Archives mensuelles : janvier 2013

Statistiques de la deuxième année du blogue URPP

Le blogue de l’URPP a été créé en 2011 et voici venu le temps du retour sur l’année 2012.

Au cours de l’année 2012, nous avons eu 3891 visites. Cela correspond à une moyenne de 11 visites par jour, une belle amélioration comparativement aux 9 visites par jour obtenus en 2011! Les billets les plus populaires ont été :

– Ne manquez pas la 22e journée de pharmacothérapie du CHU Sainte-Justine

– Bon anniversaire URPP!

– Évaluation des modes de défaillance dans le circuit du médicament par une analyse AMDEC

–  Raisonnement éthique d’étudiants en pharmacie français et québécois

– Gestion des risques et circuit du médicament au bloc opératoire

– Étude multicentrique québécois sur la contamination environnementale aux médicaments dangereux en établissement de santé

Notre blogue est consulté par des visiteurs venant de nombreux pays, notamment du Canada, de la France, de la Belgique, de la Suisse et du Maroc. Google demeure notre référent le plus fréquent, suivi de Facebook.

Nous prévoyons une année 2013 tout aussi chargée en projets, merci de nous suivre et MERCI à nos collaborateurs!

Coûts d’hospitalisation et coûts associés aux médicaments dans un centre hospitalier universitaire pédiatrique

Depuis une décennie, on note une hausse soutenue des dépenses en médicaments au Canada.  Cette augmentation est constatée tant en milieu ambulatoire que dans les établissements de santé. Notre équipe de recherche s’est intéressée à l’exploration d’un modèle prédictif des coûts d’hospitalisation et des coûts associés aux médicaments dans un centre hospitalier universitaire pédiatrique.  Nous avons démontré qu’il était faisable de recourir à un modèle de régression médiane afin de prédire ces coûts.

Au Québec, chaque épisode de soins pour un patient hospitalisé est codifié selon la classification internationale des maladies (CIM-version 10) de l’Organisation mondiale de la santé. En outre, cette classification repose sur l’attribution d’un indice de gravité, d’un indice de mortalité, d’un niveau d’intensité relatif de ressources utilisées (NIRRU) et sur le calcul d’une durée de séjour.  Le modèle que nous avons développé tient compte du NIRRU, de certaines catégories majeures de diagnostics, de la durée de séjour et du poids du patient.

Nous avons choisi de ne pas soumettre le manuscrit pour publication, compte tenu des délais inhérents au projet, à sa rédaction, et sachant que les données datent de l’année fiscale 2005-2006 et que des améliorations devraient être apportées à la modélisation (p.ex. considérer les patients plutôt que les épisodes de soins, exclure davantage de cas extrêmes, utiliser la durée de séjour comme variable d’ajustement plutôt que variable prédictive). Ainsi, d’autres travaux sont requis afin de valider cette approche. Nous pensons toutefois qu’il est utile de rendre disponibles ces résultats dans nos annales, sans publication dans une revue indexée ou non indexée. Vous pouvez consulter notre article dans les Annales de l’Unité de recherche en pratique pharmaceutique.

Combien d’interruptions sont subies par heure par les pharmaciens?

Il existe une problématique portant sur l’interruption des professionnels de la santé. Les interruptions sont préoccupantes en pharmacie hospitalière compte tenu de la nature du travail : attention soutenue requise, validation d’ordonnances, processus complexes à effectuer.

Nous avons réalisé une étude en 2010 visant à identifier et à quantifier les stimuli reçus et émis par les pharmaciens et les assistants techniques.

Suivant les phases d’observation, 2663 stimulis ont été observés. Les pharmaciens ont reçu globalement 28,8 stimulis par heure ne causant pas systématiquement une interruption en plus de 9,6 stimulis par heure causant systématiquement une interruption. Les assistants techniques ont reçu globalement 31,5 stimulis par heure ne causant pas systématiquement une interruption en plus de 7,2 stimulis par heure causant systématiquement une interruption. Les trois stimulis les plus fréquents étaient les conversations audibles, le bruit du pneumatique et les questions des collègues.

Suivant ces résultats, des mesures correctrices ont été implantées et une étude post a été réalisée en 2012. Résultats à suivre au cours de l’année…

Vous pouvez consulter notre affiche présentée au congrès de l’Association de pharmaciens d’établissement de santé du Québec, les 1-3 juin 2012 à Rivière-du-Loup.

Le Boson de Bussières au PDW 2013 / Bussières’ Boson at the 2013 PDW

L’URPP est fière de vous accueillir dans le cadre du PDW 2013 Montréal et d’y participer activement. En suivi à la présentation sur le Boson de Bussières, vous pouvez revoir notre présentation powerpoint sur ce blogue et revisionner le vidéo DID YOU REALIZE? que nous avons produit sur Youtube. Tel que le mentionné durant cette présentation, nous espérons que vous deviendrez des agents changement dans votre pratique pharmaceutique.

The URPP is proud to welcome you to the PDW 2013 Montréal and to take an active part in the conference.  Following the presentation of Bussières’ Boson, you can review the powerpoint presentation on our blog and rewatch the video DID YOU REALIZE? that we produced on Youtube. As mentionned during the talk, we hope you will become pioneers in change management in pharmacy practice.

Invitation à la 23e Journée de pharmacothérapie du CHU Sainte-Justine

Le département de pharmacie du CHU Sainte-Justine est fier de vous accueillir à sa 23ème journée de pharmacothérapie qui aura lieu le mardi le 28 mai 2013. Ce programme de formation continue représente un excellent moyen d’acquérir des connaissances sur la clientèle mère-enfant, raison d’être du CHU Sainte-Justine et de son département de pharmacie. Profitez de l’occasion pour soumettre une candidature pour le prix de Pharmacothérapie Mère-Enfant reconnaissant l’implication d’un(e) pharmacien(ne) auprès de la population pédiatrique (0-18 ans) ou auprès des mères.

Les thèmes abordés au cours de cette journée seront :

–  Le rôle du pharmacien dans la prise en charge des malaises de la grossesse (Marie-Sophie Brochet & Ema Ferreira)

–  Hautes doses en pédiatrie – une présentation full HD (Pascal Bédard)

–  Ne pas perdre son sang-froid avec l’hématologie pédiatrique (Annie Viau)

–  Médicaments et infertilité (Dr Élias Dahdouh)

–  Les poux contre-attaquent : nouvelles lignes directrices (Dr Julio C. Soto)

–  Les cas dont vous êtes le héros (Pascal Bédard, Annie Lavoie & Stéphanie Tremblay)

L’événement aura lieu à l’amphithéâtre S-151 du Pavillon Jean Coutu de la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal, le mardi 28 mai 2013 de 8h à 16h. Le programme détaillé et le formulaire d’inscription sont maintenant disponibles. Une date importante à mettre à votre agenda de formation continue. On peut aussi consulter cette invitation sur Facebook.

Au plaisir de vous y trouver!

Connaissez-vous Le pharmacien hospitalier et clinicien?

L’équipe de l’URPP est fière de publier dans le journal le Pharmacien Hospitalier et Clinicien. Au cours des derniers mois, trois de nos travaux ont été publiés. Le premier article met en évidence les pratiques de conciliation des traitements médicamenteux (aussi appelé bilan comparatif des médicaments (BCM)) en France, ses enjeux et quelques données pilotes.

Le deuxième article, une lettre à l’éditeur, met en évidence les travaux de notre équipe ayant mené à la rédaction d’un ouvrage de plus de 500 pages sur l’histoire de la pharmacie hospitalière au Québec, d’un site web, de plus de 75 fiches historiques de départements de pharmacie à travers le Québec, d’un fil du temps, d’entrevues vidéos et d’un dépôt de plusieurs archives numériques.  Surveillez prochainement le lancement du site web de la Société d’histoire de la pharmacie (Québec).

Enfin, le troisième article discute du projet ayant permis d’accueillir au CHU Sainte-Justine en 2010 et 2011 deux cohortes de pharmaciens français exerçant en pédiatrie. Ce projet a contribué à resserrer les liens entre les pharmaciens du Québec et de la France. Notre équipe pense qu’il est utile et nécessaire de continuer à publier en français et de poursuivre les efforts d’indexation de journaux pharmaceutiques francophiles, tant en France, au Canada et dans les autres pays francophones, afin que la pratique pharmaceutique d’expression francophone soit reconnue, consultée et diffusée à l’échelle internationale.

En outre, notre Unité de recherche accueille des étudiants européens et profite de ces échanges pour réaliser des comparaisons Québec-Europe. Ces comparaisons peuvent influencer l’évolution respective des pratiques en s’inspirant de succès, en reconnaissant les difficultés et en favorisant davantage les échanges.

À noter que Le Pharmacien Hospitalier et Clinicien est accessible dans les collections en ligne accessibles aux membres facultaires et cliniciens-associés des plates-formes de l’Université de Montréal et de l’Université Laval. Les départements de pharmacie peuvent s’abonner à cette revue en consultant ce lien.

État des lieux de la conciliation des traitements médicamenteux en France

La conciliation médicamenteuse ou la préparation de bilans comparatifs de médicaments est actuellement une initiative majeure en cours dans plusieurs pays, principalement depuis que l’Organisation mondiale de la santé en a fait une de ces cinq priorités. L’objectif de ce projet était de présenter les enjeux et l’application actuelle concernant l’application de la conciliation des traitements médicamenteux du patient. Nous avons également réalisé un sondage pilote auprès de répondants français.

Il ressort de ce sondage que le concept de conciliation médicamenteuse et son application dans la pratique professionnelle des répondants français est encore limitée. Plus du tiers des répondants (73%, n=97) ont affirmé ne pas avoir entendu parler de ce concept. Néanmoins, une proportion plus importante de professionnels (médecins et pharmaciens) en avait entendu parler par rapport aux étudiants (en médecine ou en pharmacie) (41% contre 19%). Ceci suggère que davantage d’attention devrait être portée à ce sujet dans les programmes d’étude.

Vous pouvez consulter l’article publié dans Le Pharmacien Hospitalier et Clinicien.