Archives mensuelles : mars 2013

Lancement de la 2ème édition du livre Grossesse et allaitement – Guide thérapeutique

L’équipe du département de pharmacie du CHU Sainte-Justine, incluant les membres de la Chaire médicament, grossesse et allaitement – Famille Louis Boivin et les membres de l’Unité de recherche en pratique pharmaceutique sont fiers d’annoncer le lancement officiel de la 2ème édition de l’ouvrage Grossesse et allaitement – Guide thérapeutique, sous la direction d’Ema Ferreira, Brigitte Martin et Caroline Morin dans la première semaine du mois d’avril. L’ouvrage est édité aux Éditions du CHU Sainte-Justine et il sera disponible aux Éditions du CHU Sainte-Justine à partir du 3 avril et en librairie plus tard en mai prochain. Bravo à toute l’équipe de pharmaciens, médecins et collaborateurs qui ont contribué à la publication de cette 2ème édition!

Publicités

Incidents et accidents d’origine médicamenteuse dans un centre hospitalier universitaire

Nous avons réalisé une étude rétrospective sur les incidents/accidents (I/A) déclarés dans un Centre hospitalier universitaire mère enfant de 2004 à 2010. Sur les 11 731 I/A déclarés, 42% étaient d’origine médicamenteuse. En moyenne, 4,87±2,47 I/A d’origine médicamenteuse étaient déclarés par jour, pour la période étude. Ce nombre est demeuré constant de 2004 à 2010. La majorité des I/A étaient à l’étape d’administration des médicaments (66%). Près d’un quart (22%) des I/A d’origine médicamenteuse étaient des médicaments non-administrés à l’heure prévue.

Nous avons également comparé les résultats pour les périodes avant et après l’implantation de chariots de médicaments et de cabinets automatisés décentralisés. Nous n’avons retrouvé aucune différence au niveau de l’incidence, la nature, les causes et la gravité des I/A avant et après l’implantation de ces deux technologies. Les données d’I/A déclarés ne permettent donc actuellement pas de mesurer les effets de ces deux technologies. Cette réflexion s’inscrit dans la publication périodique par le Ministère de la santé et des services sociaux des rapports semestriels et des incidents et accidents survenus lors de la prestation de soins et services de santé au Québec.

Vous pouvez consulter noter article publié dans Risques & Qualité. Vous pouvez également consulter notre affiche présentée au Colloque sécurité des soins au Québec, les 26-27 avril 2012, à Montréal.

AMDEC de l’administration parentérale de médicaments en néonatalogie

Une analyse des modes de défaillance, de leur effet et de leur criticité (AMDEC) a été réalisée afin de comparer le processus d’administration des perfusions continues en néonatalogie avant et après l’implantation de pompes intelligentes.

Au total, 11 modes de défaillance ont été identifiés avant l’implantation (pré) et 16 modes de défaillances ont été identifiés après l’implantation (post). La criticité a été chiffrée respectivement à 504 en pré c. 174 en post (étape de la prescription), 120 c. 110 (préparation) et 440 c. 530 (administration).  On note une réduction théorique de la criticité grâce aux pompes intelligentes. Toutefois, le risque s’est  déplacé de la prescription vers l’administration en raison de l’augmentation du nombre d’étapes pour programmer la pompe. Une analyse de type AMDEC réalisée en pré et post de l’implantation de nouvelles technologies est utile pour évaluer les effets sur les risques, particulièrement dans le cas de processus à haut risque d’incidents-accidents.

Vous pouvez consulter notre affiche présentée au congrès de l’Association de pharmaciens d’établissement de santé du Québec, les 1-3 juin 2012 à Rivière-du-Loup.

Rôle du pharmacien dans la prévention et la prise en charge des intoxications involontaires chez les enfants

Les intoxications involontaires chez l’enfant sont encore fréquentes malgré les campagnes d’information et les mesures préventives, le contrôle de la distribution de nombreux produits et l’utilisation d’emballages sécuritaires.

Notre revue de la littérature a mis en évidence que les appels effectués auprès des centres antipoison concernent le plus souvent les enfants en bas âge et que la proportion d’intoxications involontaires est plus élevée chez les enfants en bas âge. En effet, des 444 205 appels concernant des intoxications aux médicaments, 40% concernaient des enfants de moins de quatre ans. Bien qu’il existe une variété de produits non médicamenteux ingérés lors d’une intoxication, l’acétaminophène est un médicament très souvent en cause.

Le pharmacien peut, entre autre, conseiller sa clientèle sur l’entreposage sécuritaire des médicaments et contribuer à la diffusion de campagnes de préventions.

Vous pouvez consulter notre article publié dans le Québec Pharmacie. Cet article est publié avec l’autorisation de l’éditeur de Québec Pharmacie. Vous pouvez également consulter notre affiche présentée au Colloque annuel du Réseau québécois de recherche sur l’usage des médicaments, les 29 et 30 mai 2012 à Québec.