archive

Archives Mensuelles: novembre 2013

En 2008, le guide sur la Manipulation sécuritaire des médicaments dangereux de l’Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur des affaires sociales (ASSTSAS) est paru. La mise à jour de ce Guide a d’ailleurs été entreprise, avec la collaboration de l’équipe de l’URPP… à suivre! Nous espérons que cette 2ème édition du guide paraîtra en 2015.

Depuis que nous collaborons à ces travaux, nous avons réalisé une enquête québécoise sur le circuit des médicaments dangereux en 2006 (avant la publication du Guide) et en 2011 (après la publication du guide). La conformité globale a augmenté de 2006 à 2011 (52% à 69% des critères conformes). Néanmoins, encore trop peu de répondants possédaient des politiques et procédures sur les médicaments dangereux, et peu de répondants avaient un comité interdisciplinaire sur les médicaments dangereux (58% des répondants en avaient un en 2011, contre 23% en 2006).

Le résumé du projet se trouve ci-dessous :

Contexte : Certains médicaments sont considérés comme dangereux pour le personnel qui les manipule à cause de leurs propriétés cancérogènes, génotoxiques, tératogènes, leur toxicité pour la reproduction ou pour un organe. Le personnel préparant les chimiothérapies, le personnel infirmier, les médecins, le personnel soignant, le personnel réceptionnant les médicaments, le personnel de l’entretien sont exposés à ces médicaments dangereux.

Objectifs : L’objectif était de présenter les résultats obtenus pour l’enquête québécoise sur le circuit des médicaments dangereux en établissements de santé menée en 2011 et de comparer les résultats à l’enquête similaire menée en 2006.

Méthode : Il s’agit d’une étude descriptive. L’enquête s’adressait à tous les chefs de département de pharmacie d’établissement de santé du Québec comportant au moins 50 lits de courte durée.

Résultats : Un taux de réponse de 54% (33/61) a été obtenu pour l’enquête 2011 contre 87% (53/61) en 2006. On note une augmentation du nombre de zones dédiées aux médicaments dangereux à la pharmacie et une augmentation de la moyenne de la superficie de la zone de préparation entre 2006 et 2011. La proportion de répondants possédant des politiques/procédures a augmenté de façon significative pour la réception et le déballage des médicaments dangereux, le monitorage des contrôles des salles de préparation et l’entretien de la pharmacie. La conformité des pratiques était de 52±30% dans l’enquête 2006 contre 69±31% dans l’enquête 2011.

Discussion : Les améliorations de la conformité seraient reliées au rehaussement du cadre normatif et à la publication du guide sur la manipulation sécuritaire des médicaments dangereux de l’ASSTSAS en 2008.

Conclusion : Cette étude met en évidence une amélioration des pratiques en ce qui concerne les aménagements, la disponibilité des équipements, la présence de politiques/procédures et la conformité de la pratique par auto-évaluation.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Québec Pharmacie. Cet article est publié avec l’autorisation de l’éditeur de Québec Pharmacie.

Vous pouvez consulter notre affiche présenté au VIIIe Colloque annuel de l’Association des étudiantes et des étudiants en santé publique de l’Université de Montréal, le 13 février 2013, à Montréal.

Publicités

Le 3 octobre 2013, nous vous avions partagé la présentation donnée dans le cadre du colloque « La communication au cœur de la E-santé » auquel nous avons eu le privilège de participer. L’article que nous avons écrit sur le sujet est maintenant disponible. Notre objectif était de décrire l’état des lieux en matière de comportement en ligne et d’exercice professionnel. Nous présentons une revue de littérature sur le sujet, ainsi qu’un code de bonnes pratiques pharmaceutique en ligne.

Vous pouvez consulter notre article dans les Annales de l’Unité de recherche en pratique pharmaceutique.

Pharmacie de JacmelHaïti est un pays francophone des caraïbes avec qui le Québec entretient des liens privilégiés, compte tenue d’une langue commune, d’une diaspora établie au Québec et des besoins énormes du pays. Dans le cadre du programme intégré de santé Haïti, auquel participe le CHU Sainte-Justine sous l’égide de la Croix-Rouge Canadienne, nous proposons un état des lieux en pratique pharmaceutique à Haïti, rédigé dans le cadre d’un séjour d’une semaine à Jacmel pour une mission de reconnaissance. Cette mission sera suivi de séjours prolongés afin de contribuer à la reconstruction et à la réorganisation de l’Hôpital St-Michel. Cet état des lieux n’a aucune prétention d’exhaustivité ni même d’exactitude absolue; connaître un pays, comprendre un système de santé et ses enjeux, apprivoiser une culture, ne s’écrivent et encore moins ne se résument en un si court séjour. Il s’agit toutefois de la meilleure intégration des données recueillies sur place, d’abord et avant tout par la documentation retracée en ligne ou lors de discussions et d’échanges avec des acteurs du système de santé.

Auteur du texte : Jean-François Bussières

Vous pouvez consulter notre article dans les Annales de l’Unité de recherche en pratique pharmaceutique.

L’énonce de politique des trois Conseils énonce qu’il est de la responsabilité des chercheurs de « protéger les renseignements qui leur sont confiés et éviter de les utiliser ou de les divulguer à tort. (…) Les chercheurs doivent décrire les mesures qu’ils prendront pour s’acquitter de leurs obligations en matière de confidentialité et doivent expliquer les exigences de divulgation raisonnablement prévisibles ».

Connaissez-vous les pratiques exemplaires en matière de protection de la vie privée dans la recherche en santé qui ont été élaborées par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC)?

En s’inspirant de ces dix pratiques, nous avons fait une liste de 32 activités pertinentes à la recherche dans un département de pharmacie. Les actions proposées incluent, par exemple, de rédiger une politique et procédure sur le suivi du consentement et le contact des participants, de se questionner sur l’extraction, la conservation et le partage des données, la sécurisation des accès et d’identifier un membre responsable de la gestion des données personnelles.  Il est utile de prendre le temps de réévaluer ses pratiques et d’évaluer les correctifs à apporter.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Pharmactuel.

Dans le blogue du 1 avril 2011, nous vous avons partagé l’affiche du projet AMÉLIE. Nous vous invitons maintenant à consulter l’article découlant de ce projet qui avait comme objectif de réaliser une analyse des modes de défaillances, de leurs effets et de leur criticité (AMDEC) sur le processus d’administration des médicaments.

Le résumé du projet se trouve ci-dessous :

OBJECTIVE: The objective of this article was to critically evaluate the causes of adverse drug events during the nurse medication administration process in paediatric care units in order to identify and prioritize interventions that need to be implemented.

METHODOLOGY: This is a failure mode, effects and criticality analysis (FMECA) study. A multidisciplinary committee composed of nurses, pharmacists, physicians and risk managers evaluated through consensus the process of administering medications at the Centre hospitalier universitaire de Sainte-Justine. By mapping the process, all the failure modes were identified and associated with at least one cause each. Using a summary grid, each failure mode was evaluated by rating frequency (from 1 to 9), likelihood of failure detection (from 0 to 100%) and severity (from 1 to 9) using adapted versions of already published scales.

RESULTS: A 10-member committee was set up, and it met eight times between January and April 2010. In the two specialized paediatric units selected (n = 38 beds), an average number of approximately 20 000 drug doses was administered monthly from about 400 non-proprietary names. Through consensus, the committee identified 16 processes and 53 failure modes. While frequency and severity were based on perceptions that could be objectivized with local data and scientific documentation, the likelihood of detection was mainly based on individual perception.

CONCLUSION: FMECA is a useful approach to improve the medication process.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Journal of Evaluation in Clinical Practice.