Archives mensuelles : octobre 2014

Prix Pharmacien Cœur et Action remis à Roxane Therrien

De gauche à droite, Caroline Morin, Jean-François Bussières, Hélène Roy, Denis Lebel, Roxane Therrien et Élaine Caron, pharmaciens au CHU Sainte-Justine.

De gauche à droite, Caroline Morin, Jean-François Bussières, Hélène Roy, Denis Lebel, Roxane Therrien et Élaine Caron, pharmaciens au CHU Sainte-Justine.

L’URPP est fière de souligner la remise du prix du Groupe Santé des Éditions Rogers, le Prix Pharmacien Cœur et Action, catégorie « collaboration professionnelle », à Roxane Therrien, le 28 octobre 2014. Cette remise de prix est soulignée dans le dernier numéro de l’Actualité Pharmaceutique.

Ce prix marque le départ de Roxane Therrien du département de pharmacie du CHU Sainte-Justine et de l’URPP, auxquels elle a très significativement contribué au fil des années. On note la publication d’une cinquantaine de manuscrits, la participation à de nombreux congrès, l’encadrement de plus de 50 stagiaires, et la participation à plusieurs groupes de travail.

Nous souhaitons une bonne continuité à Roxane!

Quelles sont les barrières au changement en pharmacie?

Nous avons identifié 35 barrières pouvant expliquer les délais dans l’implantation de changements en pharmacie. Nous avons demandé à 225 étudiants en pharmacie de coter l’importance de chacune de ces barrières, et d’identifier les 5 barrières les plus importantes selon eux.

Selon les étudiants, les barrières les plus importantes étaient :

Barrières au changement en pharmacie

Barrières au changement en pharmacie

  • Absence de communication efficace lors de l’implantation
  • Absence de leadership
  • Absence de collaboration
  • Absence de vision stratégique
  • Absence de culture favorable au changement

 

 

 

Vous pouvez consulter notre lettre à l’éditeur, publiée dans le Journal Canadien de la pharmacie hospitalière, accessible sur PubMedCentral. Vous pouvez également consulter l’affiche présentée au congrès annuel de l’APES, Québec, Canada, les 24-26 avril 2013.

Efficacité de la purge des tubulures à la pharmacie pour réduire la contamination environnementale

Nous avons réalisé plusieurs études démontrant que les surfaces de travail dans les hôpitaux sont souvent contaminées par des traces de médicaments antinéoplasiques. Selon le principe ALARA, il est important de réduire la contamination au niveau le plus bas possible (« as low as reasonably achievable »). C’est dans cette optique que nous avons testé deux méthodes pour réduire la contamination.

Purge des tubulures à la pharmacie

Purge des tubulures à la pharmacie

D’abord, nous avons testé la centralisation de la purge des tubulures d’antinéoplasiques, afin que celle-ci soit effectuée à la pharmacie et non pas sur les étages. Suivant cette centralisation, la contamination mesurées sur les surfaces de la pharmacie n’a pas augmenté, et la contamination mesurée sur les surfaces des unités de soins a diminué.

Ensuite, nous avons testé l’utilisation d’un système en circuit fermé pour les préparations à la pharmacie. Tel que rapporté dans la littérature, cette solution a permis une diminution de la contamination. Toutefois, les assistants techniques en pharmacie ont soulevé quelques problèmes à sa manipulation, tel que des fuites, une augmentation de la charge de travail et une manipulation difficile. Nous croyons qu’une évaluation des considérations économiques et ergonomiques devrait être réalisée pour confirmer un avantage coût/efficacité dans le système de la santé. Nous n’avons pas implanté cette solution dans notre centre.

 

Test de deux méthodes pour réduire la contamination environnementale aux antinéoplasiques

Test de deux méthodes pour réduire la contamination environnementale aux antinéoplasiques

Depuis cette étude réalisée en 2009-2010, nous avons réalisé quatre études multicentriques pour mesurer la contamination sur les surfaces des hôpitaux québécois; nous sommes heureux de constater une amélioration d’année en année. Nous partagerons de nouveaux résultats à ce sujet au cours des prochaines semaines, à suivre!

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal of Oncology Pharmacy Practice, accessible sur Pubmed. Vous pouvez également consulter l’affiche présentée au congrès Professional Practice Conference (PPC) de la Société canadienne des pharmaciens d’hôpitaux (SCPH / CSHP) les 2-6 février 2013, Toronto, Canada. Notre résumé est publié dans le Journal canadien de la pharmacie hospitalière, accessible sur PubMedCentral.

Charge de travail et coûts reliés à la nutrition parentérale

Dans le blogue du 8 septembre 2011, nous vous avions partagé l’affiche du projet qui avait comme objectif de caractériser la charge de travail et les coûts associés à la nutrition parentérale dans notre centre. L’affiche avait été présentée au colloque annuel du réseau québécois de recherche sur l’usage des médicaments (RQRUM) les 1 et 2 juin 2011 à Montréal, Québec.

Nous sommes maintenant heureux de partager l’article découlant de ce projet.

Le résumé du projet se trouve ci-dessous :

OBJECTIVES:

Parenteral nutrition (PN) compounding in large hospital centers is now largely automated using volumetric pump systems. No study has examined the pharmacy workload and costs associated with this process. This study was designed to characterize these elements at our center and to identify areas for potential improvement.

METHODS:

We retrospectively analyzed all PN orders compounded from May 19, 2007, to June 25, 2010. Patients were divided into groups according to the ward where PN was initiated.

RESULTS:

The age and weight of patients at initiation of PN were similar throughout the study, except in neonatology, where initiation now occurs earlier in life (age 1.3 ± 2.7 days in 2010 vs. 3.4 ± 9.4 in 2007; p=0.003). An average of 894 orders per month were compounded. A total of 59% of orders were for neonatal patients. The average cost of source solutions per PN order increased from Can$23.27 in 2007 to Can$37.78 in 2010. Partially used source solutions discarded at the end of the day represented between 7.7% and 9.2% of total source solution cost. Amino acids in 3-L bags were responsible for the largest waste, with Can$953 to Can$1048 wasted monthly.

CONCLUSIONS:

PN compounding at our center represents an important workload and increasing costs. A reduction in source solution waste, for example, by reducing the use of large source solution containers, would be beneficial.

 

Charge de travail et les coûts associés à la nutrition parentérale dans notre centre

Charge de travail et les coûts associés à la nutrition parentérale dans notre centre

Vous pouvez consulter notre article publié dans The Journal of Pediatric Pharmacology and Therapeutics, accessible sur PubMed.

Audits de conformité sur la prescription, l’entreposage et la documentation des doses d’insuline

Suivant la liste de mesures correctrices identifiées pour l’utilisation sécuritaire d’insuline en établissement de santé, nous avons réalisé des audits dans notre centre. Pour réaliser ces audits, nous avons d’abord réalisé une étude descriptive afin d’établir des lignes directrices pour une utilisation sécuritaire de l’insuline en établissement de santé.

Méthode d'élaboration de critères pour évaluation de la conformité

Méthode d’élaboration de critères pour évaluation de la conformité

Des critères d’utilisation sécuritaire spécifiques à l’insuline ont été identifiés. L’utilisation de ces critères devrait faire partie de l’évaluation périodique du circuit du médicament en établissement de santé.

Les critères développés ont ensuite été utilisés pour réaliser des audits. Trois évaluations de la conformité ont été réalisées : conformité de la rédaction des ordonnances d’insuline, conformité de l’entreposage de l’insuline et conformité de l’inscription des doses administrées.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Pharmactuel. Vous pouvez également consulter notre affiche présentée au Colloque Sécurité des soins, présenté les 2-3 mai 2013, à Montréal.

Incidents et accidents avec l’insuline : comment les éviter?

Le 10 octobre 2013, nous vous avions partagé l’affiche présentée au Congrès de l’Association française des gestionnaires de risques sanitaires (AFGRIS), le 10 octobre 2013, Paris, France. L’objectif de ce projet était de décrire les incidents et accidents médicamenteux relatifs à l’insuline et de discuter de mesures préventives et correctrices.

Mesures correctrices identifiées pour l'utilisation sécuritaire de l'insuline en établissement de santé

Mesures correctrices identifiées pour l’utilisation sécuritaire de l’insuline en établissement de santé

Dans notre centre, nous avons identifié 12 actions à mettre en place pour encadrer une utilisation sécuritaire de l’insuline, incluant des audits de terrain, une révision des ordonnances et procédures, la centralisation de certaines préparations à la pharmacie et l’élimination de certaines préparations unidoses.

Nous sommes maintenant heureux de vous partager l’article qui a été publié récemment.

Vous pouvez consulter notre article publié dans Le pharmacien hospitalier et clinicien.

Lancement du livre : Médicaments d’urgence en pédiatrie

Nous sommes heureux d’annoncer la sortie du livre « Médicaments d’urgence en pédiatrie ». Ce livre est une ressource pour tout professionnel de la santé impliqué dans les soins pédiatriques d’urgence.

Médicaments d'urgence en pédiatrie

Médicaments d’urgence en pédiatrie

« L’état critique d’un enfant demande toute l’attention du médecin qui doit prendre rapidement des décisions quant aux investigations et traitements à entreprendre afin de stabiliser sa condition.

Médicaments d’urgence en pédiatrie a été conçu pour permettre au médecin de trouver facilement les doses à prescrire en situation d’urgence. Il contient à la fois les doses des médicaments en bolus et celles de plusieurs perfusions continues. On y retrouve également d’autres informations utiles dont les signes vitaux normaux, l’équipement de réanimation en fonction de l’âge ou du poids ainsi que l’échelle de Glasgow.

Ce nouvel outil d’aide à la prescription en pédiatrie facilite la prise en charge de l’enfant gravement malade, qu’il soit vu en centre périphérique ou en milieu tertiaire.

Indispensable dans les urgences des établissements de santé! » [Source Éditions du CHU Sainte-Justine]

Ce livre comprend 102 pages, et a été co-écrit par Denis Lebel, adjoint au Département de pharmacie et de l’Unité de recherche en pratique pharmacetique, ainsi que Dr Guylaine Larose, Dr Benoit Bailey,  Dr Catherine Litalien et  Dr Édith Villeneuve, médecins au CHU Sainte-Justine.

Extrait de Médicaments d'urgence en pédiatrie

Extrait de Médicaments d’urgence en pédiatrie

Le livre est disponible dès maintenant aux Éditions du CHU Sainte-Justine.