur. Lorsque Nicolas demande à ses deux autres collègues si elles ont quelque chose à ajouter ou si leur travail est terminé, Émilie s’inquiète qu’une partie du travail soit le résultat d’un plagiat à partir de contenus publiés en ligne.

Opportunités

– Le web offre un accès rapide à des milliers de sources d’informations incluant des sites de qualité

– Grâce aux moteurs de recherche, le web peut accélérer la réalisation de travaux et permettre de trouver des contenus et des extraits très pertinents à un travail donné ; il peut être tentant de s’approprier ces contenus !

Menaces

– Est-il acceptable de copier des contenus sans les citer ? de les copier en les personnalisant minimalement pour prétendre à leur originalité ? Est-ce différent de l’utilisation de livres ou d’autres types de références ?

– Est-il plus facile pour un professeur ou un correcteur d’identifier un plagiat provenant d’une source en ligne ?

– Quelles sont les conséquences relatives au plagiat à l’Université ? Pour un professionnel de la santé en exercice ?

Vos impressions ?

Répondez à notre court sondage en ligne pour évaluer la portée des médias sociaux et de ces vignettes

Bonne discussion !

Recording

Vous êtes sur le point de visionner une vignette portant sur l’utilisation des médias sociaux et technologies de l’information en santé.  Avez-vous songé aux opportunités et menaces associés à cette situation ?

Cette vignette présente une patiente qui reçoit un conseil de sa pharmacienne à propos d’un nouveau médicament qu’elle s’apprête à débuter. Au moment où la pharmacienne lui demande si elle a des questions, elle s’aperçoit que la patiente a enregistré la conversation.

Opportunités

– L’enregistrement d’un entretien pharmacien-patient peut permettre au patient de ré-écouter, en un lieu et un temps opportun, le contenu de l’échange afin d’avoir une meilleure compréhension des renseignements échangés ; l’enregistrement peut non seulement augmenter la satisfaction mais également contribuer à optimiser la thérapie et réduire les risques d’erreurs

– L’utilisation d’un enregistrement est notamment utile si un tiers est délégué réellement par un patient pour venir chercher le médicament

Menaces

– L’enregistrement d’un entretien pharmacien-patient permet de garder une trace de ce qui a été dit et omis par le pharmacien ; le document électronique peut constituer une preuve en cas de problèmes ou de plaintes professionnelles.

– Le patient devrait-il solliciter le consentement du pharmacien lorsqu’il l’enregistre ?

Vos impressions ?

Répondez à notre court sondage en ligne pour évaluer la portée des médias sociaux et de ces vignettes

Bonne discussion !