Archives mensuelles : avril 2016

Les articles des Annales de l’URPP sont maintenant identifiés par des DOI

Les Digital Object Identifier (DOI ou identificateur d’objet numérique) sont des  :

identifiants permanents qui assurent l’accessibilité et la citabilité des données. Ils fournissent aussi des liens durables à des ensembles de données et relient les articles publiés aux données pertinentes (Source : Conseil national de recherches Canada).

L’URPP s’est inscrite auprès de DataCite Canada, un service offert par le Conseil national de recherches Canada. Nous avons ajouté un numéro DOI à tous nos articles des Annales de l’Unité de recherche en pratique pharmaceutique, nous vous invitons à aller voir. Il est donc maintenant plus facile de citer un article des Annales. De plus, les méta-données derrière chaque DOI améliorent leur indexation par les moteurs de recherche.

L’URPP remercie Maxime Thibault, pharmacien au CHU Sainte-Justine, pour la création d’un programme permettant l’assignation des DOI et la publication des méta-données à travers l’API de DataCite.

DOI

Publicités

L’URPP au congrès de l’APES 2016

Dans le cadre du Congrès annuel de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (APES), l’équipe de l’équipe de recherche de Jean-François Bussières a présenté 32 communications affichées décrivant autant de projets de recherche en pratique pharmaceutique. Ces projets portent notamment sur les rôles et les retombées des pharmaciens dans différents domaines, sur l’émergence de nouvelles technologies, sur l’utilisation de simulation en pharmacie, sur la documentation des activités cliniques, etc.  Ces affiches seront notamment bloguées au cours de la prochaines années. Ces projets impliquent notamment des étudiants de stages à la maîtrise, de stages à thématiques optionnelles (p.ex. axe Impact Pharmacie, axe histoire, axe législation, axe revue d’utilisation), des stages du baccalauréat en sciences biopharmaceutiques, des stages d’été et des stages pour étudiants étrangers.  Il faut aussi noter trois affiches de l’équipe de Jean-Marc Forest et Grégoire Leclair en sus des autres affiches. En outre, une communication orale père-fille (JF, Virginie) prévue au programme de cette année a permis de faire le point sur les cinq premières missions humanitaires en Haïti dans le cadre de la reconstruction et de la réorganisation de l’Hôpital Saint-Michel à Jacmel.  Bravo à tous les étudiants et collaborateurs qui contribuent activement à cette vie scientifique, à ces projets et ces innovations.  De plus, merci à l’APES de permettre la diffusion de ces travaux à large échelle, tant par son congrès que par la publication des résumés structurés dans le Pharmactuel.

Enfin, si vous souhaitez contribuer à la mission humanitaire, vous pouvez donner en ligne en cliquant ICI à la fondation du CHU Sainte-Justine.  Les dons recueillis sont éligibles au crédit d’impôt et ils seront utilisés pour la réorganisation de l’Hôpital St-Michel de Jacmel. Déjà 3125 $ ont été recueillis sur un objectif de 10 000 $.  Merci de votre générosité.

20160414 APES2016affiches

Jean-François Bussières et l’affiche portant sur le journal de bord

 

 

Aider les patients de l’Hôpital Saint-Michel de Jacmel – Haïtii

Dans le cadre du congrès de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (APES) tenu à Trois-Rivières, Qc, Canada, le pharmacien Jean-François Bussières et sa fille, Virginie Bussières, présentent ce jour leur contribution au Programme intégré de santé en Haïti lors d’une présentation orale.

Dans le cadre de différentes missions humanitaires menées depuis 2013, ils contribuent notamment à la réorganisation du circuit du médicament et du département de pharmacie de l’hôpital Saint-Michel. Leur contribution inclut notamment l’achat de médicaments auprès d’organismes haïtiens.  Nous profitons de cette présentation pour solliciter la générosité des participants au congrès et des abonnés à ce blogue. Si vous souhaitez aider, vous pouvez faire un don en ligne à la Fondation du CHU Sainte-Justine.  À partir des sommes amassées, des médicaments seront achetés et remis à l’Hôpital Saint-Michel lors de la prochaine mission du 17 au 28 mai 2016. Merci de votre générosité.

Virginie Bussières, bénévole, Jean Lafontant-Maurice, médecin, Jean-François Bussières, pharmacien CHU Sainte-Justine, Haïti, août 2015

Virginie Bussières, bénévole, Jean Lafontant-Maurice, médecin, Jean-François Bussières, pharmacien CHU Sainte-Justine, Haïti, août 2015

Bravo à Isabelle Goyer

Isabelle Goyer, pharmacienne au département de pharmacie du CHU Sainte-Justine s’est méritée le prix de la Relève de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (APES), le 14 avril 2016.  Ce prix d’excellence lui est remis pour sa contribution significative aux soins pharmaceutiques des enfants au sein de l’équipe des soins intensifs pédiatriques de l’établissement.  Isabelle exerce au CHU Sainte-Justine depuis 2011. Elle a notamment complété une résidence spécialisée de 6 mois dans trois centres hospitaliers pédiatriques canadiens (Children’s Hospital of Eastern Ontario, Toronto Hospital forSick Children, British Colombia Children,s Hospital).  Dans le cadre de sa pratique, elle participe à une première expérience humanitaire dans le cadre d’une mission en Éthiopie avec l’équipe de Sainte-Justine au coeur du monde au cours des prochains jours.  Bravo Isabelle.

Isabellegoyer

Le médicament oublié : mesurer l’invisible

NUMERISATION4Les rapports semestriels publiés jusqu’à maintenant signalent un nombre très élevé d’omissions d’administration d’un médicament. Comment peut-on mesurer ces omissions? Ce peut être parmi les déclarations d’incidents/accidents, par observation directe ou alors par des audits de la documentation. Il peut être ardu de déterminer s’il s’agit réellement d’une omission d’administration ou s’il s’agit d’une omission de documentation.

Afin de diminuer le nombre d’omission, il faut repenser la façon dont on prescrit les médicaments p.r.n. (au besoin) ainsi que la façon dont on documente la non administration d’un médicament p.r.n. afin de quantifier le problème précisément et ainsi pouvoir mesurer l’impact de nos interventions.

Vous pouvez consulter la présentation donnée par Denis Lebel au 6e congrès mondial des infirmières et infirmiers francophones à Montréal, le 2 juin 2015.

Conformité des ordonnances à la règle d’émission des médicaments

Chaque département de pharmacie possède sa règle d’émission des ordonnances. Nous réalisons périodiquement des audits afin d’évaluer la conformité des ordonnances à cette règle.

Le 17 juin 2014, un audit a été réalisé avec toutes les ordonnances de la journée. Moins du quart des feuilles d’ordonnances se conformaient entièrement à la règle. La conformité était élevée (>95%) pour les critères d’identification du patient, mais peu d’ordonnances documentaient le statut allergique du patient (~25%).

Le contenu était fréquemment conforme pour la dose, l’intervalle posologique, la signature, l’absence d’abréviations interdites. La conformité était plus faible pour certains critères tels que l’heure de prescription, le numéro de permis de pratique et le motif de prescription.

Embed from Getty Images

Vous pouvez consulter notre article publié dans Le Pharmacien Hospitalier et Clinicien. Vous pouvez également consulter notre affiche au congrès de la Société canadienne des pharmaciens d’hôpitaux, les 1-3 février 2015, Toronto, Ontario.