archive

Archives Mensuelles: juin 2016

Bravo à Aurélie Rousseau pour la défense de sa thèse d’état le mardi 28 juin 2016 à la Faculté de pharmacie de Lyon, France.  Sous la direction JF Bussières et coll., son mémoire s’intitule « Problématique des ruptures de médicaments à l’hôpital au Québec et en France ».  Le jury était composé du Pr François Locher, président et professeur – Faculté de pharmacie de Lyon, du Dr Anne Meunier, praticien hospitalier, du Dr Valérie Dubois, praticien hospitalier et de Jean-François Bussières, professeur titulaire de clinique, Faculté de pharmacie, Université de Montréal.

Au cours de son séjour à l’URPP, Aurélie Rousseau s’est notamment intéressée aux pénuries de médicaments au Canada et en France. Ses travaux ont permis de mieux comprendre les modalités de déclaration et de gestion de ces pénuries entre les deux pays. En outre, elle a contribué à l’implantation du formulaire d’administration des doses électronique (FADMe) au sein de plusieurs unités de soins du CHU Sainte-Justine.

On retrouve ci-après sur la photo Valérie Dubois, François Locher, Aurélie Rousseau et Anne Meunier.

????????????????????????????????????

Publicités

Le circuit du médicament est complexe et comporte plus d’une cinquantaine d’étapes. Le personnel soignant doit planifier et enregistrer toutes doses de médicaments administrées à un fadme1patient. Il existe des applications logicielles permettant l’enregistrement électronique des doses de médicaments (FADMe), le plus souvent intégrés à un prescripteur électronique de médicaments. Compte tenu de la complexité du circuit du médicament, il est possible d’informatiser en partie ou en totalité les étapes entourant la prescription, la validation, la préparation et l’administration de doses de médicaments.

Dans le cadre des travaux de l’URPP, nous avons effectué une revue de littérature afin d’identifier les avantages et les inconvénients de l’enregistrement informatique des doses de médicaments et d’optimiser la réalisation de notre implantation.

Le Canada présente un retard important en matière d’informatisation du circuit du médicament et particulièrement en ce qui concerne la FADMe (94% aux USA c. 8% au Canada) qui est le plus
souvent une composante d’un dossier électronique médical ou minimalement d’un prescripteur électronique. Une revue systématique récente confirme la réduction du risque d’erreurs d’administration de médicaments associée à l’utilisation de FADMe (RR = 0,71).

On peut consulter l’affiche présentée dans le cadre du Congrès de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec du 15 au 17 avril 2015 à Québec, Qc, Canada.

 

Dans le cadre du Congrès annuel 2016 de l’Association des pharmaciens du Canada, Jean-François Bussières a reçu le 25 juin dernier, le CPhA International Leadership Award.  Ce prix reconnait sa contribution internationale au rayonnement de la pharmacie canadienne et québécoise particulièrement avec la mise en place de l’Unité de recherche en pratique pharmaceutique (URPP) au CHU Sainte-Justine. Cette unité de recherche a contribué jusqu’à maintenant au développement des connaissances, des habiletés et des compétences de nombreux étudiants en pharmacie et de pharmaciens du Québec et d’ailleurs dans le monde ainsi qu’au rayonnement de la profession. On peut consulter plus de 1000 communications écrites publiées par notre équipe dans notre bibliothèque sur Zotero. Les statistiques 2016 du blogue de l’URPP confirment d’ailleurs la portée internationale de nos travaux.  En outre, ce prix reconnait aussi les efforts déployés en aide humanitaire, particulièrement en Haïti.

2016urppstatsjuin   2016cphaawardjfb

Je profite de cette reconnaissance pour remercier mes collègues au CHU Sainte-Justine pour leur soutien, mes collègues de la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal, mes mentors et tous les étudiants qui m’ont fait confiance et qui contribuent à ce leadership international.  Je les remercie d’être à leur tour des leaders et surtout des pharmaciens dédiés à leurs patients. Je tiens à remercier particulièrement Kevin Hall et Jean Thiffault qui ont soumis et soutenu ma candidature pour ce prix, Françoise Brion et Olivier Bourdon, deux collègues français qui ont donné à l’URPP une saveur toute européenne, sans compter plusieurs autres collègues de la francophonie belge, suisse, etc..  Je tiens aussi à remercier les collègues et amis de l’Hôpital Saint-Michel de Jacmel en Haïti avec qui j’ai le privilège collaborer. Enfin, merci à mon épouse, mes enfants, ma famille et surtout à mon plus grand « leader », mon papa, parti plus tôt cet hiver  … relever un nouveau défi !  Ce prix lui est tout particulièrement dédié !

FADME4Dans le cadre des travaux de l’Unité de Recherche en Pratique Pharmaceutique, nous avons publié «Conformité de la documentation des doses par le personnel infirmier au dossier des patients hospitalisés : étude exploratoire comparant la documentation électronique et la documentation papier» dans les Annales de l’URPP.

Cet article a pour objectif de décrire et de comparer la conformité de la documentation des doses par le personnel infirmier au dossier des patients hospitalisés avant et après l’implantation d’un formulaire d’administration des médicaments électronique (FADMe) au CHU Sainte-Justine.

L’automédication permet d’impliquer le patient de façon active dans sa thérapie médicamenteuse. Par opposition à la dispensation traditionnelle effectuée par l’infirmière, l’automédication permet au patient d’acquérir ou de préserver son autonomie, d’améliorer ses connaissances et de faciliter la gestion de sa médication lors du retour à la maison.

Au CHU Ste-Justine, un programme d’automédication en obstétrique-gynécologie post-partum existe depuis 2003. Dans le cadre des travaux de l’URPP et de l’évaluation de ce programme, nous avons cherché à établir un portrait de l’utilisation de l’automédication au Canada.

Parmi les répondants, plus de la moitié (65%) des hôpitaux ont implanté un programme d’automédication (principalement en obstétrique-gynécologie) entre les années 1993 et 2012. On compte en fait un total de 26 programmes d’automédication avec des différences au niveau des procédures et du contenu. Sept programmes ont fait l’objet d’une évaluation dont les résultats ne sont toutefois pas publiés.

On peut consulter l’affiche présentée dans le cadre du Congrès de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec du 15 au 17 avril 2015 à Québec, Qc, Canada.automed2

 

mireillebrisson

Remise du Prix de pharmacothérapie mère-enfant 2015. Sur la photo Hélène Roy et Mireille Brisson

Le 31 mai dernier a eu lieu la 26ème journée de pharmacothérapie mère-enfant du CHU Sainte-Justine. Il s’agit d’un rendez-vous annuel donné par les pharmaciens du CHU Sainte-Justine à toute la communauté pharmaceutique québécoise. Des conférences concernant la santé des mères et des enfants y sont présentées. L’événement a eu lieu à la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal.

Dans le cadre de cette journée,  il nous a fait plaisir de remettre le Prix de pharmacothérapie Mère-Enfant 2016 à Mireille Brisson, pharmacienne au CISSSS de Montérégie-Centre, Hôpital Charles-Lemoyne. Madame Brisson s’est illustrée notamment par le développement d’un outil clinique assurant l’administration sécuritaire de médicaments utilisés en pédiatrie à la salle de réanimation de l’urgence de l’Hôpital Charles-Lemoyne.

salle

L’auditoire attentif des conférences de la 26ème Journée de Pharmacothérapie du CHU Sainte-Justine

En outre, nous remercions le comité organisateur de la journée ainsi que les 250 participants présents.  Sachant que plusieurs d’entre vous n’avez pu participé cette année faute de place, surveillez nos blogues afin de vous inscrire dès 2017.

À l’année prochaine !

organis

Comité organisateur, de gauche à droite, Pascal Bédard, Stéphanie Tremblay, Hélène Roy, Angel Chiu , Élaine Caron, Marie-Élaine Métras, Denis Lebel et Marie-Sophie Brochet.

Recettes de l'URPP

Recettes de l’URPP

Dans le cadre des publications Les recettes de l’URPP, nous vous présentons aujourd’hui notre dernière concoction.

Le thème d’aujourd’hui : la représentation visuelle de la pensée appliquée à l’élaboration d’un projet de recherche.

Dans cet article, nous vous proposons la carte heuristique comme outil à employer pour représenter visuellement votre pensée dans le cadre de l’élaboration d’un projet de recherche. Nous vous présentons la méthode pour la conception  de la carte en plus d’aborder les origines de cette méthode et ses applications pratiques. Dans les Astuces de l’URPP, retrouvées à la fin de notre article, nous vous présentons aussi un exemple de carte heuristique.