Réactions des étudiants en pharmacie à la mise en place d’un code de bonnes pratiques pharmaceutiques en ligne et dans les réseaux sociaux

Tous les citoyens possèdent désormais une empreinte numérique. Les étudiants en pharmacie et les pharmaciens doivent s’en préoccuper.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une étude descriptive transversale en exposant un total de 198 étudiants en pharmacie à un article synthèse sur le sujet et en les invitant à signer un code de conduite. Nous leur avons ensuite demandé de répondre à sept questions relatives à leurs perceptions sur le sujet.

  • 99% étaient en accord avec le fait que la lecture de l’article synthèse les a sensibilisés aux risques des comportements en ligne en exerçant la pharmacie.
  • 94% était d’avis que cet article les a exposés aux opportunités des médias sociaux et autres outils en ligne en pharmacie.
  • 96% a confirmé que la lecture du Code les a fait réfléchir et a remis en question certaines pratiques.
  • 73% ont modifié certains paramètres d’accès de leurs comptes en ligne.
  • 28% ont abandonné certaines plates-formes.
  • 89% se sont dits intéressés à un atelier structuré sur l’utilisation responsable des médias sociaux.

On peut consulter l’affiche présentée au congrès Professional Practice Conference de la Société canadienne des pharmaciens d’hôpitaux (SCPH/CSHP) du 30 janvier au 3 février 2016 à Toronto, Ontario, Canada.

facebook4

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :